Satires traduites en français

前表紙
Dalibon, 1822
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

61 ページ - C'est à de tels lecteurs que j'offre mes écrits. Mais pour un tas grossier de frivoles esprits, Admirateurs zélés de toute œuvre insipide, Que, non loin de la place où Brioché...
47 ページ - N'est pas de ces travaux qu'un caprice produit : II veut du temps , des soins ; et ce pénible ouvrage Jamais d'un écolier ne fut l'apprentissage. Mais souvent parmi nous un poète sans art, Qu'un beau feu quelquefois échauffa par hasard , Enflant d'un vain orgueil son esprit chimérique, Fièrement prend en main la trompette héroïque : Sa muse déréglée en ses vers vagabonds...
216 ページ - Vertigo facit! Hic Dama est non tressis agaso, Vappa et lippus, et in tenui farragine mendax: Verterit hunc dominus, momento turbinis exit Marcus Dama.
58 ページ - Comme roi des auteurs, qu'on l'élève à l'empire, Ma bile alors s'échauffe, et je brûle d'écrire ; Et, s'il ne m'est permis de le dire au papier, J'irai creuser la terre, et, comme ce barbier, Faire dire aux roseaux par un nouvel organe : ' Midas, le roi Midas a des oreilles d'âne.
259 ページ - Pourquoi fafre , après tout ? — Pour courir l'Océan de l'un à l'autre bout , Chercher jusqu'au Japon la porcelaine et l'ambre , Rapporter de Goa • le poivre et le gingembre.
226 ページ - Jus habet ille sui palpo quem ducit hiantem Cretata ambitio ? Vigila, et cicer ingere large Rixanti populo, nostra ut Floralia possint Aprici meminisse senes...
80 ページ - An quia non fibris ovium Ergennaque jubente Triste jaces lucis evitandumque bidental, Idcirco stolidam praebet tibi vellere barbam Jupiter ? aut quidnam est, qua tu mercede Deorum Emeris auriculas?
39 ページ - Enfin, laissant en paix tous ces peuples divers, De propos en propos on a parlé de vers. Là, tous mes sots, enflés d'une nouvelle audace, Ont jugé des auteurs en maîtres du Parnasse. Mais notre hôte sur-tout, pour la justesse et l'art, Elevoit jusqu'au ciel Théophile et Ronsard...
183 ページ - Qu'avez-vous? — Je n'ai rien — Mais... — Je n'ai rien, vous dis-je, Répondra ce malade à se taire obstiné. Mais cependant voilà tout son corps gangrené; Et la fièvre , demain se rendant la plus forte , Un bénitier aux pieds va l'étendre à la porte : Prévenons sagement un si juste malheur.
148 ページ - Quantum elargiri deceat : quem te Deus esse Jussit, et humana qua parte locatus es in re.

書誌情報