ページの画像
PDF

Donec longa dies, perfecto temporis orbe, Concretam exemit labem, purumque reliquit AEtherium sensum, atque aurai simplicis ignem. Has omnes, ubi mille rotam volvere per annos, Lethaeum ad fluvium deus evocat agmine magno, Scilicet immemores supera ut convexa revisant,

Rursus et incipiant in corpora velle reverti.

Dixerat Anchises : natumque, unaque Sibyllam, Conventus trahit in medios turbamque sonantem;

Et tumulum capit, unde omnes longo ordine possit « Elle doit effacer par un long châtiment « La souillure mêlée à son pur élément. « Les unes, pour laver cette empreinte de boue, « Flottent au sein des airs où le vent les secoue ; « D'autres vont se plonger dans de larges torrens, « Ou passent mille fois sur des feux dévorans ; « Une peine diverse est marquée à chaque ombre. « Puis, du calme Élysée (hélas! en petit nombre), « Nous venons habiter les fortunés abris ; « Ensuite, quand les temps que les Dieux ont prescrits « Ont assez dégagé, par les eaux ou les flammes, « Cet alliage impur qui ternissait les ames, " « Ont rendu de nouveau leurs esprits éthérés « A l'essence du feu dont ils furent tirés, « Après mille ans enfin d'une terrible épreuve, « Un Dieu vient les conduire aux rives de ce fleuve, « Afin que du passé perdant le souvenir,

« A la forme terrestre elles veuillent s'unir. »

A ces mots, il entraîne Énée et la sibylle
Parmi les flots bruyans de ce peuple mobile,

Et monte sur un tertre où chaque ombre en passant Adversos legere, et venientum discere vultus. Nunc age, Dardaniam prolem quae deinde sequatur Gloria, qui maneant Itala de gente nepotes, Illustres animas, nostrumque in nomen ituras, Expediam dictis, et te tua fata docebo. Ille, vides, pura juvenis qui nititur hasta, Proxima sorte tenet lucis loca; primus ad auras AEtherias Italo commixtus sanguine surget, Silvius, Albanum nomen, tua posthuma proles, · Quem tibi longaevo serum Lavinia conjux Educet silvis regem, regumque parentem; Unde genus longa nostrum dominabitur Alba. Proximus ille Procas, Trojanae gloria gentis ; Et Capys; et Numitor; et, qui te nomine reddet, Silvius Eneas, pariter pietate vel armis Egregius, si umquam regnandam acceperit Albam. Qui juvenes quantas ostentant, adspice, vires ! At qui umbrata gerunt civili tempora quercu, Hi tibi Nomentum, et Gabios, urbemque Fidenam; Hi Collatinas imponent montibus arces, Pometios, castrumque Inui, Bolamque, Coramque :

Haec tum nomina erunt, nunc sunt sine nomine terrae. Tour à tour se révèle à son regard perçant : « O mon fils, tu sauras quelle gloire accomplie « Aux enfans de Teucer réserve l'Italie. « Je vais te dévoiler l'avenir radieux « De ces héros issus et de nous et des Dieux ; « Prête-moi donc l'oreille et regarde en silence. « Ce jeune homme appuyé sur le bois d'une lance, « Le premier, pour sortir de l'infernal séjour, « Déjà pose le pied sur les portes du jour; « Issu du sang de Troie et du sang d'Ausonie, « Silvius est son nom; sa mère Lavinie « Dans un silvestre asile élèvera ce roi, * « Père des rois albains qui descendront de toi ; « Dans l'hiver de tes ans tu lui donneras l'être, « Mais tes yeux paternels ne le verront pas naître. « Le second est Procas, nom plus illustre encor; « Je distingue après lui Capys et Numitor; « Celui qui leur succède est Silvius Énée, « Lui qui, s'il règne un jour dans Albe fortunée, « Rappellera ton nom, ta gloire et tes vertus. « De quelle forte empreinte ils sont tous revêtus

« Ces héros que tu vois ceints du civique chêne !

Quin et avo comitem sese Mavortius addet - |
Romulus, Assaraci quem sanguinis Ilia mater |
Educet. Viden'ut geminae stant vertice cristae, |
Et pater ipse suo superum jam signat honore?
En hujus, nate, auspiciis illa inclyta Roma |
Imperium terris, animos aequabit Olympo, |
Septemque una sibi muro circumdabit arces, |
Felix prole virum : qualis Berecyntia mater |
Invehitur curru Phrygias turrita per urbes,
Laeta deum partu, centum complexa nepotes,
Omnes cœlicolas, omnes supera alta tenentes. |
Huc geminas nunc flecte acies : hanc adspice gentem,
Romanosque tuos. Hic Caesar, et omnis Iuli
Progenies, magnum cœli ventura sub axem.
Hic vir, hic est, tibi quem promitti saepius audis,
Augustus Caesar, divi genus; aurea condet
Saecula qui rursus Latio, regnata per 8lI"V8 |
Saturno quondam; super et Garamantas et Indos
Proferet imperium : jacet extra sidera tellus,
Extra anni solisque vias, ubi cœlifer Atlas -
Axem humero torquet stellis ardentibus aptum.

Hujus in adventum jam nunc et Caspia regna

« 前へ次へ »