Journal étranger

前表紙
Chez J. F. Quillau, 1760
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

92 ページ - INTERR'D beneath this marble stone Lie sauntering Jack and idle Joan. While rolling threescore years and one Did round this globe their courses run ; If human things went ill or well ; If changing empires rose or fell ; The morning past, the evening came, And found this couple still the same. They walk'd and eat, good folks: what then? Why then they walk'd and eat again: They...
93 ページ - Nor sister cither had nor brother ; They seem'd just tallied for each other. Their moral and economy Most perfectly they made agree : Each virtue kept its proper bound, Nor trespass'd on the other's ground. Nor fame nor censure they regarded ; They neither punish 'd nor rewarded.
231 ページ - Défenfes ont eté faites à tous les particuliers propriétaires de quelque terrein, de bâtir fblidement , avant qu'on eût publié le plan de la ville , pour qu'il fût fuivi. Auffi-tôt que ce plan a été fini , il a été ordonné à tous les propriétaires de s'y conformer, avec injonftion à chacun de finir fon bâtiment dans, l'efpace de cinq années.
212 ページ - Les communautés .religieuses entr'autres se portèrent à ces actions de piété avec une telle ferveur , que le roi fit expédier une lettre circulaire adressée à tous les couvens pour leur témoigner sa satisfaction.
227 ページ - Tentesj mais on détermina les limites des endroits où il étoit permis de placer ces Barraques, pour y camper , afin que A v A / L ckacun fut à portée de faire commodément fes provifions.
212 ページ - ... que celle d'inhumer les morts. Tous ces expédiens néanmoins n'étoient pas encore fuffifans , à caufe du peu de monde qui...
209 ページ - Il fallut raflembler un nombre infini de Médecins , de Chirurgiens , d'Apothicaires , de Garde-malades , de Médicamens ou d'Alimens propres aux malades...
226 ページ - On défendit d'augmenter le prix des loyers de toutes les maifons qui fubfiftoient ; mais les propriétaires de ces maifons furent exemptés de céder forcément à qui que ce fût leur propre logement. On employa les planches, les bois-, & généralement tous les matériaux qu'on put retirer des maifons tombées , à...
224 ページ - Peuple , dont cette nouvelle auroit comMé t'aflli&ion , on donna tous les ordres convenables pour garder le Port , & s'oppofer aux defcentes , fous prétexte d'empêcher l'exportation des vivres. Parmi tant de foins , tant de prévoyances , c'étoit toujours la Capitalé qui demandoit le plus d'attention , & où les befoins étoient le plus multipliés.
209 ページ - ... de l'hofpitalité. La reine elle-même Se les auguftes infantes travailloient de leurs propres mains , foit à coudre du linge, foit à faire de la charpie pour les bleffés ; & toutes les damesde lacour,excitées par ces grands exemples, s'occupoient des mêmes raAttenant celui de fa Mnjefté.

書誌情報