ページの画像
PDF

En mar., 31 fr. Cailhava ; 22 fr. I.marche.

Les Oeoïbes.., (.i la Sphère). M.DC.LXXV. 2 tomes pet. in-12.

Cette réimpression de l'édition de 1663 est assez jolie ; elle porte les fleurons de Foppens et doit avoir été imprimée à Bruxelles.

Xlv ff. lim., 946 pp. et II ff. de table; plus vi ff. non chiffr. et un titre pour le second volume entre les pages 488 et Ii89.

16 fr. de Guillin d'Avenas.

— Réimpr. textuellement en 1691; mais le caractère est usé et le papier fort mauvais.

S à 8 fr.

Il existe de l'édition d'Amsterdam, II. Bordesius, 1711 (annotée par Le Ouchat et La MonnoycJ, une contrefaçon trompeuse, signalée au catal. du Dr de Guillin d'Avenas; la justilication est plus longue de page, parce que les caractères du texte et des notes sont plus gros; le frontispice est anonyme, tandis que dans l'édition originale il est signé : W. de Breen.sculp., et les armes de Raby Wentworth, à qui l'édition est dédiée, sont grave es sur bois, tandis qu'elles sont gravées sur cuivre dans l'édition originale.

La Bibliothèque du Louvre possédait un exemplaire de cette édition littéralement couvert des notes manuscrites de l'abbé Morellct; il a subi le sort commun et a péri dans l'incendie allumé par la Commune.

La première édition, ai) fr. de Guillin d'Avenas, et la seconde 8 fr. seulement.

Des exempt, en gr. pap., 195 fr. Radziwill; 215 fr. Tufton; en mar. de Boyct, sur petit pap., 185 fr. baron Pichon; en mar. anglais, 345 fr. Turner.

Les exempl. ordinaires varient de 15 a 25 fr.

Les Oecvbes de Maître François Babelais... Amsterdam, Jean-FrtWric Bernard, 1741, 3 vol. in-4, fig. de Bernard Picart.

Edition fort incorrecte, mais assez belle; on y trouve de nouveaux documents, ajoutés au commentaire de Le Motteux, traduit de l'anglais par César de Missy ; ses illustrations se composent d'un portrait, de 8 culs-de-lampc (dont un répété), de 9 vignettes 'dont une répétée trois fois) et de 12 estampes.

En pap. ordin., 185 fr. de Guillin d'Avenas; en gr. pap. et belle reliure en mar. rouge de Padeloup (superbe livre), 1,525 fr. Radzivill, retendu 6,000 fr.Lcb.de Montgermont; un autre, non moins beau,en mar.citron, 1,610 fr. même vente Radziwill, a M. Odiot, rev. 5,500 fr. Bcnzon, et 5,900 fr. Portails (février 1S78) (superbes prix) ; en pap. ord., mais non rogné, 172 fr. Auvillain, et un second exempl., 93 fr.; en mar. de Capé, 235 fr. II. D. M. (1867); 121 fr. Luzarchc; en mar. de Koehler, 450 fr. Yéméniz ; en mar. de Padeloup, exempl. Girardot de Préfond et Mac-Carlhy, 3,950 fr. Brunet, revendu en 1869 4,110 fr. Grésy; un second exempl., en mar. d'Anguerran, niais de pap. ord., 530 fr. Brunet ; en mar. anririi, 305 fr. marquis de B. de M. (1869); en pap. ord., 195 fr. Potier, et 185 fr. Iluillard; 108 fr. Van dcr Helle; en mar. de Trautz, exempl. relié sur brochure, 1,450 fr. IL Bordes; en mar. de David, 399 fr. A. Rigaud; en mar. de Trautz et grand papier, 5,000 fr. Labitte (juin 1876); en mar. de Raparlier, 265 fr. Guntzberger.

Le Rabelais moderne, ou les Œuvres de maître François Rabelais, mises à la portée de la plupart des lecteurs... (par l'abbé de Marsv). Amsterdam, J.-F. Bernard, 1752, 6 vol. in-12.'

Médiocre édition, dans laquelle le commentateur porte en note les passages qu'il supprime ou modifie; il donne aux tomes 11, IV et VI, les pièces et documents ajoutés a l'édition de 1741.

31 fr. Radziwill l'exempl. était divisé eu 8 vol. et Tome II.

relié en mar.,- 8 fr. 50 c. Soleil; en anc. mar., 161 fr. Taschereau ; 23 fr. de Guillin d'Avenas.

