ページの画像
PDF
ePub

Et comment composée d'abord, 1

Se tourne bientôt contre les vrais gens d'art, 8

Et dégénère en cabale héréditaire. 9 Voyez, an surplus, Cabale, Formation, Jonction.

La HÏre (Laurent de), l'un des douze anciens de la première élection a la naissance de l'Académie, 36

Ami de Bosse 57

Met au feu un écrit anonyme adressé à l'Académie. 66

Sa qualité convertie en celle de professeur à la restauration de 1655. 188

L.vMOiGsos (Guillaume de), premier président du parlement, disposé très favorablement pour l'Académie dan l'affaire de l'enregistrement des titres de la grande restauration. *134

L v Montasse (Mathieu), l'un des seize membres de l'Académie députés pour ratifier le contrat de la jonction. 100

La Vrillikre, voyez de LaVrillière.

Lb Bicheur (Jacques). L'un des seize membres académiques députés pour ratifier le contrat de la jonction." . 100

La Brcn (Charles). Est ménagé par les jurés de la maîtrise, lors de l'atteinte qu'ils portent à tous les brevetaires du roi et pourquoi; 22

Ne prend pas le change, et, comme au seul remède contre leurs entreprises, recourt au dessein de former une association académique. 24

Est recherché par M. de'Charmois, qui l'avoit en quelque sorte devancé dans ce même dessein, 25

Y concourt puissamment avec lui, 27

Porte les statuts à ïl. le chancelier et en obtient ITioinologation par lettres patentes publiées au grand sceau. 3g

Est un des douze anciens de l'Académie de la première élection, 3g

Et, par le sort, le premier qui entre en exercice, et, comme tel, dispose l'école, 37 Règle le plan des registres des délibérations, 37 Fait graver le sceau de l'Académie sur ses dessins, 38 Fait exposer dans l'école, pour former les jeunes élèves, les études qu'il avoit faites à Rome d'après Raphaël, 43 Fait présent à l'Académie de plusieurs membres humains, moulés en plâtre sur l'écorché naturel, 56 Et de quatre figures antiques moulées sur des originaux; 59 Désapprouve la jonction, et pourquoi, 93 Dans la vue' d'en délivrer l'Académie, donne les mains à un nouvel arrangement, et qui produit la première restauration, 163 Sert en cette occasion sa compagnie avec beaucoup de zèle auprès de M. le chancelier, 168 Contribue largement aux fonds nécessaires pour la vérification des titres de cette première restauration, 266 Est élu chancelier et recteur de l'Académie, 188 Obtient pour elle, dans un besoin instant, de la libéralité de M. le chancelier, un secours de 2,000 liv. *5 Sa brouillerie avec M. Bourdon, *23 Et leur raccommodement. *24 Inspire à l'Aradémie le dessein d'orner l'hôtel de M. le chancelier de six tableaux, x *28 Se retire de l'Académie par une intrigue de M. Ratabon, *31 Se confirme dans cette retraite sur une nouvelle manœuvre de ce dernier aussi piquante qu'injuste, et, pour rompre sans retour, lui remet les sceaux de l'Académie, *37

Se laisse toucher par l'asservissement où elle est réduite par M. Errard, et songe à l'en tirer, *4l

Est recherché par la compagnie pour l'aider à reporter à M. le chancelier sa qualité de protecteur, *42

Travaille en secret avec le secrétaire pour faire passer la place de vice-protecteur à M. Colbert, *44

Qui le recherche sur ces entrefaites pour s'instruire par son moyeu dans la matière des arts; "46

II tourne cette occurrence au profit de l'Académie, engage M. Colbert à accepter le vice-protectorat, *47

Et se rend il Fontainebleau avec les autres députés pour conduire cette affaire à bonne fin. *48

Dispose M. le chancelier à la faire passer, *49

Mais, par le tour qu'elle prend, indispose M. Rata, »Kflbon, •'

Et finit cependant avec M. Colbert. *32

Reprend ensuite avec l'Académie l'air de retraite. *55

L'abus que M. Ratabon et M. Errard, son substitut, font de nouveau de leur autorité, ayant soulevé tous les esprits, l'on ne voit pour y parer d'autre moyen que le retour de M. Le Brun. 62

