ページの画像
PDF

Plusieurs de ces bois étant reproduits dans Les (sic) doctrinal de fille pour apredre a estre bien saige, pièce qui porte la rubrique de Lyon, les judicieux bibliographes que nous venons de nommer, en concluent que la Déploracion doit être attribuée aux mêmes presses.

QUERLON (M. de). Les Grâces; recueil en prose et en vers par M. de Querlon. A Paris, chez Nyon l'aîné, s. d., in-8, front, et flg. [22597]

Encore un de ces livres ornés de charmantes figures que M. Brunei ne daigne citer que du bout des lèvres, et que l'on recherche aujourd'hui.

Le titre de Marinier est gravé par E. de Ghcndt, et 2 figures par Eisen et Desrais sont gravées par Eisen et Marchand.

On recherche les exempl. en pan. de Hollande, 50 à 60 fr. et plus, suivant la condition de reliure.

Les Mêmes. A Paris, chez Laurent Prault, et chez Bailly, 1769, gr. in-8, fig.

Le titre et cinq figures de Moreau sont gravés par de Launay, de Longueil, Massard et Simonet; il existe en outre un front, de Boucher, gravé par Simonet.

M. IL Cohen distingue les exempl. en papier ordinaire, en grand pap. et en pap. de Hollande.

11 se rencontre, paraît-il, des exempl. qui, au lieu du titre et des cinq fig. de Moreau, ont un titre gravé par Marinier, sur lequel se trouve le nom de l'auteur, et S figures par Eisen et Moreau.

>i9 fr. A. Rigaud et 250 fr. en grand papier au cat. Morgand et Fatout.

— Réimprimé en 1775 sous ce titre : Le Triomphe des Grâces; cette édition n'a que peu de valeur.

Règlement pour l'Opéra de Paris, avec des notes historiques. A Vtopie, chez Thomas Blorus, 1743, in-12, avec un front, par Boucher, gravé par Cochin, non signé.

8 a 10 fr.

Psaphion, ou la Courtisane de Smyrme, où l'on a Joint les Hommes de Promélhéc. Londres, Thomson [Uoll.), 1749, in-12.

12 fr. La Bédoyère.

QUEROLUS, antiqua comoedia... quae in vetusto codiee manuscripto Plauti Aulularia inscribitur... Mu I i l

M. Peiner a publié a Leipzig, en 1875, une bonne édition du Querolus (in-12 de XL et 68 pp.) ; le texte est établi avec netteté d'après quatre manuscrits; ce travail dénote une saine érudition. Voy. la Revue Critique du 12 juin 1875.

QUERRY (A.). Droit Musulman. Recueil de lois concernant les musulmans schytes. Paris, Impr. nationale, 1871-72,2 vol. gr. in-8. îo fr.

QUESTION de Amor De dos enamorados: al uno era muerta su amiga. El otro sirue sin esperança de galardon. Disputan quai de los dos sufre raayor pena. Entrexerente en esta controuersia muchas carias y eDamorados razonamientos. Introducense mas una caça, un juego de carias, una egloga... Compuso esta obra un gentilhombre que se nallo présente à todo ello. 5. /. n. d. (avant 1520), in-fol.,goth. [18004]

Le seul exempl. connu de cette seconde édition fait partie de la Bibl. impér. de Vienne; il est indiqué au Manuel.

De la première édition de 1513, il nous est impossible de citer un seul exempl.; nous ignorons ce que celui de la vente Heber est devenu.

Les Treze questiones de Amor reproduisent l'édition du Laberinto, publiée à Sevilla en 1526; Antonio de Ulloa, qui donna l'édition vénitienne de 1553, nous apprend que la traduction espagnole est l'œuvre de Don Diego Lopei de Ayala, chanoine de Tolède, et que l'auteur des Sumartos en vers, placés en tête de chacune des Questiones, est Diego de Salazar, qui de capitaine s'était fait ermite; Ulloa ajoute que l'édition de Sêville avait été exécutée subrepticement, sans l'aveu d'Ayala, ce qui fait qu'elle renferme une foule d'erreurs graves, lesquelles ont été corrigées dans l'édition de 1554.