Œuvres choisies de M. François Rabelais, docteur en médecine de la Faculté de Montpellier (par l'abbé Pérau). Genève, Barillot, 1752, 3 vol. in-12.

La notice sur Rabelais est importante. On y trouve de précieux documents publiés pour la première fois, d'après les archives de l'archevêché de Paris. (Note du catal. de Guillin d'Avenas, oîi l'exempl., en dem. rel. de Petit, s'est vendu 27 fr.)

Les Oedvres de François Rabelais... Paris, Cazin, 1777, 4 vol. in-18, portr. en médaillon non signé.

15 à 20 fr.

Les Mêmes... A Genève [Paris, Cazin), 1782, 4 vol. in-32.

Édition plus jolie que la précédente; portrait de Sarrabat, gr. par de Launay ; en tête du 1" vol. mar., une vie de Rabelais et une clef.

24 fr. de Guillin d'Avenas; 12 fr. 50 c. Favarl ; en mar., 25 fr. Soleil.

Les Mêmes. Ijindres et Paris, Bastien, 1783, 2 vol. in-8.

Tirés in-4, et en anc. mar.. 127 fr. Radziwill.

— OEUVRES de maitre François Rabelais, anciennement publiées sous le titre de Faits et Dicls du grand Gargantua et de Pantagruel, avec des remarques critiques, historiques et grammaticales sur le Gargantua et un vocabulaire pour les deux volumes du Pantagruel. A La Haye, et se trouve à Paris, hôtel de Bouthillier, 1789, 3 vol. pet. In-12, fig.

Cette édition rare mérite d'être signalée et appréciée, à cause des figures et des vignettes qui en font l'ornement. Ces figures sont des copies spirituelles de celles de Bernard Picard dans l'édition in-4 de 1741. Nous ne savons même pas quel est Yliomme de lettres célèbre et fort connu qui avait commencé cette petite édition en 1749 et qui l'abandonna, après en avoir fait imprimer le texte d'après l'édition de 1741. Le travail des notes ne fut entrepris que vingt ans plus tard, par un des écrivains à la solde de la librairie Panckoucke. Cet annotateur anonyme ne rédigea ses notes historiques, critiques, grammaticales et géographiques, que pour le premier livre de Rabelais. Les notes des autres livres avaient été faites par un ex-capucin, qui n'est pas nommé dans la préface. Ces notes sont très-singulières et souvent divertissantes.

Nous empruntons celte description au catalogue de Guillin d'Avenas, dont l'exemplaire a été vendu 31 fr.

Œuvres... suivies de Remarques publiées eu anglois par M. Le Motteux, et traduites en françois. Paris, Bastien, an VI (1797), 4 vol. gr. in-8, 76 fig.

Le tome IV" contient les Songes drolatiques avec 60 planches. En gr. pap. vélin, 129 fr. Guntzberger.

Les Mêmes (publiées avec, deux glossaires par de l'Aunaye). Paris, Dcsoer, 1820, 3 vol. in-18. En papier vélin et mar. de Trautz, 65 fr. Giraud,

et revendu 82 fr. De Chaponay; l'exempl. Nodier, formé de cinq papiers de couleurs disparates, 98 fr. Chedeau; 41 fr. Km. Gautier; en mar. de Bauzonnet, 09 fr. A. Rigaud; en mar.de Trautz, 145 fr. Bcnzon.

Les Mêmes. V'ariJ. /„ Janet (impr. de J. Oidot), 1823, 3 vol. gr. in-8.

En gr. pap. vélin, 81 fr. Arm. Rertin, rev. 106 fr. de Chaponay ; 72 fr. Auvillain ; un exempl., couvert des notes de Sainte-Beuve, 290 fr. à la vente de cet écrivain ; 43 fr. Soleil.

24

Œuvres de Rabelais, édition Variorum... Paris, Dalitxm, 1823-26, 9 vol. in-8.

En grand papier vélin, a%ec la triple suite des gravures, avant la lettre, sur papier de Chine, sur papier blanc, et les eau* fortes sur chine, 301 fr. La Bédoyère; même condition avec un grand nombre de pièces et 15 portraits divers de Rabelais ajoutés, exempt. Saint-Mauris, 315 fr. de Chaponav; en grand papier vélin, avec double suite d'épreuves, 162 fr. Curmer; en grand papier vélin, 249 fr. Labitte (1874).

