ページの画像
PDF

OUDIN (Antoine). Curiositez françoises. Paris. Sommaville 1640. in-8. [11003]

Un bon exempt., accompagné d'une excellente note de M Claudin, libraire, n'a pas été fendu moins de 103 fr. Luzarcbe.

OUDIN (César). Les Maistres d'hôtel aux Halles, le Cavalier grotesque et l'Apoticaire empoisonné, nouvelles comiques, par le sr Fr. César Oudin. Paris, 1G70, in-12.

VoL rare, mais de peu d'importance.

Le Poète extravagant avec l'assemblée des Glouxet desfilles-de-joye. San-Remo (/. Guy), 1875, in-18, car. et fleurons elzeviriens, de vin et 58 pp.

Jolie réimpression, exécutée à 100 cxcmpl., plus 2 sur pap. de Chine. Epuisé.

M. Brunei cite l'auteur à l'art. : Préfontaine (de).

OU-KING-Ta-Thsiouan. Les Cinq livres canoniques de la Chine, c'est-à-dire le Y-King, le Chi-King, le Li-Ki, le Tchun thsicou. Edition imprimée à Peking, sous le règne de l'Empereur Khang-hi, 5 vol. gf. in-8.

Tchih-yodng men-sse-chou-TchangKeou-tsi. Les Quatre livres classiques de la Chine de Confucius et de Mencius, c'est-à-dire le Ta-hio, le Tchoung!/oung, le Lun-yu et le Meng-tsen. Peking, 1763, 5 vol. gr. in-8.

Edition variorum, fort rare en Europe; 150 (r. Mai so [meuve (1866).

OULTREMAN (Pierre d'). La vie du vénérable Pierre l'Hermite. Valcncienne, lan Vervliet, 1631, pet. in-8 de iv-153 ff. [22251]

L'exempl. Solar, vendu 120 fr., en veau aux secondes armes de de Thou, a été pour M. Brunet l'objet d'une sortie virulente ; « C'était vingt fois la valeur du livre en condition ordinaire ». Vires «cquiril eundo... Ce même cxempl. est porté à 350 fr. au 1" citai. Morgaud et Falout.

Le livre a été réimpr. l'année suivante.

— Il doit avoir une seconde partie!

Bbiep Rfxdf.ii. des croisades et entreprises generalles des chrestiens pour la délivrance de la Tcrre-Sainctc, par P. d'Oultrcman de la C'e de Jésus. 06 pp. chif. et 10 ff. non chiffrés pour l'approb., 1 f. blanc et la table.

Le Pédagogue chrestien, ou la manière de vivre chrestiennement, tirée de la saincte escripturc. Paris, 1837, in-8, de XIl-758pp.

De bien peu de valeur.

OUTSEGGHE (Den) van de Coninck van Vrankrijk ende Engelland, aen die Keyserl. Majesteyt onsen Heere, met Zijn Antwoort. (A la fin :) Te coope (te Autwerpen) in dije Camerstrate in t'Guide Missael, 1528, pet. in-4, goth., de 12 ff., fig. s. b. au titre.

C'est la déclaration de guerre de François 1" à Charles-Quint, en flamand, avec la réponse de ce dernier,

OUTREMAN [Henry). Histoire de la ville et comté de Valenciennes. Douay, Marc IFijon, 1639, in-fol. lig. [24938]

11 faut un plan de Valenciennes, qui manque souvent.

4a fr. Cailhava.

OUVILLE (D'). L'Élite des Contes du sieur d'Ouville. Paris, chez la refee Trabouillet, 1641, 2 vol. pet. in-12.

11 ne faut pas confondre ce recueil, fait remarquer M. Potier {calai. Ilob. Turner, n° 505 bis), avec les Coules aux heures perdues du sieur d'Ouville, Paris, 18411, 4 vol. in-8. Ce dernier ouvrage renferme, outre les contes de l'Elile, un très-grand nombre d'autres nouvelles; l'Elile semble être un premier essai, un choix fait par l'auteur dans le grand nombre de contes qu'il voulait publier trois ans plus tard. M. Brunei indique, de l'Elile, les éditions postérieures de 1080 et de 1703.

En mar. de Thinaron, 299 fr. R. Turner.

L'elite des Contes... Paris, Kicotas PépinguC, 1662, 2 vol. in-12.

En mar., 32 fr. Auvillain.

L'elite des Contes du sieur d'Ouville, Rouen, Jean Lucas, 1671, 2 parties en 1 vol. in-12. Edition fort rare, que ne cite pas le Manuel. La

première partie comprend 383 pp.; la seconde en a 571. 40 1 50 fr.

L'elite des Contes... Ijx Haye, Meynderl Vylwerf, 1703, 2 vol. pet. in-12.

