ページの画像
PDF

nwires (le Coude’; et les Mémoires de la Ligue reparurent avec des augmentations considérables de l’abbé Goujet.

Ainsi depuis Henri II jusqu’à Louis XIII inclusivement, nous avons une suite à peu près non interrompue de recueils de pamphlets qui touchent à tous les grands événements de ces règnes successifs. Sans doute ce n’est pas tout ce que la passion politique a écrit ou publié; il y manque beaucoup de pièces et des meilleures. Pourtant les recueils sont à ceux qui veulent étudier sérieusement l’histoire, d’une trèsréelle utilité.

Pour continuer à suivre l’ordre des temps, il y avait à recueillir dans la volumineuse collection des MAZAIHNADES un certain nombre de pièces les plus curieuses par les faits qu’elles contiennent, les meilleures par Fhabileté de la composition ou par l’éclat du style. C’est ce que j’ai essayé de faire.

Dès 4649 , après la paix de Saint-Germain, des lihraires réunirent sous un titre général les pamphlets que le public avait semblé recevoir avec le plus de faveur; et on vit paraître presque en même temps le Recueil de toutes les pièces fuites coulre le cardinal Mazarin sur [enlèvement du roi, le Recueil de ce qui .s‘’est passé contre le mauvais gouvernement de Jules

‘Mazarin , le Recueil de plusieurs pièces curieuses tant

en vers qu‘en prose , le Recueil des pièces imprilnees durant les mouvements de l’année 4649 et d’autres encore; mais tous ces recueils ont été faits sans intelligence, sans critique; ils ne comprennent guère d’ail

leurs que les trois premiers mois de la Fronde; enfin ils sont très-rares.

Obligé de me renfermer dans un cadre assez étroit, 4 j’ai d’abord écarté toutes les pièces officielles : arrêts, édits, ordonnances, déclarations. On les trouve dans l’HzZrtoire du temps de Du Portail et dans le Journal du parlement. Je me suis ensuite attaché aux pamphlets qui font plus particulièrement connaître les opinions et les intérêts des partis, les caractères et les situations des personnages. Quand à l’intérêt historique ou politique ils n’ont pas joint un certain mérite littéraire, je me suis contenté de les publier par extraits.

C’est à l’année 4649 que j’ai emprunté le plus grand nombre de pièces par deux raisons : la première est que les griefs de l’opinion contre la personne et l’administration du cardinal Mazarin sont exposés d’une manière plus complète et plus détaillée dans les pamphlets de cette date; la seconde que pendant le blocus de Paris les intérêts individuels se sont plus effacés devant les intérêts collectifs et que la fronde y a conservé mieux un caractère apparent d’unité. On sait comment les partis se sont divisés après la paix de Saint-Germain .

La Fronde n’a certes pas inventé le pamphlet en vers. Elle ne l’a pas même perfectionné; il est constant

qu’elle n’a rienfle plus hardi, de meilleur, de plus fa-'

meux que la Jililiade de 4638; mais elle lui a donné un développement qu’il n’avait pas eu auparavant, qu’il n’a plus eu après. Tout alors s’écrivait en vers : les controverses comme les récits. Il s’est rencontré

des poètes pour traduire en vers le Courrier français et le Tlzeblogien d’e.s'tat. C’est le titre d’un pamphlet en vers (la Mazarinade), qui est devenu le nom générique de toutes les pièces qui pendant quatre ans ont été publiées pour et contre le cardinal Mazarin.

Cet usage, je dirais volontiers cet abus de la poésie, est un des caractères extérieurs de la Fronde; et à son

tour la poésie de la Fronde a un caractère propre : elle est burlesque. Par cette double raison j’ai cru que je devais donner aux vers burlesques une large place dans le recueil des MAZARINADE .

J’ai la confiance que, même réduit aux proportions sur lesquelles j’ai dû le mesurer, ce recueil suffira. Après tout on pourra toujours recourir à la Bibliographie des Mazarinades où j’ai réuni tous les titres de ces pamphlets , autant que les recherches les plus patientes m’ont permis de le faire, et qui contient des citations plus courtes, il est vrai, mais plus nombreuses et plus variées. Je ‘ne puis qu’y renvoyer le lecteur désireux de pénétrer plus avant dans les secrets de la Fronde. La Bibliographie des Mazarinades a été conçue de manière à suppléer au dépouillement des collections les plus volumineuses pour ceux qui n’ont pas besoin de se livrer à une étude approfondie de cette époque. Pour les travailleurs qui sont jaloux de remonter aux sources, elle sera un guide fidèle, je l’es. père, nécessaire, j’en suis certain.

AVERTISSEMENT

Les numéros qui suivent les titres entre crochets, tant dans le texte que dans les notes, sont ceux des pamphlets dans la Bibliographie des Zllazarinades.

Les dates exprimées àla suite des titres ne sont pas exactement celles des pièces. J’ai mieux aimé rappeler les dates des groupes dans lesquels les Mazarinades sont rangées dans la liste chronologique à la fin du troisième volume de la Bibliographie. Il m’a semblé qu’en renvoyant ainsi le lecteur à cette liste, je lui fournirais un moyen utile de diriger et de compléter ses recherches, s’il en avait le désir.

« 前へ次へ »