ページの画像
PDF
ePub

estre ploiez ne induis à concorde, mais seront plus obstinez aians espoir que prouchainement à nostre partie et à nous sera faicte substraction d'obédience. Et par ainsi, ceulx qui estoient tous matés et desconfis par noz expressions, seront renforcez et corroborez. Vraiment, très cher filz, nous à qui Dieu a baillé la garde de son peuple, ne pouvons plus souffrir par raison telles choses qui redondent en l'offense de la divine majesté et péril des âmes et turbacion de ladicte union et l'éleccion de la révérence de toy et de ta mesgnée. Mais grandement deulant de ta dampnacion par telles suggestions et mauvais ennort, te prions et exortons en Nostre Seigneur, nostre vray Saulveur, que ne veuilles oyr iceulx mauvais qui par aventure quèrent à trouver leur prouffit ou dommage de nous et de l'Église, et à la pertubacion de toy et des tiens.

Et quant est de nostre propos, tu en as assez congnoissance pleinement, pour ce qu'à toy nous en avons escript. Vueilles estudier et considérer en repos d'esperit, à ton sage conseil, les causes ordonnées et la pure entencion de nous en procédant. Vueilles en oultre, révoquer, rappeller et adnuller les griesves emprinses et dommages fais à nous et à l'Église en ton royaume et en tes terres, et ramener et faire ramener par vray jugement à l'estat deu et premier. En après te mandons que ne vueilles nullement procéder à ce que tu nous a escript, car il n'affiert pas à l'onneur de ta excellente personne. Et se ainsi est que tu vueilles obéir aux mandemens et exortacions de ton père, avecques la loenge humaine tu auras moult grant mérite pardurablement devers Dieu, en inclinant à toy la faveur du siège apostolique, et le nostre. Très amé filz, garde que aucun ne te déçoive par vaine erreur. Si voulons que tu saches, et par ces présentes te faisons savoir que oultre les peines et sentences prononcées en droit, nous avons fait naguères autres constitucions que nous t'envoions soubz nostre bulle avec ces présentes, par lesquelles, toy et autres tellement délinquens et désobeissans, que Dieu ne vueille, seront punis. Et ce nous avons fait pour toy et les autres princes préserver et retraire de si griesve offense de lèse-majesté tant que en nous est, pour l'amour paternel que avons à toy et aux autres princes, et afin que au destroit jour du jugement nous ne soions point coulpables, en dissimulant, des âmes qui pour ce pourroient périr. Donné au port de Venise" ou diocèse de Gennes, le xxIIII° jour du moys de mars le xIIII" an de nostre papalité".

S'ensuit la teneur de la bulle d'excommunication.

