L'Énéide, 第 4 巻

前表紙
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

23 ページ - Un panache, formé de plumes paternelles, Distingue encor son fils; et ses jeunes guerriers D'un semblable ornement ombragent leurs cimiers. Sur sa proue un centaure, effroi des mers profondes, Suspend un lourd rocher qui menace les ondes; Et, guidant en son cours trente légers vaisseaux, D'une longue carène il sillonne les eaux.
110 ページ - ... c'est une créature qui renonce à son être pour n'exister que par la volonté d'un autre, qui sait même la prévenir, qui par la promptitude et la précision de ses mouvements l'exprime et l'exécute, qui sent autant qu'on le désire, et ne rend qu'autant qu'on veut : qui se livrant sans réserve ne se refuse à rien, sert de toutes ses forces, s'excède, et même meurt pour mieux obéir.
149 ページ - Tel un coursier captif, mais fougueux et sauvage, Las des molles langueurs d'un oisif esclavage , Tout à coup rompt sa chaîne, et loin de sa prison, Possesseur libre enfin de l'immense horizon , Tantôt fier, l'œil en feu, les narines fumantes, Demande aux vents les lieux où paissent ses amantes ; Tantôt , par la chaleur et la soif enflammé , Court , bondit , et se plonge au fleuve accoutumé ; Tantôt, le cou dressé, du pied frappant les ondes, Pour reprendre à son choix ses courses vagabondes...
79 ページ - M'a fait , pour me sauver , consentir à ton sort? » Quoi! tu meurs, et je vis! et je vis par ta mort! » C'est moi qui te donnai , moi qui t'ôte la vie ! » Sort cruel ! ai-je assez épuisé ta furie ! » J'ai bravé tes rigueurs avant ce coup affreux : » Ah! c'est de ce moment que je suis malheureux, » Que je sens mon exil , mes affronts, mon injure, » Que jusqu'au fond du cœur a saigné ma blessure! » Mon crime est sans exemple...
283 ページ - Je t'atteins dans les cieux, je te suis dans l'enfer : Va, ton heure est venue, et ton trépas s'apprête. — Barbare, dit Turnus en secouant la tête, Cesse de m'insulter, de menacer mes jours; Mon destin m'épouvante, et non pas tes discours. » II dit, et près de lui voit une énorme pierre, Antique monument qui, partageant la terre, Marque des champs voisins les bords litigieux, Et conserve aux...
239 ページ - A peine des Troyens il voit partir le roi, Ses chefs déconcertés, son camp saisi d'effroi, Animé par l'espoir, enflammé de colère, « Mes armes ! mes chevaux ! » dit son fier adversaire. Tout est prêt; sur son char il s'élance soudain, Élève un front superbe; et les rênes en main II presse ses coursiers; ils volent; le char roule, Des Troyens dans sa course il écrase la foule. Ici...
39 ページ - Cette main en mourant semble te reconnoître, Et ses derniers efforts semblent chercher son maître. Les exploits de son chef, encor plus que sa voix , Et de honte et de rage enflamment à la fois Le fier Arcadien , digne enfin de le suivre. Rhétus au fer mortel de lui-même se livre, Et de l'heureux Ilus sa mort sauve les jours ; La lance de Pallas alloit trancher leur cours , Lorsque Rhétus , fuyant sur son essieu rapide Les armes de Teuthras et son frère intrépide , Intercepte le coup , et...
229 ページ - Comme vous j'y consens , comme vous je le jure : » Qu'il m'entende ce dieu qui punit le parjure! » Plutôt que mes sujets, attaquant les Troyens, » Osent rompre la paix et briser nos liens, » Qu'avec les noirs enfers l'Olympe se confonde, » Que la terre à mes yeux s'engloutisse dans l'onde...
15 ページ - Je les dépouillerai de leurs formes mortelles , » Et la mer recevra ces déités nouvelles ; » Et Doto, Galatée , en adoptant ces sœurs, >» Les verront se mêler à leurs humides chœurs. » Aussitôt par le Styx , formidable au ciel même, Ratifiant l'arrêt de son pouvoir suprême , Par un signe de tête il avertit les cieux , Et l'Olympe ébranlé s'incline avec les dieux. Enfin, des jours comptés par la parque fidèle Le temps est arrivé.
259 ページ - D'autres sur les remparts entraînent Latinus ; Quelques uns, des Latins ranimant l'espérance, Veulent de leurs remparts prolonger la défense : Le tumulte s'accroît, et des partis divers Les bruyantes clameurs s'élèvent dans les airs. Tel, lorsqu'au fond d'un roc que la fumée inonde, Des pasteurs, d'un essaim troublent la paix profonde, Le désordre est par-tout; le peuple épouvanté Dans ses remparts de cire erre de tout côté...

書誌情報