36 fr. Auvillain, et, è cette même vente, l'édition d'Amsterdam, 1732, 2 vol. in-12, a étéporlée à21 fr.; un exempl. de 1703, 20 fr. Luzarrhe; en mar. de Simier, et non rogné, 95 fr. Leb. de Montgermoul; en mar. de Hardy, 52 fr. A. Higaud.

L'elite des Contes du sieur d'Ouville, avec introduction et notes, par P. nislelhubcr. Paris, A. Lemerre, 1876, in-12.

Jolie réimpression. 10 fr.
Epuisé.

Les Coûtes aux Heures perdues du sieur d'Ouville, ou le Recueil de tous les bons mots, reparties, esquivoques, brocards, etc., et autres contes facétieux non encore imprimez. Paris, Toussainct Quinet, 1644 , 4 vol. in-8, front, gr. à chaque volume.

Le Metel d'Ouville était le frère de Boisrobert; écrivain médiocre, sans fonds et sans invention, mais compilateur assidu — i grand pilleur d'épaves ■ , — il ne mérite point les honneurs d'une biographie, mais ses compilations sont recherchées.

C'est la, dit M. Potier, l'édition originale et la seule complète des œuvres du sieur d'Ouville. Le privilège a été accordé le 20 février 1642. Vacheei d'imprimer pour la première fois du tome Ier porte la date du 26 mars 1643; celui du tome II, le 29 octobre 1643; du tome III, le 28 aousl 1044; et du tome IV, le 17 aoi/jf 1044. Nous ferons encore remarquer que la date de 1642 se trouve sur le front, gravé du tome IV, quoique le titre imprimé porte 1644.

Un premiar recueil en 2 vol. in-12, avait paru chez la veuve Trabouillet, en 1641; nous en avons parlé précédemment.

L'excmpl. Tripler, du recueil en 4 vol. de 1644, a été vendu 375 fr. chez M. Chedeau, qui l'avait payé 120 fr. chez M. Potier; un très-bel cxempl. en mar. de Traulz, 1,110 fr. baron Pichon.

OVALLE {Âlonso de). Historien relation del reyno de Chili, y de las missiones... Roma, Fr. Cavalh, 1646, pet. in-fol. [28694]

Voici la description de ce volume recherché:

iv fr. limin., une très-grande carte, 455 pp, vi ff. paginés 1 à 12, et 12 grandes planches gravées sur bois, pour les plans des collèges de la Çf de Jésus au Chili; S ff. papinés 1 à 6, avec 6 grav. sur bois, représentant les principaux ports de la côte; entre les pp. 322 et 323, doivent se trouver 9 planches gravées sur métal, par Ant. Tempcsta, représentant les gouverneurs du Chili; suivent 12 autres pl., précédées aussi d'un titre imprimé, représentant en buste les « Dires » du mémo royaume.

52 fr. Maisonneuvc (1867); 300 fr. au catal. du même libraire, en 1878.

L'édition italienne est ainsi disposée:

Ovàgmo. Ilis'.orica relatione del regno di Cile, e délie missioni c ministerii che esercita in quelle la Comp. di Giesv. Roma, Francesco Caualli, 1646, pet. in-fol. de iv ff. prél., 1 carte, 378 pp. a 2 col.; Protesta delV autore, 1 p., 12 pl. sur 6 ff. représ, les divers édiûces des Jésuites au Chili; suivent 6 pl. en 3 ff. représ, les ports de Valpa

; raiso, de Coquinbo,deQuinlero, délia Conecttione, l'Ile de Sainte-Marie et 111c de Mocha ; en outre, il y a 14 fig. de la grandeur des pp. dans l'intérieur du vol. (Cat. Maisonneuvc, Tross, etc.) 30 à 40 fr.

P. OVIDII Nasonis Métamorphoses. 5. /. n. d. (Lovanii, Joh. de JVestyhalia, circa 1475), in-fol. goth.

M. Brunct ne cile pas d'adjudication de cette rare édition : un bel cxempl., en mar. de Capé, vient d'être vendu 330 fr. Firmin-Didot.

— P. Ovidii Nasonis Opéra. Venetiis, in aedibus Aldi, 1502-1503, 3 vol. in-8.

Nous n'avons pas à revenir sur les descriptions que MM. Renouard et Brunct ont données de cette rare édition; mais le savant rédacteur du catal. Ambr. Firmin-Didot fait remarquer : 1° que le tome I" (Les Métamorphoses) se compose de deux parties, dont la première est datée d'octobre, et la seconde du 14 novembre 1502; que le tome 111 Iles Fastes, les Tristes et le De l'onto) forme également deux parties; dont la première porte la date de janvier 1502 (1503 N. S.), et la seconde celle de février 1503 (1504 N. S.).

L'excmpl. Didot a été vendu 175 fr.; un assez bon excmpl. avait été vendu 80 fr. par M. Labittc, en juin 1876; il était relié (l'exemplaire) en mar. ancien.

