Mémoires du général Bon de Marbot ...

前表紙
 

ページのサンプル

多く使われている語句

人気のある引用

131 ページ - Saint-Jean-d'Acre, à Austerlitz, à Friedland... onze campagnes en Italie, en Egypte, en Autriche, en Prusse, en Pologne, en.... ? » Mais l'Empereur l'interrompant, et contrefaisant en riant la vivacité de son langage, s'écria : « Ta, ta, ta, comme tu t'emportes, lorsque tu arrives aux points essentiels ! car c'est par là que tu aurais dû commencer, cela vaut mieux que ton melon...
211 ページ - Peu d'instants après ce fatal événement, l'Empereur arrivant pour sa visite du matin, je crus devoir aller audevant de Sa Majesté, pour lui annoncer la malheureuse catastrophe, et l'engager à ne pas entrer dans l'appartement infecté de miasmes putrides; mais Napoléon, m'écartant de la main, s'avança vers le corps du maréchal, qu'il embrassa en le baignant de larmes, disant à plusieurs reprises : « Quelle perte pour la France et pour moil...
133 ページ - Morand ; vainement il leur fait observer que l'empereur et toute la Grande- Armée les contemplent; on ne lui répond que par un morne silence, tant chacun avait la conviction que dépasser les murs de la grange, sous les feux de l'ennemi, c'était courir à une mort certaine !... Alors l'intrépide Lannes s'écrie : « Eh bien! je « vais vous faire voir qu'avant d'être maréchal j'ai été « grenadier et le suis encore!... » II saisit une échelle, l'enlève, et veut la porter vers la brèche......
35 ページ - Gomme militaire, j'avais dû combattre des hommes qui attaquaient l'armée française; mais je ne pouvais m'empêcher de reconnaître, dans mon for intérieur, que notre cause était mauvaise, et que les Espagnols avaient raison de chercher à repousser des étrangers qui, après s'être présentés chez eux en amis, voulaient détrôner leur souverain et s'emparer du royaume par la force ! Cette guerre me paraissait donc impie, mais j'étais soldat et ne pouvais refuser de marcher sans être taxé...
191 ページ - Si l'Empereur avait eu la pensée de me placer sous votre commandement, je lui offrais ma démission, mais tant que vous serez sous le mien je vous donnerai des ordres et vous obéirez : sinon je vous retirerai la direction des troupes. Quant à charger à fond, je vous l'ai prescrit parce que vous ne le faisiez pas, et que depuis le matin vous paradiez devant l'ennemi sans l'aborder franchement.
201 ページ - ... perdait du monde. On s'usait. On perdit Saint-Hilaire. On perdit notamment Lannes, Jean Lannes. Les ambulances. La destruction de l'armée française ? On perdit Pouzet. Une centaine de pas dans la direction de Stadt-Enzersdsorf. Assis au bord d'un autre fossé. Quelques sombres réflexions au bord d'un fossé, la main sur les yeux, et les jambes croisées l'une sur l'autre,... lorsqu'un petit boulet de trois, lancé par le canon d'Enzersdorf, arrive en ricochant. Ce fut alors qu'il commença...
203 ページ - Vous vivrez, mon ami, vous vivrez !... » le maréchal lui répondit en lui pressant les mains : « Je le désire, si je puis encore être utile à la France et à Votre Majesté!
210 ページ - ... lorsqu'un petit boulet de trois, lancé par le canon d'Enzersdorf, arrive en ricochant. Ce fut alors qu'il commença de sortir de mon domaine. Il faisait très chaud pour une amputation. Il mourut dans une des meilleures maisons d'Ebersdorf. Il y avait eu cette crue du fleuve. La situation du maréchal fut aussi bonne que possible pendant les quatre premiers jours qui suivirent sa blessure... Mais les fortes chaleurs qui nous accablaient depuis quelque temps redoublèrent d'intensité, et leur...
211 ページ - Enfin, dans la nuit du 29 au 30, il s'abstint de donner des ordres de combat; un grand affaissement succéda au délire; il reprit toutes ses facultés mentales, me reconnut, me serra la main, parla de sa femme et de ses cinq enfants, de son père...

書誌情報