Œuvres de Rabelais, collationnées pour la première fois sur les éditions originales... par MM. Burgaud des Marets et Rathery. Paris, FirminDidot, 1857, 2 vol. gr. in-18.

En mar. de Petit, 62 fr. A. Rigaud.

— Nouvelle édition. Paris, Firmin-Didot, 1870-73. 2 vol. gr. in-18.

Voir sur cette excellente et très savante édition, un article inséré dans la Revue critique, du 1er juin 1870, et un autre publié le 24 octobre 1874.

Nous n'a|outerons qu'un mot, c'est que le regrettable Burgaud Des Marets a consacré vingt années de recherches à cet admirable travail.

11 a été tiré quelques exemplaires en grand papier de Hollande, épuisés et fort recherchés aujourd'hui.

Œuvres de Rabelais, seule édition conforme aux derniers textes revus par l'auteur, avec variantes, notes et glossaires. Paris, P. Jannet, 1858-72,

2 vol. gr. in -IV 5 à 6 fr.

Il y a 12 exemplaires sur papier de Chine, qui sont recherchés aujourd'hui. 40 fr. Morgand et Fatout.

Les Mêmes... Paris, E. Picard (éditeur, P. Jannet), 1867-74, 7 vol. pet. in-8.

Bonne édition où se trouve le glossaire index de M. I."iiis Moland. 25 à 30 fr.

Œuvres de Rabelais. Nouvelle édition, revue sur les meilleurs textes... par Louis Barré. Paris, Garnier, 1860, gr. in-18.

Les Œuvres de maistre François Rabelais, accompagnées d'une notice sur sa vie et ses ouvrages, d'une étude bibliographique, de variantes, d'un commentaire, d'une table des noms propres et d'un glossaire, par Ch. Marty-Laveaux. Paris, Lemerre, 1808-69, pet. in-8.

En cours de publication; trois vol. parus.

11 y a des grands pap.,Whatmau, Chine et Hollande.

Les Quatre Livres de maistre François Rabelais, suivis du manuscrit du cinquième livre, publiés par les soins de MAI. Anat. de Montaiglon et Louis Lacour. Paris, Académie des Bibliophiles (Impr. de Jouaust), 1868-72,

3 vol. in-8.

Charmante impression ; les savants éditeurs ont cherché à êclaircir le texte de Râtelais par la ponctuation, en adoptant celle des éditions revues par l'auteur ; ils ont d'ailleurs recueilli les variantes de toutes les éditions anciennes.

525 exemplaires ont été tirés sur papier vergé, quelques-uns sur papier de Chine, sur papier Whatman et sur vélin.

Un de ces derniers est coté 2,000 fr. en mar. de Chambolle, au catal. Fontaine de 1875; les deux premiers volumes sur vélin avaient été vendus zut) fr. Em. Gautier.

En papier Whatman, un exempl. en mar. doublé de Brany, 500 fr. Labitte (1876).

Œuvres. Texte collationné sur les éditions ori

ginales, avec la vie de l'auteur, des notes et un glossaire. Illustrations de Gust. Doré. Paris,Garnier frères, 1872, 2 vol. in-4. 200 fr.

Ce prix ne se soutient pas.

Œuvres... précédées de sa biographie et d'une dissertation sur la prononciation du français au xvi' siècle, et accompagnées de notes explicatives du texte, par A.-L. Sardou. San-Remo et Turin, J. Gay et fils, 1874-75, 3 forts vol. pet. in-12, litre rouge et noir, portrait et fac-similé de l'écriture de Rabelais.

Edition remarquable au point de vue philologique; elle est bien imprimée, et n'a été lirée qu'a 500 exempl. sur papier de Hollande, et numérotés.

30 fr

Œuvres. Edition nouvelle, collationnée sur les textes originaux, revus par l'auteur, avec les remarques historiques et critiques de Le Duchal et Le Motteux, publiée par P. Favre. Niort et Paris, 1875 et ann.suic, in-8.

Cette édition, annoncée comme devant former 5 vol,, est accompagnée de la reproduction des gravures qui ornent l'édition de 1741.

Iubklais traduit en allemand par Johann Fischardt dit Mentier.

L'édition de 1575 est bien certainement la première; celle que Ebert cite sous la date de 1552, porte effectivement sur le titre 1552, mais le 3« chiffre est un 8 cassé qui ressemble a un 5; cette seconde édition de 1582 a été vendue 100 fr. Tross.

