Oeuvres de Maistre François Villon

前表紙
Ébrard ... et Delaunay, 1835 - 479 ページ
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

161 ページ - ... divinité, Priant toute la charité Des dignes neuf Ordres des cieulx Que par eulx soit ce don porté Devant le Trosne precieux.
44 ページ - Villon sut le premier, dans ces siècles grossiers, Débrouiller l'art confus de nos vieux romanciers.
106 ページ - Je suis pecheur, je le sçay bien ; Pourtant ne veult pas Dieu ma mort, Mais convertisse et vive en bien, Et tout autre que pechié mort.
135 ページ - J'en suis bien plus grasse! Que m'en reste-il? Honte et péché. « Or il est mort, passé trente ans, Et je remains ' vieille et chenue *. Quand je pense, las! au bon temps; Quelle fus, quelle devenue; Quand me regarde toute nue , Et je me voy si très changée, Pauvre, seiche, maigre, menue, Je suis presque toute enragée.
526 ページ - Je ris en pleurs et attens sans espoir; Confort reprens en triste desespoir; Je m'esjouys et n'ay plaisir aucun; Puissant je suis sans force et sans povoir. Bien recueully, debouté de chascun.
6 ページ - Quant à l'industrie des lays qu'il feit en ses Testamens, pour suffisamment la congnoistre et entendre, il fauldroit avoir esté de son temps à Paris, et avoir congneu les lieux, les choses et les hommes dont il parle, la mémoire desquelz tant plus se passera, tant moins se congnoistra icelle industrie de ses lays dictz.
166 ページ - IESUS regnant qui n'a ne fin ne cesse. Le Tout Puissant, prenant nostre foiblesse, Laissa les cieulx et nous vint secourir, Offrit a mort sa tres chiere jeunesse; Nostre Seigneur tel est, tel le confesse.
472 ページ - Si sçay bien comment il m'en va : De Dieu, de vous, vie je tien. Benoist celle qui vous porta ! On doit dire du bien le bien. Cy, devant Dieu, fais congnoissance Que creature feusse morte, Ne feust vostre doulce naissance, En charité puissant et forte, Qui ressuscite et reconforte Ce que Mort avoit prins pour sien.
103 ページ - Auquel doint Dieu l'eur de Jacob Et de Salmon l'onneur et gloire ; Quant de proesse, il en a trop, De force aussi, par m'ame ! voire ; En ce monde cy transitoire, Tant qu'il a de long et de lé, Affin que de luy soit memoire...
523 ページ - En fosse gis, non pas soubz houx ne may, En cest exil ouquel je suis transmis Par Fortune, comme Dieu l'a permis. Filles, amans, jeunes gens et nouveaulx, Danceurs, saulteurs, faisans les piez de veaux, Vifz comme dars, agus comme aguillon, Gousiers tintans cler comme cascaveaux, Le lesserez la, le povre Villon?

書誌情報