ページの画像
PDF

aij-l, et se termine au bas du dernier , f. verso par cette ligne : cy finist boece de consolacion Les cah. a et e m'ont que 7 f. chacun ; k, 6; l, 5, plus un 6° f. blanc ; les autres cahiers sont de 8 f. : reste à savoir s'il ne manque pas le 8° f. du cahier e. L'exemplaire de cette édition qui est à la Bibl. roy. de Dresde, et que M. Ebert a décrit sous le no 2636 de son Dictionnaire, a 82 f.; mais il y manque les 3 f. préliminaires. Il s'y trouve une date manuscrite de lan mil quatre cens octante et ung, mise par le rubriqueur. Le même vol. contient de plus Lystoire de melibee et de prudence sa femme, opuscule de 16 f., signatures A. B., à longues lignes, au nombre de 34 par page, même caractère que le Boëce. Ce petit ouvrage de Christine de Pisan commence ainsi : Prologue. il est vray que apres que boece dc consolacion eut fait et compose son. — Voyez CEssoL (de). Moralité du jeu des echetz, édit. de Verard.

— Cy commāce Boece de consolation en francois. iouxte et au plus pres du latin pour côsoler les entêdemës de ceulx qui prënët soulas et plaisir au latin z au roman qui fut träslate par maistre Jehan de meun a la requeste d' tres excellët xpien iadis Roy de france Philippe le quart (sans lieu ni date, vers 1485). in-fol. goth. de 68 f. à long. lig. au nombre de 32 par pag. L'exemplaire vendu 9 fr. 1 o c. La Vallière, commence par l'épître dédicat. de Jean de Meun a Philippe le quart, laquelle est ornée d'une fig. en bois ; mais il y manque, je crois, un titre. La souscription suivante se lit au recto, et est répétée au verso du dernier f. en 2 lignes : Ci finist le souuerain lyure Boece de consolacion selon la traslaciö de tres | excellët orateur maistre Jehan de meun Il est probable que cette édition est la même que celle qui se trouvait chez

[ocr errors]

— Le boece de consolation translate de latin en francois par honnourable homme maistre § de meun A la requeste du roy Philippe le quart (sans lieu ni date, vers 149o), in-fol. goth. de 47 f. non chiffrés, à longues lignes, au nombre de 35 sur les pages. Le premier f. porte le titre ci-dessus, et le verso du dernier f. la souscription suivante en 2 lignes : Cy finist le souuerain liure intitule Boece de consolation selon la translation de tres | honnorable orateur maistre Jehan mun (sic). La figure qui † la dédicace est la même que dans l'édit. ci - dessus ; ce ui prouve que les deux édit., quoique ifférentes § les caractères, proviennent cependant du même imprimeur, lequel exerçait probablement à Lyon. Vend. 9 fr. La Vallière. La Bibliothèque du roi possède une autre édit. du même livre, également sortie des presses lyonnaises, vers 149o, infol. goth. de 47 f. à longues lig. au nombre de 31 et 32 sur les pag. sans chiffres ni récl. signat. a-giiii. Le titre est en 3 lignes. — Le grant Boece de Consolation.— Imprime a Paris pour Anthoine Verart (sic), le xix iour du moys daoust mil. cccc. iiii. xx et xiiii. (1494), in-fol. goth. (Manuel, I, • 239-4o). Ce volume a onze f. prélim. y compris le titre, en 4 lig. impr. en grosses lettres de forme, et cxliij f. chiffrés pour le texte. La traduction est la même que dans l'édit. de Colard Mension, et selon M. Van Praet elle pourrait bien être de cet imprimeur. Nous l'avions confondue avec celle de Jean de Méung. — Boecio de cösolacion. e Vergel de consolacion : ( à la fin du Boece ) Seuilla por Meynardo ungut aleman : e Lançalao polono côpaneros a quatorze dias del mes de Octubre de Mil. ccccxcix : (à la fin du Vergel) Seuilla.... a. xxiiij. dias d'el "mes de Octubre de mill. cccc. xcix. pet. in-fol. goth. Cette traduction est d'Antonio Ginebreda. Salva annonce l'édition dont nous venons de donner le titre comme la première de ce livre, et l'estime 5 liv. 5 sh.; mais Panzer, IV, 58, en cite une autre de 1493, in-fol. sans lieu d'impression, et Santander une de Séville, 1497, infol., donnée par les deux imprimeurs ci-dessus. — The Anglo Saxon version of Boethius de consolatione philosophiae, by king Alfred, with an english translation and notes, by J. Spencer Cardale. London, 1829, in-8. 1 liv. 4 sh. | Anic. Manlii Torquati Severini Boethii carmina a Maximo Planude, graece conversa, primum edidit C.-F. Weber. Praemissa est dissertatio de interpretibus graecis. Darmstadii, Leske, 1832, in-4.. Catal. de Leipzig, oct. 1832. " BOETHIUS(Hector.). History and Chroniklis of Scotland... translatit by John Bellendene. Edinburghe by me Thomas Dauidson ( circa 1538-4o). in-fol. goth. [ 152oo] L'Ecosse possède deux exemplaires du Boëce de Bellenden, impr. sur vÉLIN. Celui de la bibl. du duc d'Hamilton est, au dire de M. Dibdin (Library companion, 264), un des plus beaux échantillons de la typographie du 16e siècle, et un des plus beaux modèles d'ancienne reliure que l'on puisse voir. Un 3° exempl. sur vÉLIN se conserve en ce moment à Ham-House, près de Richemont.Ajoutons qu'une très belle réimpression de cet ouvrage, tirée à 2oo exempl., est sortie des presses de Ballantyne, à Edimbourg, 1821, en 2 vol. in-4. On y a réuni, en 1822 , la traduction anglaise, par Bellenden , des cinq premiers liv. de l'hist. rom. de Tite - Live, 1 vol. Les 3 vol. in-4. · se vendent ensemble sept guinées. Il en a été tiré aussi un ou deux exempl. sur vÉLIN.

