Journal étranger

前表紙
Chez J. F. Quillau, 1760
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

140 ページ - Corrège.avoit faites sur son ame! « Tout ce que je vois ici me confond. Quelle » vérité ! quel coloris ! quelle carnation! les beaux » enfans! ils vivent, ils respirent, ils rient avec » tant de grace et de vérité, qu'il faut absolu» ment rire et se réjouir avec eux (2).
148 ページ - furpris qu'une tête comme la vôtre >* ait différé jufqu'àce jour à éprouver » ce que vaut Salvator Rofe , & de » quelle trempe eft fon amitié. Si vous » parlez férieufement , je dois croire » que vous ne me traitez avec tant de » liberté, que parce que vous imaginez » que je vous ai quelque obligation...
149 ページ - auprès des autres. Que d'exclamations ! que » de plaintes ! que de folies! que d'extravagances! » et pourquoi ? Parce que je n'ai pas voulu mettre » dans vos tableaux plus de deux ou trois figures.
53 ページ - ... une boule de cuivre , de façon qu'elle peut tourner en tout fens , & qu'elle n'a cependant aucun jeu...
144 ページ - Louis Carrache, dans une de fes lettres à dom Ferrand Carlo , annonce les talens naiflans de François Barbieri, dit le Guerchin ! « Nous avons, dit-il, ici » un jeune homme qui eft auffi habile » deïfinateur que grand colorifte : c'eft »un prodige, c'eft un monftre ; je ne » vous dis rien de trop , fes ouvrages » épouvantent nos plus grands pein» tres ». Il s'en faut bien , qu'avant Louis XIV on eût en France ce fentiment & 6- la Sculpture, &c.
149 ページ - ... je connois les bornes de la patience, » et que je sais jusqu'à quel point il convient de » supporter les duretés de son ami. Ni vous ni » moi nous ne sommes des divinités ; et si vous »êtes un nomme , et un grand-homme auprès » de moi , je ne prétends nullement être un zéro
142 ページ - Ah ! lui & le Titien feront éternellement mes délices. Ne me )} vantez plus votre Parmefan. Qu'il ya loin de ce peintre au...
140 ページ - une partie des beautés que vous m'afn furez y avoir trouvées. 11 eft vrai que » je cherche le beau , & que ny ayant '*, rien de Ji rare que le goût Gf les belles n femmes (3) , je me fers d'une cerrai» ne idée qui me vient dans l'effprit , » & au flambeau de laquelle j'epure
134 ページ - Italienne tend toujours à réveiller le fens de l'imagination , & elle fe permet tout ce qui peut conduire à ce but. La Poëfie Françoife ne parle prefque qu'à l'efprit j rarement metelle les.objets fous les yeux.
152 ページ - Patrie , & mécontent de la manière dont il fut reçu , il quitta bientôt cette Ville pour revenir à Rome. Il acheta des Livres , fit des Vers , & les charmes de fon entretien lui attirerent une foule d'amis de fon âge.

書誌情報