ページの画像
PDF
ePub
[blocks in formation]

Mais Messieurs sans faire response,
Laissèrent ce bizearre nonce,
Ordonnans qu'il falloit mander
Nos Généraux pour procéder,
Et que par vne tolérance from?
La Mothe auroit aussi séance. 7 .
Nos Généraux estant venus, bet
Il fut dit qu'on feroit refus
D'introduire cette toupie",
Qui ne manquoit pas de roupie,.
Et que Messieurs les gens du Roy
Iroient luy citer vne loy l ***;
Qui deffendoit d'ouurir la porte
A pas vn homme de sa sorte,
Veu qu'ils n'estoient point ennemis,..
Ny souuerains, mais très soumis
Aux volontez de leur Monarque
(Responce digne de remarque,
Et qui dut rendre bien camus
Le Héraut qui ne tournoit plus);
Les mesmes iroient vers la Reine
Dire que ce n'est pas par haine
Qu'on a fait geler son Héraut,
Que Messieurs ont fait comme il faut,
Que c'est marque de leur Science

Selon qu'il fut dit, il fut fait;

* Judicieur refus du Parlement de donner audience aux deux héraults, etc. [1766].

[ocr errors]

Et le Héraut mal satisfait
Mit son cheual à l'escurie
Dans la prochaine hostellerie.
Mais pour aller à Sainct Germain,
Monsieur Talon baisa la main.
Il repassoit en sa mémoire
Qu'il n'eut pas seulement à boire
La première fois qu'il y fut;
Ce qui fit qu'il se résolut
D'escrire pour son asseurance.
Cependant le Héraut de France
Qui fit vn médiocre escot,
Mais qui dormit comme vn sabot,
Ayant encor tourné de mesme
Partit le Samedy treiziesme
Et deuant plier son paquet ,
Laissa sur la barre vn pacquet,
Qui demeura cette semaine
Entre les mains du Capitaine.

Ce mesme iour, le fils puisné
D'un potentat infortuné niti
Fut receu dedans nostre ville,
Où sa mère avoit pris asile ei
Contre la fureur de l’Anglois,
Infame bourreau de ses Rois.

Le quatorziesme, et le Dimanche,
Par vn Prélat à barbe blanche
Fut sacré Monsieur de Bayeux ?.
Tandis qu'vn édict rigoureux
Qui fut faict en l’Hostel de Ville,
Ordonna (chose très vtile)..
Aux chefs et maistres des maisons,
Nonobstant toutes leurs raisons,

14 février.

• Le duc d’York.
* N. Molé, fils du premier président.

De porter eux-mesmes en garde
Picque, Mousquet ou Hallebarde,
Et d'estre chez leurs officiers
Aux mandemens particuliers;
De venir quand on les appelle
En faction ou sentinelle,
Selon l'ordre du caporal
Qui bien souuent est vn brutal,
Tousiours ignorant, parfois yure;
Mais bien qu'il ne sçache pas viure,
Fit-il en commandant vn rot,
Il faut suiure sans dire mot,
Et là prendre mainte roupie
Si le caporal vous oublie,
S'il cause, s'il dort ou s'il boit,
Sans oser sortir de l'endroit
Où pour sentinelle il vous pose,
Tant qu'il boit, qu'il dort ou qu'il cause.

Or le lundy quinziesme iour,
Le vaillant la Mothe Houdancourt
Au Parlement prit la séance,
Et depuis en toute occurence
Fut conseiller, ad honores.

On eut aduis le iour d'après,
Que de Soissons l'Escheuinage
Party pour vn pélerinage
Qu'il alloit faire à Sainct Germain,
Le Lieutenant, homme de main
S'estant mis très fort en cholère,
Auoit fait faire vn autre Maire,
· Qu'à Soissons la correspondance

[ocr errors]

Qu'auoient auec son Éminence
Le Maire et les Escheuins,
Ayant induit ces mazarins
De venir faire de leur ville
A Sainct Germain offre ciuile.

16 février. 17 février

Et créé nouueaux Escheuins.
Que ces premiers furent Ianins
Lorsque la gueule enfarinée
Par vne belle après dinée
Estans à Soissons retournez,
On leur ferma la porte au nez!
Quelqu'vn d'entre eux prit la parole;
Mais zeste comme il a pris Dole,
Les Portiers sont sourds à sa voix ;
Et partout visage de bois.

Ce fut cette mesme iournée
Qu'à sept heures la matinée,
Messieurs n'estans point assemblez,
Il vint de Chartres force bleds
Que fit apporter la Boulaye,
Que quelques vendeuses de raye,
Qui l'allèrent remercier,
Nommoient leur père nourricier.
De fait, ce controlleur des Halles,
Esquivant les trouppes Royalles,
Alloit à la prouision
Plus souuent qu'à l'occasion.

Les gens du Roy, le dix-septiesme,
Sous vn passeport du seiziesme
S'estoient desia mis en chemin,
Et s'en alloient à Sainct Germain
Dire à la Reine en bonne amie
Que par mespris ce ne fut mie
Que son Héraut ne fut admis,
Et qu'il falloit bien qu'elle eust pris
Messieurs pour des njais de Sologne,
Quand de vers le bois de Boulogne
Nos gens virent venir d'amont
Le courtois Mareschal Grammont,
Qui leurs venoit offrir main forte,

[ocr errors]

Et qui leurs fit tousiours escorte.

Ieudy, le Gouuerneur de Bry,
Qui depuis le fut de Sainct Pry,
Connu sous le nom de Bourgogne,
Sur le Régiment de Bourgogne
Sortit auec peu de cheuaux,
Et fut vainqueur en peu de mots ;
Car si de toutes vos deffaittes
Vous me demandiez les Gazettes,
Il faudroit estre Renaudot,
Qui les donne à son fils en dot',
Auoir les mesmes auantages,
Ses lieux communs et tous ses gages.

Ce iour mesme, il nous fut mandé
Que le beau frère de Condé,
Longueuille l'inesbranlable,
Refusoit d'estre Connestable.
Si cela fut en son pouuoir,
Ie ne sçay; mais il dut sçauoir
Que tel qui refuse, après muse,
Si le prouerbe ne s'abuse.

Ce iour, au Parlement on lut
La lettre qui surprise fut”,
Et que par quelque manigance
Escriuoit à Son Éminence
Le grand homme Monsieur Cohon.
. . . . . . . . . .
Il fut dit qu'on l'obserueroit,
Et gardes on luy donneroit,
Comme à Monsieur l'Euesque d'Aire,
Qu'on croyoit estre du mystère;

Qu'en outre on prendroit au collet
+ C'étoient les deux fils de Renaudot, Eusébe et Isaac , qui rédigeoient
à Paris, pendant le blocus, le Courrier francois en prose.

2 Lettre interceptée du sieur Cohon, cy deuant euesque de Dol, etc. [2243).

« 前へ次へ »