Les cent nouvelles nouvelles, 第 2 巻

前表紙
Charpentier, 1855
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

380 ページ - Le Cabinet satyrique , ou Recueil parfait des vers piquants et gaillards de ce temps, tiré des secrets cabinets des sieurs de Sigognes, Regnier, Molin, Berthelot, Maynard et autres des plus signalés poètes de ce siècle.
308 ページ - Croy; lesquels faillirent de le trouver , car il fust de leur venue adverti ; si s'en partit lui , sa femme et ses enfants, et emporta son or, son argent et ses bonnes bagues, dont il avoit largement ; et s'en alla à Tournay, qui est à deux lieues près dudit Lannoy. Icelluy estoit gouverneur de Hollande, et estoit moult riche. En...
110 ページ - Chacun à qui elle eu demandoit, disoit qui n'en scavoit rien, et Dieu scait la vie qu'elle menoit/ Et vécy les serviteurs de ces bons seigneurs qui attendoient après leurs chemises, qui n'osoient monter vers leurs maistres, et craingnoient moult; aussi faisoit l'oste et l'ostesse et la chamberière. Quant vint environ neuf heures, ces bons seigneurs appellent leurs gens, mais nul ne vient, tant craingnent à dire les nouvelles de ceste perte à leurs maistres. Toutesfoys en la fin, qu'il...
193 ページ - Hz soient les très bien venuz, dist-elle, avant, avant, vous telz et telz, à coup aies tuer chappons et poulailles et ce que nous avons de bon en haste. Brief elle disposa comme femme de grant façon, comme elle estoit et encores est, tout subit ses besoingnes comme vous orrez tantost. Elle print bien en haste sa robe de nuyt, et ainsi...
47 ページ - ... que voyez me feront doresenavant saige. Et pource que la Dieu mercy je ne suis pas tant obligé à vostre fille qu'elle ne me puisse bien quitter , je vous prie que la remenez et retournez en vostre marche, car jour que je vive ne me sera de plus près ; mais pource que je vous ay fait venir de loing et vous ay bien voulu monstrer que je ne suis pas homme pour avoir le remenant d'ung prestre, je suis content de paier voz despens.
58 ページ - Durant ceste persécution, une belle, gente et jeune fille se sentit férue de la maladie ; et incontinent se vint rendre à une sienne voisine, femme de bien et de grant façon, et desjà sur l'aage, et lui compta son piteux cas. La voisine, qui estoit femme saige et asséurée, ne s'effroia de rien que l'autre lui comptast, mesmes eut bien tant de couraige et d'asséurance, et de hardiesse en elle, qu'elle la conforta de parolle et de tant peu de médecine qu'elle...
30 ページ - Et quant vint sur le point du disner, il dist à sa femme qu'il vouloit avoir dimenche prouchain son père, sa mère, telz et telz de ses parens et cousins ; et qu'elle face garnison de vivres, et qu'ilz soient bien aises à ce jour. Elle se chargea de ce faire et luy de les inviter. Ce dimanche vint, et le disner fut prest, et tous ceulx qui mandez y furent comparurent et print chascun place comme leur hoste l'ordonnoit, qui estoit debout, et sa femme aussi, lesquelz servirent le premier mez.
34 ページ - Dieu scait la joye qui fut en l'ostel , et comment il fut festoyé à son retour de tant peu de biens que Dieu leur avoit donné. Mais qui le vit voulentiers et en fist grant...
100 ページ - ... chefz d'ostel de la ville, en entretenant l'ordonnance qui sur ce estoit faicte de par la seigneurie estant en la ville. Mais la Dieu mercy, son mary avoit eu de bons amys autour de monseigneur le cardinal, car...
12 ページ - Ce père feist preuve à la relacion de sa fille de donne Margarite ; elle fut regardée par ceulx de la justice , qui trouvèrent qu'elle avoit tous telz membres et oustilz que les hommes portent , et que vrayement elle estoit homme , et non pas femme. Si ordonnèrent qu'on le...

書誌情報