ページの画像
PDF

virginis marie. pet. in-4. de 7 f. à 24 lig. par page. Edition en caractères romains, et une des plus anciennes † typographiq. exécutées dans la ville d'Albie, en Savoie (vers 148o ou 149o). Elle finit au recto du dernier feuillet. (Bibl. mazarine.) -- Enee Siluii senensis poete laureati viri cla | rissimi. de duobus amâtibus historia ad Gasparû | Slich militem ut eà legat feliciter. Incipit. # in-4. de 35 f. long. lig. au nomre de 27 par page. car. goth. (Bibl. , mazarine.) Edition sans chiffres , réclames ni signatures, et sans lieu ni date, impr. avec les caractères de Theroernen (à Cologne). Le premier f. dont le recto est blanc, commence au verso par le sommaire ci-dessus, en trois lignes impr. en rouge. Le texte finit à la 1 1° lig. du dernier f. recto, suivie de ces mOlS : Explicit opusculü Enee Sluii (sic) De duobus amantibus. — (I) Ncipit libellus de duobus amantibus Enee Siluii de euriolo z lucretia. pet. in-4. goth. de 32 f. à 3o lig. par page. Autre édition ancienne impr. de 1472 à 1475 sans lieu ni date et sans chiffres, récl. ni signatures : l'intitulé ci-dessus se lit au commencement du 1er f. recto, et la 26° et dernière ligne du 32° f. recto est ainsi conçue : Explicit opusculü Enee Silui (sic) de duobo amatibus. Vend. 34 fr. La Vallière; 6o fr. Mac-Carthy. Dans le catal. de Boutourlin, n° 76o, se trouve décrite une édition inconnue de ce petit roman, in-4. de 34 f. sans chiffres ni récl., mais avec des sign. de a-d, caract. de Bartholomaeus Cremonensis, à 26 lig. par page. - Lystoire de Eurialus et Lucresse, vrays amoureux, selon pape pie # lieu ni date). in-fol. goth. e 93 f. sig. a m iij.

Traduction en vcrs attribuée à Octavien

de St.-Gelais. Il est probable que l'édit. a été impr. à Paris pour Vérard

avant l'année 15oo, car les caract. sont les mêmes que ceux du Traité des deux loraux amans, que ce libraire a mis au jour en 1493. (Voy. ARETIN Léonard). Le premier feuillet porte le titre cidessus ; le second contient la dédicace, en vers , du traducteur au roi Charles VIII, avcc une gravure en bois. L'ouvrage commence au 3° f. par ces cinq lignes : Traicte très recreatif et plaisant de lamour indicible de eurialus et de lucresse compose par le pape pie (! uät la papaute nöme enee siluye et translate de latin en françois. Chaque page entière porte 32 vers. La dernière, qui est le recto du 93° f. , n'en a que i o avec le mot finis au dessous. (Bibl. mazarine.) — Sensuyt lhistoire des deux vrays amans Eurial et la belle Lucresse, nouuellement imprime à Lyon. On les vend à Lyon sur le rosne cheulx Oliuier Arnoullet demourât aupres de nostre dame de confort. (au dernier f. recto en 3 lignes) : Cy fine le liure des deulx vrays amàs Eurial et la belle Lucresse, imprime nouuellemët à Lyon par Oliuier Arnoullet, pet. in-4. goth . de 32 f. à longues lignes, fig. en bois. Traduction en vers mêlée de prose. Le nom d'Anthitus se trouve en acrostiche dans un huitain à la fin du livre. Derrière le titre, qui est en rouge et noir, se lit ce second intitulé : Sensuyt lhistoire de Eurial z Lucresse, cöpillée par ence Silvius et tràslate (sic) de latin en francoys par maistre Anthitus chapellain de la saincte chappelle aux ducz de bourgongne à la prière et requeste des dames. —Historia de due amanti. Firenze, pcr Francesco de Dino Jacopo, 1489, in-4. Cette traduction italienne a été réimpr. à Bologne, par Hercule Nani, 1492, in-4. et plusieurs fois depuis.

