ページの画像
PDF

35 AMANDUS

1584, in-fol., citée dans un calai, de Hambourg, et qui, suivant toutes sortes de probabilités, est la moine que celle de Çaragoça, 1584, citée au Manuel.

Onceno de Amadis (rogel Degrecia).

— L'édition de 1546,Sevilla, J.Cromberger, in-fol., citée au Manuel, est donnée par Vlinsayo, comme la première. Zarco dcl Valle et Saucho Rayon n'admettent pas l'existence d'une édition tlcMedina ciel Campa, 1535, que donne le ratai, de la ( otombinade Séville, non plus que celle de Sevilla, 1580, que cite Leuglet du Fresnoy.

L'édition de Salamanca. 1551, indiquée au Manuel est un in-fol., lettres rondes, 197 ff. à 2 col. et un f. sur lequel est la souscription. La seconde partie commence au f. 109 avec un titre spécial. C'est une des meilleures impressions exécutées par André de Portonariis.

— Parte tercera de la chronica dcl muy valientc principe ... Seuilla, Jacame Cromberger, nilo île mil y quinicnlos y elnquenta y uno, in-fol., goth.,à 2 col., 215 ff.

Un exempl. dans la Biblioteca île Cdmara du roi d'Espagne.

— Un exempl. de l'édition A'Evora, s. d-, est décrite au catalogue Salva, tomeII, p. 14; la pagination est trés-irréguliére.

— Les livres I à XII d'Amadis de Gaule mis en françois, par le seigneur des Essars, Nicolas de'llerberay. A Anvers, ckés Jean fVaesberghe, 1561, 12 part. in-4.

Un bel exempl. en anc. rel. mai: armorié, 550fr., cat. a prix marqué Aug. Fontaine.

— I.iv. 1 à XIV, Anvers, SiMus, 1574, 14 part. in-4. — Liv. XV a XXI, Lyon, llenoist llkjaiul, 1577-82, 7 vol. in-10. Liv. XXI, XXII, XXIII. Parti, Cilles Robinet, 1015, S vol. in-8. Le Trésor, {Lyon, 1507, in-10.) 100 tr. Morcl de Lyon. — Le bel exempl. de M. ïéméniz était formé' de 20 vol. in-8 et in-16 (remontés in-8) de toutes dates (1550-1015), uuiformémentreliés en anc. rel. mar, r. attribuée à Padeloup, 910 fr.

Le Trésor des Amadis, contenant les epitres, complaintes, concions, harangues, deflis et cartels, recueillis des douze livres d'Amadis de Gaule. Anvers, par Christ. Plant in, 1560, pet. in-8, de iv172 1T. chif., impr. en car. ital., excepté les tètes de chapitre qui sont en car. ronds ; le titre est entouré d'une bordure s. b.

Non cité dans les Annales Plantin. 25 à 30 fr.

AMANDUS Zierixensis (Fr.). Chronica || compendiosissima ab || exordio mundi vsq} ad annum Domini || millesimum, quingentesimii trigesimû || quartum : per venerandum patrem. F. ]| Amandum Zieri

xensem Adjectœ sunt Episto ||, lac

duaj quac christiani régis Aethiopia?, Dauidis, ad || Clementeni septimum, Rhomanum pontiGcem |] anno domini, 1533 destinatœ.... Aliœ quoqj très epistolac ex noua maris || Oceani hispania transmisse... Antuerpiœ apud simonem Cocum. Anno Do || mini M.ccccc. Xxxiiii, mense Maio, in-8, de vm-128 ff. chiffrés.

Ce qui donne du prix à cette chronique, citée par

— AiMBOISE 36

les bibliographes belges, ce sont les lettres écrites du Mexique par divers religieux, (llarrisse, Ilibl. americ, n" 186.)

AMATUS Fornacius. [18034]

C'est à tort qu'on a avancé que cet écrit contient le texte original du livre italien Alvibiade faneiullo. Cette erreur est reproduite (buis le catalogue imprimé à Madrid de la bibliothèque de M. de la Cortina, marquis de Morante, lequel possédait deux exempl. de i'Amatus. En réalité les deux ouvrages n'ont entre eux aucun rapport.

