Le spectacle de la nature, ou, entretiens sur les particularités de l'histoire naturelle: qui ont paru les plus propres à rendre les jeunes-gens curieux, et à leur former l'esprit, 第 3 巻

前表紙
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

iv ページ - Tous les corps qui nous environnent, les plus petits comme les plus grands, nous apprennent quelques vérités : ils ont tous un langage qui s'adresse à nous et même qui ne s'adresse qu'à nous. Leur structure particulière nous dit quelque chose. Leur tendance à une fin nous marque l'intention de l'ouvrier...
v ページ - Enfin l'on peut dire que la Nature eft le plus favant & le plus parfait de tous les livres propres à cultiver notre raifon...
242 ページ - Trouvant tous les pores fermés fous récaille , elles fe détournent vers les parties du corps qui fortent de la coquille & qui -fe trouvent à nud. Ces particules de fable & de glu tranfpirent au dehors ; elles s'épaiffiffent en fe collant ou en fe fèchant au bord de la coquille. Il s'en forme d'abord une fimple pellicule , fous laquelle il s'en affemble une autre , & fous celle - ci une troifieme.
243 ページ - ... proprement entre le corps du limaçon & les extrémités 'de la fracture. Si l'écaille travailloit elle-même à fe rétablir, le fuc qui en auroit coulé fe feroit répandu fur la petite peau , & l'auroit cachée à mefure que le trou fe feroit rempli. Si le fuc au contraire venoit du corps même du limaçon , la petite peau...
222 ページ - Dès qu'il eit averti par la chute de quelques grains de fable qu'il ya une capture à faire , il fe retire quelque peu , & ébranle par fon mouvement le pied du fable, qui ne manque pas de rouler au fond avec la proie. Si LES IN- cette proie eft agile , fi elle remonte vite, & fur-tout fi elle a des ailes , le fourmilion fait partir quantité de fable qu'il lance plus haut qu'elle.
242 ページ - De toutes ces couches réunies, fe forme une croute toute femblable au refte de l'écaille. Quand l'animal vient encore à croître , & que l'extrémité de fon corps n'eft pas fuffifamment vêtue , il continue à (lier & à bâtir par le même moyen.
67 ページ - Prieur a fait eflai de la premiére méthode : je le prierai d'abord de nous dire ce qu'il en penfe. Le Pr. Il eft vrai que j'eus , il ya quelques années, la curiofité d'employer à cette épreuve des muriers que j'ai fous les fenêtres de mon cabinet , & que j'y fis mettre un nombre de vers à...
69 ページ - VidTèom- expofée en bon air , où le foleil donne , h«- 1- qui foit garantie des vents par des fenêtres bien vitrées , ou par des chaffis couverts de fortes toiles. On a foin que les murs en foient bien enduits , les planchers bien fermés ; en un mot toutes les avenues interdites aux infeétes, aux rats, & aux oifeaux.
72 ページ - Le voilà à fon troifieme habit, & c'eft une aflez belle dépenfe en trois femaines ou un mois. Il fe remet à manger. Vous le prendriez alors pour un autre animal, tant fa tête, fa couleur , & toute fa figure fe trouvent différentes de ce qu'elles étoient auparavant. Après avoir encore mangé durant quelques jours, il retombe dans fa léthargie, au fortir de laquelle il change de peau à l'ordinaire. C'eft-à-dire, que voilà trois différentes peaux dont il fe dépouilla • LES IN- depuis...
241 ページ - La matière eft dans le corps de l'animal même. C'eft une liqueur ou une colle compofée de glu & de petits grains pierreux très fins. Ces matières paffent par une multitude de petits canaux, & arrivent jufqu'aux pores dont la furface de leur corps eft toute criblée. Trouvant tous les pores fermés fous...

書誌情報