ページの画像
PDF

commentario perpetuo ornavit Chr. Godofr. Schütz. Halae, 1782-182 1, 5 vol. in-8. 5o à 6o fr., et plus en pap. fin. [9744] Edition estimée pour son commentaire, et qui a eu beaucoup de succès. On la trouve rarement complète dans les ventes, à cause du long intervalle qui s'est écoulé entre la publication des premiers vol. et celle § derniers. Le 4° contenant les scholies n'a paru † 182 1 , et le 5e renfermant les ragmens et des notes , quoique sous la même date, n'a vu le jour qu'un peu plus tard. Ces deux derniers se vendent séparément 24 fr. Le premier vol. a été réimpr. en 1799et en 18o9 ; le second en 18o8 et en 181 1 , et le troisième en 18o8. Ces dernières éditions, dont le prix est le même que celui des premières, ont reçu des améliorations dans le texte , et il en a été tiré des exempl. en pap. collé et en pap. fort. —Tragœdiae, gr. ex recensione Chr. God. Schutzii, cum scholiis graecis et notis. Londini, Whittaker, 1823, 3 vol. in-8. 2 liv. 2 s. et plus en Gr. Pap. Le dernier volume de cette édition renferme les fragmens et les scholies qui forment les tomes IV et V de la précédente. On peut y joindre la version lat. impr. séparément, en un vol. in-8. Une autre édit. d'Eschyle, gr. et lat. d'après le texte de Schutz, a été impr. à Lond. en 1823, en 2 vol. pet. in-8. — AEschyli tragœdiae, gr. ad optim. libror. fidem recensuit, integram lectionis varietatem notasque adjecit A. Wellauer. Lipsiœ, Vogel, 1823-24, 2 vol. in-8. 14 fr. Cette édition, dont il y a des exempl. en ap.collé et en Pap. vélin, a été réimpr. † en 2 vol. in-8. et l'on a ajouté à cette réimpression : vol. III. Lexicon aeschyleum continens. Lipsiœ , Vogel , 183o et 1831 , in-8. pap. ord. † collé et Pap. vél. (Ou sous le titre Lexicon œschyleum, vol. I, partes 1et II.) — Tragœdiae, gr. curante J. Fr. Bois

sonade. Parisiis, Lefevre (typis J. Didot), 1825, 2 vol. gr. in-32. Pap. vél. 8 fr. Jolie édition qui fait partie de la collection des poètes grecs publiée par le même éditeur. Il en a été tiré 5o exemplaires en Gr. Pap. Jésus vélin. — Tragœdiae vII, cum fragmentis et indicibus, gr. recensuit suasque notulas adjecit Jacobus Scholefield. Cantabr. et Londini, Deighton , 1828, in-8. 1o s. — Tragœdiae, gr. edidit Fr. H. Both. Lipsiae, Hahn, 1831, 2 vol. in-8. 1 4 fr. Publié sous le titre de Poetae scenici graeci, vol. IX et X. — Apparatus criticus exegeticus in AEschyli tragœdias, vol. I continens Stanleii commentarium , ex schedis authoris mss. multo auctior. ab Sam. Butlero editum : accedunt Caroli Reisigii emendationes in Prometheum. — Vol. Il continens Abreschii commentarium. Halis , Gebauer, 1831 et 1832 , 2 vol. in-8. 4 thl. 12 gr. — Tragedie di Eschilo, tradotte da Felice Bellotti. Milano , tipogr. de'classici ital., 182 1, 2 vol.in-8. 12 fr. L'auteur de cette traduction estimée en avait déjà donné une de † , et il a depuis publié celle d'Euripide : en sorte que la littérature italienne possède les trois tragiques grecs trad. en vers par le même poète, et d'une manière aussi fidèle qu'élégante. — Prometheus vinctus, gr. ad fidem mss. emendavit, notas et glossarium adjecit C. J. Blomfield ; editio quarta. Cantabrigiœ , 1825 , in-8. 6 s. Les trois premières éditions de cet excel lent travail sont de 181 o, 1812 et 1819; il y en a aussi une de Leipzig, 1822 , in-8. augmentée de notes de P. Elmsley et d'un index. Le même savant éditeur a publié séparément quatre autres pièces d'Eschyle, impr. à Cambridge, in-8. savoir : Septem contra Thebas, 1812 , 1817 et 1824, réimpr. à Leipzig, en 1823. Persae, 1814 et 1818, réimpr. à Leipz. 1823. Agamemnon , Leipz. 1823. Coëphorae, 1823, et Leipz. 1824. Les édit. de Cambridge coûtent de 8 à 1 o fr., celles de Leipzig de 4 à 6 fr. —AEschyli Agamemnon triglottus: gr. textum ad fidem editionum, praesertim blomfieldianae recognovit , notasque anglice conscriptas et indices adjecit Jacobus § 5 Teutsch, übersetzt von Heinrich Voss; English, translated by James Kennedy. Dublin, at the university press, 1829, gr. in -8. 12 s. — The Agamemnon of AEschylus, translated from the greek, with an introductory dissertation on greek tragedy, by John S. Harford. London, Murray, 1832, pet. in-8. Edition de luxe, ornée de 17 pl. d'après des pierres gravées grecques, etc. i8 s. — en Gr. Pap. avec les premières épreuves des grav. 2 liv. - Eumenides, gr. recensuit Geor. Burgess, cujus notae aliorumque seliguntur, editae et ineditae divulgantur. Londini, Bothe , 1822 , in-8. 9 fr. M. Burgess avait déjà donné en 1821 une édit. des Supplices mulieres d'Eschyle, et il se proposait alors de publier toutes les pièces qui nous restent de ce poète. — AEschyli Persae ad fidem libror. mss. et editt. antiq. emendaverunt, integram lectionis varietatem textui subjec. et comment. crit. exeget. illustr. E. R. Lange et G. Pinzger. Berolini , Dunker , 1825, in-8. 6 fr. Bonne édition critique. — Septem contra Thebas, gr. cum scholiis et notis edidit C. s § Traj. ad Rhen. 1818 , in-8. 12 fr.