AMBOISE {François d'). Au Roy sur son entrée, son mariage et sa chasse, theralogue, ou Eclogue Forètière, faicte par sou commandement et présentée à sa Majesté. Paris, Gerçais Mallot, 1571, pet. in-8, de 8 ff.,avec le portrait de Fr. d'Amboise au v° du titre.

Cette pièce est citée par Niceron. 80 fr. Tross, 1869.

Parmi les autres ouvrages de cet écrivain fécond, que n'a pas daigné citer M. Brunei, nous croyons devoir signaler:

Elégie sur le trespas d'Annedo Montmorency. Paris, yicolas Cltcsncau, 1508, in-4. — Première édition. 30 a 40 fr.

Le Tombeau de Gilles Eourdin, etc. Paris, Denys (lu Pré, 1570, in-4.

Paslgïriqie sur le mariage de M. Henry de Lorraine, Duc de Guise, et de Madame Catherine de Clèves, comtesse d'Eu. Paris, Mcolas du Mont, 1570,in-8.

On sait que c'est a Franc. d'Amltoise qu'on doit la première édit. des Œuvres poétiques de Claude Turrin. Paris, 1572, petit in-8.

AMBOISE (Michel d'j. Le Guidon || des gens de guerre, ou || quel est contenu l'art de scauoir mener et || cOduyre gens de cheual, et de pied, assiéger || villes, les assaillir, et deffendre, faire ram ||pars, bastillons, trenchees, batailles,

batail || ons, scovadrôs, courses, etc

Faict et compose par Mi || chel d'Amboyse, escuyer || Seigneur de Chevil || loii, dict l'es'cla || ve Fortune, imprime a Paris pour Galliot du pre, libraire, et fut acheue le XVe iour du mois de mars 1543, pet. in-8, de 6 ff. prél., de m ff. chiffrés et d'un f. blanc.

Volume dont nous n'avions trouvé trace que dans les catal. des Foires de Francfort, et dont M. Tross a retrouvé un exempl., sur lequel nous avons pris la description.

50 fr. (1860), en mai', de llardy-Mcnnil ; 150 fr. chez M. Pichon en mar. de Trautz.

Lesepistres VENÉHiEXNES,ctc, Paris, Jehan Longis, 1556, in-8. [13304]

Cette édition, moins précieuse que celle de 1532, qui vaut 200 ou 300 fr., que celle de 1534, qui est presque aussi recherchée, est encore d'une certaine valeur et tout aussi rare que la première.

— Voici quelques prix:

Les Épistres Vénériennes... Paris, Alain lAtrian et I). Janot. S. d., in-», goth. en mar. 120 fr. VV. Martin.

Les Cent Épigraumes... Paris, Al. Ijttrian et J. iMiqis, 1532, in-8, goth. En mar. deKoehler,140 fr. \V. Martin.

— I.EScôTnr.spiSTBr.S(i'Oui<lo. Paris, D. Janol, 1541, in-8. Exempl. .Nodier, 103 fr. W. Martin.

I.f. P.is De Dkmocbite... Paris, Arn. L'Angctier. 1317 , in-8. 30 fr. \V. Martin.

— Le infime. S. t. n. d. in-16, de 90 ff. non chiffrés, sign. A-M., car. ital., fig. s. b. — Un exempl. incomplet du titre a été vendu 11 fr. chci W. Martin; le rédacteur du catal. croit que cette édit. pouvait être celle que Duvenlier indique comme impr. à ltoueit par Robert et Jean Uu Gurt, en 1530.

— Le Secret d'amours Paris, Arnoxd

et Charles les Angeliers frères, 15-12, in-8. [1336C]

L'exempt. Ch. Nodier, 225 fr. W. Martin.

AMBROISE (S.). Sensuvt le Traictie sainct Amhroise ]| du bien de la mort. (Au r°du 39e f., lig. 6 : f~ cv finist le liure de sainct Ambroise du 11 bien de la mort. S. t. n. d. (vers 1510), pet. in-8, gotb., de 39 1T., sign. A.-E., grav. en b. sur le titre 25 à 30 fr.

