ページの画像
PDF
ePub

JOURNAL

DES SAVANTS

BUREAU DU JOURNAL DES SAVANTS.

M. Martin (du Nord), garde des sceaux, président.

Assistants .

M. Lebrun, de l'Institut, Académie française, secrétaire du bureau.

M. Qdatrjemère De Quincy, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres, et secrétaire perpétuel honoraire de l'Académie des beaux-arts.

M. Quatrembre, de l'Institut, Académie des inscriptions et belleslettres.

M. Naudet, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres, et Académie des sciences morales et politiques.

Acteurs.

M. Biot, de l'Institut, Académie des sciences, et membre libre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

M. Iiaod L-roch Ette , de l'Institut, Académie des inscriptions et belleslettres, et secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts.

M. Cousin , de l'Institut .Académie française, et Académie des sciences morales et politiques.

M. Letronne, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres.

M. Chevreul , de l'Institut, Académie des sciences.

M. Eugène Burnouf, de l'Institut, Académie des inscriptions et belleslettres.

M. Flourens, de l'Institut, Académie française, et secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences.

M. Villemain, de l'Institut, secrétaire perpétuel de l'Académie française , et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

M. Patin, de l'Institut, Académie française.

M. Libri, de l'Institut, Académie des sciences.

M. Magnin, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres.

M. Mignet, de l'Institut, Académie française, et secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences morales et politiques.

[merged small][merged small][graphic][merged small][ocr errors]
[graphic][ocr errors][ocr errors]

JOURNAL

DES SAVANTS

JANVIER 1847.

Le Livre Des nois, par Aboa'l-Kasim Firdousi, publié, traduit et commenté par M. Jules Mohl; tome III*. Paris, Imprimerie royale; i846, in-fol.

PREMIER ARTICLE.

M. Mohl poursuit, avec une activité bien louable, la tâche longue et pénible qu'il s'est imposée. Le troisième tome du Livre des rois vient de voir le jour. Ce volume se compose de 629 pages, et comprend tout ce qui, dans l'édition de M. Turner Macan, s'étend depuis la page 620 jusqu'à la page 902 du second volume.

Dans une préface qui contient quelques pages, le nouvel éditeur donne des détails sur les grands morceaux de poésie qui forment ce volume, et qui, tous, appartiennent au règne de Keï-Khosrou. Il fait observer que, dans cette partie de l'ouvrage, les manuscrits présentent des variantes considérables, des interpolations d'une assez grande étendue; il annonce qu'il s'est souvent écarté du texte adopté par M. Turner Macan. Et, en effet, si l'on compare les deux éditions, on s'aperçoit facilement que la nouvelle rédaction offre fréquemment des changements de mots, des transpositions de vers, des suppressions, des additions. Dans beaucoup d'endroits, on reconnaît que M. Mohl a eu raison de suivre, de préférence, l'autorité des manuscrits qui étaient sous ses yeux. Mais, dans un nombre assez grand de passages, je crois

« 前へ次へ »