ページの画像
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ITALIAN SCHOOL. 00000.00 AN. CARRACCI. 000000- FRENCH MUSEUM.

MARRIAGE OF SAINT CATHERINE.

We have already had occasion to speak of St Catherine at No. 25, where we said that nothing certain was known of her life or her death. However, without troubling themselves about the lightness with which most of the writers of legends have related extraordinary facts , a great number of artists have represented the marriage of St Catherine, the relation of which is given by Peter de Natalibus, bishop of Jasolo. This pious writer says that some time previous to the baptism of Catherine, she saw, in a mysterious vision, the Virgin entreating the infant Jesus to admit young Catherine among his faithful servants. The divine child rejected such a proposal with horror , alleging that she was a pagan and must be regenerated by the water of baptism. As soon as she awoke, Catherine determined to become a christian, and after she was baptised, she saw, in a second vision, the infant Jesus, who admitted her into his presence, not as a servant, but as a faithful wife; and upon awaking, she perceived upon her finger a mysterious ring.

The presence of St Sebastian in this picture can only be attributed to the desire of the person who ordered it, of whom apparently this saint was the patron.

Cardinal Barberini, who was the owner of this picture, gave it to cardinal Mazarin; at the death of that minister it was added to the king's collection, and was engraved during the ministry of Colbert, by Etienne Picart.

Height 4 feet; breadth 4 feet.

ÉCOLE ITALIENNE. 000000 AN. CARRACHE. cosooo MUSÉE FRANÇAIS.

So

MARIAGE DE SAINTE CATHERINE,

Déjà nous avons cu occasion de parler de sainte Catherine dans l'article n° 25, et nous avons dit qu'on n'avait rien de bien certain sur sa vie ni sur sa mort. Cependant, sans penser à la légèreté avec laquelle la plupart des légendaires ont raporté des faits extraordinaires, un grand nombre de peintres ont représenté le mariage de sainte Catherine, dont le récit est donné par Pierre de Natalibus, évêque de Jasolo. Ce pieux écrivain raconte que Catherine, avant son baptême, eut une vision mystérieuse, dans laquelle lui apparut la Vierge avec l'enfant Jésus, à qui elle demandait d'admettre la jeune Catherine parmi ses plus fidèles servantes. Le divin enfant repoussa cette proposition avec horreur, en alléguant qu'elle était paienne, et qu'il faudrait qu'elle fût régénérée par les eaux du baptême. A son réveil, Catherine se mit en devoir de se faire chrétienne, et lorsqu'elle eut été baptisée elle eut une seconde vision, dans laquelle l'enfant Jésus l'admettait près de lui, non comme une servante , mais comme une fidèle épouse; en se reveillant elle vit à son doigt un anneau mystérieux.

La présence de saint Sébastien dans ce tableau ne peut être motivée que par le désir de ceux qui l'ont commandé, et dont apparemment ce personnage était un des patrons.

Le cardinal Barberini a possédé ce tableau; il en fit don au cardinal Mazarin; à la mort de ce premier ministre il passa dans le cabinet du roi, et fut gravé sous le ministère de Colbert, par Élienne Picart.

Haut., 3 pieds 8 pouces; larg., 3 pieds 8 pouces.

« 前へ次へ »