M. Brunct raconte, dans le Manuel, qu'il possédait les tomes II et 111 de cette édition reliés en mar. à comp., au chiffre et a la devise de Grolicr; il avait inutilement demandé, quélé, annoncé le 1" volume des Métamorphoses de la même provenance; ses appels successifs restèrent infructueux, et le célèbre bibliographe, après un demi-siècle d'attente, dut renoncer à combler cette lacune; il lui fut donné cependant de rencontrer un excmpl. des Métamorphoses de la seconde édition aldinc (Venetiis, 1516) a la reliure du célèbre bibliophile flamand Marc Lauwereyns (Laurinus) ; il s'en rendit acquéreur, et le conserva en attendant; ces trois beaux

volumes furent vendus 2,500 fr. en 1868, au British Muséum, croyons-nous.

M. Le Roux de Lincy signale, dans ses excellentes Recherches sur J. Grolicr, un cxempl. des Métamorphoses de 1502, que possède la Biblioth. nationale : « Les initiales de cet cxempl., qui n'est pas à la reliure de Grolier, sont peintes en or et en couleurs, ainsi que deux médaillons qu'on voit au bas du se cond feuillet; l'un, renfermant les armes de Grolier, porte a l'entour ces mots ornés de branches de laurier : M. Jehan Grolier, conseiller du Roy, trésorier et Recev. G. N. R. en la D. M. (Receveur Général en la Duché de Milan); l'autre, qui est également entouré de lauriers, contient une main, sortant d'un nuage, arrachant un fer de lance; la main est entourée d'une banderole sur laquelle on lit : jEque difficulter. C'est la devise ordinaire de Grolier •. (Van Praet, Catal. des Hures impr. sur vélin, in-fol., p. 121.)

Cet cxempl. est sans titre.

La Biblioth. nationale possède un autre excmpl. des Métamorphoses, Venetiis, G. de Rusconibus, 1517, in-fol., a la reliure de Grolicr; ce beau livre a le titre, le nom et la devise ordinaire, mais le dos a été refait.

Un second volume de l'Ovide de 1516, à la devise et à la marque de Marc Laurin (ou lauwereyns), vient d'être vendu chez M. Roh. S. Turner; c'est le. volume des Fastes et des Tristes; le volume bien conservé portait d'un cêté la devise: Virtus in arduo, de l'autre M. Laurini et Amicorum.

Les livres de cet amateur, beaucoup moins riches d'ornements que ceux de ses émules Grolier et Maioli, ne sont pas moins recherchés; celui-ci a été porté au prix de 1,515 fr.

Ovidics Naso. Opus de nouo impressum : et a mendis castigatum ; cum expositione familiari Antonii Volsci, Ubcrtini clerici Crescentinatis, Domitii Calderini, et Jodoci Badii, singularium interpretum. Lugduni, per Claudium Dauostacks de Troyes, impensis discreti viri Stephani Gueynard, 1508, in-4, goth.

Le titre, imprimé en rouge et en noir, est entouré d'une danse des morts gravée sur bois; les livres produits par ce typographe lyonnais sont fort rares.

12 à 15 fr.

Ovidii Opéra. Parisiis, apud Simonem Colinaeum, 1541-45, 3 vol. in-12.

Cette édition, l'une des plus correctes que nous ayons du poète, et l'une des plus Jolies, n'a été vendue, en mar. de Simicr, que 25 fr. de Morante; l'excmpl. avait été payé 30 fr. à la vente Renouard.

Ovidii Opcra. Ânluerpiae, ex offlclna Christ. Plantint, 1561, 3 vol. in-16.

En mar., reliure du commencement du xvil" siècle, à petits fers et au pointillé, 255 fr. Brunei; rev. 450 fr. Lcb. de Montgermont.

— P. Ovidii Nasonis Métamorphoses, argumentis brevioribus ex Luctatio grammalico collcciis expositae; una cum vivis singularum transformationum iconibus in acs incisis. Antrerpiae, ex officina Plantiniana, (1591), pet. in-8, oblong, fig. Ce recueil, de 178 fig. gravées sur cuivre, par P.

Van der Borcht, qui a signé la planche 176, est rare et fort bien exécuté.

En mar. de Capé, 62 fr. a la première vente de

Lassize.

— P. Ovidii Opéra. Dan. Ilcinsius textum recensuit. Accedunt notae Scaligeri et Grutcri. Lugd. Bat., ex off. Elieviriana, 1629, 3 vol. pet. in-12. 24 fr. pasteur Conod ; en aitc. mar., 60 fr. Potier; et

en mar. de Capé, 75 fr. même vente; en mar. de Boyct, 40 fr. Radziwill; en mar. de Padeloup, 115 fr. Brunct; en mar. de Duscuil (?), 95 fr. de Morante; 67 fr. Leb. de Montgermont.