Cette traduction de J. Fischardt a été réimprimée au moins douze fois; nous avons sous les yeux une édition de 1652, in-8, sign. A-LLV; c'est une paraphrase et non une traduction; elle ofTre une multitude d'expressions fort étrangères a l'allemand moderne. L'énuméralion des jeux de Gargantua, dont le chiffre est de 215 dans l'original français, atteint avec Fischardt le nombre de 556, et une foule de ces noms de jeux ont été et seront pour les traducteurs une occasion de sérieuses perplexités.

Jean Paul (Richter) déclare que Fischardt surpasse Rabelais comme abondance et richesse de langue, et qu'il ne lui cède en rien au point de vue de l'érudition et de la création de mots arislophanesques ; c'est une appréciation bien allemande dont nous laissons, sans la discuter, la responsabilité a son célèbre auteur.

Les 5 volumes publiés à Hambourg en 1785-87 par un littérateur danois, Sander, (sous le pseudonyme de docteur Eckstcin), n'offrent qu'un texte retouché, rajeuni et oblitéré.

Au contraire, le grand travail de C. Régis (Leipzig, 1832-41) est une véritable encyclopédie rabelaisienne; il n'ajoute pas grand chose aux notes des précédents commentateurs, mais, ainsi que l'a dit un critique autorisé : • On ne saurait trop admirer l'entente parfaite et la sagacité avec laquelle le traducteur a procédé à une œuvre fort difficile. • Les Testtmonia recueillis au sujet de Rabelais offrent un intérêt véritable; ils seraient d'ailleurs aujourd'hui susceptibles de recevoir de nombreuses et importantes additions.

La Sciomachie et Festins faits à Rome au palais de mon seigneur reverendissime cardinal du Bellay... Lyon, Seb. Gryphius, 1549, pet. in-8. [23465]

En mar. de Bauzonnet-Trautx, 520 fr. Double; cet amateur avait payé 300 fr. ce bel exemplaire d'une pièce fort rare; en mar. de Masson-Debonnelle, 355 fr. Ruggieri.

Les II Songes drolatiqves || de || Pantagruel || où sont contenues plusieurs figures de l'invention || de maistre || François Rabelais. || A Paris, \\ par Richard Breton ||. M.D. LXV. \\ Pet. in-8. [17128]

M. Brunet avait avancé que l'exemplaire de la Bibliothèque nationale, ainsi que celui venant de Girardotde Prétond, étaient incomplets d'un feuillet ou de deux planches ; cette allégation était d'autant plus singulière que ce dernier exemplaire lui appartenait; une fois n'est pas coutume! l'auteur du Manuel du Libraire s'est heureusement trompé; son exemplaire et celui de la Bibliothèque ont bien S tf. limin., e '.GO ff. comprenant 120 pl.; il faut, de plus, un feuillet blanc pour équilibrer le premier cahier.

Le très bel exemplaire Girardot de Préfond, en mar. de Derome père, a été vendu 1,500 fr. Brunei, pour M. Dutuit. croyons-nous. Girardot de Préfond eut deux exemplaires; le premier qui figure à la vente de 1*757, était en veau fauve, mais il provenait d'Estienne Tabourot, sr des Accords; le second fit partie de la seconde collection qui fut vendue en bloc ; il fut adjugé a 150 fr. chez Mac-Carthy, et à &00 fr. chez Nodier.

I.'exempl. Yéméniz, en anc. mar., 705 fr., fut revendu 2,135 fr. Leb. de Montgcrmont; un exemplaire, qui trait passé chez M. Solar, très-court, avec les trois feuillets imprimés refaits, dans une richissime reliure de Dura, 305 fr. Chcdeau; le superbe exempl., qu'avait conservé M. Solar, en mar. de Trautz, n'a été vendu que 775 fr., et vaudrait aujourd'hui plus du double. — Songes Drolatiques de Pantagruel... Paris,

Sallior, 1797, In-*.

Ce volume assez rare contient, outre la préface du nouvel éditeur, l'avertissement de l'édition de 1565, avec un portrait de Rabelais et 60 planches gravées à l'eau-forte par C. N. Malapeau. Ces 60 planches constituaient la première livraison, la seconde n'a pas été publiée.

L'éditeur avance <jue ces dessins grotesques ont été tracés par Rabelais lui-même pendant son voyage en Italie, dans le but de se moquer des gros bonnets de la cour papale et de celle de François I«r; celle conjecture très hasardée ne saurait être admise ni même discutée.