AMBROSINO da Soncino. Vita e conversatione sancta del Beato Jacobo do Alemania conuerso de l'ordine de' Predicatori, nouamente morto a Bologna (riueduta et abreviata péril R. P. F. Sil, vestro da Pierio). Bologna, per Zoanne Antonio delli Ihnedicli, 1501, in-4, en car. semi-goth.

Fort rare. — A. da Soncino a été longtemps regardé comme le plus grand artiste verrier qu'ait produit l'Italie: cet art lui fut enseigné par Kra Jacopo en t'-moignage de gratitude; il le considérait comme un frère, aussi dit-il naïvement ; ('un luidoi-mito uno anno sopra uno medesimo sacone. *

AMBROSIUS (S.) Mediolanensis. Opéra. Basileae, Joh. de Amerbnch, Mcccc. Lxxxxii, 3 vol. in-fol., goth. [989]

Celte première édition des œuvres de saint Ambroise offre cette particularité qu'en tête du 1" tome se trouve une épllre de Jean de Stein (de la Pierre), le célèbre recteur de la Sorbonne, auquel on doit l'introduction de l'art typographique n Paris; cette lettre prouve qu'à cette date il était revenu se fixer à Rite, oh l'on sait qu'il finit ses jours.

— D. Ambrosii Mediolanensis Ilexahemeri libri sex. Liber de Paradiso. — Sermo de ortu Adœ. — Hem sermo de Arbore Enterdicta & lil>cr de Gain & Abel; Pramiittitur Vita S. Amnrosii sec. Paulinum Episc. Nolanum. 5. f. n. d. [HedioUini, c" l'i75), in-fol., car. ronds, a longues lignes, avec sign., sans ch. ni réel.

Les mots grecs ont été laissés en blanc, pour Gtre écrits a la main; la préface de l'éditeur Venca est fort intéressante; il récrimine vertement contre l'incurie des Italiens, qui |>ar leur négligence ont laissé perdre les plus précieux trésors de l'antiquité littéraire.

Celte belle édit. fort rare n'est pas citée par Ilain.

AME (L') ou l'honeste amour, du S. D. M. C. L. R. L. V. — S. L, 1575, pet. in-4.

Ce recueil de vers du XVI' siècle, qui avait échappé aux recherches de l'abbé Goujetel de Viollet le Duc, a figuré à la vente L. Double, où, relié en mai: par Trautz-Bauionnet, il a atteint le prix de 320 fr.

AMIGUER (A.). Lectura feta per lo relièrent mestre Anthoni Amiguer mestre en medicina sobre la tractât segon del R. mestre Guido lo quai tracta de apostemas en gênerai. S. I. n. d., in-4 goth.

Traité de médecine et de chirurgie en dialecte catalan, qui n'est pas cité par lesbihliogr. espagnols. 50 fr. Maisoiineuvc (incomplet).

AMMAN (Jost). Eiiehiridion artis pingendi, fingendi et sculpendi, in quod (sic) thésaurus novus et ingens variaruni figuraruni virorfi, mulierum, inl'antuni (sic] et animalium, in usum adolescentia? cupida3 adeoque omnium artis huius amantium, est congestus a Jod. Animano. Francof. ad Mœnum, 1578, pet. in-4, fig. s. b. (le reste comme au Manuel). [9233]

— Cleri totius Romanœ ecclesia; subjecti. Francojurti, sumptibut Sig. i'eyrabendij, 1585, in-4, de 114 fT. avec 102 fig. s', b. [21703]

AMOUR (L') en fureur, ou les excès de la jalousie italienne. Cologne, Olivier, 1684, in-16.

Petite nouvelle assez rare. 8 à 10 fr. AMOUR (L'J philosophe (attribué à N. Rapin). S. l.n. d. (vers IGOo;, gr. in-16, de 16 ff. 85 fr. J. Pichon.

Cet opuscule a été imprimé sous le nom de Tlapin dans le tome lfr des ,l/i/.vr.v rtdtu'rs de Despinelie, 1500. On le trouve aussi dans les Amours du grand Atcandre. Cetle VTe édition dont on ne connaît pas d'autre exemplaire, a du paraître vers 1500, (iahrielle d Eslrées y étant nommée comme encore v n ante.