Opéra ()\idii Nasonis. Nie. Ilcinsius...rcrcnsult ac notas addidit. Amslel., ex off. Llzeviriaua, 1061,6 toi. pet. in-12.

En v. f. desimicr, 44 fr. Chedeau; on anc. mar. et en 6 vol., 24 fr. seulement, Radzinill.

— P. Ovidii Nasonis Opéra... Cum notls... cura et studio P. Burmanni. Amttelodami, Fr. Cltauguion, 1727,4 vol. in-4, iront, gr.

En grand pap. et anc. mar., avec la préface, publiée postérieurement, exempt. Mac-Carlhy et I.a Bédoyère, 2i)0 fr. de Chapouay.

— Cy Commence Ouide de || SalmomVson Hure jntitu-1[le Methamorphose

| Contenât .xv. liures particuliers

Smoralisie par maïstre ïho[|nias Waleys octeur en tlie||ologie de lordre saint Domi-1| nique Translate f Compi|[le par Colard mansion | en || la noble ville de Bruges ||. (F. 41 et 42 blancs). Au f. 48, v° (fig. s. bois) : Cy commence Ouide son || liure ouquel il jnuoquelay-||de de la sainte trinite. || In noua fert anim9... ]| au f. 392, V : Fait et imprime en la nofble ville de Bruges en flan\\dres par Colard Mansion || citoien dejcellc ou Moys de || Mai/ lan de grâce M. qua-\\trecensiii}. xx. iiij. || Suit la marque du typographe-, les ff. 393 et 394 blancs, in-fof. de 394 ff. à 2 col. de 33 lig., gros car. semi-goth., ftg. s. b., sans ch., réel, ni sign.; le titre en car. rouges.

Celte précieuse édition est bien exactement décrite au Manuel; cependant nous en avons donné le titre avec plus de détails, parce que nous avons a v joindre une note importante, que nous reproduisons d'après l'excellent ouvrage de M. Campbell, biblioth. de La Haye.

M. Henry Bradshaw, le savant bibliothécaire de Cambridge, décrit trois exempt, qu'il a rencontrés a la Bibl. nationale de Paris, au British Muséum et à la Bibl. communale de Bruges;ces exempl. offrent cette particularité que les ff. 113 a 218, 296 a 389 sont réimprimés, la marque de Colard Mansion est absente, et toute l'impression est en noir ; de plus, le f. 40 est resté blanc, on ne sait pourquoi; eiiiin le vol. a des signatures. Voici l'explication assez plausible que le bibliographe anglais donne de ces particularités: il suppose que cette édition remaniée a été publiée par Jean Gossin, qui habita la chambre de Mansion, quand celui-ci disparut, en 1484, sans laisser de traces. ■ L'opinion de M. Bradshaw me parait (fautant plus plausible, dit M. Campbell, que Jean Gossin fut obligé de payer le loyer de Mansion; peut-être qu'en échange de ce loyer on lui laissa, comme indemnité, i lui relieur" de livres, ce qui restait de livres en magasin, ainsi que l'appareil typographique de sou illustre prédécesseur, a

H est au moins singulier que ce fait, assez important, au point de vue bibliographique, ait échappé à M. Van-Praet, qui signale cependant les deux exempl. de la Bibl. nationale de Paris, celui de la Bibl. de Bruges, dont il lit don lui-même a sa ville natale, enfin celui de Hibbert, aujourd'hui au British Muséum.

Un exempl. de ce livre si rare et des plus précieux, incomplet d'un feuillet de la table (habilement refait), a été vendu 2,900 fr. Techener (avril 1867); il était annoncé comme provenant de la bibliothèque du marquis Costa de Beauregard.

Nous mettons a la suite les éditions eu prose, qui dérivent de celle de Colard Mansion.

TOME II.

Le Grand Olympe des histoires poétiques du prince de poésie Ovide Nasoen sa Métamorphose. OEiiure authentique et de hault artifice, plaine (sic) de hôneste récréation. Traduict du latin en francoys r imprime a Paris. MDXXXV11I. On les vend a Paris par Guillaume le Brect, demourant au clou (sic) Bruneau a la corne de cerf. ( A la fin :) Imprime nouuellcmêt a Paris par Jean lirai, imprimeur, lan de grâce MDXXXVIII, in-8, fig. s. b.

Celte édition a été partagée entre plusieurs libraires ; M. Brunei en a cité une au nom de Arnoul L'AngellCT et uneautre à celui de VivantGaultherot.

Un exempl. court, en mar. de Capé, 56 fr. ïéménit.

Un curieux exempl. de l'édition de Paris, Pierre Sergent, 1537, 3 parties pet. in-8, goth., lig. s. Ijois, dans une riche reliure a comp. du Gascon, a été vendu 380 fr. Brunei, malgré quelques légers défauts ; le deuxième volume était un peu piqué, et le troisième était taché d'encre aux 3 derniers ff.

