ページの画像
PDF

sommés sans aucune difiiculté à la Chambre des Comptes et à la Cour des Aides. 139 Détails touchant les clauses apposées par l’arrêt du parlement : 139 1° Touchant les huissiers de l‘Académie; 140 2" Concernant les élèves dont le talent se trou— - veroit tro médiocre pour pouvoir être promus à l’état d académicien. 142 Autre clause a osée, au sujet de l‘instruction atuite par cadémie des enfans des maîtres

e Paris. 144 Ces clauses font preuVe de l’exacte discussion de cette affaire au parlement, terminée et consom— mée enfin sous les auspices les plus considé—

tables. 144

[merged small][ocr errors]
[graphic][merged small][ocr errors][merged small]

Acsnfzms royale de peinture et de sculpture. causes qui
ontpréparé, amené, nécessité, l’établissement de cette
Académie. 4

Cet établissement, considéré sous ses diverses époques,
savoir :

[ocr errors]

1° La formation de l’Académie et ce qui s’est passé pen—

dant le temps qu’elle a été régie par les statuts de

1648. 18 .

20 Sa jonction avec la communauté des maîtres sur le

pied des articles du 7 juin 1651, et les effets de cette

jonction. 102

au La première restauration de l’Académie,par le moyen

des statuts additionnels du 24 décembre 1654, et tous

les incidents survenus pendant la durée de ces sta—

tuts. ' 1

4° La grande restauration, fondée sur les statuts du 24

décembre de 1663. ’ 111

Nota. Les détails appartenant a chacune de ces époques
sont indiqués ci-après sous les mots: Formation, J onc—
tion, Restauration de 1655, et Restauration de 1663.

Ceux qui regardent les exercices publics de l’Académîe

se trouvent sous les mots: Ecole académique. Acmiæmcrsns anciens et ordinaires. Zèle de ceux de la

première institution pour l’avancement et la gloire des

arts. 47, 54 et 93 Règlement pour les distinguer des suppôts de la mal— trise. 62

Ne peuvent avoir qu‘un seul élève , aux termes de l‘enre— gistrement des lettres patentes de décembre 1663. ‘M3

Acanénrcrxns modernes. Quels. Employés par la cabale de la jurande pour aller à ses fins. 134

Acmñmx , ou école se qualifiant telle sous le nom d’Académie de Saint—Lue. Voyez Ecole des maltres pein— tres. '

Acrn pour l’acquisition du logement de M. Sarrazin. Voyez Contrat d‘acquisition.

Acre pour la jonction de l‘Académie et de la maîtrise. Voyez Articles pour la jonction.

Acre d'humanité par lequel l‘Aeadémie signale les premiers moments de sa formation envers un confrère indigent. ' . 28

Leur discole et irrégulier de quelques mutins entrés dans l‘Académie parla jonction , cassé et annulé par l’Aca— démie; ses auteurs interdits. 151

Acu’u’zs à l‘Académie; tempérament trouvé pour les soustraire personnellement à payer aux jurés de la maîtrise les mêmes droits que leur devoient les aspirants lima!— trise de la communauté. 119

Antennes. L’amende arbitraire par l’art. 6 de ceux de la jonction , contre les académiciens auteurs en récidive d’ouvrages scandaleux , limitée par le parlement à 30 f., comme pour la non-récidive , ainsi que l‘amende arbitraire prononcée par l’art. 8 des mêmes articles. 128

Asnoms. Nécessité de cette science pour former un ha— bile homme d’art. 55

[ocr errors]

Elle est enseignée gratuitement en l’École académique par les sieurs Quadroulx ou Caderousse, aidé des se—

cours foumis par M. Le Brun , 56 Et avec beaucoup de succès. 57 Le sieur Quadroulx cesse de l’enseigner en ladite Ecole

par mécontentement. 123 Honoraires assignés au maître de l’anatomie en la même

école. ’88 pas de l’Académîe de prendre la qualité de peintres et de sculpteurs de S. M. ' 106

Aucuns! bacheliers de la communauté des Mes peintres; leur différend avec les jeunes maîtres du même corps ,

terminé par un règlement de l‘Académie. 147 Aucuns de la nouvelle Académie. Elus au nombre de donze. Noms des premiers élus. 36

Quatre membres du corps de la maîtrise admis au nom— bre de ces douze anciens de l’Académie aussitôt après la jonction. '.. 102

Deux de ces quatre déclarés déchus de la qualité d‘aca— démicien, priviléges et droits y attachés, et pour—

quoi. 154 Aucun (François). Démarche de M. Le Brun pour l’ac— quérir et l’unir au corps académique. ‘lOl

ARBITRAGE. L’on est obligé d’y avoir recours pour conve— nir de la jonction de l‘Académie et de la maîtrise. 92 ARRÊTS du conseil relatés dans ces mémoires: Arrêt du % janvier 1648, titre primitif de l’Académie. 35 Arrêt du 19 mars 1648, portant main levée de plusieurs saisies faites de l‘ordonnance du sieur lieutenant civil , et évocation de toutes les causes de l’Académie au roi et a son conseil. , 44 Arrêt du 24 novembre 1662, contre certains étudiants qui, à l’instigation du sieur Bosse , avoient entrepris de tenir une académie et poser un modèle; et défend audit Bosse de s’aller présenter à l’Académie et de prendre la qualité d’académicien. ‘ 86 Arrêt du 8 février 1663, portant défense à ceux qui ne sont sauf trois clauses: ‘131 1° Touchant les huissiers de l‘Académîe; 'l40 2° Concernant les élèves non académiques; '14! 3° Au sujet de l‘instruction gratuite des enfants des mai—

Anñrs du parlement concernant l’Académie: Arrêt du... août16fi, sur la requête des jurés de la maîtrise; as— signe en la cour ceux qui prennent la qualité de pein— tres ou de sculpteurs du roi ou de la reine, pour prendre communication de ladite requête , procéder, etc. 21

Arrêt du 7 juin 1652, portant enregistrement des lettres patentes du mois de février 1648, statuts de l‘Acadé— mie et articles de la jonction. .. 128

Deux modifications par ces arrêts. Voyez Amendes et droits de réception.

Arrêt du 231uin 1655 pour l'enregistrement des statuts du 24, et brevet du 28 décembre 1654 , et des lettres pa— tentes de janvier 1655. Une modification. Voyez Tutel— les et curatelles. 1821

Arrêt du 12 janvier 1664 sur l’opposition formée par les maîtres a l‘enregistrement des statuts et lettres patentes de 1663, et appointe les parties. ‘124

Arrêt du 14 mai 1664 , qui, sans s’arrêter à ladite oppo— sition , ordonne l‘enregistrement des lettres patentes,

tres. ‘144

ARTICLE! pour la jonction de l’Académie avec la maîtrise. Ces articles, au nombre de douze, arrêtés par les main tres sous la date du '1 juin 1651 , et accordés entre les deux compagnies en présence de M. Hervé, conseiller au parlement, arbitre, par contrat en forme de transac— tion du 4 août 1651. 98

Nom. Les pièces se trouvent tout au long au cahier des titres de l'Académie , imprimé chez Guignard en 1682, et qui se délivre à tous les académiciens lors de leur

« 前へ次へ »