Oeuvres

前表紙
Béthune, 1832 - 479 ページ
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

多く使われている語句

人気のある引用

301 ページ - Elle est pieça dévorée et pourrie, Et nous, les os, devenons cendre et pouldre. De nostre mal personne ne s'en rie; Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre ! Se frères vous clamons, pas n'en devez Avoir desdaing, quoy que fusmes occis Par justice.
106 ページ - Je suis pecheur, je le sçay bien ; Pourtant ne veult pas Dieu ma mort, Mais convertisse et vive en bien, Et tout autre que pechié mort.
64 ページ - Le regart de celle m'a prins Qui m'a esté felonne et dure : Sans ce qu'en riens aye mesprins, Veult et ordonne que j'endure La mort, et que plus je ne dure ; Si n'y voy secours que fouïr.
44 ページ - Villon sut le premier, dans ces siècles grossiers, Débrouiller l'art confus de nos vieux romanciers.
124 ページ - Fust jette en ung sac en Seine ? Mais où sont les neiges d'antan ! La royne Blanche comme ung lys, Qui chantoit à voix de sereine ; Berthe au grand pied...
135 ページ - J'en suis bien plus grasse! Que m'en reste-il? Honte et péché. « Or il est mort, passé trente ans, Et je remains ' vieille et chenue *. Quand je pense, las! au bon temps; Quelle fus, quelle devenue; Quand me regarde toute nue , Et je me voy si très changée, Pauvre, seiche, maigre, menue, Je suis presque toute enragée.
161 ページ - Trinité, Et la commande a Nostre Dame, Chambre de la divinité, Priant toute la charité Des dignes neuf Ordres des cieulx Que par eulx soit ce don porté Devant le Trosne precieux.
324 ページ - Je ris en pleurs et attens sans espoir; Confort reprens en triste desespoir; Je m'esjouys et n'ay plaisir aucun; Puissant je suis sans force et sans povoir. Bien recueully, debouté de chascun.
322 ページ - Dont les dens a plus longues que ratteaux; Après pain sec, non pas après gasteaux, En ses boyaulx verse eaue a gros bouillon ; Bas en terre, table n'a ne tresteaulx.
6 ページ - Et pource (comme j'ay dict) que je n'ay touché à son antique façon de parler, je vous ay exposé sur la marge, avecques les annotations, ce qui m'a semblé le plus dur à entendre, laissant le reste à vos promptes intelligences, comme ly roys pour le roy, homs pour homme, compaing pour compaignon; aussi force pluriers pour singuliers, et plusieurs autres incongruitez dont estoit plein le langage mal lymé d'icelluy temps.

書誌情報