ページの画像
PDF
ePub

rez pour leur persuader que s'ils se font iustice à eux mesmes, ils se rendront dignes de leur salut par le mérite du Sang de leur Sauueur. Je m'asseure alors que nostre Reyne Très - Chrétienne voyant que ces âmes qui ont cousté la mort d'un Dieu sur le Caluaire, seront ainsi changées en des victimes offertes à leur Créateur en sacrifice, oubliera par sa générosité toutes leurs foibles entreprises; et en nous honorant icy de sa présence auec celle du Roy son fils, elle fera naistre vn autre Siècle d'or par la Paix uniuerselle qu'elle nous donnera. Enfin cette grande Princesse nous ayant ainsi comblez de ses 'faueurs, nous pourrons espérer que Dieu nous comblera encore de ses grâces, et qu'après qu'il nous aura fait iouir icy bas de cette paix tant désirée, il nous fera iouir yn iour dans le Ciel d'vn repos éternel.

Catéchisme des courtisans de la cour

de Mazarin [651].

(1649.) Qu'est-ce que Dieu ? — C'est l'autheur de la nature.

Qu'est-ce que le monde ? C'est le grand @uure de Dieu.

Qu'est-ce qu'vn homme de bien? — L'amour des Anges et la haine du Diable.

Qu'est-ce qu'vn pécheur ? — L'hostellerie du Démon.

Qu'est-ce qu'vn impie? - Vn démon incarné.

Qu'est-ce qu'vn Prédicateur? — Vn homme dont on croit la parole sans suiure son conseil.

Qu'est-ce qu'vn Moine ? - L'épouuantail des enfans et le mirouer de deuotion.

Qu'est-ce qu'vn (ésuite ? — Vn-sage politique qui se sert adroitement de la Religion.

Qu'est-ce qu'vn Roy? - Vn homme qui est tousjours trompé; vn maistre qui ne sçait iamais son mestier.

Qu'est-ce qu'vn Prince!? - Vn criminel que l'on n'ose punir.

Qu'est-ce qu'vn Président? — Vn homme d'apparence graue, dont la parole fait quelquefois tort aux innocens et souuent peur aux coupables.

Qu'est-ce qu'vn ieune Conseiller ? - Vn homme qui chastie en autruy ce qu'il commet luy mesme, et. qui parle plus de bouche que d'effet.

Qu'est-ce qu'vn Aduocat ? — Vn hardy Orateur qui pour raisons plastrées persuade ce qui ne fut iamais.

Qu'est-ce qu'vn Procureur? - Vn homme qui auec sa langue sçait vuider la bourse de sa partie sans y touchen

Qu'est-ce que la Chicane ? — C'est yn Art qui par moyens subtils enseigne à mesler le bien d'autruy avec le sien.

Qu'esl-ce qu'vn Huissier ? — C'est vn homme qui se réiouit du mal d'autruy et que l'on peut enrichir à coups de poing. .

Qu'est-ce qu'vn Bourreau ? - Vn meurtrier sans crime.

Qu'est-ce qu'vn soldat ? — Vn homme qui sans estre criminel ny philosophe, s'expose librement à la mort.

Qu'est-ce qu'vn homme riche ? — Celuy que la fortune flatte pour le perdre.

Qu'est-ce qu'vn Capitaine ? — Vn désespéré volontaire.

Qu'est-ce qu'vn pauure ? — Celuy qui n'a nulle obligation à la fortune.

Qu'est-ce qu'vn Financier ? — C'est vn voleur

Royal.

Qu'est-ce qu'vn Partisan? — Vne sangsue du Peuple, vn larron Priuilégié.

Qu'est-ce qu'vn amoureux ? - Vn misérable qui attire la mocquerie, s'il ne réussit pas ; la médisance , s'il réussit.

Qu'est-ce qu'vne femme ? — Vn singe raisonnable.

Qu'est-ce qu'vne putain ? - C'est un escueil dont les sages se retirent, et où les sots font naufrage.

Qu'est-ce qu'vn cornard ? — Vn homme dont yn chacun dit du bien et que personne n'enuie.

Qu'est-ce qu'vn Valet? - Vn mal nécessaire.

Qu'est-ce qu'vn Page ? —Vn seruiteur qui est d'aussi bonne maison que son maistre.

Qu'est-ce qu'vn Pédant? - Vn animal indécrotable.

Qu'est-ce qu'vn Poële ? — Vn suppost de folie.

Qu'est-ce qu'vn Comédien ? — Vn homme que l'on paye pour mentir.

Qu'est-ce qu'vne déuote ? - Vne idolle viuante ou bien vn démon déchaisné.

Qu'est-ce que l'argent ? — C'est ce que l'on pert quand on est ieune, que l'on cherche quand on vieillit, et le premier mobile de toutes choses.

Qu'est-ce que les habits ? — C'est ce qui couure nostre honte et descouure nostre vanité.

or:

Qu'est-ce que la mort ? — L'esgalité de toutes choses.

Qu'est-ce qu'vn tombeau ? — Le lict des mortels.

Qu'est-ce qu'vne cloche? - Le tambour des prestres.

Qu'est-ce qu'vn Médecin ? — Vn honorable bourreau.

Qu'est-ce que les Courtisans ? — Rien de ce que tu en voids.

Qu'est-ce qu'vn Fauory ? — Le bastiment de la fortune,

Qu'est-ce qu'on premier Ministre ? — L'idole de la Cour.

Qu'est-ce que les charges ? — Honorable gueuserie.

Qu'est-ce que la Cour? — L'attrait de la ieunesse et le désespoir de la vieillesse.

Qu'est-ce qu'vn déuot ? — Vn hermite mondain.

Qu'est-ce que le mariage ? — Le martirologe des viuans.

Qu'est-ce qu'vn Abbé ? — Vn réformateur intéressé du temporel des Moynes.

Qu'est-ce que vieillesse ? — L'ouurage du temps. Qu'est-ce que jeunesse ? — Passage à la sagesse.

Qu'est-ce que beauté ? — La damnation des hommes et la complaisance des femmes. ;

Qu'est-ce que des mouches ? — Les balles des mousquets du Démon.

Qu'est-ce que Paris ? — Le paradis des femmes, le purgatoire des hommes et l'enfer des cheuaux.

Discours au Parlement sur la détention

des Princes (1102]".

(18 janvier 1650.)

MESSIEURS, Quand ie considère que ie dois parler de l'emprisonnement de trois Princes, dont il y en a deux du sang de France, et qu'il me faut examiner deuant la première Compagnie du Royaume le suiet et les conséquences de leur détention, i'appréhende auec beaucoup de raison que mon esprit ne responde pas à la grandeur et à l'importance de cette affaire où il s'agit du salut et de la liberté de trois Princes, du repos de l'Estat et de la fortune de tous les François; car puisqu'au lieu de finir vne guerre estrangère par vne bonne et honorable paix, la France par ce malheureux accident est précipitée dans les fureurs d'vne guerre ciuile, qui peut douter que de ces emprisonnemens ne dépende pas absolument la fortune publique et particulière de tout le monde ?

C'est cette raison, Messieurs, c'est l'amour que ie porte à la patrie qui m'engage d'entreprendre au-dessus de mes forces, espérant que cette illustre assemblée ne reconnoistra pas tant de foiblesse dans mon discours que de générosité dans mon dessein et de pureté dans mes intentions. .

· Il a été réimprimé en 1651 sous le titre de Relation de tout ce qui s'est fait et passé de Messieurs les Princes..., iusqu'à présent [3142]. P. Coste en parle dans son Histoire du prince de Condė, page 127 de l'édition de 1695.

« 前へ次へ »