ページの画像
PDF
ePub
[graphic][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed]

veux , en toute humble recommandacion, subjection et obéissance, avons délibéré à vous exposer et signifier conjoinctement et chascun seul à par lui, ce qui s'ensuit. Jà soit ce, trèsredoubté et souverain seigneur, que le cas de la douloreuse, lamentable et inhumaine mort de nostre trèsredoubté seigneur et père, vostre seul frère germain quant il vivoit, soit en vostre mémoire infiché et nous sommes certains qu'aussi est elle et qu'elle n'en est pas évadée, ains est en vostre cuer ou très parfont des secrets de vostre recordacion et mémoire enraciné, néantmoins, nostre trèsredoubté et souverain seigneur, l'office de pitié, les drois de sang, les devoirs de nature, les drois divins, canons et civilz, et vérité nous contraignans, nous ramentoivent et exhortent à vous ramentevoir et ramener à mémoire mesmement les fins par cy dedens eslevées et déclairées. « Il est vérité, trèsredoubté et souverain seigneur, que Jehan, qui se dit et afferme estre duc de Bourgongne, jadis, par une très grande hayne couverte, laquelle il avoit longuement gardée en son cuer, par une faulse et mauvaise envie de dominer, et afin qu'il eust l'auctorité de régenter et dominer en vostre royaume, si comme clèrement il a monstré, en l'an mil quatre cens et sept, le xxIII° jour de novembre", vostre dit frère et nostre trèsredoubté et souverain seigneur et père fist traistreusement occire en vostre bonne ville de Paris, de nuit, par longs agais, de fait appensé et de courage délibéré, par faulx et mauvais trahistres murdriers à ce habilitez et aussi convenables, sans ce que paravant lui eust monstré aucun signe de male voulenté, si comme à vous et à tout le monde est notoire, et aussi vérifié et confessé par le faulx traistre murdrier; qui est homicide doloreux, desloial, traistre, cruel et inhumain plus que dire et penser on ne pourroit. Et nous semble que on ne pourroit trouver par escript que onques, pour quelque trahison qui peust estre, tel ne si pervers fait feust fait ne pensé par quelconque manière. « Premièrement, pour cause de ce qu'ilz estoient si prouchains, tant conjoincts ensemble par sang de lignage ainsi que cousins germains enfans de deux frères, et par ainsi a commis très horrible crime, c'estassavoir crime paternel, auquel les drois ne scevent mectre ne imposer trop grans peines pour la très cruelle, horrible et détestable cruauté d'icellui fait, et aussi que tous deux estoient aliez et avoient conféderacion ensemble par deux ou trois paire de confédéracions et aliances, de leurs propres seaulx et propres mains séellées et signées. Par lesquelles aliances ilz avoient juré et promis l'un à l'autre sur les sainctes et sains, à ce corporellement par eulx touchez, en la présence d'aucuns prélas et autres gens de grant estat du conseil d'une partie et d'autre, qu'ilz seroient bons, vrays et loyaulx amis et qu'ilz ne pourchasseroient l'un à l'autre nul dommage ne vitupère, en appert ne en secret, ne ne souffreroient estre fait ne procuré par quelconque moien que ce feust, selon son povoir. En oultre plusieurs grandes et solennelles promesses en tel cas acoustumées, et plus, car en signe de démonstrance de toute parfaicte amour, de une vraie unité, et que se ilz voulsissent ou peussent avoir ung cuer, ung courage et une pensée, jurèrent et solennellement promirent vraie fraternité et compaignie d'armes et société ensemble par espéciales convenances sur ce faictes. Lesquelles choses d'elles mesmes doivent emporter telle et si grande loyaulté et amour mutuelle telle comme scevent tous nobles. Et de rechef, pour plus grande confirmacion de ladicte fraternité et société d'armes, portèrent les armes et coliers l'un de l'autre, comme il est tout notoire.

1. C'est le jour de la Saint-Clément.

« Secondement, par les manières dudit traistre quant au regard dudit homicide commis : car lui , feignant avoir bonne et loiale amour avecques vostredit frère par ce que dit est dessus , il conversoit souvent avecques lui , et par espécial en une maladie qu'il eut ung peu devant ledit homicide commis en sa personne, il l'ala veoir et visiter, tant à l'ostel de Beauté sur Marne' comme à Paris, et lui monstroit tous signes d'amour que frères, cousins et amis povoient faire et devoient monstrer, jà soit ce que jà avoit traicté et ordonné sa mort et jà avoit mandé les homicides, et estoit la maison louée à eulx esconser et musser', qui moult clèrement appreuve et démonstre que c'est moult cruelle trahison. Et qui plus est, le jour devant l'acomplissement dudit homicide, vostredit frère et lui, après le conseil tenu par vous à Saint-Pol en vostre présence et les seigneurs de vostre sang qui

mis

1. Maison de plaisance bâtie par Charles V, qui y mourut. Agnès Sorel , à qui elle fut donnée par Charles VII, en a pris son nom de Dame de Beauté. On trouve quelques détails sur ce château dans la Revue archéologique (XIe année, p. 455).

2. Termes synonymes, cacher. Le vieux mot esconce, signifie une lanterne; qui cache la lumière.

[graphic]

y pensie

TE

là estoient et plusieurs autres, prindrent le vin et mengèrent et burent ensemble, et vostredit frère le pria et invita au disner avecques lui le dimenche ensuivant, laquelle chose il lui octroya, jà soit ce qu'il lui gardast telle faulse pensée de le faire ainsi si honteusement et villainement murdrir; laquelle chose est trop abhominable et horrible à le oyr seulement réciter. Et lendemain, non obstant toutes choses promises et devant dictes, il, comme obstiné en son desloial propos et en mectant son conseil et corrompu vouloir à exécucion , il le fist tuer plus cruellement et plus inhumainement qu'onques ne fut veu homme de quelqu'estat qu'il feust par ses murdriers affectez et locatifz, comme dit est, et lesquelz jà par longtemps l'avoient espié et agaictié. Car ilz lui coppèrent une main, laquelle fut trouvée lendemain en la boe, et après lui coppèrent le bras au dessus du coubte tellement qu'il ne tenoit qu'à la pel. En oultre lui effondrèrent et acraventèrent la teste , tellement que la cervelle en chey presque toute ou ruissel et en la boe. Ouquel ruissel ilz le navrèrent et trainèrent jusques à ce qu'ilz le virent tout roide mort. Qui est et seroit une grande pitié, douleur et horreur à le oyr réciter d'un plus bas homme et du plus petit estat du monde. Et onques sang de vostre noble maison de France ne fut tant cruellement ne tant honteusement espandu , dont vous, ne tous ceulx de vostre sang, de vos subjectz et bien vueillans ne devez telle lamentable desplaisance estre demourée sans punicion et réparacion quelconques, comme ce fait cy est jusques à présent, qui est la plus grande vergongne et chose plus honteuse qui onques advint ne peust advenir de si noble

[ocr errors]
« 前へ次へ »