AMOUREUZ BRANDONS (Les) deFranci.irque et Callixene. Paris Hourriquant, IfiOfi, in-12. [16372]

— Réimp. à 10G ex., dont Usur pap. de Chine et 2 sur vélin. Genève t(iay, 1868,in-i8,159 pp. ; notice du P. I^acroix, p. 7-12.

11 n'existe d'autre exempl. que celui de la bibliothèque de l'Arsenal et aucun n'a passe en vente. Beauchamp signalait cetle pièce en 1735 .Recherches sur tes Théâtres, In-4, 2m* partie, p. 70), d'après le seul exempl. connu qui était alors dans la bibliothèque de M. de C-oliKiiy. l,e duc de La Vallière ne la possédait pas encore en 1768, puisqu'elle n'est ni analysée, ni citée dans la Bibl. du théâtre français; ce n'est que plus tard qu'il devint possesseur d'un exempl. en assez, mauvais état compris dans le catal. La Vallière-Nyon.

Les figures sont des bois d'une taille grossière usés et cassés, qui avaient déjà été. employés dans d'autres publications.

1) n'y a pas de privilège, ce qui peut expliquer la disparition du livre. Le nom de l'auteur est inconnu. Beauchamp indique les initiales A. B., mais sans dire où il les a prises. La pièce, pleine d'aventures extraordinaires et d'imbroglio romanesque, a toutes les alluresd'une ancienne traK'i-coinédie italienne ou latine du xve siècle; c'est évidemment du latin ou de l'italien qu'elle a été tirée. On reconnaît a chaque phrase le travail du traducteur. Beauchamp, reproduit par Brunet, dit que cette pièce est très-libre; ce n'est pas exact; on rencontre seulement dans deux ou trois scènes des expressions grossières et des

[ocr errors][merged small][merged small]

images peu voilées, selon l'usage (le l'époque; le drame est d'ailleurs fort intéressant, malgré ses longueurs; on pourrait comparer cette pièce à quelques productions de l'ancien théâtre espagnol, notamment à la CtHestine.

AMOURS (Cuil.). La grant Prenostication (sic) nouvelle et Almanach pour lan mil cinq cens xvm, composée sur le climat de la France par Me. Guillaume Amours, docteur en médecine de la faculté de Louvain. S. I. n. d. (Louvain, 1518), in4, goth., de 4 ff., avec 2 fig. s. b.

Cette pièce est fort rare, et semble avoir donné â Rabelais l'idée de ses célèbres Prognostieations. 50 à 60 fr.

AMOURS (Les) de Microton , ou les charmes d'Orcan, pastorale enjouée, mêlée d'ornements singuliers et divertissans, représentée par la troupe royale du Marais, si Paris et se distribue à l'/iostel des Pigmées au Marais, s. d., in-4.

Ce ballet curieux n'est cité nulle part. C'est le seul qui nous reste du répertoire de l'organiste Raisin , inventeur du théâtre des Pygmées ou des petits enfants. Il est de 1000 ou 1602! Réimprimé dans le Bibliophile fantaisiste, n" 12 (décembre 1869, p. 529-5!l7).

AMOURS (Les) de S. A. R. Mademoiselle souveraine de Dombes, avec le comte de I..H1/IIN. S. I. n. d. (Hollande, vers 1672), in-12, de 71 pp.

En mm.'de Capé, 38 fr. Solar ; 60 Tr. en avril 1867.

AMOURS folastres du Filou et de Robinette. Réimpr. de l'édit. de 1629 avec avant-propos et notes par P. L. (Paul Lacroix). Paris, J. Guy, 1862, in-18, xxiv et 7 pp. [17162]

Tiré à 115 exempl. Lengtet-Dufresnoy ne l'a pas cité dans sa Bibliothèque des romans. Il est au catal. Nyon, 10236, et vendu 7 fr. De Hure (1835).

AMPHIAREO da Ferrara (fespasiano). Opéra di Frate Vesp. Amph. da Ferrara, nella quale si insegna a scrivere varie sorti di lettere. / enetia, 1559, pet. in-4 obi., de 44 ff., contenant un grand nombre d'alphabets, ornés de rinceaux et de ligures. 30 à 40 fr.