Un exemplaire de la première édition de Lyon, Romain Marin, 1532, 3 part. pet. in-8, lettres rondes, fig. s. h., incomplet des 21 derniers fT. du troisième vol., a cependant été vendu 141 fr. Galichon.

Olympe Ou Métamorphose d'Ovide. Traduction nouvelle conférée avec le latin et enrichie de plusieurs figures. Avec une belle description du Chaos en vers françois, par le sieur du Barlas. A Lyon, citez J. de Tournes, 1582, in-16, lig. s. bois.

Traduction complète des Métamorphoses; elle est précédée d'une lettre curieuse de Jean de Tournes 11, datée de mai 1582, dans laquelle le célèbre imprimeur donne d'intéressants détails sur celle première édition de la traduction de Du Barlas; il dit qu'il se sertit, pour l'orner, des figures que son père (Jc<in l«r) avoit fait voir au public et qu'il avoit faict pourlraire par le plus excellent ouvrier qui fus! en France; sans aucun doute, il veut parler de Bernard Salomon, si connu sous le nom du PetitBernard.

En mar. du Xti« siècle, reliure curieuse avec tranche ciselée, 31 fr. seulement, marquisUe B. de M. (1869).

La seconde édition a été donnée ii Genève en :1609, par le môme Jean de Tournes, qui, par suite de difficultés de religion, avait transporté ses presses dans cette ville en 1585; c'est également un volume in-16, avec les mêmes figures, évidemment un peu fatiguées.

En mar. de Uuru, 80 fr. de Chaponav, pour M. Didot.

— LA Métamorphose d'Ovide, contenant l'Olympe . des histoires poétiques, traduits de latin en francoys. Nouuellement reueu et corrigée et mis en meilleur françois que les précédentes impressions. Bouen, l'hcod. Jleinsart, 1608, in-16, de 746 pp. chif., et XI ff.

Les figures, au nombre de 178, sont des copies fort grossières de la Métamorphose figurée de 1517.

Edition fort peu précieuse ; M. Didot en possédait un exempl. en veau fauve, portant les emblèmes de la reine Marguerite.

Trois premiers livres de la Métamorphose d'Ov ide, traduietz en vers françois, le premier et le second par Cl. Marot, le tiers par B. Aneau... A Lyon, par Mac? Bonhomme [pour G. Bouille), 1556, in-8, 57 lig. s. Imus qui ont paru, d'abord, dans le joli livre intit. : 7'icfa poesis.

En mar. de Koehler, 160 fr. Téménil. Dans une belle reliure ancienne, 95 fr. Potier; relié en anc. «Kir., avec l'édition de 1564, de la Métamorphose d'Ovide figurée, 88 fr. Potier (1872).

— Six Mi Ii I S de la Métamorphose d'Ovide, traduietz selon la phrase latine en rime francoise, savoir

8

le m, mi, v, vi, XII et mu. Le tout par Francoys llabert d'Yssouldun en Bcrry, et par lui présenté au roy Henry de Valois, deuxiesme de ce nom. A Paris, de Vimprimcrie de Michel Vezendat, au mont sainct Ililaire, a Vhostel d'Albret, 1549, pet. in-8.

Cette première traduction partielle des Métamorphoses, par Fr. llabert, n'est pas citée par M. Brunei.

En mar. de Koeliler, 68 fr. ïéméniz, rcv. 185 fr. Potier.

Les Quinze livres de la Métamorphose d'Ovide... On les vend a J'aris... a renseigne saint Jehan Baptiste... par Denys lanot, 1539, in-10, lettres rondes, fig. sur bois.

Un bel exempl. de ce petit volume avait été vendu 58 fr. Solar; un autre, en mar. doublé de Brany, est porté à 420 fr. au cat. de mai 1878 des livres du libraire A. Détaille.

IV'ous ne comprenons pas, mais nous signalons: voilà où conduit, quand elle n'est pas raisonner, la hausse du prix des livres.

Les Quinze livres de la Métamorphose d'Ovide, interprétez en rime françoise... par François llabert d'Yssouldun en Berry, et par lui présentez au roy Henrv II. Paris, hstienne Groulleau, 155", in-8, de 424 ff.

Belle édition de cette traduction si souvent réimprimée.

En mar. de Capé, 110 fr. W. Martin ; en mar. de Capé, avec raccomm. au titre, 63 fr. 11. Bordes.

Les Quinze liurcs de la Métamorphose d'Ovide, interprétez en rime française, par François llabert d'ïssoudun en Berry, et par luy présentez au roy Henry II, nouucllcmcnt enrichiz de figures non encores par cy deuant imprimés. Paris, Hiernsme de Marnéf et veuve Guillaume Cauellal, 1579, in-16, fig. s. b.