Un exempl., avec les fig. coloriées avec soin, est porté au prix exagéré de 500 fr. au calai. Fontaine de 1873.

LES SONGES drolatiques.,. Édition augmentée du portrait authentique! de Rabelais et d'une notice bibliographique par H. P. Lacroix. Genève, J. Gay el fils, 1868, in-8, sur papier vergé de Hollande, tiré a petit nombre. M. Lacroix dit, aiec autant d'esprit que de bon sens, que ces compositions si ingénieuses et si plaisantes ne seraient pas indignes de Rabelais, si l'on pouvait démontrer qu'il savait manier le crayon aussi bien que la plume; nous n'y contredisons point.

Les Songes drolatiques de Pantagruel... avec une introduction et des remarques par M. E(dwin) TJross). Paris, librairie Tross. (Fig. impr. par W. Drugulin à Leipzig; texte par Louis Perrin, à Lyon), 1869. In-8.

Charmante réimpression d'une exécution aussi parfaite que possible; il en a été tiré quelques exemplaires sur vélin, sur papier de Chine, et d'autres sur papier de Hollande; on distingue les exemplaires du premier tirage, par ce fait que les planches n'ont pas de numéros.

M. Tross a fait précéder cette publication d'une notice qui offre un certain intérêt, notice a laquelle quelqu'un de nos amis n'est pas resté étranger.

Un exempl. sur vélin, 120 fr. Em. Gautier; sur papier de Chine, 23 fr. II. Bordes.

Les Songes drolatiques... copiés en fac-similé par Jules Morel, sur l'édition de 1565, avec texte et notes par le grand Jacques (Gabr. Richard), et un portrait de Panurge. Paris, chez les bons libraires, 1869, in-8, de VI fT. et 119 pl. L'éditeur affirme avec autorité que ces dessins

sont de Rabelais lui-même; il y retrouve sa verve, son originalité, son accent et son style. 2 fr. vente de Guillin d'Avenas.

La Navigation du Compagnon i la bouteille, suivie de maistre Ilambrelin. Réimpr. textuelle, faite sur l'édition de Paris, 1576, augmentée d'une introduction et de notes par Philomnesle Junior (G. Brunet). Genève, J. Gay et (Ils, 1867, in-8.

Tiré à 100 exemplaires.

Le Disciple de Pantagruel, publié par Paul Lacroix. Paris, Jouaust, 1875, in-16.

Réimpr. de l'édition de 1538. Tiré à 300 exemplaires, dont 15 sur papier de Chine.

Rabelais ressuscité, récitant les faietz et comportemens admirables du très valeureux Grangosier, roy de place vuide, traduict de grec en françois, par N. Horry, clerc du lieu de Barget en Bassigny. Rouen, Jean Petit, jouxte la copie imprimée a Paris, par A. du Breuil, 1611, pet. in-12.

M. Brunet cite cette édition avec certaines différences au litre, et le nom de Thibaut Le Sathicr au lieu de celui de X. Horry.

D'après le titre ci-dessus, il en existerait une édition antérieure, donnée à Paris par Du Breuil, édition que M. Brunet ne connaissait pas.

125 fr. Chcdeau.

Réimpr. Genève, J. Gay, 1867, in-16, de vin et 105 pp.

Tiré à 100 exemplaires.

Le catalogue de la collection rabelaisienne du Dr de Guillin d'Avenas, que nous avons déjà cité, attribue à Rabelais la traduction de trois livres de Galien imprimés à Lyon; nous ne nous associons qu'avec toutes sortes de réserves à la conclusion précise du rédacteur du catalogue (qui pourrait bien être notre confrère Paul Lacroix), mais la note est intéressante, et l'on nous pardonnera de la reproduire presque in extenso:

Le Quatriesme livre de la Thérapeutique, ou Méthode curative de Claude Galien, prince des médecins, auquel est singulièrement traictée la cure des vlcères, translaté par Philiatros, M. D.XXXVII. — On le vend à Lyon, chez Françoyt luste, devant Nostre-Dame de Confort, 3 part, en l vol. in-16, goth.