1818 et 1822 , et

M. Schwenck a donné en 1819 une édit. des Coéphores, in-8. — Theologumena AEschyli tragici, exhibuit Rud. Henr. Klausen. Berolini, Reimer, 1829, in-8. de 5 f. et 186 pp. 4 fr. — Disputatio litteraria de AEschyli Coëphoris, deque Electra cum Sophoclis tum Euripidis; auctore J. V. Westrik. Lugd. Batavor, Cyfveer, 1826, in-8. de 2 f. et 232 pp. " AESOPI vita et fabulae, gr. et lat. Bonus Accursius Pisanus impressit, etc. 3 tom. en 1 vol. pet. in-4. [ 1o321] La description que nous avons donnée de Cette † précieuse ( Manuel , I, 23 , 2° col.) a été faite sur l'exempl. de la Bibliothèque du roi, et se rapporte aussi à l'exempl. du duc de La Vallière; mais elle n'est point conforme à celle qui se trouve dans le catal. de M. Boutourlin ( Florence , 1831 ), n° 643. La première partie contient également 7o f. dans les deux exemplaircs , mais celui de Florence a des signat.(de A.-D. par 8 f. pour la vie d'Esope en grec, précédée de l'épitre lat. d'Accursius, et E. F. g. h. par 8 et i par 6 pour les Fables d'Esope en grec), et le nôtre n'en a pas. Cette différence vient de ce que les signatures de cette partie étant placées à l'extrémité de la marge latérale, ont été enlevées par le couteau du relieur. (Voy. Bibl. spencer. I, p. 223 à la note.) La 2e part. qui renferme la traduct. lat. de la première, se compose de 62 f. dans l'exempl. de Florence , sous les signat. a-g par 8, et y compris un dernier cah. sans signature , par 6. Le nôtre n'a que 59f. parce † le dernier cah. renferme seulement 3 f. La 3° part. de 38 f. sous les sig. a. b. C. D. par 8 et E. par 6 ne présente pas de difference. Ainsi l'exemplaire de la Bibl. du roi contient en tout 167f. et celui de Florence 17o. Ce dernier chiffre résulte de la description détaillée donnée dans le catal. Boutourlin , et nous ne savons

pas pourquoi le rédacteur de ce catal. a ajouté en tout 186 f. : c'est de sa part une inadvertence excusable, sans doute, mais dont son livre nous donne malheureusement de trop fréquens exem

ples.

