ページの画像
PDF
ePub
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][subsumed][merged small][merged small]

ÉCOLE FRANÇAISE. cooooo L. DAVID. voco. CABINET PARTICULJER.

SOCRATE.

[ocr errors]

Fils d'un sculpteur d'Athènes, Socrate

exerça

d'abord cette profession, et on cite de lui un groupe des trois Grâces ; mais il s'adonna ensuite à l'étude de la philosophie, et se distingua par la pureté de sa morale, la force de sa raison et la beauté de son esprit. Un de ses titres les plus glorieux est d'avoir eu pour disciples Alcibiade, Platon et Xénophon. Sa philosophie n'était ni sombre ni sauvage; il aimait la gaité; il pensait que l'homme ne pouvait être heureux que par la justice, la bienfaisance et une vie pure. Son bonheur excita des envieux qui devinrent ses accusateurs : Anitus et Mélitus prétendirent qu'il professait l'athéisme, parce qu'il se moquait de la pluralité des dieux. L'aréopage., devant lequel il se défendit avec fierté, le condamna à boire la ciguē, et il périt à l'âge de 70 ans; 400 ans avant Jésus-Christ.

Lorsque ce tableau parut au Salon de 1787, il fit grand honneur au peintre David, et contribua beaucoup à sa réputation. On admire l'intelligence avec laquelle il sut placer son exécuteur, qui, frappé de l'ascendant qu'a toujours la vertu, ne peut exécuter un jugement inique qu'en détournant les yeux de dessus la victime.

David fit ce tableau pour M. Trudaine; il appartient maintenant à M. Micault de Courbeton. Il a été gravé en 1809 par Massard père.

Larg., 3 pieds; haut., 4 pieds.

« 前へ次へ »