ページの画像
PDF

Quelquefois nos pièces crotesques
Estoyent faites en vers burlesques,
Et nos sérieuses aussi. 1

Après, nous prenions grand souci
De pouuoir trouuer des bons tiltres
Afin de n’estre point belistres,

Et de contenter les humeurs

De tant de diuers Imprimeurs ,

Qui ne faisoient pas trop de conte
De nos cayers. Lorsque sans honte
Ils nous entendoient commancer
Le discours de nous aduancer

De Yargent pour boire chopine ,

Ils nous faisoient fort froide mine;
Et après auec vn œil doux

Ils nous disoient : « Voilà. cinq sous.
Sans doute vous aurez le reste ,
Croyez-le , l’on vous en proteste ,
Quand le papier sera vendu. »
Ayant leur propos entendu,

Nous disions sans arrogance

n Messieurs, nous aurons patience!
Hélas! que nous serions contans,
Et que nous passerions le temps ,
Si vous en vendiez quatre rames.
Nous irions voir de ieunes femmes;
Car nous en aurions quatre escus.
En suite le gaillard Bacchus

Nous mettroit en sa confrairie.
Nous irions à la Boucherie

Prendre des membres de Mouton;
Nous serions doux comme vn Caton;
Et nous passerions la semaine,

Où sans nous mettre trop en peine
De la paix et des bons accords,

Nous nous traitterions bien le corps! Ha! que nous serions bien en presse Pour auoir du pain de Gonnesse

Du ceruelat et du iambon. n

Ils respondoient : « Ce seroit bon.
Venez demain en diligence;

Vous aurez vostre récompence. n
Après ils nous disoient adieu;

Ainsi nous sortions de leur lieu.

Le lendemain lheure arriuée,

Que la pièce estoit acheuée,

Nous estions prests pour aller voir, Comme c‘estoit nostre deuoir,

Si la pièce s’estoit vendue.

Lors d’vne mine morfondue

Ils nous disoient, qu’en vérité

L’on n’en auoit pas achepté

Vne rame du tout entière,

Et qu’ainsi nous ne ganions guère; Et pour nous vn peu consoler,

Ils commençoient à nous parler, Qu’ils croyoient mesme que les Pies F issent comme nous des copies;

Car plus de trente tous les iours,
Toutes diuerses , auoyent cours.
Mettant la main à la pochette,

Ils nous disoient : u Ie vous regrette.
Vostre peine mérite plus. u

Après ces discours superflus,

Ils nous donnoient quelque monnoye
Pour nous mettre le cœur en ioye ,
Nous promettant qu’à l’aduenir,
Afin de nous entretenir,

lls nous donneroient dauantage.
Cela nous donnoit du courage.

Maintenant que voilà la paix ,
Que nous sommes bien attrapésl
Nous ne sçauons filer ny coudre,
Ny moins à quoy nous faut résoudre.
Alors que la guerre reignoit,
Chacun de nous ne‘se pleignoit.
Il faisoit tousiours bonne chère,
Et se moquoit de la misère.

Il se leuoit de grand matin

Pour aller gouster du bon vin.
Son cœur estoit plein de liesse
Quand il auoit fait vne pièce
Qu’il portoit à. son Imprimeur,
Aussi bien que luy bon Grumeur.
Il trauailloit ainsi qu’en barbe

Pour la copie de la barbe;

C’est à dire pour vn festin

Qui duroit depuis le matin

Iusque qu’il eust la rouge trogne
Semblable à celle d’vn iurogne.

Le lucre et la nécessité,

Le plaisir et la volupté,

Dans la passée conioncture,

Nous ont contraints, ie vous asseure,
De forcer nos corps et nos sens

Pour faire trois mille cinq cens
Odes, Poèmes, ou Libelles

Qui remplissoient nos escarcelles
D’argent que selon nos désirs

Nous employons pour nos plaisirs!
Las! il nous faut plier bagage;

Ce qui nous fait mourir de rage.
Nous voudrions bien pouuoir tousiours
Faire de semblables discours;

Mais puisque la guerre est finie ,

524 CHOlX DE MAZARINADES.

De mesme en nostre compagnie,

Il nous faut prendre des bourdons
Pour aller gaigner les pardons.
Adieu donc, chère Imprimerie;
Adieu, ce n’est pas raillerie.

Il nous faut quitter tes supposts
Qui nous faisoient vnider les pots.
Nos escrits ne sont point en vogue.
Voicy le dernier Epilogue

Que nous faisons Pour esmouuoir
Les peuples à nous receuoir

Dans leurs festins et leurs beuuettes.
Nous leur seruirons d’interprètes;
Nous leur expliquerons Yaccord
Qui nous cause ce grand remord.
Le désespoir qui nous transporte ,
Nous force à parler de la sorte.
Nous voudrions que le Paradis '
Gardast la Paix et ses Edits.

Nous viurions ioyeux dans la guerre
Auec le flacon et le verre.

.-...-.....-.-o-.. - . . . . .........-

FIN DU PREMIER vOLUME.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

TABLE DES MATIÈRES

CONTENUES DANS CE VOLUME.

. Agréable récit de ce qui s’est passé aux dernières barricades

de Paris, etc. . .
Requeste des trois Estats présentée à Messieurs du Parle-
ment. . . . .

[ocr errors]

. . . . .-ou-o...--.-...............-......

Beqneste burlesque des partisans au Parlement (extrait). . . . . .

. Contract de mariage du Parlement avec la ville de Paris. . . .
. Le passe-port et Padieu de Mazarin, etc. . . . . . . . . .. . .. . . ..

Raisons d’Estat contre le ministère estranger. . . . . . . . . . . . . .
L’Anathème et Pexcommunication divn ministre (YEstat estran-

ger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Les souhaits de la France à monseigneur le duc d’Angou-

lesme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

. Dialogue de deux Guépeins sur les affaires du temps. . . . . . .

Lettre d’vn religieux enuoyée à monseigneur le prince de
Condé,etc............ . . . . . . . . . . . . . . . Vers burlesques enuoyez à monsieur Scarron sur Parriuée du
convoyàParis . . . . . . ........ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..
Catalogue des partisans, etc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Diuerses pièces sur les colonnes et piliers des maltôtiers, etc.
(extrait) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Inuentaire des merueilles du monde rencontrées dans le palais
du cardinal Mazarin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lettre du cheualier Georges de Paris à monseigneur le prince
de Condé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .' . . . . . . . . . . .
Les logemens de la Cour à Saint-Germain en Laye. .

.......

Coq à Pasne ou Lettre burlesque du sieur Voiture ressuscité au
preux cheualier Guichens, etc...... ..................
Lisetfais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

[merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small]
« 前へ次へ »