AMUSEMENTS (Les) delaGarderobe. S.I., 1712, in-12 oblong.

o 1. IU s. vente Cersaint. Cette pièce fort rare vaudrait aujourd'hui 12 ou 15 fois ce prix.

AMYRAUT (Moyse). Hymne de la puissance divine. Paris, Pierre des Hayet, 1625, pet. in-12, de.35 pp.

Pièce rare, dédiée a « tris-vertueuse, Mademoiselle de Clermont d'Amboise. »

En mur. de Capé, 115 fr. Taschereau. Au même catal. figurait également: — Cent ctxQti vXTE sonnets chrestiens. Paris, Pierre ries Bayes, 1625, pet. in-12, de 80 pp. En mar. de Capé, 150 fr. même vente.

ANACREON. Odes, texte Grec, avec traduction Française et notice par M. Am

broise Firmin Didot et 54 sujets photographiés d'après les dessins de Girodet. Paru, Didot, 1864, in-12.40 fr. [12364] A chaque pièce de celte charmante publication correspondent une ou plusieurs photographies exécutées sur les dessins de Girodet. Les culs-dc-lampe ont été composés par M. Oilenacci. L'ouvrage est terminé par des imitations en vers des odes d'Anacréon, dues a Girodet lui-même.

ANBURY (Thomas). Travels in the interior parts of America, during the course of the last war, in a séries of letters, by an ofOcer to bis friends. London, 1791, 2 vol. in-8. — Traduit en français par M. Noël, far», 1793, 2 vol. in-8.

Nous citons cet ouvrage intéressant que nous ne trouvons pas dans Vluriian Jtibliography de Th. W. Field, et que Lowndes a également omis.

ANCIENS POETES de la France, publiés sous la direction de M. F. Guessard. Paris, 1858-64, 12 vol. in-16. [13174]

ANDECHS (Abb. d'). Die Heilthumer und Reliquien des Heiligen Herges Andechs ( le Trésor et les Reliques de la Sainte Montagne d'Andechs). S. /., 1496, info), piano.

Xylographe a 112 compartiments. II. 52 cent., L. 75 cent.; composé de i grandes planches; ce précieux monument de la gravure sur bois était destiné â servir d'affiche; il s'y trouve du texte allemand , également xylographique ; c'est la plus vaste composition de ce genre qui nous reste de l'art xylogr. à la fin du xv* siècle; on y remarque les armes de Ratière et celles de l'abbé Jean d'Andechs. Bien que l'exempl. que nous avons vu chez M. Tross de ce placard puisse être considéré comme unique, nous ne donnons pas moins le prix qu'en demandait ce libraire : 300 fr. en 1870.

ANDOQUE (Hierre). Histoire du Languedoc, avec l'état des provinces voisines, parMe Pierre Andoque.... liéziers,J. et H. Martel et G. liesse, 1648, in-fol. 15 à 20 fr. [24723] Citons encore:

Cataloci E des F.vesques de Béliers. Bétttrs, imprimerie rie J. Martel, 1650, In-4. 6 à 8 fr.

ANDOVILLE (D'). Les Regretz et peines des maladuisez. A Lyon, chez Olivier Arnovllet, s. d., in-8, goth.

Pièce que nous croyons perdue et dont nous ne trouions le titre que dans les divers Catal. des Poires rie Francfort au commencement du xvne siècle; il n'est pas besoin d'ajouter qu'un exempl. retrouvé atteindrait un grand prix.

ANDRÉ (Pierre). Traicté de la peste,
aussi de la disenterie (sic). Poictiers,
Nicolas L'Ogeroys, 1563, in-8.
Rare. 20 a 25 fr.

ANDREA (Alejandro). De la Guerra de Campana de Roma, y del Revno de Napolesenel Pontificado de Pavlo IIII, ano de M.d.lvi V Lvii. Madrid, Vittdade Guerino Gerardo, 1589, in-4, de6ff., 320 pp. et 12ff. de tables.

L'auteur avait publié sur le mime sujet un ouvrage italien divise en trois dialogues; ce fut a la demande de l'un des ministres de Philippe II qu'il le traduisit en espagnol en y introduisant quelques améliorations et en lui donnant une Corme nouvelle. Catal. Salvi, 2814.