Question de amor. De dos enamorados... Ullima impression de la présente obra y de muchos defectos y corrutos vocablos correjida. (Al fin :) Fenece cl libro llamado Question de Amor. Emprimiose en ta muy insigne ciudad de Salam,mai, A espensa t industria del muy honrado Varon Lorenco de Liom de Dei, impressor y mercader de libros. Acabose A 10 dias de febrero aflo de MD.MX, in-fol., front, gr., goth., 38 Cf. h 2 col.

Question de Amor de | dos enamorados : Al vno era muerta su Amiga: El Q otre sirue sin esperança de galardon ( A la fi n :) Estampada en

la ynclita ciudad de Veneeia || hizo lo estampar miser luan Batista Pedre\\zano mercader de libros... 1533, pet. in-8 carre, car. ronds, titre en car. rouges et noirs, 128 ff. titre compris, et 1 f. pour la souscription, fig. s. b.

Belle édition non citée, portée par M. Tross au prix excessif de 250 fr.

— L'édition de Venctia, Giolito, 1553, in-8, de 158 ff., 30 fr. Asher (1865); et en mar. de Hardv, 40 fr. Potier (1870); 50 fr. cat. Tross (1872).

Question ] de Amor. |l Agora nueuamente im pressa : con algunas ]| cosas afiadidas. |l M d. xxxix. (Al fin :) Fenece... Emprimio Q se en la muy noble ciudad de Çamora en casa de || Pedro Torons... AHo de nul y quinien'\tos r trcynta nueue, in-fol., goth., 36 ff. a 2 col., sign. a. f., titre rouge et noir.

Question de Amor. Q Agora nueuamente || imprcsso...|| Afio M. D. XLV.... Impreso en la muy no \ble uilla de Médina del Campo por || Pedro de Castro.. In-4, goth., de 74 ff.

Au vo du titre la marque de l'imprimeur avec les initiales P. C. 195 fr. de Morante.

Une édition ŒAnvers, Philippe yucio, MDLXXVI, in-12, sign. A. n.. de 12 fr. par cahier (les 2 derniers ff. de la signât. B. sont lilancs), figure au catal. Salva, n» 1212; c'est peut-être la même que celle indiquée par Barrera, comme imprimée à Anvers par Martin yucio en 1586; toutes deux contiennent a la fin une composition en vers intitulée: Verso Elegiaco sobre la Muerte de la Fortuna dada por la Vistatl.

M. Brunct fait remarquer avec justesse que cet ouvrage a été plusieurs fois réimprimé avec le Carcel de Amor de Diego de San Pedro.

Question de Amor, y Carcel de Amor. En Anvers, en casa de Martin yucio, 1598, 2 vol. in-12.

En vélin, 00 fr Gancia (1868).

Pour la traduction française, voy. au Manuel, Débat De Deux. GentilsHommes.

QUESTIONS diuerseset responçesd'icelles diuisées en trois liures, assauoir Questions d'amour, Questions Naturelles, Questions morales et politiques. Nouuellement traduittes de Tuscan en francoys. Lyon, a lescu de Milan, par Gabriel Cotier, 1558. (A la fin :l Imprimé à Lyon, par Iean d'Ogerolles, in-8, de 268 pp., 2 tl'. pour la souscription et le privilège. [ I7942J

Petit livre de peu de valeur; mais cette édition est réellement rare et assez précieuse.

Questions diverses, et responses dicelles, a sçavoir: questions d'amour, questions naturelles, questions morales, nouuellement trad. de Tuscan en francoys. Lyon, veuve Gabr. Cotier, 1570, in-16.

Les beaux exempl. de cette édition se vendent ordinairement 10 a 12 fr.i nous signalerons l'exempl. de la vente Potier de 1870, qui, relié en mar. par Capé, a été vendu 00 fr.

L'exempl. de l'édit. de Rouen, Cl. le Villain, 1610, pet. in-12, en anc. mar., a été porté a la même vente au prix de 35 fr.

QUESTIONS morales sur lesqvelles les confesseurs et les prédicateurs doivent être examinés pour recevoir l'approbation de leur diocèse. A Alby, chez, François Patron, imprimeur du Boy, du Chapitre et de la ville, 1677, pet. in-12, de 81 pp.

Nous citons ce petit volume rare, mais de mince importance, parce qu'il nous met a même de rectifier une erreur bibliographique.