— AEsoPI fabulae, gr. cum vulgari interpretatione et figuris, acri cura emendatae. Parma , apud Stephanum de Viottis, 1547, in-4. fig. en bois. Edition rare : 2 liv. 8 s. Hibbert. *- Phrigi AEsopi philosophi moralitas e graeco in latinum traducta.M.cccc.LxxIII, impressus libellus Rome in domo nobilis viri Ioannis Philippi de Lignamine.... sexto mensis novembris, in-4. Première édition, fort rare , vend. 14 liv. 3 s. 6 d. Sykes. Le P. Laire qui le premier en a parlé (Index libr. I, 322 ), paraît croire qu'elle renferme la traduction de Rimitius, qui, comme on sait, est en prose : or, d'après Ebert, n° 232, citant à cette occasion le journal d'Iena , 1812, pp. 268 et suiv., l'édit. ci-dessus contient une traduction en vers élégiaques, la même probablement que celle qui a été réimpr. à Rome, en 1475, in-4, de 2o f. (Manuel, I, 26); c'est-à-dire celle de l'anonyme de Nevelet, que les uns attribuent à Hildebert de Tours ( voy. ce nom ), mort en 1 139 , et d'autres (M. Robert) à un certain Galfred dont le nom latin Gauffredus se lit dans un manuscrit du 14e siècle. Une autre édition ancienne d'Esope envers lat. sous le titre de Liber Magistri Esopi, sans lieu ni date , in-4. de 2o f. avec des signat., a été payée 81 fr. vente Celotti , à Paris, en 1825.

- Fabulae, carmine elegiaco lat. in Tusculano lacus Benaci per Gabrielem Petri tarvisanum anno MCCCCLxxvIIII, in-4.

Vendu 35 flor. Meerman.

— AEsopi fabulae. — Explicit Esops p. dominicù deuiualdis una o fi

liis i möteregali, octaua maij M° ccccLxxxI. In-fol. de 3o f. avec fig. en bois. Cette édition, imprimée à Mondovi en Piémont, est fort rare, et précieuse surtout à cause des gravures qui sont à chaque page. Le volume commence par une préface en vers. Le texte, en vers hexamètres et pentamètres, est exécuté en gros caractères gothiques (Bibl. du roi.) —Vita et fabulae, latine(per Rimicium seu Rinutium ). Impressit Mediolani Ant. Zarotus parmensis, 1474, in-4. Edition précieuse composée de 5o f. dont 27 pour la vie d'Esope : 3o fr. BrienneLaire. (Bibl. spencer. VII , n° 1.) L'édition de Milan, par le même Zarot, : 1476, in-4 avec des signat. de a i jus# gvij, décrite dans la Bibl. spencer. , n° 1o5, n'est guère moins rare que la précédente : 12 s. 6 d. Pinelli ; 2 l. 15 s. mar. Hibbert. Celle de Milan, Phil. Lavagnia, 1479, in-4. est une copie de la précédente. Le même Lavagnia en a donné une seconde, en 148o, au mois de sept., in-4. vend. 25 fr. salle Silvestre, en 18o9. Le P. Audiffredi, Edit. rom. 388, et M. Dibdin, Bibl. spencer. VII, 127, décrivent une édition de la même traduction , in-4. sans lieu ni date, sans chiffr. récl. ni signat., mais imprimée avec les caractères de Guldinbeck, de Rome, vers 1476. C'est un vol. de 66 f. au recto du dernier desquels se trouve le registre des cahiers. Une note manuscrite, du temps , qui se lit dans l'exemplaire de M. Boutourlin (catal. n° 644), porte qu'il a été acheté à Rome en 1478. — Fabulae, latinis versibus ( absque nota), in-4. Edition peu connue, impr. sans chiffr. récl. ni signat. Le texte est en gros caract. goth., et le commentaire qui accompagne chaque fable en plus petits caract. Le vol. a 63 f. en tout, dont la première page commence par un avis en 12 lignes, dans lequel il est dit que Romulus, empereur romain, a traduit ces fables en latin pour l'instruction de son fils Tybarcius. L'ouvrage finit au recto du 63° f. par ces mots, en une ligne : et unus viuit et regnat in secula seculorum. AMEN. ( Bibl. spencer. I, 243.) Une autre édition, du même genre que celle-ci, également sans lieu ni date, et sans chiffr., récl. ni signat. in-4. de 62 f. à 25 lig. par page, a été vend. 27 f. Brienne-Laire. Cette dernière a aussi un commentaire moral. Le caract. goth. avec lequel elle est impr. paraît être celui de Guldenschaf de Cologne, vers 1474. Nous citerons encore ici une édition des fables choisies d'Esope, traduction latine de Romulus, in-4. de 19 f. sans lieu ni date, mais impr. avec les mêmes caract. que l'Esope de Rinutius, Milan, 1476, in-4. déjà décrit. (Bibl. spencer. I, 1 o9.) —AEsopi fabularum libri Iv, carmine latino : AEsopi fabulae xvII extravagantes, fabulae xvII novae AEsopi ex translatione Rimicii serm. soluto : fabulae Aviani carm. lat., fabulae collectae xxvIII serm. soluto. Finis diversarum fabularum, , in-fol. goth. . Edition placée par Panzer, I, 137, parmi · les impressions faites à Augsbourg, par Ant. Sorg, dans le 15e siècle. Le volume contient 129 f. avec des fig. en bois. Au verso du 1er f. se voit une figure représentant Esope, ensuite vient la vie de ce fabuliste, commençant avec le 2e f. Un exemplaire défectueux d'une édition qui paraît être la même que celle-ci (avec des signat. de a - qiiii et 41 lig. † pag.), a été vend. 3o fr. Brienneaire, I, p.76. Une autre édition in-fol. du même livre, dont la description se rapporte beaucoup avec la précédente, est portée dans la Bibl. spencer. I, n° 11 1. — Esopus cum commento : ( folio ultimo, in quat. lin.) Finit AEsopus fabulator pclarissimus cii suis moralisatiöib° ad nfi instructöe3