Brunei a dit, dans le Manuel, d'après un catalogue de Téchener, que la seconde et la troisième partie du volume appartenaient a une édition différente des livres V et VI de la Thérapeutique de Galien, publiée à Lyon, chez Pierre de Saincte Lucie, dict le Prince, sans date. Ces deux parties de la Thérapeutique sont, en effet, imprimées en plus gros caractères que le quatriesme livre. Dans tous les cas, les trois parties ont été réunies sous un seul titre, après avoir été imprimées séparément, et Rabelais est incontestablement l'auteur de cette traduction. Cest lui-même qui s'est désigné sous le nom de Philiatros, pour faire entendre qu'il exerçait la médecine par amour de l'art, sans attente de gain... On a bien signalé, a la fin de la VI- partie de la Thérapeutique de Galien, la figure gravée sur bois du Glottocomon figuré par Vinvention de M. Françoys Rabelais, docteur en mcdlcine, appnrcil fort ingénieux pour allonger un membre cassé ou déboîté; mais on n'a pas remarqué que le style de Rabelais se caractérisait a chaque phrase de cette traduction de Galien. Il n'y a que Rabelais qui ait pu écrire la prélace qui commence ainsi: • Amv lecteur, Quintilian, en son premier Hure de l'Institution oratoire, recite comment philosophie et éloquence sont conioinctes par nature et unies ensemble par office et onction : neantmoins lestude de philosophie et éloquence a este séparé lung de lautrc tellement que la négligence des hommes a faict quilz semblent estre plusieurs ars cl sciences diuerses. » A la lin de celte préface, Philiatros exprime le regret de voir que les médecins aient laissé aux barbiers et chirurgiens la cure des ulcères, en dédaignant d'exercer la manuelle opération comme indigne d'eux. 11 regrette aussi que ces barbiers et chirurgiens ne soient pas capables de lire en grec et en latin des livres qui leur seraient si utiles et que la langue française ne peut rendre qu'imparfaitement. Philiatros n'est donc autre que Rabelais, et nous avons là une de ses œuvres françaises les plus intéressantes ; mais il en est d'autres a découvrir, ainsi que ses œuvres toscanes.

En mar. de Duru, 240 fr. Yéménii, rcv. 110 fr. seulement, D' de Guillin d'Avenas.

Documents consacrés A Rabelais
par ordre chronologique.

Le catalogue du regrettable M. Taschereau donne une liste, croyons-nous, complète des travaux, notices, brochures, etc., consacrés à Rabelais ; nous nous contenterons de citer ceux qui suivent:

Croquis sur le Chapitre xxx du livre II de Pantagruel ; 3 planches litho

fraphiées avec une explication signée -R. (Jules Renouvier). Montpellier, s. d., in-4.

Le nom de Renouvier recommande cet écrit ; les croquis en question étaient l'œuvre d'un jeune homme qui promettait un bel avenir, E. Lafontaine, mort a vingt-deux ans.

Eckabdt. Sur le style de Rabelais et sur les particularités de sa syntaxe (Programme de l'Université de Marienburg), 1801, in-4.

Colletet (Guill. François). Rabelais. Extrait des « Vies des poètes françois ». Genève, J. Gay et fils, 1867, in-18 de xiu et 60 pp.

Tiré à 100 exempl., b fr.

Cette notice est tirée, du célèbre travail de Colletet sur les Fies des anciens Poètes francois, dont le manuscrit était conservé à la Bibliothèque du Louvre et a si malheureusement péri dans les exécrables incendies de la Commune.

Cette reproduction est précédée d'un avantpropos signé Philomnestc Junior (G. Brunet), et suivie de quelques notes ; elle contient deux passages digues d'attention; il est question (p. 8) de « certaines lettres que Rabelais escrivit à quelques-uns de ses amis, qui sont encore entre les mains des curieux et que fay veues, où, entre autres choses, il leur mande qu'il avoit à Meudon de bons et pieux paroissiens, en la personne de Monsieur et de Madame de Guyse ■. Que sont devenues ces lettres?

Appelons encore les investigations des chercheurs sur un point des plus intéressants (p. 24) : • J'advertiray mon lecteur que dans l'abbaye de Fontevrault, en Poittou, on garde précieusement un livre manuscrit de Rabelais, qui est un ample Recueil de ses poésies diverses, comme je l'ay appris du fils de René Chartier, docte médecin du roy, qui l'a vu, lu et feuilleté sur les lieux. >

Si l'on pouvait suivre la filière par laquelle ont passé les manuscrits de la célèbre abbave de Fontevrault, il ne serait peut-être pas absolument impossible d'arriver à une découverte, qui serait un prodigieux événement littéraire.

Chevalier [Emile). Rabelais et ses éditeurs, art. inséré dans la Revue moderne du 15 août 1808.

Quelques exemplaires ont été tirés i part.

