Journal étranger

前表紙
Chez J. F. Quillau, 1758
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

93 ページ - Un<Jentilhomme de Campagne, guidé par je ne fçai quel caprice , n'aimoit pas les vrais Chiens de chafle. Il n'en avoit élevé , ni flatté aucun de toute fa vie.
91 ページ - L'approche des Gardes fit trembler le Parthe. Il vit à l'inftant fous fon toît ruftique une infinité d'habits fomptueux. On apporta au Roi fa Couronne, fa robe de pourpre, & toute la Cour fe prof . terterna devant lui.
94 ページ - Il aboyoit de loin , le dos hériffé, & avouoit ainfi fes terreurs fecrettes: » Qui fait , difoit-il , fi la vérité ne vient pas "fous cette figure me fruftrer des profits de » mes menfonges les mieux concertés ? Grondin...
92 ページ - XVII. \ refreflerrés entre des bornes fi étroites, qu'ils n'auroient pû confondre à leur gré le jufte & l'injufte. Quelle félicité pour un Roi, fi fes vrais amis pouvoient en être connus , comme ils le f"ont de fes Peuples ! Alors il n'auroit pas de volonté faéKce ou étrangére.
79 ページ - Payfon monté fur une échelle ébcanloit à coups de marteau le foible toit de fà chaumière. Le bruit interrompt fes contemplations fublimes. » Ami , lui demande-t-il , de quoi » t'occupes-tu fi matin ?» La Juftice demande » vengeance , répond à haute voix le...
94 ページ - ... & avouoit ainfi fes terreurs fecrettes: » Qui fait , difoit-il , fi la vérité ne vient pas "fous cette figure me fruftrer des profits de » mes menfonges les mieux concertés ? Grondin , » tu ferois perdu , fi elle entroit ici fous ce
80 ページ - Tyrans de l'Air méri» tent un châtiment fi féVère , quel devroit être » celui de l'Homme , qui à toute heure trempe » fes mains dans le fang des Animaux ? Quelle «impudence le pouvoir & la force ne don...
89 ページ - Il poflTéde à fond fon métier , fon pouvoir eft grand , fa fortune eft faite. C'eft au moyen de ce talent, qu'il fait fervir à fes intérêts ceux du Trône même.
93 ページ - S'il pouvoit entendre & voir par lui - même , que de frippons perdroient le titre de Citoyens ! mais alors i dure extrémité ! leurs vues ambitieufes trouveroient un terme. -\ Lorfque •, dans les derniers fiécles , des Politiques profonds ont opprimé l'Etat pendant quelque...
90 ページ - Rois ni les peu» pies ne feroient trompés. Plût à Dieu que » tous les défirs du nôtre fuflent remplis : » mais il remet fon pouvoir aux Grands qui » l'entourent ; il fe repofe fur eux des foins » du Gouvernement ; & à quoi penfent-ils ? à » leurs affaires. Le plus jufte des hommes » pourtant peut paroître inique , quand il fe » fie à des mains rapaces. Depuis le Trône »jufqu'à la cabane, ma foi c'eft par -tout la

書誌情報