Journal étranger

前表紙
Chez J. F. Quillau, 1758
 

レビュー - レビューを書く

レビューが見つかりませんでした。

ページのサンプル

他の版 - すべて表示

多く使われている語句

人気のある引用

79 ページ - Rosbijfi plus fage dans fon idée que tout le refte du Monde , fe rit de l'un & de l'autre , & eft raillé par tous les deux. Le ftile hardi des Poetes eft blâmé par les Profateurs, tandis que ceux-là, emportés fur les aîles du génie, jettent à peine un œil dédaigneux fur les froids Auteurs de defcriptions Profaïques. Nous rions des Singes, & ils rient de nous. Que fommesnous pour eux, fi ce n'eft des Singes? Deux Singes allèrent un jour à la foire.
79 ページ - Singes géans , que les nôtres , frère > les étonneroient ! Ils nous adoreroient pour notre fouplefle. Combien de fois ne vous ai - je pas vû grimper à la cime des arbres , y jouer •> fauter , & tourner en l'air. Comment ces Singes maladroits que voici pourroient - ils...
72 ページ - Lorfqu'un fbuffle de la fortune a renverfé tes chimères , as-tu trouvé chez toi un cenfeur qui fe plût à t'humilier , à te glacer d'effroi, à te reprocher que tu manquois de mérite? Si la fortune inflexible te retient dans l'abaiflement, cela ne doit pas t'étonner. Confidère attentivement la conduite des autres hommes: ferois-tu donc affez injufte, pour delirer à la fois & l'opulence & la vertu?
79 ページ - Toute la falle retentit auffi-tôt de fifflemens qui ne cefTèrent que quand on leva la toile. Un voltigeur paroît , fait la roue , le faut de carpe , &c. Il s'élance •. fe renverfe , fe fufpend la tête en bas , & les Spe-Stateurs charmés applJudiffent de toutes leurs forces.
85 ページ - Votre adrefle, lui dit - il , eft incomparable , & je ne peux vous le difputer. Mais un ufage continuel a perfectionné votre main : je ne trompe le peuple que de tems en tems ; vous , vous le dupez tous les iours , & à toutes les heures.
89 ページ - ... tout-à-coup fa gorge criarde. La meute continue fes recherches, fans faire attention à Ruftaut ; mais le mâtin bavard s'obftine à la diftraire par fes cris. Le Chafleur furieux court fur lui , & fait retentir le fouet fur fon dos. Les flancs tout...
81 ページ - XV. FABLE. LE FERMIER ET LE HIBOU. Un Hibou, plein de gravité, qu'on voyoit auffi rarement hors de fa patrie qu'un Turc, logeoit dans une grange , lieu propre à la chaffe & à la méditation. Perché dans un coin fur une poutre fort haute, il branloit de tems en tems la tête, & fembloit penfer par accès; tel que j'ai vû plus d'un Nouvellifte lifant la Gazette, & décidant d'un air profond du fort de l'Europe entiére.
76 ページ - L'avarice , monftre infatiable, & la rapine aux ferres d'aigle déchirent tour-k-tour fon fein qui gémit fous le fardeau de fes crimes. Enyvré d'honneur & d'encens, il chancele au haut de la roue, où fon ambition l'a porté. Tantôt rempli d'orgueil, il infulte à fes inférieurs ; tantôt faifi de crainte, il tremble en croyant fa...
76 ページ - Dieu! s'écrie-t-il, oublie ma prière , garde-toi bien de l'exaucer; préferve - moi des remords du crime. Le fort de ce malheureux me fait frémir. Jupiter , laifle-moi dans ma pauvreté. Jettez les yeux , continue Jupiter , fur cette foule brillante: voyez ce Miniftre fi fier & fi content de lui-même. Pour celui-ci, dit le Payfan...
84 ページ - Il donne une bourfe à un voleur ; celui-ci la ferre , & ouvrant fa main n'y trouve plus qu'une corde. Tenez , dit - il à un courtifan ; tenez bien ferme cette baguette. Le courtifan la faifit, & entre fes mains ne voit qu'une hache. Il pofe un tronc d'Eglife fur la table. Que quelqu'un fouffle deflus , dit- il : un Curé fouffle, le tronc difparoit, &un repas fucculant fume au même endroit.

書誌情報