En mar. de Niédrée, 31 fr. vente Martin.

Les Mêmes. Tfoticn, Th. Mallard. (A la fin :) Rouen, de l'impr. de George l'Oyselcl, s. d., in-16, fig. s. b.

En mar. de Chambolle, Ii6 fr. Germcau.

Les Métamorphoses d'Ovide, mises en vers françois, par Raymond et Claude de Massac, père et fils. A Paris, chez Abel L'Angelier, 1603, pet. in-8, front, gravé.

Traduction détestable, mais fort rare. M. Brunet ne cite pas cette édition, que nous crovons la première ; de Massar, le père, était agrégé au collège des médecins d'Orléans, et son fils, avocat au Parlement de Paris, né à Orléans en 1573, y mourut en 1617.

En mar. de Lortic, 39 fr. Bachclin (1874).

Les Mêmes. Paris, François Pomerey, 1617, in-8, front, gr. par Matheus.

En mar. de Hardy, 50 fr. marquis de B. de M. (1809).

Les Métamorphoses d'Ovide, traduites en prose françoise et de nouveau soigneusement revues, corrigées en infinis endroits et enrichies de ligures a chacune fable. Paris, Aug. Courbi', 1051.

Le Jugement de Paris. Paris, Aug. Courbé, 1651, 2 vol. in-fol., fig. de Matheus, J. Briot, etc., culde-lampe par Chauveau.

Cette troisième édition de la médiocre traduction de Nie. Renouant a été citée par M. Brunet, qui ne pouvait guère soupçonner qu'un exempl. en mar, doublide Boyet, en grand pap., et avec la dentelle qu'avait adoptée pour ses livres le marquis de la Vicuville, serait porté a 1,000 fr. au catal. du libraire Fontaine, en 1872; mais, par contre, un exempl., annoncé très-beau et en grand papier, a été adjugé a 34 fr. à la vente Le Métayer-Masseliu (1867).

Les Métamorphoses d'Ovide, en latin, traduites en françois... par l'abl>é Banier. Amsterdam, IVetstein, 1732, 2 vol. in-fol., avec 130 figures de Bernard Picard, Punt, Wandclaar, etc., gravées par t-'olkema, Bouche, Schenck, etc.

En grand papier et en ancien mar., av ec les trois grandes planches, imprimées séparément, de la

ft. 204, lesquelles sont des figures de Folkema, pour e Mt'li ttgrc, 500 fr. Nadziwill ; également avec les planches de la p. 2G4, 190 fr. Desq ; 75 fr. Gcrmeau; 60 fr. Iluillard (c'était l'exempl. llorluut, avec la traduction en hollandais); 145 fr. de Morantc (édit. française) ; 155 fr. l'erkins, avec les lig. de Folkema, et en une. mar., 600 fr. Gonzalès-Bachelin.

— L'édition donnée par le mCmc imprimeur, a Amsterdam, la même année, avec les figures en réduction, 3 vol. in-12, en anc. mar., 40 fr. Gancia (1868).

Les Mktamobphoses d'Ovide... de la traduction de l'abbé Banier. Paris, Hochereau (ou Despilly, Le Clère, Delormel,elc), 1767-71, 4 vol., in-4, avec 140 figures (y compris les fleurons et culs-de-lampe), dessinées par Boucher, Eisen, Moreaù, Monnet, Gravelot, Leprince, etc., et gravées par les premiers graveurs de l'époque, Basan, deGhendt, Massard, ChofTard, Saint-Aubin et autres.

M. Brunet a fait remarquer les deux tirages cl noté les différences qui permettent du les reconnaître.

En mar. de Bozérian (premier tirage), 196 fr. de Chaponay; en pap. de Hollande et mar. de Derome, I|15 fr. Double ; en veau faut e, 137 fr. Favart ; en mar. de Bradcl-Derome, 409 fr. Radziwill ; en mar. de Petit, avec les fig. ajoutées, 340 fr. Desq; en ifn», 145 fr. H. 1). M. (Potier, 1867) ; en veau, 210 rr. Grésy, et un exempl. du second tirage, en anc. mur., S60 fr. même vente ; en veau fauve, premier tirage, 350 fr. Potier; en nmr. de Bozérian, H. 0,261 mill., 430 fr. Van der Hellc; en veau, premier tirage, 335 fr. Iluillard; avec le vol. des Desseins {sic) de Basan, 355 fr. Curmer; un exempl. du second tirage, 171 fr. I«ibitte (décembre 1874), et un bel exempl., en mar. de Bozérian, également de la seconde édition, 675 fr. Labitte (1874) ; en mar. de Derome, 995 fr. IL Bordes, et 1,195 fr. Benzon; 82 fr. Bachelin (1874) ; en anc. mar., exempl. de la tragédienne Bachcl, 700 fr. A. Nigaud; en mar. ancien, premier tirage, 1,750 fr. Morgand et l'atout; en mar. de Chambolle-Durii, 1,800 fr., mêmes libraires; enfin, en mar. de Derome, fort beau, 2,975 fr. Leb. de Montgermont.