Nous avions, dans notre Dictionnaire de Cfogr. à l'usage du libraire et de Camatcur de liera, fait remonter à 1529 l'introduction de la typogr. a Alby, avec la Vie et légende de madame salnele Febronie, bien que le coloplion fût fort peu explicite : « ... a faict imprimer le présent livre stre Pierre Rossinliol marchant et bourgioys (sic) Dalby... »

M. Desharreaux-Bernard, dans son excellent livre sur l'Etablissement de l'imprimerie en Languedoc, a fait justice de cette allégation et renvoyé à l'école tous les moutons de Panurge, La Scrna-Santandcr, Ternaux, Cotton, etc. (et par cet Etc. on sait de qui nous voulons parler).

C'est h l'an 1670 seulement que François Patron, natir de Toulouse, * vient lever et tenir une imprimerie dans la ville d'Albi » ; M. Desbarreaux-Bernard reproduit un acte, conservé aux archives communales, qui fait foi de cet établissement et cite le premier livre sorti de ces presses, en cette même année 1670: l'Ordonnance de nos seigneurs les commissaires du Roy pour le règlement des despanecs ordinaires de la ville a'Alby,

Dont acte.

QUEVEDO Villegas (Don Francisco de). Les OEuvres de D. Fr. de Quevedo Villegas, chevalier espagnol, divisées en 2 vol., trad. de l'espagnol en françois et enrichies de Dgures en taille-doùce. 'Jlrusselles, Josse de Grieck, 1698, 2 vol. pet. in-12, ligures d'Harrewyn. [19269]

L'exempl. Méon, en mar. de Derome, 145 fr. La

Bédoyère: au catal., par suite d'une erreur de typogr., ce joli exempl. avait été porté sous la date de 1693; en veau de Thouvenin, 21 fr. Yéméniz.

Historia de la Vida del Buscon, llamada Don Pablos; exemplo de Vagamundos, y espejo de tacanos, por Don Françisco de Quevedo Villegas. En Caragoca (sic), por Pedro ferges, 1026, pet. in-8. [17624]

Cest l'édition la plus ancienne que l'on connaisse de l'aventurier Buscon; l'année suivante, deux éditions presque simultanées ont paru, l'une à Valence, l'autre à Barcelonne.

Celte première édition de 1626 a été signalée pour la première fois au catal. de D. José Miro, en 1878, oti l'exemplaire n'a été vendu que 27 fr. et valait davantage.

Iiistoria de la vida del Buscon, llamado D. Pablos, exemplo de Vagaroundos y espe]o de Tacanos. — El Perro y la Calentura, novela peregrina. — Suefios y discursos de verdades descubridoras de abusos, vicios y eugaflos en todos los oûcios y estados del mundo; corregidos y enmendados en esta ùltima edicion. Alton, d costa de Carlos Osmont, 1629, in-8.

65 fr. de Morante.

L'aventcbier Buscon, histoire facecieuse, composée en espagnol par Dom Francisco de Quevedo (trad. par de la Gcneste). Rouen, Jacques Besongne, 1641, pet. in-8.

Ëdition antérieure a celle que M. Brunet donne comme la première, mais qui n'a, comme celle de 16Vi, qu'une valeur médiocre. 6 à 8 fr.

— LE Fin-matûis, ou Histoire du Grand-Taquin, trad. de l'espagnol de Quévédo, avec des notes historiques et politiques nécessaires pour la parfaite intelligence de cet auteur (par Rétif de la Bretonne). Imprime à ta Haye, 1776, 3 vol. in-12. Première édition de celte nouvelle et bizarre

traduction.

80 et IiO fr. au catal. Morgand et Fatout ; suivant la reliure, 250 et 120 fr. au catal. Fontaine. VOt. flÉTir.

Suenos y discursos de verdades descubridoras de abusos, vicios y luganos, en todos los officies y estados del mundo, por Don Francisco de Quevedo Villegas. En Vulencià, por Juan Battisla Mareal, 1628, iu-8.

Collection fort rare de nouvelles, terminée par deux Romances. Ii0 fr. Gancia.

Don Francisco de Quevedo, Ein Spanischer 1cbensbild aus den 171" lahrhundert, von B. Baumstark. Fretburg, 1871, in-8, de 257 pp.

