ページの画像
PDF
ePub
[graphic]

Rubens p

CHASSE AUX LIONS

ÉCOLE FLAMANDE. 000000er RUBENS. 00000000 GALERIE DE MUNICH.

CHASSE AUX LIONS.

pas

Si la chasse est maintenant un plaisir , elle a commencé par être un des besoins de l'homme, d'abord pour fournir à sa nourriture, ensuite pour

détruire les animaux féroces qui pouvaient nuire à sa tranquillité et à sa sûreté. Dans ce dernier cas, son intelligence et son adresse le rendent tellement supérieur à tous les animaux, qu'il parvient à les vaincre; mais ce n'est pas sans danger, et la chasse du lion est celle qui en présente le plus à cause de la force extraordinaire de cet animal, et des armes terribles d'un ennemi qui répand la terreur au loin par son simple rugissement.

Quelque terrible que soit cet animal, dit Buffon , on ne laisse

de lui donner la chasse avec des chiens de grande taille et bien appuyés par des hommes à cheval; on le déloge, on le fait retirer; mais il faut que les chiens et même les chevaux soient aguerris auparavant, car presque tous les animaux frémissent et s'enfuient à la seule odeur du lion.

Rubens, dans son tableau, montre bien l'adresse et le courage des chasseurs ainsi que la force et la résistance de leur proie. On sait que le lion a d'ordinaire une démarche fière et grave; mais on croit voir ici que lorsqu'il est en course il n'a plus des mouvemens égaux, et qu'il s'élance par sauts et par bonds de douze ou quinze pieds. Dans cette chasse, le lion est parvenu

à saisir et à renverser de cheval un homme qu'il déchire violemment; mais déjà lui-même il reçoit plusieurs coups de lance qui vont lui faire lâcher sa victime probablement trop tard, car la manière dont le malheureux chasseur est attaqué doit faire regarder sa mort comme inévitable.

Ce tableau a été gravé par Schelte de Bolswert.
Larg., 11 pieds 8 pouces ; haut., 7 pieds 8 pouces.

« 前へ次へ »