ページの画像
PDF

#orsque j'entrepris, il y a deux ans, la # publication de la Bibliolhèque elzevi#) rienne, je m'étais posé ce problème : 3 « Publier unecollection d'ouvrages d'é#es ©»lite, dignes de tous par leur exécution » matérielle, à la portée de tous par la modicité de » leur prix. » Jusqu e alors, les curiosités littéraires du genre de celles qui doivent composer en grande partie la Bibliothèque elzevirienne n'étaient — lorsqu'on les publiait — tirées qu'à un très petit nombre d'exemplaires , destinés à des amateurs riches et fervents. La rareté native et le prix exorbitant de ces publications les rendaient inabordables pour le plus grand nombre des lecteurs, et particulièrement pour ceux qui lisent pour les autres : les littérateurs ne sont pas tous assez riches pour acheter des livres sans regarder au prix. En présence du mouvement qui porte la génération actuelle vers l'étude sérieuse des mœurs, de la littérature et de l'histoire du passé, je crus faire une chose utile en vulgarisant, autant qu'il serait en mon pouvoir, les documents propres à faciliter cette étude. Malgré ma foi dans la possibilité de créer un public nouveau pour ce genre de livres, je crus devoir faire de mon mieux pour satisfaire les goûts du public déjà existant, goûts que je partage d'ailleurs : je trouve qu'un bon texte ne perd rien à être imprimé avec un certain luxe. Le luxe dans les livres, je l'entends à ma manière. Peu de texte dans un grand format, sur de beau papier très blanc, brillant, glacé, satiné — mais brûlé, cassant, d'une qualité déplorable — ce n'est pas là mon fait. Le format, je le veux commode ; le papier, je le veux solide avant tout; du texte, j'en veux pour mon argent. Qu'il soit net, lisible sans fatigue, et cela me suffit.

[graphic]
[graphic]
[graphic]

Au point de vue des résultats — je ne parle pas des moyens — l'art d'imprimer les livres a fait peu de progrès depuis deux siècles. Les petits volumes sortis des presses des Elzevier auront long-temps encore de nombreux admirateurs. En donnant à ma collection le nom de ces imprimeurs illustres, j'ai compris l'étendue des obligations que je m'imposais. J'ai fait de mon mieux pour ne pas rester trop au dessous de mes modèles. J'ai fait fondre des caractères, graver des ornements, fabriquer du papier, modifier des presses. Les éloges que des amateurs d'une autorité considérable ont bien voulu donner à mes petits livres me prouvent que je suis dans la bonne voie. Je tâcherai d'atteindre le but.

Si le format et l'exécution matérielle de mes volumes ont trouvé des approbateurs, l'entreprise en elle-même a été bien accueillie. Le public sur lequel je comptais a repondu à mon appel; son concours m'a permis d'entreprendre la publication d'un assez grand nombre de volumes, qui sont sous presse ou en préparation.

Je ne crois pas nécessaire de donner un catalogue détaillé des ouvrages que je me propose de faire entrer dans la Bibliotheque elzevirienne. Il suffit de rappeler le plan général. Cette collection doit se composer : 1° d'ouvrages anciens, inédits ou rares, utiles pour l'étude des mœurs, de la littérature ou de l'histoire ; 2° des ouvrages antérieurs au XVIIIe siècle qui jouissent d'une réputation méritée. Les ouvrages postérieurs au XVII° siècle ne seront admis que par exception.

D'ailleurs, chaque volume qui paraît jette un nouveau jour sur le plan que je me suis tracé. Ainsi j'ai publié :

MoRALIsTEs. La Rochefoucauld, La Bruyère, le Livre du chevalier de la Tour, qui serait mieux placé parmi les conteurs. Plus tard je donnerai Montaigne, Charron, Vauvenargues.

BEAUx-ARTs. Memoires pour servir à l'histoire de l'Academie de peinture. Le livre des peintres et graveurs. J'ai d'autres ouvrages du même genre à faire paraître.

PoÉsIE. Les Memoriaux de Saint-Aubin des Bois, Villon, Regnier, Chapelle et Bachaumont. J'ai sous presse ou en préparation : Gerard de Rossillon , poème provençal ; plusieurs Chansons de gesles, entre autres Regnault de Montauban, en 17,ooo vers ; divers recueils importants ; Matheo'us, Gringore, Roger de Collerye, Clément Marot, Vauquelin de la Fresnaye, Saint Amand, Senecé (œuvres connues et inédites), et quelques autres.

THÉATRE. Quatre volumes de l'Ancien Théâtre françois. A côté de cette collection, je donnerai les œuvres de Larivey, Molière, Corneille, Racine, etc.

RoMANs ET CoNTEs. Melusine , le Roman bourgeois, Don Juan de Vargas, Six mois de la vie d'un jeune homme. J'ai en préparation plusieurs autres romans et une suite considérable de conteurs.

FACÉTIEs. Les Quinze joyes de mariage, la Nouvelle fabrique des excellents traits de verité. J'ai sous presse ou en préparation : les Evangiles des Quenouilles, Rabelais, Tabourot, les Caquets de l'Accouchée, et beaucoup d'autres.

HIsToIRE. L'Histoire notable de la Floride. J'ai sous presse quelques autres relations de voyages,

les Aventures du baron de Fœneste, les Souvenirs de Madame de Caylus, et en préparation plusieurs ouvrages intéressants.

Paris, le 15 Février 1855.
P. JANNET.

AVIS IMPORTANT.

Les volumes de la Bibliothèque elzevirienne sont imprimés sur papier collé et très chargés d'encre : il est difficile de les relier tout de suite sans les maculer. D'un autre côté, leur couverture en papier blanc perd promptement sa fratcheur, et on ne# les garder long-temps brochés. J'ai pris le parti de faire couvrir ces volumes d'un élégant cartonnage en toile, à la manière anglaise, ce qui permettra aux amateurs soit de les garder toujours ainsi, soit de ne les faire relier que dans un an ou deux. A partir d'aujourd'hui, tous les volumes seront vendus cartonnés, non rognés et nOn coupés, SANS AUGMENTATIoN DE PRIx. Les personnes qui possèdent des volumes brochés non coupés pourront les échanger, sans frais, contre des volumes cartonnés, quant aux volumes coupés, je me chargerai de les faire cartonner moyennant 75 centi772eS.

[graphic]

L 1 VRES EN VEN T E.

MORALISTEs.

éflexions, Sentences et Maximes mo# rales de LA ROCHEFoUCAULD. NouS. $ velle édition, conforme à celle de G $ 1678, et à laquelle on a joint les Annotations d'un contemporain sur chaque maxime, les variantes des premières éditions, et des notes nouvelles, par G. DUPLEssIs. Préface par SAINTE-BEUVE. 1 vol. Prix : 5 fr.

Les Annotations d'un Contemporain sur les Maximes de La Rochefoucauld ont été attribuées à madame de La Fayette. Elles paraissent ici pour la première fois. Quelques unes seulement avaient été publiées

par Aimé-Martin. Les Caractères de THÉoPHRASTE, traduits du grec, avec les Caractères ou les mœurs de ce siècle, par LA BRUYÈRE. Nouvelle édition, collationnée sur les éditions données par l'auteur, avec toutes les variantes, une lettre in

[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
« 前へ次へ »