Voir sur cette intéressante étude la Revue des Questions historiques, l" vol., p. 5!|7 (1872).

QUICHOTTE de la Manche (Dom), chevalier errant, espagnol révolté, tragi-comédie. Strasbourg, Sloedel, 1703, pet. in-12. Musique notée.

Pièce rare que ne possédait pas M. de Solcinne. 1 fr. Favart.

QUICK (John). Synodicon in Gallia reformata, or the âcts, décisions, decrees and canons of the fanions national councils ofthe reformed churches in France. London, 1692,2 vol.in-fol.

Ouvrage d'une grande importance pour l'histoire des Synodes de l'Eglise réformée en France ; il a été rédigé d'après les MSS. originaux.

36 fr. pasteur Conod.

QUILLETI (Claudii) Callipaedia... Juxta editionem Parisiensem, adjectis versibus aliquot ex Lugduno-Batavâ. l.ondini, impensis J. Howier, 1708. — Scaev. Sammarthani paedotrophia... lbid.,id., 1708, 2 part, en 1 vol. pet. in-8. [12911]

Cest la meilleure édition; 1'exempl. de M. De Bure, en mar. de Derome, 108 fr. Taschereau; en mar. de Bradel-Derome, exempl. Caillard, Chuteaugiron et Nodier, 63 fr. Tumer.

La première édit. de Lugd. Batav., 1655, in-4, publiée sous le pseudonyme de Calvidius Letus, et celle de Paris, 1656, in-8, sont à très bas prix.

2 fr. et 5 fr. Taschereau.

QUILLIAN (Michel). La dernière semaine ou consommation du monde. Rouen, Thomas Daré (ou Claude le fillain), 1597, in-12. [13858]

M. Brunei, par suite d'une erreur typographique, appelle Dore l'imprimeur de ce poème.

(joujet ne cite pas ce poète nantais.

En mar. de Thompson, 47 fr. VV. Martin ; avec le nom de Cl. Le Villain, 88 fr. Potier.

— La première édition de Paris, François lluby, 1596, in-12, avec le portrait de Henry IV gr. sur bois, en mar. de Chambolle, 160 fr. Leb. de Montgermont.

QUILLIET (.Franc.) Les Arts italiens en Espagne, ou Histoire des artistes italiens qui contribuèrent à embellir les Castilles (en italien et en français). Homa, Vjani, 1725, 2 tomes en 1 vol. in-fol. [31068]

25 fr. Favart.

QUINAULT (Philippe). Le Théâtre de M. Quinault. Suivant la copie imprimée à Paris (Amsterdam, Abr. /Wolfgang), au Quaerendo, 1662-63, 2 vol. pet. in-12, fig. [16465]

Ces deux volumes, fort bien imprimés, ne contiennent que douze pièces de Quinault, sans ses opéras; la Mère coquette n'en fait pas partie; quatre des pièces, qui y sont comprises, avaient déjà été imprimées par les Elzcvirs de Lcyde.

Ce sont:

L'amant Indiscret ou le Maistre estourdi, comédie par le S> Quinault. Suiv. ta copie impr. à Paris la Sphère, Jean Llzevier, de Leyde), 1057 (aussi 1662), pet. in-12, de 104 pp., dont la dernière blanche.

10 fr. La Villestreux; en mar. de Duru, 48 fr. Leb. de Montgcrmont.

Le» Rivalles, comédie par Quinault. Suivant ta copie impr. à Paris. {J. Elzevier), 1657 (aussi 1662), pet. in-12, de 92 pp.

Le Fastosme amoureux, tragi-comédie de M. Quinault. Suit: la copie impr. à Paris {Holl., Elzer., à la Sphère), 1658 (aussi 1662), pet. in 12, de 96 pp.

La GtKEBXCM Ingratitude, tragi-comédie pastorale. .s'mic. la copie impr. à Paris (Holl., Elzev., à la Sphère), 1658 (aussi 1662), pet. in-12, de 93 pp.

Tome H.

Les fleurons et lettres grises des deux dernières pièces sont absolument elzeviriens.

Les autres pièces comprises dans les deux volumes de 1663 sont:

1er vol. La Mort de Cyrus. Le Mariage de Cambise. Le Peint Alcibiade. Les Coups de F Amour et de la Fortune (qui rappellent au moins par le titre: le.« Jeux de l'Amour et du Ilaiard).