Le secrétaire entreprend de l'y engager et de lui faire reporter les sceaux, et y réussit. *62

M. Le Brun reprend donc a l'Académie ses fonctions de chancelier, *69

Et lui ménage des audiences de MM. les protecteurs, également flatteuses pour elle et pour lui. *71

Entame ensuite avec M. de Colbert l'affaire de la grande restauration, *75

Qu'il discute en détail avec M. Du Metz, *76

Et, de son avis, dresse avec M. Testelinun plan raisonné à l'usage de M. Colbert lui-même. *77

Succès de cet ouvrage, dont M. Colbert le charge de faire part à l'Académie. "88

Travaille avec beaucoup de générosité à se réconcilier M. Errard et à le rendre à la compagnie, et avec fruit, exerçant alors les fonctions de directeur. *96 Autres démarches non moins généreuses de sa part auprès de MM. Mignard et Du Fresnoy. *10i

Mal reconnues de la leur, *.J03

Ce qui porte M. Le Brun à avoir recours à l'arrêt qui rend la qualité de peintre et de sculpteur du roi inséparable de celle d'académicien, avec révocation de leur brevet. .]04

Prudence et indulgence dont il use pour faciliter cette union, et pour empêcher le plus grand nombre des brevetaires de s'en laisser détourner; «116

Donne en même temps toute son attention à consommer l'affaire de la grande restauration pour l'enregistrement de ses titres. «120

Sa conférence avec M. le procureur général; *122 Est mis à la tête de la députation faite à MM. de la grand'chambre du parlement pour ledit enregistrement, M37

Dont il recueille le principal honneur chez ses confrères, et dont il célèbre avec eux le succès. M38 Faveur obtenue à sa considération a la chambre des comptes. «139

Apologie deYauteur de ces mémoires sur tous ces témoignages si avantageux qu'il rend à M. Le Brun. *148

Lei;ons établies en école académique sur l'auatomie, la géométrie, la perspective. Celles d'auatomie sont faites par le sieur Quadroulx ou Caderousse et gratuitement; 86

Celles de géométrie par M. Chauveau de même; 57 (Ne paroissent pas avoir duré long-temps.) Celles de perspective par le sieur Bosse, de même. 58 Reprises par le même après une interruption de près d'une année. 81 Emoluments assignés par le roi à chacun des maîtres qui enseigneront a l'Académie une de ces trois sciences. *88

Le Moine et autres, simples aspirants a maîtrise, élevés par la cohue de certains factieux, sans y prétendre, au rang d'académiciens. *156

Le Sukuh (Eustache), l'un des premiers qui embrasse l'association académique, 25

Et l'un des douze anciens premiers élus, 36

Et l'un des seize commissaires de l'Académie députés pour ratifier la jonction. 100

Lettres de provision des académiciens. Sont chargées, a la naissance de l'Académie, d'un droit de deux pistôles. 38

Leur expédition est précédée d'un jugement de la capacité de l'aspirant sur ses ouvrages, 39

Et est faite au nom de M. de Charmois. 41

Cette formule ayant été abrogée, l'Académie ordonne que les anciennes lettres seront rapportées pour être annulées , et être remplacées par de nouvelles conçues en la forme prescrite par les nouveaux statuts. *16

Tous les académiciens se conforment à ce règlement, hormis le seul Bosse. *17

Lettres patentes concernant l'Académie relatées dans ces mémoires. Lettres du mois de février 1648, approuvent, homologuent et confirment les treize articles des premiers statuts; lues et publiées, le sceau tenant, le 9 mars 1648. 35

Difficultés pour l'enregistrement de ces lettres au parlement; 46

N'y sont enregistrées que le 7 juin 1652, avec les statuts et avec les articles de jonction de l'Académie et de la maîtrise, avec deux clauses de modification. 128

Lettres du mois de janvier 1655, affectent la galerie du collège royal pour loger l'Académie, lui font don d'un fonds annuel de 1,000 liv., exemptent ses dix-neuf offi

« 前へ次へ »