[ocr errors]

pulcherrime appositis Impressus p me Gerardii leeu. Anno domin#. M. cccC. LxxxvIIJ. decimajrta Maij, pet. in-4 de 34 f. Cette édition contient 51 fables en vers, avec comment. Au recto et au verso du titre se voit la fig. d'Esope gravée en bois. Vend. 3o flor. Meerman ; 2 l. 5 s. Hibbert. ' Panzer, I, 444, cite une édit. de Goudc, par le même Gérard Leeu, 1482, in-4.. Les autres éditions des fables d'Esope faites dans le 15e siècle sont nombreuses, et certainement toutes assez rares, mais elles n'ont point de valeur , à moins qu'elles ne soient ornées de gravures, ou bien d'une date antérieure à celles que nous avons citées. — Fabulae et vita Esopi, cum fabulis, Aviani, Alfonsii, Poggii florent. et aliorum cum optimo commento. Antuerpiœ, Gerard Leeu, 1486, in-4. fig. en bois. —AEsopus constructus moralisatus et hystoriatus ultimo impressus et correctus ad utilitatem diseipulorum. Venetiis, per Bernard. Benalium, 15 17, in-4, fig. en bois. 3 liv. 15 s. mar. v. Hibbert. * — Les Fables de Esope translatées de latin en françoys. Lyon, Mathis Hucz, 1484, in-fol. goth. Edition rare et fort précieuse, imprimée en caractères d'une forme grossière, à longues lignes, au nombre de 41 dans les pages qui sont entières, avec des figures en bois , nombreuses , mais d'un dessin informe. Le vohunie a des signat. de a-oiiij, par cah. de 8 et de 6 f. L'exemplaire de la Bibl. du roi est imparfait, car il commence au folio bj : nous ne pouvons donc en donner le titre exact. Quant à la souscription, qui se trouve au verso du 6° f. du cah. o, et qui occupe sept lignes, la voici : Cy finissent les subtillcs fables de esope translatee de | latin en françoys. Par reucrend docteur en theologie fre | re Julien des augustins de lyon auecques les fables de A | uian et de Alfonse. Ee aussi aulcunes foreuses· fables de | Poge