ANDREAS (Joh.). Lectura super orboribus cOsanguinitatis, afGnitatis... [3181 j La 1" édition parait être celle décrite dans le catal. des Chanoines de Flcbdorf : Sans nom de lieu, d'année ni d'iroprim.; pet. in-fol., 8 ff., sans ch., réel, ni sign., 3 fig. ou arbres, gr.sur bois,lctt. init. grav. en bois.

Nous connaissons de ce théologien bien d'autres traités:

M iït v Johannis Andrée de sponsalibl et matrimoniis. S. I. n. d. [Borna, C 1474). ln-4, 4 2 col. sans ch. ni réel, mais avec sign., lett. capit. rubr. (Catal. canon. Rebdorf, n° 97.)

Qi'aestiones mercuriales super regulis Juris. — 1475, gr. in-fol.

Ixcipiunt coNSTiri'TiONES Cle. Pape. V. Unacum ap|iaratu dûi J6. Andrée. — Basilecc, M. ffenssler, 1470, in-fol. max.

— TiucTATUSdc consanguinitatc, affinitate, et spirituali cognatione.

Cest le même ouvrage que celui du Manuel.

— (I) sta estsûma Iohis Andrée breuis et | utilis ordinata, sup. secundo decretaliû Il anteq? dicat aliquid de proeessu iudicii. 5. /. n. d. (Tolosse, c* 1474). In-4, goth., de 28 ff. dont deux blancs, à 23, 25 et 26 lig.. sans ch., réel, ni sign., divisé en deux parties, dont la seconde contient le commentaire sur le iv" livre des décrétâtes.

Nous citons ce volume, parce qu'au dire de M. lX'sbarreaux-Bcrnard, c'est le premier produit des presses toulousaines; il serait antérieur au premier livre impr. avec date (1476). Voyez BAn

BATICS.

ANDREINI (Giov. Bat ). La Venetiana, comediu di Ser Cocalino da Cocalini. Yenezia, 1C19, in-8.

Pièce libreet spirituelle (Gamba, Bibliografta del dialetlo l'eneziano, p. 109).

ANDRES (Mossen Juan). Conte vell liaralla noua. Sumario breue d la pratica de la arithmetica dtodo el curso de larte mercàtiuol bien declarado :el quai se llania maestro de Cuento. Pale/tria, Juan Joffre, ano mil DXV, in-4, goth., 144 ff.

ANDRES de S. Nicolas. Imagen de N. S. de Copacauana, portento del nueuo mundo y a conocido enEuropa. Madrid, 1663, în-8.

Volume peu connu; Copacauana est un établissement de la province de Omasuyos au Pérou, et la station de N.-D. de la Candella, ou du Chandelier, est l'une des plus renommées du pays.

AXDRES DE UZTARROZ (Juan Francisco). Segvnda parte de los anales de la corona y Reyno de Aragon, siendo sus reyes dôna Ivana y Don Carlos. Que prosigve Los del Doctor Bartholome Leouardo de Argensola. Desde el ano

M.d.xxi hasta el xxvin. Zaragoza, Heret/eros de Pedro Lanaja. 1663, infol., dexmff., 150,134 et 150 pp.,plus 15 pour l'indice.

Ouvrage publié par un moine, Miguel Ramon Zapater. La députacwn de l'Aragon ordonna en 1064 la suppression de ces A nales.

VEnsayo de una Jtibl. Espaftola cite un grand nombre d'ouvrages du même écrivain.

ANDROUET voy. DUCERCEAU.

ANDUX\R (Martin de). Geometria y trazas pertenecientes al officio de sastres. ïiene 320 traças Espaiiolas, Francesas, Vngaras y de otras naciones. Escrita por Martin de Anduxar, maestre sastre (maitre tailleur). En Madrid, en la impr enta del Heijno, por Alonzo Perez. 1640, pet. in-fol., fig. en b. avec 2 grandes pl. pliées. 120 fr. cat. Tross. Livre du Tailleur, fort important pour l'histoire

du costume; c'est l'application scientifique des

principes de la géométrie a l'art de l'habillement.

