ページの画像
PDF
ePub

trop fur ce poinet d'honneur, qui a fait cette fameuse querelle entre les Egyptiens, & tant d'autres Nations, pour croire qu'il eust voulu dissimuler. Aprés donc qu'il a dic luy-mesme

que

la Grece est aussibien la mere de la Philosophie, que de tout le genre humain, je ne puis suivre l'opinion de ceux qui le font d'une petite Place de Cilicie , & je m'imagine plûtost qu'il a eu le nom de Laërce, parce que son pere ayant quelque reputation dans le monde, il a bien voulu s'en dire le fils, ce nom estant déja ancien, & Ovide en ayant parlé dans son treiziéme Livre des Metamorpho, ses,

Nam mihi Laërtes pater eft.

Presque tous ceux qui ont parlé de cet Autheur, disent que

Stephanus fait mention d'une Laërta

Yille de Cilicie ; mais , qui peut croire que Diogene qui fait voir dans son Livre en cent endroits, l'aversion qu'il a pour des Nations diffamées parmy le Monde , eust voulu se dire d'un Païs qu'il dit luy mesme faire gloire de s'adonner au larcin, qui estoit un des plus infames vices entre les Grecs ? Pour ce qui est du temps qu'il vivoir, jecroy que

c'estoit dans celuy melme de Galien , sous l'Empire de Marcus & de Severus , & je ine persuade que la Dame à laquelle il dedie son Livre, est certe Arria, dont ce fameux Medecin le dans son Traité de la Theria. que , laquelle estoit infiniment bien dans l'esprit des Empereurs, parce qu'elle s'adonnoit à la Philolophie de Platon. Ie ne doute point encore qu'il ne fust de la secté d'Epicure, comme on peut voir dans

par

plusieurs endroits de fon Livre & par le soin qu'il a pris à deduire & à louër toutes les pensées de ce Philofophe , dont il semble faire l'Apologie , & pour lequel il a composé un Livre encier , ne parlant pour

l'ordinaire de tous les autres que dans quelques pages, & mesme de ceux qui passent pour les plus considerables. S'il en a fait autant à Platon, il consideroit en sa personne sa docte Arria ; c'est pourquoy , comme il estoit aulli bon Courtisan que bon Escrivain, il rapporte cent perites galanteries, plus propres à celle à laquelle il parle , qu'à un Philosophe qui a merité le nom de Divin; je doute mesme si c'est nostre Autheur qui nous a donné cette vie, & fi elle ne vient point d'une plume moins docte que la sienne. Plusieurs le blament d'avoir fait ce Recueil

fans bien considerer ce qu'il avanı
çoit, je ne dis rien sur ce sujet ,
ceux qui le liront , en pourront
juger selon leur inclination.

[ocr errors][merged small][merged small]

DES NOMS DES PHILOSOPHES

Contenus en la premiere Partie.

[ocr errors]
[ocr errors]

38

« 前へ次へ »