Il existe une traduction allemande de ce petit roman par Nic. de Wyle, impr. à Augsbourg , en 1473, in-4. dont un exemplaire se conserve dans la Bibliothèque impériale, à Vienne. Ebert, n° 24o52 , en cite une édit. in-fol. sans date, où il a reconnu les caractères employés par Ch. Fyner à Esslingen, vers 1478.

— Historia verdadera de dos amantes Eurialo, franco,y Lucrecia, senesa, fecha por Eneas Silvio. Sevilla, Jacobo Cromberger, 1512, petit in-4. goth.

Cette édition est rare, ainsi que celle de 1524, in-4. par le même imprimeur, portée dans le catal. de Gaignat, n° 2248.

Antonio en cite une de Séville , Crom

berger, 153o, in-4. — De miseria curialium. (Roma) MccccLxxIII. Die tercia mensis marcii... in domo Johannis Philippi de Lignamine, in-4. de 31 f. à 25 lig. par pageEdition précieuse commençant par une épitre § Lignamine à Fr. Piccolomini. M. Dibdin, Bibl. spencer. III. 6o1, la regarde comme la première de cet opuscule. Il y en a cependant une autre qui est peut-être plus ancienne : c'est un pet. in-4. sans lieu ni date, sans nom d'imprimeur, chiffr. récl. ni signatures, contenant 25 f. à long. Iig. au nombre de 27 sur les pag., à l'exception de la dernière, qui n'en a que 23. Les caractères sont ceux qu'employait Ulric Zell de 1467 à 147o. La préface adressée à J. de Aich finit à la 16° lig. de la seconde page. Vend. 24 fr. m. v. Brienne-Laire. Pour sept autres édit. du même livre impr. sans lieu ni date, dans le 15° siècle, consultez les index de Panzer. — Historia rerum ubique gestaium, cum locorum descriptione non finita. Asia minor incipit. (in fine): Prima pars finitur et impressione Venetiis deditaperJohannem de Colonia sociumqs jus.Johannem Manthen de Gerretzem , anno millesimo :

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

commentario perpetuo ornavit Chr. Godofr. Schütz. Hala , 1782-182 1, 5 vol. in-8. 5o à 6o fr., et plus en pap.fin. [9744] Edition estimée pour son commentaire , et qui a eu beaucoup de succès. On la trouve rarement complète dans les ventes, à cause du long intervalle qui s'est écoulé entre la publication des premiers vol. et celle † derniers. Le 4° contenant les scholies n'a paru u'en 182 1 , et le 5e renfermant les ragmens et des notes , quoique sous la même date, n'a vu le jour qu'un peu plus tard. Ces deux derniers se vendent séparément 24 fr. Le premier vol. a été réimpr. en 1799 et en 18o9 ; le second en 18o8 et en 181 1 , et le troisième en 18o8. Ces dernières éditions, dont le prix est le même que celui des premières , ont reçu des améliorations dans le texte , et il en a été tiré des exempl. en pap. collé et en pap. fort. — Tragœdiae, gr. ex recensione Chr. God. Schutzii, cum scholiis graecis et notis. Londini, Whittaker, 1823, 3 vol. in-8. 2 liv. 2 s. et plus en Gr. Pap. Le dernier volume de cette édition renferme les fragmens et les scholies qui forment les tomes IV et V de la précédente. On peut y joindre la version lat. impr. séparément, en un vol. in-8. Une autre édit. d'Eschyle, gr. et lat. d'après le texte de Schutz, a été impr. à Lond. en 1823, en 2 vol. pet. in-8. — AEschyli tragœdiae, gr. ad optim. libror. fidem recensuit, integram lectionis varietatem notasque adjeeit A. Wellauer. Lipsiœ, Vogel, 1823-24, 2 vol. in-8. 14 fr. Cette édition, dont il y a des exempl. en et en Pap. vélin, a été réimpr. epuis, en 2 vol. in-8. et l'on a ajouté à cette réimpression : vol. III. Lexicon aeschyleum continens. Lipsiae, Vogel , 183o et 1831 , in-8. pap. ord. † collé et Pap. vél. (Ou sous le titre de Lexicon œschyleum, vol. I, partes 1 et II.) — Tragœdiae, gr. curante J. Fr. Bois

