ページの画像
PDF
ePub

suffrages du Sénat Aréologue, Madamoiselle de Verpillier, vrayment Vertupillier, a mérité par ses rares vertus d'estre l'Égérie Longueuillienne; Madamoiselle de la Châtre la Phrixinę Auellide, Prestresse Vaticiniatrice; et Madamoiselle de Chamilly, qui depuis quelques années embellit les bords de la Meuse , en sera la Nayade Mosaïque. Et pour la garde de la prétieuse personne de V. A., nous vous donnons Madamoiselle de Fermelis, digne Amazone Leucociantine. Mesdamoiselles Margueritte et Marie Bastiers seront les seurs Oblates. Mesdames les Comtesses de Chamilly et de Chimereau (Chemerault) paroistront dans le culte de vostre diuinité, l'vne l'Heronade Glocophile et l'autre Learine Vernique printanière. Quant à la mignonne Madamoiselle de Gofecourt , elle remplira dignement et deslicatement la vocation de la Nappé Eleutherine. Et parce que ce iour est particulièrement destiné et consacré à la dédicace de ce Temple, i’en laisse les appareils et les cérémonies à Monsieur de Varenne Fécial pojo Tetragonique. La confection de l'Hymne est deue à la veine hétéroclyte de Monsieur Sarrazin' hymnifique Tympanisateur Lyrique ; la charge des veux et des prières publiques pour la liberté de nos Princes, au zèle sacrosainct de Monsieur de Sainct-Romain ?, en qualité de Hyeronphoroprosefcandre. Pouuoit-on confier en meilleures mains la Préfecture des Argyraspides auxiliaires qu'en celles de Monsieur Behr? Que ne dirons-nous pas de la présidence des Aspersions Lustrales que les Aréologues donnent à Monsieur de Chamilly 1?-0, MADAME, que Monsieur de la Pérère , honoré de l'office de Flamen borbonial, croniquera subtilement les antiquitez de ce Temple! le vois desià Monsieur Corber, encore tout esclatant du prix de la course de la bague disputée auec Monsieur le Comte de Chamilly (qui, sans son absence seroit l'Hyprodromique Iliac sacré), s'enfoncer avec plus de vitesse dans les forests de Dyane, pour y prendre les victimes qui deuront estre immolées à la Déesse Bourbonie, bien heureuses de perdre la vie au pied de vos autels, et encore heureuses de ce qu'elles auront Monsieur de Rochefau pour Stephanateur et Monsieur de SainctMars : pour Sacrificateur. Mais, MADAME, où eussionsnous peu rencontrer vne personne capable de remplir la charge de Brilardin, Flammifer, Phosphorin de ce Temple esclatant, si Monsieur le cheualier.de Grammont · ne fust arriué heureusement pour occuper cette place, avec la pompe rayonnante de ses vestemens recamez, et Monsieur de la Roque celle de Phenicoptaire ? La capacité scientifique et la melliflue faconde de Monsieur de Montigny nous ont obligez de luy distribuer la dignité de Concionnateur; comme les mérites emphatiques de Monsieur de Maressar à l’eslire pour Prestre fatidique rendant les oracles. Nous croyons, MADAME, que V. A. approuuera le choix que nous auons fait de l'industrieuse personne de Monsieur du Faye pour estre le décorateur des Pegmates et Othomates hyéroglifiques de vostre Temple, dans lequel , MADAME, Monsieur de Vallignie sera l'Anathématisateur de la Gent Rubiconde, et Monsieur de Cheuigny : l'Aueruncateur Malominiaire. Que ferons-nous, MADAME, de vostre Guygnard?? Qu'en ferons-nous ? Ce que nous en ferons? Nous en ferons vostre Turibulaire. Personne ne peut disputer à l'adresse confite en grâce et parfumée de bon air de Monsieur de Villars : la prérogatiue de Salien Lupercal dans les salutations et Pyriques et Lydiennes. Les soins et les diligences de Monsieur Melon méritent bien, MADAME, qu'il soit vostre petit Editus, et Monsieur Dosnay le Roistelet sacrificule. Mais pourquoy tardons-nous tant, MADAME, à vous présenter le gentil Monsieur de Gofecour pour le Sotoryographe des Pancartes, et à régaler V. A. des fruits du Iardin mystique d'vn Temple si magnifique ? Nous auons commis à cet effet Monsieur de Sainct-Martin , collecteur des Mandragores Sibiliennes, et Monsieur de Toully, Puriste des Tymiames. Et afin de préuenir les incursions hostilles et vous garantir de la sagette volante et du démon Incarnadin, nous auons constitué Monsieur de Bernon Hypotoxète de l'équestre garde, et Monsieur Douglas le Stratego Caledonien de la garde pédestre. Et pour ne

Jean-François Sarrazin, secrétaire des commandements du prince de Conty. Il a composé plusieurs pamphlets et notamment le Coq à l'asne, etc, et la Lettre d'vn Marguillier, etc., qui font partie de ce recueil.