BOTTICHER (Guil.). Lexicon taciteum. Voyez TACITUs. BOGUET (Henri). Discours execrable des sorciers, tirez de quelques procès faictz à plusieurs de la même secte, avec une instruction pour un juge en faict de sorcellerie. Lyon, Pillehote, 16o3, pet. in-8. 3 à 4 fr. Vendu 1o fr. mar. viol. Nodier. L'édit. de Rouen, 16o6, pet. in-12.7 fr. m. r, Châteaugiron. BOHORIZH (Adami) arcticae horulae succisivae de latino-carniolana literatura, ad latinae linguae analogiam accommodata, unde moschoviticae, rutenicae, boëmicae ct lusa· ticae linguae, cum dalmatica et croatica cognitio facile deprehenditur, cum tabulis ad cyrilicam et glogoliticam, rutenicam et moscovicam orthographiam. Witenbergœ, 1584, in-8. Cet ouvrage a été composé à l'occasion de la Bible vandalique annoncée dans le Manuel (I, 21o). Il est très rare. Consultez D. Clément, IV, 478. BOJANUS (Lud.-Henr.). Anatomia Testudinis Europeae. Vilnae, 1819· 21, gr. in-fol. cum xx tab. Cet ouvrage a été publié en 2 fasc., et revient à environ 18o fr. Il y en a des exemplaires en papier non collé, en papier collé et en papier vélin. Il faut y joindre : ARERGoN ad L.-H. Bojani anatomen testudinis ; cranii vertebratorum animalium, scilicet piscium, reptilium, avium, mammalium comparationem faciens , icone illustratam. Vilnae , 1822, in-4. 4 fr. * BOJARDO (Matteo Maria). Orlando innamorato. Venet., 1486, in-4. à 2 col. caract. demi-goth. avec signat. et un registre à la fin. Première édition , extrêmement rare, et qui ne contient que les deux premiers livres de ce poème. M. Melzi en rapporte le titre et la souscription d'après le seul exemplaire connu. Nous transcrivons ici ces deux morceaux : El libro primo : de Orlando iamorato : e nel qualle se contiene le diverse aventure e le cagione di esso inamoramento : Tradutto da la verace chronica de Turpino Arcivescovo riemense per il magnifico Conte mattheo maria Boiardo; Conte de scandiano. A lo illustrissimo signor Hercule Duca de ferrara. A la fin se lisent six vers lat. commencant par ces mots : Matthaeus posuit facili... puis la souscription : * | Impresso in Venetia per Piero de Piasi Chremöese ditto Veronese. Adi xix. de Febraro M CCCC LxxxvI. Regnante Augustino Barbarigo Duce de Venetia, L'édit. de Scandiano per Pellegrino de Pasquali, sans date (vers 1495), pet. in-4., non moins rare que la précédente, est augmentée d'un troisième livre. Il y a au commencement une lettre d'Antonio Caraffi , en date du 16 mai 1495, adressée au comte Camillo, jeune fils de Matteo Maria ; ensuite différentes pièces à la louange de l'auteur (alors décédé), composées par des Scandianois. A la fin du poème sont huit vers latins du même Caraffi, commençant ainsi : Ante situ et fedo tectus.... — Orlando innamorato. in Venezia, per Giorgio de Rusconi, 15o6 , in-4. Dans cette édit., aux trois livres composés par le Bojardo, on en a ajouté un † qui est le premier de ceux e IVicolo degli Agostini. Une édit. de Venise, 151 1, in-4., est citée par plusieurs bibliographes. Tutti li libri de Orlando inamorato del conte de Scandiano.... tratti fidelmente dal emendatissimo exemplare nuovamente stampato.— impressum Mediolai apud Leonardü Uegium.Anno Dni M. ccccc. xiij. die xxiij mensis februarii, in-4. à 2 col. pet. caract. goth. Autre édition rare, dont chaque page porte onze octaves,