Les Mêmes... trad. par M. G. T. Villenavc. Paris, P. Gay (impr. de P. Didol l'alm'), 1806, 4 vol. in-4, front, et 140 fig. de Le Barbier, Morcau et Monsiau.

En gr. pap. vélin, avec les fig. avant la lettre et les eaux-fortes, 300 fr. Iluillard ; en mar. de Schaefer, 200 fr. de Morante ; en gr. pap., non rogné, 350 fr. cat. Morgand et Fatout; en pap. de Hollande, avec une suite d'estampes ajoutée, 500 fr. Gonzalès (Bachclin); en gr. pap. vélin, 90 fr. Le Métayer-Masselin (ie libraire avait eu soin de faire remarquer que ce gr. pap. vélin avait été publié a 708 fr.); en mar. de Petit, 280 fr. Guntzberger.

La Métamorphose d'Ovide figurée. A Lyon, par lan de Tournes, 1557, in-8, fig. s. bois.

Il faut 178 (et non 176) figures sur bois, gravées par le Petit Bernard; les entourages sont charmants et d'une singulière liberté; quelques-uns rappellent les célèbres figures des Songes de Pantagruel.

M. Brunct dit que le dernier f. porte la marque de Jean de Tournes ; mais il est bon de faire observer que certains exemplaires, parfaitement complets, n'ont pas cette marque ; le dernier feuillet est blanc et fait partie intégrante du dernier cahier.

En mar. de Trautz , 176 fr. Giilhava (1862); en mar. de n'iédrée, 142 fr. H. D. M. (1867); l'exempt. Pixérécourt,245 fr.Yéméniz, relié depuis la vente par Trautz, et rev. 385 fr. Leb. de Montgermont; en mar. de Duru, 165 fr. Gancia, et un second exempl., en mar. de Trautz, fort beau, 300 fr. même vente; cet exempl., retiré, a repassé à la vente de 1872, oii il n'atteignit que le prix de 235 fr.; au troisième essai, peut-être, le vendeur sera plus heureux ; un exempl. médiocre, 66 fr. Van der Ilelle ; un exempl., en mar. doublé de Brany, est porté au prix, un peu élevé, de 420 fr, au catal. du libraire Détaille.

— Lx Même. Lyon. Jan de Tournes, 1504, pet. in-8, 178 ûg. sur bob.

En mar. de Capé, 50 fr. au cat. à prix marqués de M. Potier, rev. 171 fr. de Chaponay; sans reliure, 18 fr. Cliedeau ; en mar. doublé de Lebrun, 62 fr. Desq.

La Même. Lyon, Jean de Tournes, 1583, pet. in-8, fig. et encadr. sur bois.

En mar. de Capé, M fr. Desq ; en mar. de Trautz, II. 0,158 m., 190 fr. Yéméniz; en mar. de Thouvenin, 67 fr. Van der Helle ; en mar. de Capé. 79 fr. Danyau; en mar., 61 fr. Curmcr; avec la date de 15S4, 40 fr. de La Carelle.

La Vita et Metamorphosco d'Ovidio, figurata et abbreviata in forma d'epigrammi da Gabricle Symeoni. Lione, Giov. di Tornes, 1559, in-8, fig. sur bois.

Cette édition contient, de plus que celle de 1557, 9 figures aux. Métamorphoses et 9 aux autres parties; un bel exempl. doit avoir 0,167 à 0,168 mill. de hauteur.

Cest un des rares volumes où Jean 1" de Tournes ait mis son adresse: A Lione, per Giouanni di Tornes, uella via Résina, 1559. On sait que l'imprimerie des de Tournes était située dans la rue Raisin; cette traduction italienne est assez singulière; elle prouve que le nom de la rue n'avait rien de commun avec le fruit de la vigne, en italien Vra.

Cette édition a 245 pp. chiffrées, et 29 ff. non rhif., elle contient 187 figures, qui sont pcut-Olre le chef-d'œuvre du Petit-Bernard.

Le livre est dédié à Diane de Poitiers.

A la suite des Métamorphoses doivent se trouver trois opuscules de Simeoni qui figurent au titre: Altre stame sopra gl' effetti délia luna, Il ritratta (T una fohtana iP Ovrruia (la lontaine de lloyat, en Auvergne, avec une charmante vue gravée sur bois), et In' apologia générale nelle fine del libro.

En mar. de Ilaparlier, 50 fr. II. D. M. (1867); en mctr.de Duru, 90 fr. Yéméniz, rev. 115 fr. Labitte (1870) ; en mar. de Thibaron, 155 fr. Gancia (1868); en mar. de Belz-Niédrée, 100 fr. Potier; 55 fr. lluillord ; 05 fr. Gancia (1872), etc.