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

rement quatre autres pièces d'Eschyle, impr. à Cambridge, in-8. savoir : Septem contra Thebas, 1812 , 1817 et 1824, réimpr. à Leipzig, en 1823. Persae, 1814 et 1818, réimpr. à Leipz. 1823. Asamemnon , Lepz. 1823. Coephorœ , 1823, et Leipz. 1824. Les edit. de Cambridge coûtent de 8 à 1o fr., celles de Leipzig de 4 à 6 fr. - Eschyli Agamemnon triglottus: gr. textum ad fidem editionum, praesertim blomfieldianae rccognovit , notasque anglice † et indices adjecit Jacobus Kennedy ; Teutsch, übersetzt von Heinrich Voss; English, translated by James Kennedy. Dublin, at the universitr press, 1829, gr. in-8. 12 s. — l he Agamemnon of AEschylus, translated from the greek, with an introductory dissertation on greek tragedy, by John S. Harford. London, Murray, 1832, pet. in-8. Edition de luxe, ornée de 17 pl. d'après des pierres gravées grecques, etc. 18 s. — en Gr. Pap. avec les premières epreuves des grav. 2 liv. - Eumenides, gr. recensuit Geor. Burgess, cujus notae aliorumque seliguntur, editae et ineditae divulgantur. Londini, Bothe , 1822 , in-8. 9 fr. M. Burgess avait déjà donné en 1821 une édit. des Supplices mulieres d'Eschyle, et il se proposait alors de publier toutes les pièces qui nous restent de ce poète. — AEschyli Persae ad fidem libror. mss. et editt. antiq. emendaverunt, integram lectionis varietatem textui subjec. et comment. crit. exeget. illustr. E. R. Lange et G. Pinzger. Berolini , Dunker, 1825, in-8. 6 fr. Bonne édition critique. -Septem contra Thebas, gr. cum scholiis et notis ediditC. Schwenck. Traj. ad Rhen. 1818, in-8. 12 fr.

18 18 et 1822 , et

M. Schwenck a donné en 1819 une édit. des Coéphores, in-8. — Theologumena AEschyli tragici, exhibuit Rud. Henr. Klausen. Berolini, Reimer, 1829, in-8. de 5 f. et 186 pp. 4 Ir. — Disputatio litteraria de AEschyli Coëphoris, deque Electra cum So† tum Euripidis; auctore J. . Westrik. Lugd. Batavor. (yfveer, 1826, in-8. de 2 f. et 232 pp. " AESOPI vita et fabulae, gr. et lat. Bonus Accursius Pisanus impressit, etc. 3 tom. en 1 vol. pet. in-4. [ 1o321 ] La description que nous avons donnée de cette édit. précieuse ( Manuel , I, 23 , 2° col. ) a été faite sur l'exempl. de la Bibliothèque du roi , et se rapporte aussi à l'exempl. du duc de La Vallière; mais elle n'est point conforme à celle qui se trouve dans le catal. de M. Boutourlin ( Florence , 1831 ), n° 643. La première partie contient également 7o f. dans les deux exemplaires , mais celui de Florence a des signat.(de-A.-D. par 8 f. pour la vie d'Esope en grec, précédée de l'épitre lat. d'Accursius, et E. F. g h. par 8 et i par 6 pour les Fables d'Esope en grec), et le nôtre n'en a pas. Cette différence vient de ce que les signatures de cette partie étant placées à l'extrémité de la marge latérale, ont été enlevées par le couteau du relieur. (Voy. Bibl. spencer. I, p. 223 à la note.) La 2° part. qui renferme la traduct. lat. de la première, se compose de 62 f. dans l'exempl. de Florence, sous les signat. a-g par 8, et y compris un dernier cah. sans signature , par 6. Le nôtre n'a que 59f. parce que le dernier cah. renferme seulement 3 f. La 3° part. de 38 f. sous les sig. a. b. C. D. par 8 et E. par 6 ne présente pas de difference. Ainsi l'exemplaire de la Bibl. du roi contient en tout 167 f. et celui de Florence 17o. Ce dernier chiffre résulte de la description détaillée donnée dans le catal. Boutourlin, et nous ne savons