Bénédic, évesque, serf des serfz de Dieu, à perpétuelle mémoire. Par ce que les malices des hommes croissent, nous voions le monde aler de mal en pis, et les pensées des hommes tellement acoustumées que tousjours adjoustent mal sur mal. Et afin que les bons meslez avec les mauvais ne soient corrompus par malice ou erreur, et la hardiesse des mauvais présumptueux soit abstraicte des vices, au moins pour crainte de la peine. Il est venu à nostre congnoissance par publique et notoire renommée que aucuns, pleins de perdicion, tant d'Église comme séculiers, voulans monter plus hault qu'ilz ne doivent, font à trébucher périlleusement, et sont abusez et déceuz par les fallaces de cellui qui se transfigure en forme d'ange de lumière afin qu'il déçoive les autres, ont préparé ung grant esclande aux simples et fresles et grant matière de travail à ceulx qui sont plus fermes et plus estables, eulx esforçans à leur povoir de destruire et diviser l'Eglise catholique par scisme, et empescher la saincte union d'icelle. Car, jà soit ce chose que nous feusmes prins pour estre évesque souverain et apostolique, et aussi deux ans paravant que nous estions en meur estat eussions mis grande diligence de destruire ce scisme horrible qui jà a duré en l'Eglise de Dieu par l'espace de xxx ans ou à peu près, dont c'est grant douleur, et encore dure à présent par le péchié des hommes, et que nous eussions offert à Lange Corrarion, qui s'est bouté de fait ou siège apostolique, et se fait, à ceulx à lui obéissans, appeller Grégoire, la voie de renonciacion par nous estre à faire purement et franchement, comme il est contenu ès lectres apostoliques données à Marseille le second jour de février l'an dessusdit de nostredicte papalité, plus pleinement contenu, et de rechefavions promis à convenir en certains lieux avecq Lange Corrarion, et comparer en nostre personne pour demener deuement à exécucion les choses dessusdictes et leurs circonstances, comme il appert par les instrumens sur ce fais, toutesfoiz les dessusdiz filz d'iniquité s'esforcent de tout leur povoir et par manières non licites, par fraudes et couleurs feintes, de empescher nous et noz frères les cardinaulx en ceste salutaire exécucion; desprisans les liens de folement de l'obéissance de nous et de nostre Eglise, et à la défense de leur erreur, appellans de nous. Toutesfoiz il n'appartient point à ce faire de droit. Et jà soit ce que paciemment nous ayons souffert aucunement les choses dessusdictes par dissimulacion, en révoquant iceulx et promovant à pénitence et eulx retournant au sein de leur bonne mère et débonnaire saincte Eglise, néantmoins ils persevèrent en plus grande présumpcion et hardiesse. Pour ce, après meure délibéracion eue sur les choses dessusdictes , par ceste constitucion perpétuellement durable nous prononçons sentence d'excommunicacion contre tous ceulx qui empescheront sciemment l'union de l'Eglise dessusdict en nostre personne ou les personnes de noz vénérables frères les cardinaulx de la saincte Eglise de Romme en l'exécucion des choses dessusdictes par nous offertes et accordées avec Langle Corrarion et ses messagers, ou qui appelleront de nous ou de noz successeurs les évesques rommains entrans droicturiement en la papalité, ou qui bailleront saveur ausdictes appellacions, substractions ou perturbacions, par eulx ou par autruy, par quelque occasion ou couleur que ce soit, et tous ceulx qui obstinéement affermeront iceux non estre liez ou excommeniez par nostre sentence, de quelque degré, estat ou condicion qu'ilz soient, en dignité de cardinal, de patriarche, d'arcevesque ou évesque, de auctorité ou de majesté royale ou impériale, ou de quelque autre auctorité, tant d'église comme séculiers. De laquelle sentence nul ne peut estre absolz, fors par le pape, excepté tant seulement en l'article de la mort. Et s'il advenoit d'aventure que aucun feust ainsy absolz oudit article, nous voulons et déclairons que tantost qu'il sera gary, se viengne présenter au siège apostolique pour recevoir absolucion, en faisant satisfaction comme il appartiendra de justice. Et se, de rechef et de fait, il renchée en celle mesmes sentence d'excommeniement, laquelle sentence ainsi gectée par nous, s'il l'a soustenue de courage dur et obstiné par l'espace de vingt jours, s'il est lay, de quelque estat, degré ou condicion, soient lesdiz princes ou autre séculière personne quelle qu'elle soit, nous submectons à l'interdict de l'Eglise, avec ses terres, villes, citez, chasteaulx et tous autres lieux qu'il tient et tiendra. Se ce ont esté universitez, semblablement elles seront subjectes à l'interdict de saincte Eglise. Et pour ce que à bon droit par ingratitude les bénéfices sont révoquez, tous ceulx et ung chascun d'iceulx, tant d'église comme séculiers, et ceulx qui ès choses dessusdictes leur donnent faveur, conseil et aide que dit est, et auront soustenues lesdictes sentences par l'espace de vingt jours prouchains ensuivans, seront privez de toutes indulgences, privilèges, graces, libertez, franchises royales à eulx données et accordées par le siège apostolique, conjoinctement ou diviséement, soubz quelque forme ou expression de paroles, lesdiz clercs seront privez de tous leurs bénéfices d'église, dignités, personnages et offices, à tout cure et sans cure. Et aussi jà soit ce qu'ilz soient de la dignité d'évesque, d'arcevesque, patriarche, cardinal ou autre dignité quelconques, dès maintenant par l'auctorité apostolique et de pleine puissance et de fait et de certaine science nous les

1. Vérard, et l'édit. de 1572 mettent : au port de Venerre. C'est Porto-Venere. 2. 24 mars 1 l108.

« 前へ次へ »