Landgraf Friedrich v. von Hessen-Homburg und seine Familie, 第 1 巻

前表紙
Buchhandlung der F. priv. Hofbuchdruckerei, 1878 - 314 ページ
 

ページのサンプル

人気のある引用

427 ページ - The firm patriot there (Who made the welfare of mankind his care) Though still, by faction, vice, and fortune, crost, Shall find the gen'rous labour was not lost.
99 ページ - N'ont rien ouï que n'efface La douceur de tes accords. Est-ce Apollon et Neptune Qui, sur ces rocs sourcilleux, Ont, compagnons de fortune ', Bâti ces murs orgueilleux? De leur enceinte fameuse La Sambre, unie ;'j la Meuse, Défend le fatal abord ; Et, par cent bouches horribles, L'airain sur ces monts terribles Vomit le fer et la mort.
303 ページ - Crise (La) de l'Europe, ou Pensées sur le système que les différentes puissances de l'Europe, et en particulier la neutralité armée, devraient suivre dans la conjoncture présente (par le chevalier Nebster). Traduit de l'anglais. 1783, in-12 de 59 pages.
97 ページ - Gen-- thod, modeste habitation d'un sage, tu n'as point rivalisé avec ce bruyant Ferney où Voltaire, à la même époque, attirait les grands et les philosophes, où il déclamait le rôle de Lusignan et écrivait Candide : tu seras moins célèbre aussi dans l'avenir que cet autre château du voisinage illustré par les noms de Necker et de Staël ; mais l'ami de la science et de la vertu ne t'oubliera pas. en traversant la Suisse!
128 ページ - Des favoris de la muse française D'Angivilliers rend le sort assuré, Devant leur porte il a fait mettre un pré Où désormais ils pourront paître à l'aise.
147 ページ - ... considérer l'esprit est Féconde en vérités, je ferai successivement l'application des principes que j'établis , aux actions et aux idées des hommes, et je prouverai qu'en tout temps, en tout lieu, tant en matière de morale qu'en matière d'esprit, c'est l'intérêt personnel qui dicte le jugement des particuliers^ et l'intérêt général qui dicte celui des nations; qu'ainsi c'est toujours, de la part du public comme des particuliers, l'amour ou la reconnaissance qui loue , la haine ou...
97 ページ - Genthod, modeste habitation d'un sage , tu n'as point rivalisé avec ce bruyant Ferney, où Voltaire , à la même époque, attirait les grands et les philosophes , où il déclamait le rôle de Lusignan , et écrivait Candide; tu seras moins célèbre aussi, dans l'avenir, que cet autre château du voisinage, illustré par les noms de Necker et de Staël : mais l'ami de la science et de la vertu ne t'oubliera pas en traversant...
147 ページ - ... pour la justice et la vertu le même amour que les hommes ont communément pour les grandeurs et les richesses. Les actions personnellement utiles à ces hommes vertueux sont les actions justes, conformes à l'intérêt général, ou qui du moins ne lui sont pas contraires.
172 ページ - Oh! nialheur à celui qui m'aurait cru triste dans ce moment! il n'a jamais connu le plus doux des plaisirs ; mais il m'aurait été impossible d'écrire un mot. J'ai trouvé votre lettre à mon retour: que le Ciel vous en bénisse, mon cher ami; j'avais besoin de cette consolation au retour de ce grand et ennuyeux voyage. Oh, qu'il était stérile pour le coeur de votre amie! Vous savez que nous fûmes en Hollande; eh bien, j'y ai vu de beaux palais, de beaux jardins remplis de statues et d'ornements...
311 ページ - Je suis avec le plus profond respect. | Monseigneur | de votre Altesse Serenissime Le très humble et très soumis serviteur AP Philidor.

書誌情報