* L'abbé de Saint - Romain fut résident du roi en Allemagne et chargé d'une importante négociation en Portugal au printemps de 1660. Il était, à l'époque de la Fronde, Mtaché au prince de Condé.

IS so

'Il devint lieutenant général et se rendit célèbre par le siége qu'il soutint dans la ville de Grave en 1674.

Isaac de la Peyrère, l'auteur des Préadamites. Il a écrit la Bataille de Lens (577).

3 Gentilhomme de la chambre du prince de Condé. Il était de ce fameux escadron de seigneurs et gentilshommes qui suivait partout le prince dans le comsat du faubourg Saint-Antoine.

- Celui dont Hamilton a écrit les Mémoires.

n

• Il est nommé parmi les combattants du faubourg Saint-Antoine. Il figurait, avec Saint-Mars, dans l'escadron du prince de Condé.

? Dans lApothéose de Mme de Longueuille , il est appelé Monguygnard.

• Encore un combattant du faubourg Saint-Antoine. C'est le marquis de Villars qui, dans le mois de juillet 1652, porta au duc de Beaufort l'appel du duc de Nemours. Il est d'ailleurs assez connu.

point attiédir vostre Altesse par le prolixe récit de toutes les raisons qui nous ont portez à distribuer les autres petites charges, nous vous dirons laconiquement que Monsieur Dauid est l'Eruscateur des Agappes; Monsieur de la Bergerie, curateur des Offrandes ; Monsieur de Bonne Garde l'Architriclin ; Monsieur le Roy Lambubage Balatron, et Monsieur de Gouruille · le Préconisateur des merueilles de ce Temple sur les riues Sequanoises , Lygeriques, Dordonniques, Garonniques et Gyrondiques; et Sommerance, MADAME, quoy que subiet indigne, à esté choisi par le Sénat Aréologue pour vous en apostropher en syncopant le Paranymphe; et les peuples et les soldats feront les cris et les acclamations publiques, par le moyen desquelles l'air retentira de la ioye et de l'allégresse que leur causent le restablissement de leur ville et vostre heureuse arrivée en ce lieu, qui infailliblement leur sera tousiours fauorable, lorsque par des effets d'vne obéyssance et d'vne fidélité parfaite ils feront cognoistre à vostre Altesse qu'ils sont ses très-humbles et trèsfidelles seruiteurs.

· Jean Hérault , sieur de Gourville, l'auteur des Mémoires.

2 Sommerance est-il l'auteur de cette pièce singulière? Je n'y vois pas de difficulté. N. de Sommerance était lieutenant général civil et criminel de Stenay. Il y a de lui une Harangue faite à Mme la Duchesse de Longueuille sur la liberté des princes.... etc. (1568], sur le titre de laquelle il a pris le titre de député des Trois-Estats de la prouince d'Argonne.

Apothéose de Mme la duchesse de Longueuille ,

Princesse du Sang [138]'.

(20 février 1651.)

MADAME, Plus grands et plus périlleux sont les obstacles qu'il conuient de surmonter pour l'exécution d'vn généreux dessein, plus riches et plus exquises paroissent les couronnes dues à la générosité de ceux qui en font l'entreprise. Cette vérité est si entière qu'elle est soustenue par vne infinité d'exemples de ces grands Héros de l'Antiquité, qui par la seule gloire de leurs hautes actions ont donné matière d'admiration à toute la terre, et rendu leurs noms immortels; entre lesquels le généreux Iason, Roy de Tessalie, et ces illustres Argonautes, l'eslite et la fleur de la Grèce, se sont tellement signalez par cette fameuse conqueste de la Toison d'or de Phryxe, qu'elle a esté l'Archétype et le modelle sur lequel Philippe, ce grand Duc de Bourgogne, forma ses hautes actions et luy donna subiet de porter au col la Toison d'or, dont il en institua l'ordre, que l'Espagne tient encor auiourd'huy de luy comme héritière de sa vertu aussi bien que de ses Estats. Cette conqueste, MADAME, fut faite dans l'Isle de Colchos l'an 3000 de la création du monde et semble n'auoir esté que l'ombre et la figure de celle qui s'est faite le 13 Feburier 1651 aux yeux de toute la Chrestienté dans l'Isle

* Les princes avaient recouvré leur liberté. C'est donc par erreur que j'ai inscrit cette pièce sous le date du 20 janvier 1651, dans la Liste chronologique des Mazarinades. Il faut la reporter au 20 février.

« 前へ次へ »