— /j'mnfasonfc. — Stratonlce.

Le 2c vol., outre les quatre pièces dont nous avons cité plus haut les impressions clzcviriciines, comprend : La Comédie sans Conu'die, et Agrippa, roy cVAIbe.

Pour compléter le théâtre de Quinault, il faut ajouter quatre pièces publiées postérieurement à 1663, les trois premières imprimées par Wolfgang, la quatrième par Schelte ; ce sont:

Astrale, roi de Tyr. Suie, la copie imprimée à Paris, 1665. — La Mère coquette, ou les Amans brouillez, conu'die. Ibid., 1666. — Belléroplion. Ibid., 1671 ou 1688. — Pausanias. Amsterdam, 1697; toutes quatre pet. in-12.

Le Théâtre de M. Quinault. Amsterdam, Ant. Schelte, 1697,2 vol. in-12 (au Quaerendo).

Un exempl. non rogné, 132 fr. ïèméniz, sans avoir cette valeur.

Le Théâtre de M. Quinault, nouvelle édition augmentée. Amsterdam, chez Pierre de Coup, 1715, 2 vol. in-12, front, gr. et fig.

Recueil de pièces impr. au Quaerendo, de 1688 à 1714.

En mar. de Capé, exempl. non rogné, 72 fr. La Villestreux; même condition, en mar. de Duru, 85 fr. Grésy.

Le Théâtre de M. Quinault, contenant ses tragédies, comédies et opéras. Paris, 1739, 5 vol. pet. in-8, fig.

En veau fauve de Chaumont, 130 fr. Turner.

Enfin les opéras de Quinault, au nombre de quatorze, complètent son œuvre dramatique. Voici les titres:

Les Fêtes de l'Amour et de Bacchus. Psyché.

Cadmus et Hermione. Alcesle. Thésée. A lys. Isis. Proserpine. Le Triomphe de l'Amour. Persée. Phaéton. Amadis. Roland. Le Temple de la Paix.

Ces quatorze pièces se trouvent imprimées avec les car. de Wolfgang, dans les deux ou trois (suivant l'édition) premiers volumes du Recueil des Opéra, souvent réimpr. à la fin du XVIIe siècle; la plus Jolie édition, a notre avis, est celle qui porte le nom de Wolfgang, Suivant la copie de Paris, A Amsterdam, chés Abraham Wolfgang, 1683-84, 2 vol. in-12 (au Quaerendo), fig.; il faut à chaque volume un joli frontispice gravé, portant : Recueil des Opéra, Tome premier (et second); ce front, manque souvent.

Réimpr. à Anvers, chez Henry ran Dumvaldl, 1687-88, en très petits caractères; à Amsterdam, chez ffolfgang, 1686 (aussi 1690), etc.

Cette dernière édition en 3 vol. reliés en veau fauve par Boyct, 76 fr. Leb.de Montgcrmont.

Les Œuvres dramatiques de Quinault, ainsi complètes, sont rares et assez recherchées.

En 5 vol., reliés en mai', par Duru, 300 fr. Cailhava, rcv. 310 et 100 fr. (410 fr.) Chedeau ; les 2 vol. de 1063, avec 1 vol. de 1607, 52 fr. Luzarche; les 2 vol. de 1603, seuls, en mai', de Bauzonnet, 215 fr. Leb. de Montgcrmont.

L'exempl. de M. Ambr. Firmin-Didot était plus complet que ne le sont ordinairement les exempl, de 1662-03; il comprenait, ainsi que celui de M. Cailhava, seize pièces; les quatre pièces ajoutées étaient : Astrale, Roy de Tyr (1665), la Mère coquette (1666), Bellerophon (1670), et Pausanias (1697).|

23

Les 2 vol. en mar. de Duru ont été portés à 299 fr.

Neuf (et non sept) pièces elievirienncs de bonne date et non rognées, en mar. doublé de Ix>riic, ont été vendues 120 fr. Bordes, et seulement 80 fr. Potier (1810). A cette même vente figurait:

La Mère Coquette, ou les Amans brouillez. Parts, E. Loyson, 1660, in-12.

Édition originale de celte pièce et assez rare.
L'cxempl. en mar. de Capé, 95 fr. Potier.

