ページの画像
PDF

Amplexus placide tumulum, lapsusque per aras;
Cœruleae cui terga notae, maculosus etauro
Squamam incendebat, fulgor ceu nubibus arcus
Mille jacit varios adverso sole colores.
Obstupuit visu /Eneas. Illc agmine longo
Tandem inter pateras et levia pocula serpens
Libavitque dapes, rursusque innoxius imo
Successit tumulo, et depasta altaria liquit.
Hoc magis inceptos genitori instaurat honores,
Incertus geniumne loci, famulumne parentis
Esse putet; eœdit binas de more bidentis,
Totque sues, totidem nigrantis terga juvencos;
Vinaque fundebat pateris, animamque vocabat
Anchisae magni, Manisquc Acberonte remissos.
Nec non et socii, quae cuique est copia, laeti
Dona fcrunt, onerantquc aras, mactantquejuvencos
Ordine aliéna locant alii, fusique per herbam
Subjiciunt vcribus prunas, et viscera torrent.

Exspectata dies aderat, nonamquc serena Auroram Phaetontis equi jam lucc vehebant; F'amaque Hnitimos et clari nomcn Acestae Excierat. Laeto conplerant litora ccetu,

Embrasse mollement la tombe paternelle:
D'un or mêlé d'azur son écaille étincelle,
Et son émail changeant jette un éclat pareil
A l'écharpe brillante où s'empreint le soleil.
On s'étonne à sa vue; et lui, sans violence
Parmi les vases saints s'avançant en silence,
Glisse, effleure les mets, et, rassemblant ses nœuds,
Rentre au fond de la tombe, et disparoit aux yeux.
« Quel est, dit le héros, ce serpent tutélaire?
Est-ce un gardien sacré du tombeau de mon père?
Seroit-ce de ces lieux le génie inconnu? »
Par cette incertitude un instant retenu,
Son cœur accepte enfin ce présage propice:
Il revient au cercueil sous cet heureux auspice;
Immole cinq brebis et cinq jeunes taureaux,
Dont la noire couleur sied au deuil des tombeaux;
Appelle encore Anchise, invoque sa grande ombre,
Et ses mânes, sortis de leur demeure sombre.
Son exemple est suivi par tous ses compagnons.
Chacun sur son pouvoir a mesuré ses dons:
Les uns font bouillonner les ondes écumantes;
D'autres sur les foyers portent les chairs fumantes,
Excitent le brasier d'un souffle haletant,
Et tournent sur le feu leur débris palpitant.

Enfin l'heure est venue; et la neuvième aurore
Des rayons d'un jour pur en naissant se colore;
Et le grand nom d'Aceste, et l'éclat de ces jeux,
De vingt peuples divers ont inondé ces lieux.
Tous accourus en foule ont déserté leurs villes,
Rivaux ambitieux ou spectateurs tranquilles.

Visuri jEneadas ; pars et certare parati. Munera principio ante oculos, circoque locantur In medio: sacri tripodes, viridesque coronae, Et palmœ, pretium victoribns, armaque, et ostro Perfusae vestes, argenti aurique talenta;Et tuba commissos medio canit aggere ludos(').

Prima pares ineunt gravibus certamina remis
Quatuor ex omni delectae classe carinae.
Velocem Mnestheus agit acri remige Pristin;
Mox 1 talus Mnestheus, genus a quo nomine Memmi;
Ingentemque Gyas ingenti mole Chimaeram,
Urbis opus, triplici pubes quam Dardana versu
Impellunt; terno consurgunt ordine remi(8).
Sergestusque, domus tenet a quo Sergia nomen,
Gentauro invehitur magna; Scyllaque Cloanthus
Caerulea, genus unde tibi, Romane Gluenti.

Est procul in pelago saxum spumantia contra
Litora, quod tumidis submersum tunditur olim
Fluctibus, hiberni condunt ubi sidera Cori;
Tranquillo silet, immotaque adtollitur unda

- i

D'abord les prix divers, l'airain, l'argent, et l'or,
Et la palme, à leurs yeux plus précieuse encor;
Des fronts victorieux la couronne brillante,
Et des habits brodés la pourpre étincelante,
Et des trépieds sacrés, chers aux triomphateurs,
Sont en pompe étalés aux yeux des spectateurs:
Soudain par ses accents la trompette guerrière
Aux combats désirés vient ouvrir la carrière.

Ils commencent: d'abord sur la plaine des eaux
Quatre vaisseaux choisis portent quatre rivaux.
Vantant de ses rameurs l'infatigable haleine,
Mnesthée a sous ses lois la pesante Baleine;
Mnesthée, ô Memmius! auteur de votre sang.
Puis l'immense Chimère, où sur un triple rang
La rame à triples coups dompte le flot rebelle,
Sur l'abîme des mers flottante citadelle,
Obéit à Gyas. Sergeste, dont le nom
Des nobles Sergiens honore la maison,
Fera gémir les mers sous le poids du Centaure.
Et toi, Cluentius! néd'un sang qu'on adore,
Cloanthe, de ton nom le fondateur fameux,
Sur la verte Scylla fend les flots écumeux.

Au sein profond des mers, à l'aspect du rivage, S'élève un vaste roc, qui, dans des jours d'orage, Cache son front battu des vents impétueux: Quand la mer aplanit ses flots tumultueux, Il paroît, et, sortant de la vague immobile, Offre aux oiseaux des mers un refuge tranquille. Là, leur main dresse un chêne orné de ses rameaux, Verdoyante limite, où chacun des rivaux

Campus, etapricis statio gratissima mergis.
Hic viridem iEneas frondenti ex ilice metam
Constituit signum nautis pater, unde reverti
Scirent, et longos ubi circumflectere cursus.
Tum loca sorte legunt, ipsique in puppibus auro
Ductores longe effulgent ostroque decori:
Cetera populea velatur fronde juventus,
Nudatosque humeros oleo perfusa nitescit.

Considunt transtris, intentaque brachia remis; Intenti exspectant signum, exsultantiaque haurit Corda pavor pulsans, laudumque adrecta cupido. Inde, ubi clara dedit sonitum tuba, finibus omnes, Haud mora, prosiluere suis: ferit aethera clamor Nauticus; adductis spumant fréta versa lacertis.

Infindunt pariter sulcos, totumque dehiscit(9)
Convolsum remis rostrisque tridentibus aequor.
Non tam praecipites bijugo certamine campum
Conripuere, ruuntque effusi carcere currus;
Nec sic inmissis aurigae undantia lora
Concussere jugis, pronique in verbera pendent.

[ocr errors]
« 前へ次へ »