ページの画像
PDF

la forme provençale ajudar, qu'il étoit de l'Ile-de-France. A moins de la découverte d'une œuvre nouvelle qui contienne ou permette de trouver quelque chose de précis, il est impossible de ne pas rester sur son compte dans l'ignorance, mais cela ne doit pas empécher d'étre juste pour son talent, et d'en renouveler la mémoire en le faisant entrer dans la troupe de nos poètes.

[graphic]
[merged small][ocr errors][ocr errors]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic][graphic]
[ocr errors]

Frans cuer ha, dous, sanz rancune ;
S'a le cors si bien fourmé; -
Quer je n'en sai u monde une
Tant belle à ma voulenté ;
S'a regart enamouré,
Face à point blanche et vermeille :
Qui la voit s'en esmerveille.

Pour ce qu'aim si haut aucune,
Gent me ont nice clamé :
Mal font; quer Amours chascune
Personne esprent à son gré.
Ce m'a fait ainsi osé ;
Par quoi s'en m'en desconseille,
Qui la voit s'en esmerveille.

[graphic]
[graphic]
[ocr errors][merged small]

Très noble dame gentis,
Vers vous plus ne mesprendrai,
Ains vous servirai touz dis,
Et pour votre amour serai
Gais, et les biens celerai
Qui me font esléessier :
Je ne puis mieux souhaidier.

[graphic]
[graphic]
« 前へ次へ »