Les Coups de l'Amour et de la Fortune, tragicomédie dédiée à Son Altesse de Gvisc. A Parti, chez Cuit, de Lvyne, 1655, in-!i.

Edition originale.

30 fr. Morgand et Fatout.

QUINERIE {Jean). Vue nouvelle manière dEscrire par response. Et vne manière de faire Testament pour laisser ses enfans paisibles avec ses adherens, instituée par vn Roy inspiré du Créateur. A Lyon, Jacques Moderne, dict Grand Jacques, s. d. (vers 1532), pet. in-4, goth.

Fort rare et peu connu.

QUINQUE illustrium poetarum, Antonii Panormitae; Ramusii; Pacifici Maximi, etc. Parisiis, 1791, in-8. [12614]

Ce volume est rempli de fautes de toute espèce: la ponctuation est tellement v icieuse, que le texte en devient & peu près inintelligible; cela n'a pas empêché deux exemplaires de se vendre chez M. Potier, le premier sur papier fin, en mar. de Bradel-Deromc, 25 fr., et le second, venant de Renouard, l'un des six sur papier vélin avec onze pièces d'Eisen, Marinier et Monnet avant la lettre, et eaux-fortes ajoutées, 136 fr.

QUINQUE linguarum utilissimus Vocabulista... Vocabulere de Sine (sic) Langages : Latins, italien, Fransoys, espagnol et aleman. Venetiis, per Mclehiorem Sessam, 1537, in-4 de 36 ff. à 5 col. 10 fr. Potier (1872) ; 50 fr. cat. Tross (1872).

QUINTANA y Guido {Antonio de). Epitafios originales conqve el real Convento de Iesvs-Maria, de esta noble Civdad de Mexico sacô a luz parte del justissimo sen lin lien to , que ocultauan los generosos hechos de sus Religiosas hijas Al Senor Doctor Don Pedro de Barrientos Lomelin... Por el Bachiller Antonio de Quintana y Guido, Capellan del Choro desta Santa Iglesia Catliedral. En Mexico, por la Viuda de Jiernardo Calderon. Ano de 1645. In-4, de 8 ff. Pièce fort rare et assez précieuse. C 1, sh. 11, d. 6, Stevens.

QUINTANA {P. Fr. Augustin de), de la orden de Predicadores, cura 9 fué de la Doctrina de S. Juan Bautista de Xuquila. Confessionario en lengua Mixe. Con una construccion de las Oraciones de la Doctrina Christiana, y vn compendio de

Voces Mixes, para enseriarse â pronunciar la dicha lengua. Con licencia : en la. Pueblapor la Viuda de Miguel de Ortega, 1733, in-4, de vu ff. lim., 148 pp. et 2 ff. ; au v° du titre une figure

frossierement gravée représentant saint incent Ferrier.

Volume fort rare; 600 fr. Maisonneuvc.

Le dialecte Mixe, nous apprend M. Ch. Leclcrc, est parlé dans quelques localités du département de Oaxaca. L'auteur a écrit une grammaire cl un dictionnaire de cette langue, cités par Clavigero.

QUINTILIANUS (M. Fabius). Institutiones oratoriae. (Ex recognitione et cura praefat. Joli. Andreae, ad Paulum II.) In fine : Aspicis illustris lector, etc. : || Conradus Suueynheym : Arnoldus pannartzqj magistri || Rome impresser unt talia multa simul. \\ Petrus cum fratre Francisco Maximus Ambo || Huic operi aptatam contribuer domum. S. d., pet. in-fol. de 238 ff., à 38 lignes, sans chif., réel, ni sign., car. ronds. [12040]

La préface de l'évêque d'Aleria est datée de lii70, l'an VII du pontificat de Paul II.

Rare et précieuse édition, qui suit de quelques mois celle de Philippe de Lignamine.

Un bon cxempl. était porté a 800 fr. dans un catal. de M. Tross.

Institutionum Or.itoriarum lib. XII, ab Omnibouo Leoniceno emendati. Venetiis, Nicol. Jenson Gallicus , 1471, in-fol.

La Bibliothèque nationale possède deux exemplaires de cette belle et précieuse édition imprimés sur vélin; l'un d'eux, aux armes de Dupuy, est enrichi des corrections autographes de L. Bonamicus, datées de 1535.

