ページの画像
PDF
ePub

ÉCOLE FRANÇAISE. co.co.. GIRODET. -...ooo. MUSÉE FRANÇAIS.

SÉPULTURE D'ATALA.

Un des littérateurs les plus célèbres de notre époque, celui qui, dans ses nombreux ouvrages, a su décrire d'une manière si poétique les scènes les plus touchantes, M. de Chateaubriand est l'auteur dans lequel Girodet a puisé sa pensée de la sépulture d'Atala, par Chactas et le père Aubry. Cette composition, d'une grande simplicité, est en même temps des plus imposantes : elle émeut le cour, elle élève l'ame. Une jeune fille d'une beauté ravissante vient de mourir; elle va être déposée dans sa dernière demeure. Celui qui veut lui rendre les derniers devoirs éprouve une peine infinie à se séparer de l'objet qu'il aimait. Il est accompagné d'un vieillard chez qui les passions sont amorties, mais qui sait compatir à la profonde affliction d'un autre.

Ce tableau, qui parut au Salon de 1808, y fut justement accueilli de la manière la plus flatteuse, et mérita à son auteur la décoration de la Légion-d'Honneur. On y admire une correction de dessin qui rappelle les chefs-d'æuvre antiques, un pinceau facile et cependant précieux. Il a été long-temps exposé dans la galerie du Luxembourg; depuis la mort de Girodet, il fait partie du Musée royal. Il a été gravé par M. R. U. Massard.

Haut. , 6 pieds 6 pouces ; larg., 7 pieds 9 pouces,

FRENCH SCHOOL. 600-0ccooe GIRODET. 0000000000 FRENCH MUSEUM.

THE BURIAL OF ATALA.

One of the most eminent writers in our age, he who, in his numerous works has described in so poetical a manner the most affecting scenes,

M. de Chateaubriand is the author Girodet is indebted to for this subject of the burial of Atala, by Chactas and father Aubry. This composition, of a graceful simplicity, is at the same time of a most awful aspect: it moves the heart and exalts the soul. A young maid of an exquisite beauty has just died, she will soon be laid in her last abode. He who wishes to discharge the last funeral duties on her, feels a poignant pain in parting from her he loved. He is attended by an old man in whose heart passions sleep cooled, but who cannot help from sympathizing with another's affliction.

This picture, exhibited in the Salon of 1808, was received and justly greeted in a most flattering manner, and procured its author the decoration of the Légion - d'Honneur. Connaisseurs admire in it a correctness of drawing which calls to the mind the master-pieces of antiquity, an easy though precise workmanship. It has been long seen in the gallery of the Luxembourg; since Girodet's death, is has taken place in the royal Museum. This picture has been engraved by R. U. Massard.

7 feet high; 8 feet 5 inches broad.

[graphic][ocr errors][subsumed][merged small]
« 前へ次へ »