ページの画像
PDF
ePub

blée et a présenté yn gros pacquet; lequel ayant esté déployé, il se seroit trouué qu'il y auoit dans ledit pacquet six autres petits pacquets.

Le premier pour Messieurs de la grand'Chambre, et les autres pour les cinq autres Chambres des Enquestes du Parlement de Paris, lesquels ayant esté aussi ouuerts, il s'y est trouué plusieurs particularitez qui seroient trop prolixes à réciter.

Messieurs de Paris ayant sceu le iour pris par sa Maiesté pour y reuenir, ils enuoyèrent par toutes les Parroisses et Églises commander de carillonner; ce qui a esté fait depuis les trois heures de releuée iusques à l'arriuée de sa Maiesté en son Louure;

Et le soir du mesme iour, faire les feux de ioie par toutes les rues de la Ville, pour tesmoigner le grand contentement qu'elle auoit de voir son Roy auec elle.

Dès les huict heures du matin, vne Compagnie des Archers de la ville à cheual, auec leurs hocquetons et trompettes, s'allèrent rendre à l'Hostel du Mareschal de l'Hospital, Gouuerneur de Paris, pour le conduire et accompagner à la Maison de Ville, pour, auec Messieurs les Préuost des Marchands, Escheuins et les Mandez, aller receuoir le Roy à son arriuée.

Au deuant du Roy, allèrent toute la Noblesse des quatre Académies, très bien montez et couuerts, iusques au delà du Cours à la Reyne.

Quantité de Seigneurs et Nobles furent iusques à Ruel, où le Roy fut receu par Madame la Duchesse d'Aiguillon et disna au Chasteau auec Monsieur le Duc d'Aniou, son frère.

Monsieur le Préuost des Marchands, Escheuins et Officiers de Ville et vn grand nombre de Bourgeois man

dez, tous à cheual, auec les trois Compagnies d'Archers et d'Arbalestriers, sortirent aussi iusques au delà du Cours.

Il y auoit vne multitude infinie de Peuple de tous les quartiers de la Ville, curieux de voir arriuer le Roy à Paris.

Auparauant arriuèrent à Paris Monsieur Séguier, Chancelier de France, Monsieur le Premier Président Molé, Garde des Sceaux, Messieurs les Présidens de Nouion et Le Coigneux, les Secrétaires d'Estat, partie des Gardes Françoises et Suisses.

Sur les six à sept heures du soir, le Roy arriua à Paris par la porte S. Honoré et alla descendre au Louure.

Sa Maiesté estoit accompagnée de Monsieur le duc d'Aniou, son frère, du Roy d'Angleterre, du Duc de Vendosme, du Cardinal de Retz, de plusieurs Ducs et Pairs de France,

Des sieurs d'Estrées, de l'Hospital et de Villeroy, Mareschaux de France,

Des quatre Compagnies des Académies,
Et d'vn grand nombre de Noblesse.

Entre trois heures de releuée iusques à l'arriuée du Roy à Paris, l'on carillonna par toutes les Paroisses et Églises de Paris;

Et au soir les Canons de l'Arsenal et de la Grèue, au nombre de quarante-six, auec quantité de Boëtes;

Et par toutes les rues de Paris, les Feux de ioye et des Lanternes allumées aux fenestres , auec cris de Viue le Roy! et mousquetades, ce qui dura iusques à dix et onze heures du soir.

HARANGUE de Monsieur le Préuost des Marchands

faicte au Roy.

SIRE,

II.

Votre bonne Ville de Paris veut tesmoigner à Vostre Maiesté la grande ioye qu'elle a de son heureux retour en icelle. Elle la considère comme son Soleil dont la présence dissipera tous les nuages obscurs et ténébreux d'ennuy et de tristesse qu'elle a soufferts pendant son absence. Elle se promet auiourd’huy iouir des iours d'Alcyon, exempts d'orages, de tempestes et de tourbillons. Ce luy est vne Iris Thaumentide qui luy donne asseurance d'vne bonne Paix, dans laquelle elle reprendra son ancienne splendeur et reuerra la prospérité en ses familles; et, nonobstant toute la mauuaise saison qu'elle a eue durant quelques années, cela n'a rien diminué de l’estimation naturelle qu'elle a d'aymer son Roy, ainsi qu'elle a fait entendre à vostre Maiesté par les Députez des six Corps des Marchands, par la bouche de ses Colonels et par la nostre, sans se départir iamais du seruice et de l'obéyssance qu'elle a tousiours eue singulière, protestant de vouloir viure et mourir auec cette gloire d’estre fidèles à Vostre Maiesté, de laquelle, SIRE,

Ils veullent estre creus Très humbles et très obéyssants seruiteurs et Subiects.

PIN.

TABLE ALPHABÉTIQUE.

[ocr errors]

Abel, II, 427.

Amelot, Jacques, marquis de MauAbleiges (veuve du sieur d'), I, regard, premier président de 222.

la Cour des Aydes, 1, 210; II, Abraham, I, 67, 292.

138. Absalon, I, 229.

Amelot, sieur de Gournay, maître Acheus, roi des Lydiens, I, 394. des requêtes, I, 214, 215. Adrien (l'empereur), I, 168, 293; Amphitrite, II, 219. II, 52.

Ampus (la marquise d’), II, 445, Ægée, roi d'Athènes, II, 215. Aëtius, I, 389.

Amyque (le roi), II, 216. Agrippa, I, 364.

Ancre (N. Conchino Conchini, Aignan, arlequin de la Comédie ita- marquis et maréchal d'), I, 33, lienne, II, 192.

54, 56, 61, 62, 89, 292, 304, Aiguillon (Marie-Madeleine de Vi- 326, 464; II, 15, 108, 244, 250,

gnerod, duchesse d'), I, 413; II, 493. 53, 539.

Angoulême (Charles de Valois, duc Ajax, II, 217, 218.

8'), I, 82, 263, 435, 445, II, Alais (Louis de Valois, comte d'). 134. II, 51, 104.

Angrand, financier, I, 135. Alais (le sieurd”), maréchal de camp, Anjou (Philippe de France, duc d'), II, 118.

* II, 65, 312, 313, 340, 532, 539, Albert, archiduc d'Autriche, 1, 468. 540. Alençon (Jean II, duc d'), I, 265; Anne d'Autriche, reine de France, II, 40, 51,

I, 65, 173, 427, 468 ; II, 499.. Alexandre, roi de Macédoine, I, Anne (dame), marchande de la 46, 406; II, 218.

halle, II, 276, 291. Alexandre Sévère, empereur, I, Annet, servant à la garde-robe dans 368, 401; II, 48.

le palais Mazarin, II, 223. Alexandre VI, pape, I, 380. Annibal, I, 273. Alibert, financier, I, 119.

Antiphon, 1, 234. Alizon (la vieille), II, 193. Appelles, II, 218. Aluye (Charles d'Escoubleau, már- Archimède, I, 15. quis d'), 1, 436; II, 68.

Ardier président de la Chambre des Amat, financier, I, 125.

Comptes, 1, 211. Amboise (Georges d'), cardinal, II, Argouges (N. d), conseiller au 46.

grand conseil, 1, 4.

« 前へ次へ »