11 faut, pour équilibrer le premier cahier, un feuillet blanc au commencement, feuillet que ne signale pas M. Brunct, eique possédait l'exemplaire vendu 10 guinées chez M. Libri en 1862 ; un autre exemplaire, bien complet, 50 fr. seulement, Bordes.

Institutions oratoriae, Ed. And. ISaugerius. Venetiis, Aldus, 151li, pet. la-a.

Un bel exemplaire, sur grand papier bleu, en mar. de Padeloup, £ 12 Libri (1862), revendu 405 fr. Double, et 500 fr. Chcdeau.

Ce beau livre avait fait partie de la collection Imbert de Cangé, dont le nom gratté avait été changé en celui de Gilbert, et, par suite de quelque erreur de typographie, était devenu Chastre de Cangé au catal. Double; on sait que la collection Imbert de Cangé fut acquise en bloc par la Bibliothèque du roy en 1733; et par suite de cette acquisition, la bibUolhèqup commençait le 4 janvier 1139 la vente aux enchères de 18,000 volumes de doubles, parmi lesquels ne figurait pas le Quintilien en papier bleu. M. Renouard a donc eu absolument raison quand il disait que ce volume avait appartenu 1 la Bibliothèque royale, t d'où on nous a assure qu'il a disparu ■.

Il figura au catal. De Cotte en 1804, et en 1858 i la vente Bergeret.

Le Même. Lugduni, ap. Gryphium, 1531, in-8. En mar. du xvn' siècle, a comp., 36 fr. Potier

(1870), rcv. 3 guinées Quaritch.

I

357 QUINTUS CALAI

Quintiuani, Oratoris eloqucntissimi, inslitutionum Oratoriarum libri Xll. Parisiis, ex offlcina Bob. Stephani. 1542, in-4.

Excellente édition.

Aux emblèmes de Longepierre, mais en veau, 300 fr. au catal. Fontaine.

Qcimtiliani de Institutione Oratoria libri XII. — Ejusd. Quintiliani Declamationum liber. — L. Ann. Senecae Declamationum liber unus. — Pétri Mosellani Annotationes in septcm libros priores (Quintiliani). — loachimi item Camcrarii in primum et secundum. Parisiis, apud Vascosanum, 15Ei9, pet. in-fol.

Belle édition que M. Brunet s'est contenté d'indiquer. 170 fr. de Morante.

Institctioîicm oratoriarum libri duodecim. Ceneiae, J. Stoer, 1625, in-8.

Dans une riche reliure ancienne, aux armes d'un Montmorency, 37 fr. Gancia (1872).

— M. F. Quintiliani institutionum oratoriarum libri duodecim, summa diligentia ad (idem vetustissimorum codicum rccogniti ac restituti... Cum Turnebi, Camerarii... et aliorum notis. Lugd. Batav., ex off. Haeklana, 1665, 2 vol. in-8.

En mar. de Boyct, aux armes du comte d'Iloym, 500 Tr. Brunet.

Quintilien, De l'institution de l'Orateur, trad. par Gcdoyn. Paris, W'yon, Mil, 4 vol. in-12.

En mar. de Padeloup, 160 fr. Brunet ; un exempl, ordinaire, en mm ou basane, se vendrait 5 à 6 fr.

Dfxlamationes (XV). S. I. n. d. et sans nom d imprimeur ( Louvain, Jean de JVestfalie, vers 1480), in-4, de 22 ff., car. semi-goth., à 32 longues lignes , avec sign. a 2-c 3, sans chif. ni réel. [12139]

On lit seulement au v° du 22e f., ligne 29 : Ouinliliani Calagurritani Declamaliones felici\\ter Explicitait.

— M. r uni ni Imii.i m eloquentissimi Declamaliones (XIX) incipiunt... /.tiens Venetus Bominici filius, ingeniosus arttfex. Uiligenter impressil. Venetiis, 1481, in-fol. de 122 ff., sign. A-T.

70 fr. Techener (1865) ; 38 fr. De Morante.

QUINTI CALABRI Derelictorum ab Homero libri quatuordecem. (graece). (Venetiis) Aldus, s. d. (vers 1505), in-8. [12412]

En mar., 20 fr. seulement Yéménix.