— Un exempl. incomplet de la réimpression de Lione, app. Giov. di Tornes, 1584, in-8, en mar. de Trautz, 135 fr. Gancia, et un exempl. complet, en nmr. de Capé, 01 fr. marquis du B. de M. (1869), et 32 fr. de Morante.

Le Metamorfosi d'Ovidio ridotte da Giovanni Andréa dell' AnguillaTM, in ottava rima, con le annotazioni di M. Giuseppe llorologgi, e pli nrgomenti e postille di M. Fr. Turchi. In Vinegia, pressa Bern. Gittnta, 1584, pet. in-4, lig. de Giacomo Franco.

Edition citée par M. Brunct et dont un bel exernpl., dans une riche reliure vénitienne, a compartiments, a été vendu llil fr. Gancia (1868); un :n mar. de llardy-Mcnnil, 60 fr. a la

vente faite en 1872, des livres de ce libraire de Brighton.

Excellente figueren ghesneden vuytcn uppersten Poète Ouidius vuyl vyftchien bourken der terandcringliên met huorlier bedielsele. Duer Guillaume Borltiit Burgher der slcde van Ghendt. Glieprint tôt Lions, by my lan van Tournes, 1557, in-8, fig. et encadr. sur bois.

Publié la même année que l'édition originale. 105 fr. Yéméniz. . .

Les Métamorphoses d'Ovide, gravées sur les dessins des meilleurs peintres frauçois, par les soins des sieurs Lemire et Basan, graveurs. Paris, s. d. (1765), in-ft.

Recueil formé de 142 planches sur métal, d'après les dessins de Boucher, Eisen, Moreau, Monnet, Le Mire, Saint-Aubin, etc. Il faut un litre gravé, qui manque souvent, la dédicace au duc de Chartres et l'explication des planches.

62 fr. marquis de B. de M. (1869) ; 250 fr. au cat. Morgand et Falout ; et en anc. mar., 700 fr. chez les mêmes libraires; 85 fr. Labitte (1870) ; 08 fr. Garde ; 171 fr. A. Uigaud.

Ovidio istorico, politico, morale breuemente spiegato e delineato con artiliciosc figure. Accresciuta questa quinta impressione di nuoue allégorie. In Venetia, 1696, in-4. de 2 II., et 79 pp. [12513]

72 jolies vignettes, qui avaient paru pour la première fois avec les Trasformalionl de Lod. Dolcc. Vinegia, Giolito, 1553.

Cette cinquième édition a encore quelque valeur, bien que le Manuel n'attache de prix qu'aux trois premières.

Le Trâsformationi (da Lodovico Dolce). Venetia, G. Giolito de Ferrari, 1553, gr. in-4, fig. sur bois.

Un bel exempl., dans une riche et élégante reliure vénitienne du temps, a compart. en mosaïque, sur fond d'or, a été porté au prix considérable de 900 fr., à la première vente de Morante.

— Los Libros de Transformaciones del poeta Ovidi. Acaben los quinze libres de Transformaeions del poeta Ovidi : e los quinze libros de allégories e morals exposicions sobre ells, rstSpatz en : Barcelona, per pere Miquet; Beiiaventuradament en Espanya e enlos regnos d'Arago régnât los invictissims et preclartssims don Ferramto et doua Ysabel, any 1494, a 24 de abril. lu-fol., goth., a

2 cor.

Traduction en dialecte catalan, par François Alègrc; elle se compose de 244 ff., plus VI ff. pour la Tabla précédant l'ouvrage.

Un exempl. bien complet, retrouvé par M. Tross en 1872, nous permet d'ajouter quelque chose a la description donnée par M. Brunei, d'après un autre exemplaire, qui avait appartenu au môme libraire.

Cet exempl. possédait les deux feuillets contenant la dédicace à Jeanne d'Aragon, feuillets d'une impression différente, qui ont dû être supprimés lors de la publication du livre; les chiffres romains, qui servent à la pagination, sont tout aussi irréguliers que dans l'exempl. décrit au Manuel, mais ces irré- * gularités ne portent pas, en général, sur les mêmes feuillets.

Le dernier f. est coté CCLXVII, mais le volume, absolument complet et régulier, suivant l'ordre des signatures, ne contient que 244 ff., plus les VI ff. de table, et le double feuillet de la dédicace.

Ce bel exempl. était porté par M. Tross à 900 fr.

Métamorphoses d'Ovifle, en rondeaux, par Isaac Bcnscrade. Paris, imprimerie royale, 1076, in-4, 80 planches gravées par Jean Lcpautrc, Sel). Le Clerc et Chauvcau.

Un exempl. incomplet du front, gr., 20 fr. mar

« 前へ次へ »