ページの画像
PDF
ePub

POÉTIQUE

ANGLAISE

1

[blocks in formation]

CHEZ THÉOPHILE BARROIS FILS, LIBRAIRE ,

QUAI VOLTAIRE , No. 5.

'Tis true, composing is a nobler part ; But good translation is no easy art. For though materials have long since been found, Yet both your fancy

your

hands are bound; And, by improving what was writ before, Invention labours less, but judgment more.

and

[merged small][graphic][merged small]

S'il est plus glorieux d'être soi-même auteur, La gloire peut encor sourire au traducteur : L'un a tout préparé; mais l'autre, avec adresse En l'imitant toujouts, doit l'égaler sans cesse , Par fois le surpasser; et cet heureux talent Veut moins d'invention, mais plus de jugement,

OBSERVATIONS

PRÉLIMINAIRES.

CE

E n'est point le hasard qui a déterminé le choix des poëmes dont je vais' offrir la traduction : fidèle au titre et au but de cet ouvrage, j'ai dû préférer ceux qui, toujours cités et généralement connus eni Angleterre, sont devenus classiques ét; en quelque sorte, historiques. Exemples dans les traités, époques dans les annales de la poésie, ils sont à la fois des modèles et des monumens; chacun d'eux m'a paru propre à caractériser l'auteur , son genre et son siècle.

Le MONOLOGUE D'HAMLET (page 3) est le début de tous les recueils de vers anglais ; il semble être le début de la poésie elle-même : elle y parle un langage déjà correct, déjà énergique, mais inégal et un peu sauvage encore.

Je devais donc aussi débuter par ce monologue célèbre, où l'on trouve à la fois

« 前へ次へ »