Journal asiatique, 第 3 巻

前表紙
Société asiatique., 1823
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly)
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

12 ページ - Lao-tseu dans l'Occident, et ne laisse aucun doute sur l'origine de sa doctrine. Vraisemblablement il la tenait ou des juifs des dix tribus que la conquête de Salmanazar venait de disperser dans toute l'Asie, ou des apôtres de quelque secte phénicienne, à laquelle appartenaient aussi les philosophes qui furent les maîtres et les précurseurs de Pythagore et de Platon. En un mot, nous retrouvons dans les écrits de ce philosophe chinois les dogmes et les opinions qui faisaient, suivant...
9 ページ - modèle dans la terre , la terre dans le ciel , le ciel » dans la raison , la raison en elle-même. » La morale qu'il professe est digne de ce début. Selon lui, la perfection consiste à être sans passions pour mieux contempler l'harmonie de l'univers. « II n'ya pas , » dit-il, de plus grand péché que les désirs déréglés, » ni de plus grand malheur que les tourmens qui eu
7 ページ - C'est d'eux qu'on avait appris que la mère de leur patriarche l'avait porté 81 ans dans son sein, qu'il était venu au monde avec les cheveux blancs, ce qui lui avait valu le nom de Lao-tseu, vieil enfant, sous lequel on a coutume de le désigner. On savait...
308 ページ - Peluse, tjui est le point par lequel on peut pénétrer en Egypte , n'ayant avec lui aucun soldat , mais seulement un ramas de marchands, d'artisans , et de journaliers. Il était à peine arrivé, qu'un nombre infini de rats champêtres se répandit dans le camp ennemi , et, pendant le cours d'une seule nuit, rongea si bien les cordes des arcs , les carquois, et...
10 ページ - moins glorieuse est préférable aux plus brillans » succès de la guerre. La victoire la plus éclatante » n'est que la lueur d'un incendie. Qui se pare de ses «• lauriers, aime le sang, et mérite d'être effacé du » nombre des hommes. Les anciens disaient : Ne » rendez aux vainqueurs que des honneurs funèbres ; » accueillez-les avec des pleurs et des cris en mé» moire des homicides qu'ils ont faits, et quelesmo» numens de leurs victoires soient environnés de
11 ページ - Il rattache la chaîne des êtres à celui qu'il appelle un, puis à deux, puis à troit qui ont fait toutes choses. Le divin Platon qui avait adopté ce dogme mystérieux , semble craindre de le révéler aux profanes. Il l'enveloppe de nuages dans sa fameuse lettre aux trois amis ; il l'enseigne à Denys de Syracuse, mais par énigmes, comme il le dit lui-même, de peur que ses tablettes venant, sur terre ou sur mer, à tomber entre les mains de quelque inconnu, on ne puisse les lire et les entendre.
14 ページ - L'hospitalité , qui est la vertu des peuples barbares , dispensait les voyageurs de mille précautions qui sont nécessaires parmi nous. La religion favorisait leur marche , qui n'était en quelque sorte qu'un long pèlerinage de temple en. temple et d'école en école. De...
14 ページ - vive lumière éclairait la haute antiquité, mais à peine «quelques rayons sont venus jusqu'à nous. Il nous semble « que les anciens étaient dans les ténèbres , parce que nous « les voyons à travers les nuages épais dont nous venons de «sortir. L'homme est un enfant né à minuit; quand il voit «lever le soleil, il croit qu'hier n'a jamais existé.
14 ページ - De tout tems aussi, le commerce a eu ses caravanes; et dès la plus haute antiquité , il y avait en Asie des routes tracées qu'on a suivies naturellement jusqu'à l'époque où la découverte du Cap de Bonne-Espérance a changé la direction des voyages de long cours. En un mot, on a cru les nations civilisées de l'ancien monde, plus complètement isolées et plus étrangères les unes aux autres, qu'elles ne l'étaient réellement, parce que les moyens qu'elles avaient pour communiquer entre...
21 ページ - Djènian à trois têtes, parce qu'ils ne reconnaissaient pas Dieu ; qu'il a de sa foudre tué Bratr , appelé Satan , qui est sur les montagnes en forme de serpent , qui est appelé Serpent. Les mondes matériels n'étant qu'une apparence trompeuse , il ne faut pas s'étonner si le soleil et les astres qui sont les mondes , si les élémens même sont des génies qui obéissent à Dieu. Oupn. 3j, n°.

書誌情報