Le titre, orné d'une gravure en bois, opcupe le premier f. Le texte commence au f. Aij, et le troisième livre se termine au recto du f. Biij, au verso duuel commence le quatrième livre de l'Agostini, qui a une nouvelle série de signat. A.-E. Ce livre est suivi de l'épigramme lat. d'Ant. Caraffa, de trois sonnets , du registre et de la souscription ci-dessus. Il est à remarquer que, dans cette édition, le 7e chant du 4e livre d'Agostini n'est pas tronqué, comme il l'est ordinairement plus ou moins dans les différentes éditions du Bojardo refait par Domenichi.

—Orlando innamorato. Milano, Gorgonzola, 1518, in-4. goth. Cette édition est portée dans la Bibliogr. instr. n° 3377, et dans le catalogue du Museum britan. tom. I ; mais il paraît que l'exemplaire qui a donné lieu à cette annonce est de l'édit. de Milan, 1513, ci-dessus. Il s'y trouve joint à la fin, comme 6° livre, le Rugino del Conte (voy. RUGINo), dont la souscription finale est ainsi conçue : Impresso in Milano per mi Rocho e Fratello da Valle ad instantia de Meser Nicolo da Gorgonzola nel M. CCCCG. xvIII. adi xvII de Vouembre. On a réuni aussi dans cet exempl. (apartenant au Muséum britannique) un ° livre, autre que celui d'Agostini, SOuS Ce t1tre : El quinto e fin de tutti li libri de lo Inamoramento de Orlando Wouamente composto Hystoriato. Cette partie commence par ce vers : Quello horrëdo terror, qlla rouna et se termine ainsi : El qnto libro e fine de tutti li libri de lo Innamoramento de Orlando IVouamente Cöposta e Stampato in Milano per Rocho e fratelli da valle ad instantia de mesere Wicolo da Gorgonzola nel M. CCCCC. xvjjj. adi ij de Marzo. Suivent le registre des cah. et la marque de Gorgonzola. Dans une des dernières stances du dernier chant, l'auteur se nomme Raphael nato a Verona. Le papier et le caractère de ces deux livres sont les mêmes que dans l'édit. de 1513 (des quatre premiers), seulement les pages portent douze octaves au lieu de OI1Z6, M. Melzi (294), de qui nous empruntons le fond de cette note , cite un petit poème in ottava rima, intitulé : La Conceptione della Madonna secondo la Scottista opinione composta per Raphaello Valcieco Veronese (senz'anno), in-8. - — Lo stesso. in Venezia, per Vincenzio Viviani e Bernardino fratelli, 1522, in-4., d'après Mazzuchelli. — Lo stesso, nouamente rist † j) et corretto. M. DXXVII. — ) tampato nell' inclita citta di Vinegia per Francesco di Alessandro Bindoni et Mapheo Pasini... 1527, adi xx disettembre, in-8. fig. Cette édition, en caractères italiques, ne contient que les trois liv. du Bojardo; mais on y peut réunir les trois liv. de l'Agostini , impr. séparément par les mêmes imprimeurs , et avec les mêmes caractères, en 153o. — I tre libri di Orlando inamorato. M. ccccc. xxvIII.—Impresso i Venetia per Nicolo de Aristotile di Ferrara detto Zoppino.... M. D. xxvIII. del mese di Novebre, in-4. fig. en bois, caractères ronds. Dans l'exemplaire de cette belle et rare édition, décrit par M. Melzi, se trouvaient réunis les trois livres de l'Agostini, impr. par le même Zoppino en diverses années, savoir : le 1er, sous la date du 19 mars 1525; le 2°, du 27 mars 1526, et le 3°, du 1er décembre 1524. M. Melzi cite une édit. très rare du seul premier livre de l'Agostini, in-4. fig.,

à la fin de laquelle on lit : Impresso i .

