La guerre et la paix: recherches sur le principe et la constitution du droit des gens, 第 1 巻

前表紙
E. Dentu, 1861 - 423 ページ
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

59 ページ - II n'est point de serpent ni de monstre odieux, Qui, par l'art imité, ne puisse plaire aux yeux : D'un pinceau délicat l'artifice agréable Du plus affreux objet fait un objet aimable.
242 ページ - Le droit des gens est naturellement fondé sur ce principe , que les diverses nations doivent se faire , dans la paix , le plus de hien , et, dans la guerre , le moins de mal qu'il est possible , sans nuire à leurs véritables intérêts.
243 ページ - Toutes les nations ont un droit des gens; et les Iroquois mêmes , qui mangent leurs prisonniers, en ont un. Ils envoient et reçoivent des ambassades; ils connoissent des droits de la guerre et de la paix : le mal est que ce droit des gens n'est pas fondé sur les vrais principes.
71 ページ - La paix, dit-il, amène l'opulence ; l'opulence mula tiplie les plaisirs des sens, et l'habitude de ces plai« sirs produit la mollesse et l'égoïsme. Acquérir et jouir « devient la devise de tout le monde : les âmes s'énero vent et les caractères se dégradent. La guerre et les « malheurs qu'elle traîne à sa suite développent des « vertus mâles et fortes : sans elle le courage, la patience, « la fermeté, le dévouement, le mépris de la mort, « disparaîtraient de dessus la terre....
242 ページ - Les savants ne s'accordent pas bien là-dessus. Plusieurs croient que le droit naturel et le droit des gens ne sont au fond qu'une seule et même chose et qu'ils ne diffèrent que par une dénomination extérieure. C'est ainsi que Hobbes divise la loi naturelle en loi naturelle de l'homme et loi naturelle des États. Cette dernière, selon lui, est ce qu'on appelle droit des gens.
38 ページ - Salut à la guerre ! C'est par elle que l'homme, à peine sorti de la boue qui lui sert de matrice, se pose dans sa majesté et dans sa vaillance ; c'est sur le corps d'un ennemi abattu qu'il fait son premier rêve de gloire et d'immortalité.
124 ページ - Et comme, en vertu de la liberté naturelle des Nations, chacune doit juger en sa conscience de ce qu'elle a à faire, . . . c'est à chacune de juger si elle est dans le cas de tenter les voies pacifiques avant que d'en venir aux armes" (II, § 335). 3. LA GUERRE. "La Guerre est cet état, dans lequel on poursuit son droit par la force
373 ページ - Si, au contraire, la victoire a été obtenue par fraude ou artifice, je veux dire contrairement à la raison de la force, elle reste inefficace ; tôt ou tard une victoire en sens contraire vient l'annuler.
242 ページ - L'objet de la guerre, c'est la victoire ; celui de la victoire, la conquête ; celui de la conquête, la conservation. De ce principe et du précédent doivent dériver toutes les lois qui forment le droit des gens.
8 ページ - ... résulte la division de l'ouvrage, plus ou moins bien articulé suivant la méthode dialectique. Proudhon a eu très clairement conscience que c'était en fait cette intuition qui conférait une unité organique à son œuvre. En la Préface, consacrée au récit des hauts faits d'Hercule, il écrit : « Enfin, décidé à avoir le mot de l'énigme, je crus saisir à travers les broussailles des juristes, dans le fatras des histoires, au plus obscur de la conscience populaire, un fugitif rayon....

書誌情報