Poey-d'avakt. De l'Influence du langage poitevin sur le style de Rabelais. Paris, 1844, in-8.

Mayrarcues (Alfred). Rabelais, études sur le XVI» siècle. Paris, Hachette, 1808, in-12.

Gaidoz (//.). Gargantua, essai de mythologie celtique, in-8, de 20 pp.

Tirage a part de la Revue archéologique de 1808; ce travail intéressant a été l'objet d'un long article dans la Revue critique du 22 mai 1809.

— AREL. Rabelais, médecin stipendié de la cité de Metz. Metz, 1870, in-8.

Documens sur le séjour de Rabelais à Lyon (par V. de V.). Lyon, Brun, 187a, in-8, de 19 pp.

Littré (£.). Aristophane et Rabelais, étude insérée dans la Philosophie positive, de juillet-aoOt 1870, et reproduite dans le vol. intitulé : Littérature et Histoire. Paris, 1875, in-8, pp. 150175.

D'un haut intérêt.

— 1.Oiseau [Arthur). Rapports de la langue de Rabelais avec les patois de la Touraine et de l'Anjou. Angers, Ijichése, 1807, in-8, de 20 pp.

— GORDON (Le D' R.). Rabelais a la Faculté de médecine de Montpellier. Autographes, documents et far-simile. Montpellier, Coulet, 1870, pet. in-4, portrait et 20 planches.

Tiré à 522 exempl., dont 2 sur vélin, 2 sur parchemin, et 55 sur pap. de Chine.

Michel (Louis). Essai sur Rabelais. Paris, Thorin, 1877, in-8.

M. Michel réclame une édition expurgée du grand satirique ■ qui permette aux dames d'approcher de Pantagruel, sans avoir à craindre les polissonneries de Panurge.»

Rarelais et son œuvre, par Jean Fleury. SaintPétersbourg, 1877, 2 vol. in-12, de XX-450 et 581 pp.

Travail remarquable, dont M. F. Baudry fait l'éloge dans le Journal des Débats, et M. Gaston Paris dans la Revue critique du 1" octobre 1877.

Gehbardt (F.), professeur de littérature étrangère à la Faculté de Nancy. Rabelais, la Renaissance et la Réforme. Paris, Hachette, 1877, in-12 de x-300 pp.

— Al'BERGÉ (E.). De l'Enseignement à l'époque de la Renaissance et des Idées de Rabelais et de Montaigne en matière d'éducation. Meaux, 1878, in-8.

On peut rapprocher ce travail d'une élude allemande antérieure:

Arhstadt (F.-A.). Rabelais vnd sein Traité d'Education >. /.eipzip, 1872, in-8.

Livre intéressant dans lequel l'auteur met en regard les idées sérieuses du philosophe satirique et celles qu'ont émises depuis Montaigne, Locke et J.-J. Rousseau.

Citons encore:

Compayré (Gabriel). Des Idées de Rabelais en matière d'éducation. Toulouse, 1870, in-8, de 24 pp.

Extrait des Mémoires de l'Académie de Toulouse, t. VIL

RACAN (Honorât de Bueil, chevalier, sieur de). Les Bergeries... Au Roy. Pa

[ocr errors]

ris, Toussaincl du Bray, 1625, in-8. [14018] . Édition originale. En mar. de Capé, 121 fr. Taschcreau.

Les Bergeries... revend, corrigées et augmentées en cette première (sic) édition par le dit sieur de Racan. Ibid-, id., 1626, in-8, de \\ 11. lim. et 160 pp., plus 1 feuillet pour le privilège. Seconde édition; l'imprimeur annonce qu'elle est

plus correcte, et qu'elle est augmentée d'une pièce, celle Sur la Mort de IU. de Termes.

Les m Mi S. A Saint Gervais (Génère), pour François et lacques Kops, libraires et bourgeois de Frankdalle, 1626, ln-8.

Contrefaçon étrangère assez Jolie. En mar. relié avec une pièce de Théophile, 20 fr. Taschereau.

Les Mêmes. Seconde (troisième) édition, revue el corrigée... Paris, T. du Bray, 1627, in-8.

Un bel exempt., en mar. doublé de Boyet, a été porté au prix exorbitant de 700 fr. à la vente Taschereau; un exempl. ordinaire, en veau ou vélin, vaudrait 8 à 10 fr.

Les Mêmes. Troisième (quatrième) édition. Ibid., id., 1628, in-8.