Milano i casa de Gotardo da Ponte M. CCCCYII ( pour M. CCCCCvII). a di iiii Junü.; et il fait observer que, comme on trouve avant ladite souscription les pièces à la louange du Bojardo, qui sont ordinairement placées à la suite de son poème, il semble que cet exem

plaire du livre d'Agostini devrait être uni aux trois livres de l'Orlando innamorato, comme dans l'édit. de Venise Rusconi, 15o6, de laquelle celle de Milan paraît être une réimpression.

— Tutti li libri d'Orlando inamorato del conte di Scandiano... al uero senso ridutti. Et ultimamente stamati. MDxxxII : (à la fin) il fine de i libri d'Orlando inamorato....... · Stampati in Venetia per Aurelio Pincio - Venetiano , nel anno M D xxxII. il mese di Settembre, in-8. à 2 col. caract. ronds , avec fig. en bois à chaque livre. Cette édition, peu connue, contient six livres ; mais le 6e livre n'est pas celui de l'Agostini, qui n'a que sept chants : c'est un autre ouvrage en 16 chants, dont nous avons parlé ci-dessus, et qui a pour titre : Il sesto libro de lo innamoramento di Orlando dove si narra del figlio di Rugiero et Bradamonte.... Il a été imprimé plusieurs fois séparément. (Voyez RUGINo.) On a vendu jusqu'à 21 liv. sterl., chez le duc de Marlborough (White Knights), une édition des trois livres de l'Orlando du Bojardo, annoncé sous la date de Venise, Aristotile de Ferrara, 1533, in-4. Cette édition , qui est décrite avec le plus grand détail par M. Melzi (p. 298), porte effectivement dans la souscription finale : Impresso in Vinegia p /Wicolo d'Aristotile di Ferrara detto Zoppino. IVel l'anno M. D. xxxIII. del mese di Marzo; mais l'année MDxxxII. se lit sur le titre ; et le livre est le même, quant à l'ouvrage du Bojardo, que l'éd. annoncée sous cette dernière date dans le Manuel (I, 241). L'édit. de Venise, per IVicolini da Sabio, 1535, in-4., est datée de 1534 à la fin du 3e livre. Elle doit renfermer les trois livres d'Agostini , datés de 1535.La lettre d'Ant. Caraffi, en date du 18 mai 1495, et les poésies de Pistoja et de Mattacoda en l'honneur du Bojardo , précèdent le texte. (M. Melzi en donne la description aux pp. 51 et 3oo de sa Bibliografia.)

Les mêmes six livres ont été réimprimés • à Venise par Augustino de Bendoni, 1538, in-8. fig. (ibid, p. 51). — Tutti li libri de Orlando Inamorato del conte de Scandiano.... tratti fidelmente dal suo emendatissimo exemplare. Nuouamente stampato et historiato : (à la fin) Impressum Mediolani, M. D. xxxix, in-4. caract. ronds, avec fig. en bois. Cette édition ne contient que les trois livres de Bojardo, et seulement le 4° d'Agostini, après quoi se trouvent les sonmets de Pistoja et Mattacoda, terminés ar le mot Finis. Elle est presque toujours conforme à celle de Milan, 1513; mais elle fourmille de fautes dues à l'ignorance de l'imprimeur. C'est au reste un livre rare, et l'on peut même dire précieux, puisqu'il s'en est vendu un exemplaire 1 o liv. 1 o sh. chez Hibbert, où l'édition de Venise, IVic. da Sabbio, 1539, in-4., citée dans le Manuel, et qui renferme les trois livres d'Agostini, s'est encore payée 7 liv. 12 sh. 6 d. Voici le titre de l'édit. de Venise, 1544, in-4., qu'il est nécessaire de rapporter en cntIer : I tre libri dello - innamoramento di Orlando di Matt. Mar. Boiardo, conte di Scandiano, tratti dal suo fedelissimo esemplare, nuovamente con somma diligenza revisti e castigati, con molte stanze aggiunte dal proprio, quali negli altri mancavano; insieme con gli altri tre libri compidi. Si ce livre tenait effectivement ce que romet le titre, l'édit. serait la meil† du texte original du Bojardo, texte que l'on n'a plus réimpr. depuis 1544 jusqu'en 183o ; mais en confrontant cette dernière (de 1544) avec celle de 1 539, donnée par le même Wicolini da Sabbio , on reconnaît qu'elle n'en est qu'une simple copie, « et l'une et l'autre, ajoute M. Melzi (p. 3o4), ont été altérées par un auteur pédant. » Toutes ces éditions, imprimées pendant la première moitié du 16e siècle, et surtout les premières, sont rares ; et les exemplaires qui se trouvent bien con

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
« 前へ次へ »