[ocr errors]

, florentin. imprimees à Lyon sur le

[ocr errors]

et maistre Jehan Schabeller. Lan de | grace mil CCCC. lxxxiiii. le quinziesme iour de mar. — Les subtilles fables d'Esope, auec celles d'auië , de Alfonce. et de oge florentin , auec pluseurs †x ditz mouraulx §al par le P. Julien des Augustins de Lyon). —Ci finissent les fables d'Esope.... imprimee à Lyon par Pierre mareschal et Barnabe Chaussard lan mil cccc. xcix. (1499) le viij iour de nouembre, pet. in-4. Volume de 77 f. non chiffrés , impr. à longues lignes au nombre de 39 sur les pages pleines, avec des signat. de Aiij à Kiij, fig. en bois. Le titre est tiré en rouge et porte au verso le portr. d'Esope. La vie de ce fabuliste commence sur le recto du 2° f. et finit au bas du recto du 19°. Les fables suivent. Vend. exempl. taché, 175 fr. Coulon. — Esopet en françoys avec les fables d'Avian, Dalphonce et de Poge florentin. Impr. à Paris par la JV# feu.Jehan Trepperel et Jehan Jehannot, à l'enseigne de l'escu de France, sans date, in-4. goth. fig. en bois. Traduction de Jul. Macho. Le verso du dernier feuillet présente la figure d'Esope, avec les chiffres xv que Panzer interprète par la date 1515. Nous croyons, nous,que ces chiffr. indiquent seulement le nombre des cahiers du vol. Vend. 3 liv. mar. v. Hibbert. Le même Panzer cite aussi une édit. de Paris , Alain Lotrian , sans date, in-4. fig. — Les Fables d'Esope, mises en - rithme françoise, avec la vie du dict Esope (par Ant. du Moulin), Lyon, 1551, in-16. fig. en bois. Vendu 2 liv. mar. r. Hibbert. — Fabule de Esopo historiate (Accii Zucchi summa Campanee Veronensis in AEsopi fabulas interpretatio

per rythmas). Absque nota, in-4. fig. en bois.

Edition de la fin du 15e siècle, dont un bel exempl. rel. en mar. par Lewis, a été vend. 6 l. 16 s. 6 d. §

Nous ignorons si cette édit. est la même que celle qui est décrite dans la Bibl. # VII, n° 3, qui a des signat. . e A—H, et dont l'imprimé finit après la 3oo ligne du f. H iii, verso, par le mot Finis.

Il a été fait en Italie , vers la fin du 15e siècle, plusieurs édit. in-4. de ce livre, lesquelles, à cause des gravures en bois dont elles sont ornées, conservent de la valeur.

Nous citerons celles de Venise par Manfredo de Monteferato, 1481 , et 149o, in-4. fig.— de Brescia (Brixia) per Boninum de Boninis, 1487, in-4. avec 67 fig. en bois ; et celle de Rome (Euch. Silber) 1483, in-4. décrite par Audiffredi, edit. rom. 254-55. —AEsopi vita, latine et italice, a Franc. Tuppo historiada. Venetiis, per Manfredum de Möteferato, 1492, in-4. fig. en bois. 4l. 4 s. Hibbert. Une autre édit. du même ouvrage , par le même imprimeur, 1493 , in-4. fig. en bois, 3 liv. 1o s. mar. Hibbert. — Esopo historiado. Venetia per Manfr. de Bonello, 15o8, in-4. fig. en bois, 4 liv. 4 s. mar. v. Hibbert. — Fabule di Esopo con la vita sua historiate, vulgare et latine.-Impresso in Milanoper Magistro Bernardino da Castello, 152o, in-8. Edition peu connue, ornée de gravures en bois faites avec esprit.Vend. 8 liv. bel exemplaire mar. v. Hibbert. — Fabule de esopo hytoriate (sive Accii Zuchi summa Campanee Veronensis interpretatio lat. et ital. fabularum AEsopi). Venetiis, per Augustinum de Zannis, 1528, pet. in-8. de 75 f. avec fig. en bois au simple trait. Chaque fable est en lat. et en ital., et suivie d'un sonnet moral en cette dernière langue. Il y en a 66 en tout.

« 前へ次へ »