Cette édition renferme, de plus que les trois précédentes, les fameuses fiances ■Tircis, il faut penser a faire la retraite > ; la Chanson des Bergers à la louange de la Rcyne, mire du Boy; un sonnet et plusieurs pièces a l'adresse de l'auteur.

Un précieux exempl., couvert de notes et d'additions autographes de Racan, n'a été vendu que 289 fr. Taschereau ; il est vrai qu'il n'était recouvert que de vélin.

Le catal. Taschereau possédait la longue suite des éditions de 1630,1632,1635, etc., que nous n'analyserons pas.

Les Sept Pseaumes de messire Honorât de Bueil, chevalier, sieur de Racan, dédiez à Madame la duchesse de Reliegarde. Paris, T. du Bray, 1631, pet. in-8, de 26 pp., front, gr. par de Mallery.

Première édition.

En mar. de Capé, 18 fr. Taschereau ; en mar. de Chambolle, 50 fr. Potier.

Cette première édition a été réimprimée la même année par T. du Bray, in-8, de 30 pp.; celle-ci présente quelques différences, entre autres l'adjonction des pages 27 1 3a, contenant une ode à M. le marquis d'Efliat.

Odes Sacrées dont le sujet est pris des pseaumes de David... par M. Honorât de Bueil, sr de Racan. Paris, J. de Bray, 1651, in-8.

Première édition.

En mar. de Capé, 259 fr. Taschereau ; prix absolument inexplicable; en anc. mar., 28 fr. Voisin (1876).

— lumen. Bruxelles, Laurent Vimont, 1652, pet. in-8.

Dernières OEuvres et Poésies chrestiennes de M. de Racan, tirées des pseaumes et de quelques cantiques du Vieux et du Nouveau Testament. Paris, P. Lamy, 1660, in-8.

l-e recueil, précédent ne contient que 66_ psau

[merged small][ocr errors]

A. Œurres.

Oeuvres || de Racine. || Tome Premier. || A Paris, || chez Claude Barbin , au Palais || sur le Perron de la Sainte Chapelle. || M. DC. LXXV. | Avec Privilège du Roy. In-12, de v 1T. lim. et 364 pp., plus quatre figures, non compris le frontispice.

Quelquefois on trouve : A Paris, || chez Jean Bibou, au palais, dans || la Salle royalle, à l'Image saint iMuis.

1 front, gr. C. Le Brun inv.. S. Le Clerc seul.; titre imprimé avec l'indication au v» des pièces contenues dans le volume ; 2 IL pour la préface et pour les acteurs (de fa Thébalde) ; 1 feuillet pour le titre de la Thébalde, avec le v blanc; fig. de la Thébalde.

Ce premier volume comprend cinq pièces : la Thébalde, Alexandre te Grand, Àndromaque,

Britannicus, les Plaideurs; chacune est précédée d'une figure.

Cette édition de 1675 présente de notables différences avec celle de 1676 ; MM. Morgand et Fatout, dans un remarquable travail publié dans leur catalogue d'avril 1877, analysent avec un soin extrême ces variantes. Nous ne pouvons entrer dans les détails minutieux que signalent ces libraires bibliographes, au travail desquels nous faisons de larges emprunts.

MM. Morgand et Fatout ne connaissent pas le tome 11 de cette précieuse édition de 1675; mais ils ont vu passer eu vente un titre séparé (rien que le litre) du second vol. de 1675, lequel a été acheté par M. de Lignerolles; et l'existence de ce titre implique l'impression de ce vol., qui se retrouvera un jour ou l'autre.

Le premier volume seul, 500 fr. Morgand et Fatout.

Œuvres || De || Racine. || Tome premier || (et second). A Paris, || Chez Claude Barbin, au Palais, \\ sur le Perronde la Sainte Chapelle. || M. DC. LXXVI. || Avec Privilège du Roy. || 2 vol. in-12, front, gr. et fig. en tailledouce.

Le premier volume a vi ff. limin., non chiffrés, comprenant 1 front, gr. de Lebrun, tilre avec la liste des pièces... au v» ; 2 ff. pour la préface et les acteurs (de ta Thébalde); 1 feuillet pour le faux tilre de la Thébalde, avec l'extrait du privilège au v», et 1 fig. pour ta Thébalde; viennent 36» pp., plus a figures.

Le privilège est du 12 mars 1673.

Le tome II comprend vin IT. 11min., 32Ei pp., 2 0°. pour l'exfraff des privilèges du roy, plus 3 lig.

« 前へ次へ »