ANEAU (Barth.). Genethliac musical et historial de la conception et nativité de Jésus-Christ par vers et chants divers, entresemez et illvstrez des noms Rovaux, et de Princes, etc. Auec un chant Royal pour chanter a (acclamation des Roys. Ensemble la ivc Eclogue de Virgile intitulée Pollion ou Auguste, prophétizant la natiuité de Jésus-Christ, etc. A Lyon, chez Godefroy /leringen, 1559, in-8. |16226]

Volume de la plus grande rareté et d'un trèsgrand prix.

Exiiortatios nationale de S. Euchier a Valcrian, ... traduicte en vers François iouxte l'oraison latine. Lyon, Maté Bonhomme, 1556, in-8.

Les Trois Livres de la Métamorphose d'Ovide, avec les mythologie» el allégories, etc. I Lyon, Macê Bonhomme, 1556, in-8.

L'excmpl. Nodier, en mar. de Kûhlcr, 160 fr. Yéméniz.

Pasqlil antiparadoxe, Dialogue contre le Paradoxe de la faculté du vinaigre. A Lyon, 1549, in-8.

Pièce citée par plusieurs auteurs et par les catal. des Foires cle Francfort, mais que, jusqu'à nouvelle indication, nous devons croire perdue.

— DECADES de la description, forme et vertu naturelle des Animaulx... A Lyon, par Ballazar Ar~ noullet, 1549, in-8, A. I). par H (T., E. par 4, non chiffrés, le dernier f. blanc. [13674)

Un très-bel cxempl. richement relié, 285 fr. Yéméniz.

Picta Poesis... Lugduni apud Mallhiam Bonhomme, 1552, in-8, fig. sur bois. [13675]

Un bel excmpl.de cette édition orig., 82 fr. Yéméniz.

Picta Poesis... Lugduni, Mail. Bonhomme, 1556, in-16, fig. sur bois.

En anc. rel. mar. 14 fr. seulement Yéméniz; en mar. de Capé, 60 fr. Potier (1870).

— IMACI.XATION poétique... Lyon, Macé Bonhomme, fig. sur bois. [1307.'i]

L'exempl. Debure (28 fr.), 76 fr. Solar; mais un second exempl. beaucoup plus beau et dans une

[ocr errors][merged small][merged small]

charmante rcl. de Trautz, 200 fr.;un exempt, ordin. un mai: 80 fr. Potier (1870).

ANGELAE (B.) de Fulgineo Vita et opuscula a Paulo Khosello D. Angelicae Abbatissae Divae Lucia? Venetiarum dicata: cum qua graece, (quod mirumlaliquando loquitur. Sine ulla notâtione (fenetiis, ca 1520), in-8.

I.ibcllus rarissimus [Calai, dei Volpi, p. 267).

ANGELIN (Jésuite). Récréations pieuses et gaillardises. Rouen, s. d., in-12.

Nous ne connaissons pas ce livre, dont nous empruntons le titre au calai, des Elzcvirs de 163ÏI, in-ft, mais nous croyons devoir le citer comme livre rare et nous pensons qu'il obtiendrait en vente publique un certain sucées de curiosité.

ANGELUS [Johannes). Astrolabium planum itt Uibulis ascendens Joh. Angeli, continens qualibet liora ntqtie mito,

equationes demorumque eeli Vcne

tiis, per Lucam Antonium de Giunta, 1502, in-4. [830">]

Beau livre orné de lettres gravées en manière criblée et de plus de IiOO fig. d'emblèmes cl de sujets familiers. 80 fr. Gancia.

ANGE II (Paul). Défense delà Contr'Amye de Charles Fontaine. A Paris, chez Jehan Ruelle, 1545, in-10, lett. rondes.

Pièce rare qui se réunit aux poèmes de là Bordcrie, de Charles fontaine et d'Ileroet. 50 à 60 fr.

ANGLERIUS (P. Martyr). Poeniata: in qui || bus suprême || laudes catholicorû Re || gum continentur : que sunt. || Pluto furens || Janus || Inaclius || Equestria || Satyra || Victoria || Conuiuium

regium lectu sapida t utilia Au

thor Prothonotarius || Petrus Martyr Regius || senator il .'. .*. .'. (In fine : ) Castigatum tersum t ad unguem emaculatù iVo il nas Februarias. Anno a xfd Natali vigessimo || supra quittgètessimù z millesimum, |[ in-4, goth., de 71 1T.