— Qim i Calabri praetermissorum ab Homero libri XIV, grxce cum versione lat... curante Corn, de Pauw. Lugd. Bat., Van Abconde, 1734, in-8. En mar. de Thouvcnin, exemplaire non rogné,

38 fr. Brunet.

QUINTI CURTII Rufi historiae Alexandri Magni Régis Macedonum. (Venetiis) yindelinus Spirensis (c. 1470), pet. in-fol. [22816]

Très belle édition, moins correcte comme texte que celle de Borna, Lauer, imprimée à la même époque environ.

Un très bel exemplaire avait été vendu 300 fr. Solar; en 1874, un exemplaire médiocre était porté au même prix au catal. Quaritch.

Quintus Curtius, de Rébus gestis Alexandri Magni régis Macedonum liber tertius (et sequen

ER — QUINZE 358

tes). Impressit Mediolanl Antonius Zarotut, 1481, in-fol.

Première édition datée.

Un double de la collection Standish, venant du duc d'Aumale, 66 fr. Techener (1865).

Quinti Ccmii de rébus gestis Alexandri magni... curavit et digessit II. Snakenburg. Dclphls et Lugd. Bat., 1724, 2 vol. in-4.

En gr. pap., lig., 38 fr. prince Radziwill.

— Q. Cuhtii Rufl de rébus gestis Alexandri magni... Cum Freinshemii suppl. Parisiis, Panckoucke, 1829, 2 vol. in-8.

Un exempl. sur vélin, en mar. de Lortic, 150 fr.

Desq.

Quinte Corse (sic) de la vie et gestes dalexandre le grant. (A la fin :) Imprime a Paris pour Antlioine Verard, s. d., pet. in-fol. â longues lignes. Un exempl. avec le titre refait et quelques raccommodages, 120 fr. Labitte (16 juin 1876).

Quinte-curse, historiographe ancien, contenant les belliqueux faietz darmes, conduictes & astuces de guerre du preux et victorieux roy Alexandre le Grand... Cy fine le livre de Quinte-Curse des (aieti et gestes dAlexandre le Grand, nouuellement imprime a Paris, par Antboine Cousteau, pour Galliot du Pri, le xx. four de feburler mil cinq cens trente. In-fol., gotb., à 2 col.

40 Ir. Morel, de Lyon.

Quinte Cgrce, de la Vie et des Actions d'Alexandre le Grand, de la trad. de M. de Vaugelas, avec les suppléments de Freinshemius, trad. par Du Ryer. Paris, Michel Brunet, 1702, 2 vol. in-12. Dans une belle reliure en mar. doublé à mosaïque de Padeloup, 200 fr. prince Radxiwill.

Quinto Cubcio. Historia de Ale||xandro rnagno. (Al fin :) En el nombre de Dios todo || poderoso amen. Fenesce el dozeno libro delà || ystoria de Alexandre magno hijo de Pheli||po rey de Macedonia : escripta de Quinto Curcio ruffo muy ensenado : t muy abundo||so en todo. E sacada en vulgar : al muy sere|| no principe Phelipo Maria tercio duque d'|| Milan t de pauia code de Aguera: t sefior || de Genoua : por pedro candido dezimbre su||sieruo. Et quai fue impresso en la muy noble \\ t muy leal cibdad de Seuilla. por Juan va\\rela de Salamanca. Acabose a xxvj. de Abril. ano de mill y quiniëtos t diez t ocho arios. In-fol., de 93 ff., sign. A-b., grav. au frontispice.

Cette traduction de Pedro Candido Dezimbre n'était pas citée au Manuel.

QUINZE (Les) Effusions du sang de nostre seigneur & rédempteur Jesuschrist, que chacune personne doit dire deuotement. A Paris, chez Jean le Bègue, s. d., pet. in-8, gotli., fig. s. b. Ce n'est qu'un fragment de livre arraché à des livres d'heures de la seconde moitié du xvr siècle; (voy. le Manuel, V. col. 1671-1674): à ces Quinze effusions se joignent d'autres traités ; La Vie de sainte Marguerite (en vers], le Voyage et Oraison du Mont-Calvaire, elc. Comme à une certaine épo

3ue, peu reculée, ces heures n'avaient aucune espèce e valeur, certains habiles cassaient les volumes et tiraient parti des épaves.

« 前へ次へ »