[blocks in formation]

— AEsoPI fabulae, gr. cum vulgari interpretatione et figuris, acri cura emendatae. Parma , apud Stephanum de Viottis, 1547 , in-4. fig. en bois. Edition rare : 2 liv. 8 s. Hibbert. "— Phrigi AEsopi philosophi moralitas e graeco in latinum traducta.— M.cccc.LxxIII, impressus libellus Rome in domo nobilis viri Joannis Philippi de Lignamine.... sexto mensis novembris, in-4. Première édition, fort rare , vend. 14 liv. 3 s. 6 d. Sykes. Le P. Laire qui le premier en a parlé (Index libr. I, 322 ), paraît croire u'elle renferme la traduction de Rimitius, qui, comme on sait, est en prose : or, d'après Ebert, n° 232, citant à cette occasion le journal d'Iena , 1812, pp. 268 et suiv., l'édit. ci-dessus contient une traduction en vers élégiaques, la même probablement que celle qui a été réimpr. à Rome, en 1475, in-4, de 2o f. (Manuel, I, 26); c'est-à-dire celle de l'anonyme de Nevelet, que les uns attribuent à Hildebert de Tours ( voy. ce nom ), mort en 1 139 , et d'autres (M. Robert) à un certain Galfred dont le nom latin Gausfredus se lit dans un manuscrit du 14° siècle. Une autre édition ancienne d'Esope en vers lat. sous le titre de Liber Magistri Esopi, sans lieu ni date , in-4. de 2o f. avec des signat. , a été payée 81 fr. vente Celotti , à Paris, en 1825. - Fabulae, carmine elegiaco lat. in Tusculano lacus Benaci per Gabrielem Petri tarvisanum anno MCCCCLxxvIIII, in-4. Vendu 35 flor. Meerman. — AEsopi fabulae. Explicit Esops p. dominică deuiualdis una o fi

liis i moteregali, octaua , maij M° ccccLxxxI. In-fol. de 3o f. avec fig. en bois. Cette édition , imprimée à Mondovi en Piémont, est fort rare, et précieuse surtout à cause des gravures qui sont à chaque page. Le volume commence par une préface en vers. Le texte, en vers hexamètres et pentamètres, est exécuté en gros caractères gothiques (Bibl. du J"Ol . —Vita et fabulae, latine(per Rimicium seu Rinutium ). Impressit Mediolani Ant. Zarotus parmensis, 147 4, in-4. Edition précieuse composée de 5o f. dont 27 pour la vie d'Esope : 3o fr. BrienneLaire. (Bibl. spencer. VIl , n° 1.) L'édition de Milan, par le même Zarot, 1476, in-4 avec des signat. de a i jus† gvij, décrite dans la Bibl. spencer. , n° 1o5, n'est guère moins rare que la précédente : 12 s. 6 d. Pinelli ; 2 I. 15 s. mar. Hibbert. Celle de Milan, Phil. Lavagnia, 1479, in-4. est une copie de la précédente. Le même Lavagnia en a donné une seconde, en 148o, au mois de sept., in-4. vend. 25 fr. salle Silvestre, en 18o9. Le P. Audiffredi, Edit. rom. 388, et M. Dibdin, Bibl. spenccr. VII, 127, décrivent une édition de la même traduction , in-4. sans lieu ni date, sans chiffr. récl. ni signat., mais imprimée avec les caractères de Guldinbeck, de Rome, vers 1476. C'est un vol. de 66 f. au recto du dernier desquels se trouve le registre des cahiers. Une note manuscrite, du temps , qui se lit dans l'exemplaire de M. Boutourlin ( catal. n° 644), porte qu'il a été acheté à Rome en 1478. — Fabulae, latinis versibus (absque nota), in-4. Edition peu connue, impr. sans chiffr. récl. ni signat. Le texte est en gros caract. goth., et le commentaire qui accompagne chaque fable en plus petits caract. Le vol. a 63 f. en tout, dont la première page commence par un avis en 12 lignes, dans lequel il§ que Romulus, empereur romain, a traduit

« 前へ次へ »