Journal étranger

前表紙
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

50 ページ - M. . . . . eft la perfonne la plus polie qu'il y ait , mais fes manchettes ne font pas affez hautes. Notre Prédicateur eft un homme bien terrible.' Il reproche à chacun fes fautes, comme s'il avoit le fecret de toutes les familles. Memorandum : aller chez le Duc de M ...... pour qu'on travaille à le faire Evêque , afin qu'il jic prêche plus.
228 ページ - Elle se jetta sur un lit et commença à trembler si fort, que deux hommes vigoureux pouvoient à peine la tenir. Elle sentit ensuite une douleur aux mains et aux pieds. On alla chercher un médecin, qui fit ouvrir la tumeur et employa quelques emplâtres. Ce remède n'opéra rien. La malade perdit l'usage de? la langue : elle éprouva une grande soif, du dégoût et un serrement de cœur. Tous ces symptômes se succédèrent dans l'espace de trois heures.
55 ページ - F* femme charmante qui a l'air de qualité , & la meilleure créature qui exifte. Elle a beaucoup connu autrefois MH & elle n'en dit pas de bien. On s'étonne de m'y avoir vû aller, cependant fort mari l'a reconnue pour fa femme.
52 ページ - M a fauté par-deiïus une muraille, pour s'enfuir avec un Officier & s'aller marier avec lui. Bon Dieu, ce que c'eft que les Femmes l Paiïè encore fi on fautoit par-deflus une muraille, pour fe dcbarafler de fort mari.
52 ページ - Vu une jolie bague. Qui eft-ce qui pourra me la préfenter ? Je ne vois que W.... Il eft riche Se nigaud.
50 ページ - Mémorandum : bonne façon de fixer l'attention du public ; je ne viendrai Dimanche prochain qu'à la moitié de l'Office.
72 ページ - Ifles fituées fur les côtes de Normandie faifoient jadis partie de ce Duché. Elles appartiennent aujourd'hui à l'Angleterre , & font annéxées à la Province de Hampshire.
228 ページ - Malade s'y oppofat & qu'elle prétendît ne pas pouvoir danfer , à caufe des douleurs qu'elle fentoit aux pieds & aux mains. Cependant les...
54 ページ - M. ... l'ai acheté. Il n'ya qu'elle dans le monde qui eût ofé faire une pareille emplette.
54 ページ - H . . aiTure qu'une femme fenfée ne travaille jamais. Ma toilette n'a jamais pu aller , auffi Gilbert (T.

書誌情報