この書籍内から

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

122 ページ - Élève ton mât, et, les voiles ouvertes, abandonne ton navire au souffle de Borée. Quand tu auras franchi l'empire de Neptune, tu verras un rivage bas, d'un facile abord, et ombragé de hauts peupliers, de saules stériles, et d'autres arbres, noires forêts de Proserpine. Arrête ton navire à cette plage, bordée des gouffres profonds de la mer ; toi, entre dans l'horrible demeure de Pluton. Là s'élève un rocher où le Cocyte, roulant lentement du lit du Styx, et le Phlégéthon enflammé,...
153 ページ - Durant le jour entier sont tendues les voiles du vaisseau qui franchit l'empire des ondes; et lorsqu'enfin le soleil disparaît, et que les ténèbres de la nuit se répandent, nous touchons à l'extrémité de la profonde mer. Là sont les habitations des Cimmériens, toujours couvertes d'épais nuages et d'une noire obscurité. Jamais le dieu brillant du jour n'y porte ses regards, soit qu'il gravisse vers le haut sommet de la voûte étoilée, soit que son char descende des cieux et roule vers...
102 ページ - ... enceinte profonde, où , l'un à côté de l'autre, ils sont attachés par des liens. Jamais ne s'y élève le moindre flot; la surface des eaux est unie , et par-tout y brille la sérénité. Seul je refuse d'entrer dans ce port : liant mon navire à un rocher escarpé, j'y monte, et laisse errer au loin mes regards. Je n'aperçois aucune trace de labeur ni des bœufs ni des hommes ; seulement je vois s'élever dans les airs des tourbillons de fumée. Alors je choisis deux des miens, auxquels...
56 ページ - Lotopha • ges, peuple tranquille, qui ne leur dresse aucun piège mortel; il leur présente le lotos, ses délices. Au moment où mes guerriers ont porté à leurs lèvres ce fruit aussi doux que le miel , loin de songer à mes ordres ni à leur départ, ils n'aspirent qu'à couler leurs jours parmi ce peuple; savourer le lotos est leur seul charme ; ils ont oublié jusqu'au nom de leur patrie. Je les arrache à cette terre, peu touché de leurs larmes; je les entraîne dans la flotte, et...
178 ページ - J'aimerais mieux être l'esclave du plus indi^ gent des laboureurs, qui vit à la sueur de son front, que de régner sur le peuple entier des ombres. Mais parle-moi de mon fils. At-il paru avec distinction à la tête des héros? ou aurait-il démenti mon espoir ? serait-il resté sans gloire dans ses foyers ? N'as-tu rien appris aussi de Pélée?
103 ページ - Par un heureux essor, loin de ces roches qui pleuvaient sur nous , mon navire a gagné la plaine liquide. Mais, hélas ! les autres, sans qu'il en échappe un seul, sont ensevelis au sein de ce port dans une ruine commune. • Nous poursuivons notre course ; et la joie de notre délivrance était troublée par les.regrets douloureux que nous donnions à nos amis.
213 ページ - ... avec rapidité devant ces bords, après avoir fermé avec la cire odorante l'oreille de tes compagnons. Toi, il t'est permis d'écouter ces chants, pourvu qu'on t'enchaîne étroitement par les mains et les pieds au mât de ton navire ailé, pour jouir sans péril de ces voix mélodieuses. Si, dans l'ivresse du ravissement, tes prières, tes ordres pressaient tes compagnons de te rendre la liberté, qu'ils resserrent et redoublent tes chaînes. Après que vous aurez fui loin de ce rivage, voici...
160 ページ - ... de ma mère immobile et muette; elle n'adresse pas une parole à son fils, ni même ne lève sur lui ses regards. Dis, ô divin prophète, par quel moyen pourra-t-elle me reconnaître? Tu vas l'apprendre, répond-il. Celui des morts auquel tu permettras d'approcher de cette fosse et de s'abreuver de ce sang, ne tardera pas à te reconnaître , et t'instruira, de ce qui peut t'intéresser : mais celui que tu en écarteras fuira dans la nuit profonde. L'ombre , après m'avoir rendu ses oracles...
138 ページ - Solis filia lucos adsiduo resonat cantu, tectisque superbis urit odoratam nocturna in lumina cedrum, arguto tenues percurrens pectine telas. hinc exaudiri gemitus iraeque leonum, vincla recusantum et sera sub nocte rudentum...
318 ページ - Longin ne l'aurait pas vraisemblablement plus épargné ici qu'Hérodote. On voit donc par là le peu de sens de ces critiques modernes, qui veulent juger du grec sans savoir de grec, et qui , ne lisant Homère que dans des...

書誌情報