Ce volume fort rare est la réimpression tirée à part des poèmes ajoutés par P. d'Anghiera à sa célèbre première édition des Décades [llispali, 1511); il contient également le commentaire d'Antonio de Lebrixa.

— De Orbe novo décades octo. Parisiis, Guillelmus Auvray, 1587, pet. in-8, de vin ff. lira., carte gr. s. cuivre, 005 pp. chif., et 12 IL non ch. [28479]

— The décades of the Newe Worlde or West India, conteyning the navigations

and conquestes 6f the Spanyards

wrytten in the Latin tongue and translatêd in to Englyshe by Richard Eden. London, 1555, in-4. Rare et cher.

ANGOT (lïob.). Sieur de l'Esperonniere. Les nouveaux satyres et exercices gaillards de ce temps..'... Rouen, Mich. VAliénant, 1637, pet. in-8. [13998]

L'ex. Nodier, court, 130 fr. baron Pirhon. Nous donnons le titre rectifié d'une pièce de l'auteur déjà citée au Manuel:

— CiiEF-n'OEt'VHE poétique ou première partie du concert des Mvses françoises. Dédié à Messieurs de la cour du Parlement (le Normandie, par le sieur de l'Esperonuière Angot, advoeat au siège présidial de Caen. A Caen , chez lacques Rrenottset et fulfan le Jtoitlanger demeurant a Froide rue, 1634. 3 pièces in-q, Taisant ensemble 18 IT.

M. Brunei avait donné ce titre ainsi que celui des Bouquetz poétiques du même auteur, d'après un cxempl., qui a été payé 60!) fr. Soleil, et 605 fr. II. Bordes.

A la vente W.Martin,les Houquclspottiqucs avaient èlé venilus séparément 105 fr., et le Chef-d'ccucre pudique, 100 fr.

C'est toujours le même exempl. qui repassa à la vente Soleil et A la vente Bordes; il avait appartenu primitivement a M. de la Ferrière-Percy.

Ces deux opuscules ont été rêimpr.avec des noies de M. Prospec Blaneheinain : Rouen, 1873 , in-b, xi et 73 pp. (Publication (le la société Roucnnaise des Bibliophiles).

— Mélanges poétiques, ou continuation de l'Ile Fleurie, par Robert Angot, sieur de l'Esperonière, avocat au Présidial de Caen. 5. 1014, in-4, de 30 pp.

— Le Tombeau de Jean Bapt. de Yassi, sieur du Gast, recueilli de divers auteurs, par R. A. S. D. L. à madame de la F'orest, sa mire. S. /., 1612, in-4 , de 18 pp.

— Les Amours solitaires d'Arlanges, à M. de la Fresnave Vauquelin (par le même). Suivant l'exemplaire imprimé a Paris, 1011, in-4, de 51 pp.

Ces poésies du célèbre satirique normand sont d'une telle rareté qu'elles étaient restées inconnues à M. Brunei et à M. Frère. M. Brunei indique le Prélude poétique du même auteur, et nous savons par Goujet que ce recueil renferme VIste Fleurie ou 1rs premières amours d'Kuridice, en 88 sonnets, suivis de 12 élégies ! or les Mélanges poétiques font suite à I7*'(e Fleurie.

Les trois pièces qui précèdent ont été vendues 299 fr. à la vente Pichon.

ANGOULEVENT. Les Satyres Bastardes. Paris, Ant. Estoc, 1615, pet. in-12. [13919]

U55 Tr. de Chaponay; En mar. doublé de Bauzonnet, 700 fr. Pichon.

ANTMUCCIA (Giov.). Primo libro di Madrigali a quatro, a cinque et a sei uoei de l'Animuccia, nouamente venuti in luce. In J'enetia, appresso Antonio Gardano, 1547, 5 part, en un vol. iu-4 obi.

On trouve rarement réunies toutes les parties de ces recueils anciens. 60 fr. (vente du 3 mai 1865).

ANNIBALE Padovano, organista délia illustrissima Signoria de Venetia in San Marco, il primo libro de Madrigali a cinque voci, nouamente da lui poste, composti e per Antonio Gardano posti

« 前へ次へ »