ページの画像
PDF

Première édit, de l'Orlando innamorato

refait par le Berni. Elle est plus rare et plus chère que celle de 1545, que l'on a long-temps, et mal à propos, regardée en France comme la meilleure. 33 fr. Gaignat; 1 liv. 8 sh. Pinelli ; 13o fr. à Florence en 181o. Outre le titre ci-dessus, impr. en rouge et noir, et un autre f. contenant Sonetto dell'Albicante in lode del Berni, le vol. renferme 262 f. chiffrés : au verso du dernier se lit la souscription : Finiscono li tre libri de Orlando Innamorato composto da M. Franscesco Berni. Stampati nouamente in Venetia pergli heredi di Lucantonio Giunta nell' anno del signore MDxLI. nel mese di octobre. "-Orlando innamorato composto gia dal Signor Matteo Maria Boiardo Conte di Scandiano, et rifatto tutto di nuovo da M. Francesco Berni. Stampato in Milano nelle case di Andrea Caluo, M. D. xxxxII. pet. , in-4. Edition presque aussi rare que la précé, dente, sur laquelle elle a été faite; mais moins correcte. Les pièces préliminaires sont, après le titre, une lettre de Calvo à Guill. Bellaio di Langè, en date de Milan, janv. 1542 ; un Sonnet de l'Albicante à la louange dudit Bellaio de Langè (Du Bellay de Langey), et un autre Sonnet de l'Albicante en l'honneur du Berni. Le texte a 262 f. chiffrés. 3 liv. 1o sh. Roscoe ; 4 liv. 6 sh. Blandford ; 6 liv. 12 sh. 6 d. Sykes ; 7 liv. 7 sh, Hibbert. "— Lo stesso. Aggiunte in questa seconda editione molte stanze del autore , che nel altra mancavano. M. D. xLv. — Finiscono li tre libri de Orlando.... Stampati nouamente in Venetia per li heredi de Lucantonio Giunta.... MDxLv. nel mese di Giugnio, in-4. de 238 f. y coinpris le frontispice. Cette édition est citée par La Crusca, comme celle de 1541 ; mais elle est fort inférieure à cette première, tant pour le caractère et le papier que pour

- 16 pag. du cahier N. n'ont que neuf stances chacune, quoique toutes les autres en aient dix. † ce qu'annonce le titre de ce livre, il n'y a d'autre différence dans le texte, comparé avec" celui de l'édit. de 1541, que pour les 82 premières stances du poème, lesquelles sont ici tout autres, et plus belles que les 8o stances qui y correspondent dans la première et dans celle 1542, Vend. 78 fr. Gaignat; 51 fr. Le Marié; 1 liv. 4sh. Pinelli ;2 liv. 16 sh. Roscoe ; 13o fr. mar. bl. Mac-Carthy ; 41 fr. vente Vanzetti ; 1 liv. 15 sh. Hibbert.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

la correction. Il est à remarquer que les - Lo stesso. Firenze, Molini, 1827

[ocr errors]

Jolie édition collationnée sur celles de 1541, 1545 et 1725, avec les variantes. On y a ajouté pour chaque chant des argumens composés exprès par M. Dom. Valeriani. Il y a du Gr. Pap. — Lo stesso. Con la vita scritta dal conte Corniani. Milano, soc. de' Classici, 1828, 5 vol. in-32. portr. 12 fr. pap. vél. 2o fr. — Los tres libros de Math. Maria Boyardo, llamados Orlando enamorado, traducidos en castellano, por F. Garrido de Villena. Toledo, J. Rodriguez, 1581, pet. in-4. Livre très rare, vendu 33 fr. Gohier, quoique l'exempl. eût trois f. refaits à la plume. Antonio, II, 89, article Martinus Abarca de Bolea et Castro, cite sous ce nom : Orlando enamorado, en otava rima, Lerida, Mig. Ponts, 1578 (in-8?), livre que je crois être aussi une traduct. du Bojardo, et avec d'autant plus de raison que Mart.Abarca a traduit plusieurs ouvrages italiens.Antonio donne encore à cet écrivain : Orlando determinado , Saragoça , 1587, in-8. — Poesie di Matt.-Mar. Bojardo, conte di Scandiano, scelte ed illustrate dal. cav. G.-B. Venturi. Modena, soc. typogr. 182o, in-8. portrait. 5 fr. Ce recueil contient des poésies lyriques extraites de l'édit. de Reggio, 1499 ; des Eglogues et Capitoli, pour la plupart tirées des manuscrits; le Timon, comédie, et des extraits de l'Orlando innamorato. —Timone, comedia stampata in la magnifica cita de Bologna, per il diligente impressore Caligula di Bazaleti, 15o3, in-8. Edition rare, portée dans la Biblioth. Crofts, n° 4156. Celle de Venet. per Manfrino Bono de Monferrato, 15o4, in-8. est encore à ajouter à celles que · nous avons déjà citées, I, 242. Celle

de Venise (in Venetia per Georgio di Rusconi Milanese ) del M. D. xvIII. Adi III d' decèbre, pet. in-8. en lettres rondes, se compose de 4o f. y compris Sapho Phaoni interprete Jacobo Philippo de pellibus nigris trojano, en vers, morceau qui commence au recto du 35e f. La souscription est au recto du 34°. Vend. 12 fr. La Vallière.

BOILEAU Despreaux ( Nicolas ). Satires du sieur D". Amsterdam, Isaac van Dyck, 1669, pet. in-12.

Cette petite édition qui renferme neufsatires paraît avoir été impr. par Daniel Elzevier, et elle fait partie de la collection des livres publiés par les imprimeurs de ce nom : vend. 89 fr. 5o c. Chardin, et 14 fr. 5o c. seulement Sensier. Le volume a 78 pp. non compris deux f. pour l'avis du libraire, et il se trouve de plus à la fin 4 pag. séparées contenant la satire sur les gens d'église, pièce qui n'est point de Boileau et ne fait point partie de l'édition de Paris, i668, d'après laquelle celle-ci a été faite. L'auteur avait publié à Paris, chez Cl. Barbin et chez Fr. Leonard, dès l'année 1666, ses sept premières satires et le discours au roi que les Elzevier reproduisirent en 1667, dans la 2° part. du Recueil de quelques pièces nouvelles. (Voy. RECUEIL). On cite aussi une édit. des huit satires, Amsterdam, 1668, in-12. Celle de Paris, 1666, pet. in-12, de 5 f. et 71 pp. avec une gravure, s'est vendue 4o fr. Berard, '36 fr. Nodier; et celle de Paris, L. Billaine, 1668, pet. in-8. (augmentée des sat. vIII et ix, et du discours sur la satire ) 45 fr. à la même vente. Les amateurs des éditions elzeviriennes recherchent encore et paient même quelquefois assez cher les éditions suivantes qui portent le titre d'OEuvres diverses du sieur D**. La première, suivant la copie impr. à Paris, 1675, in-12, les autres d'Amsterdam, Abr. Wolfgang, 1677, 168o et 1683, in-12. Nous croyons inutile d'entrer ici dans le détail des éditions des œuvres de Boileau publiées de son vivant, et dont · MM. de Saint-Surin et Daunou, et surtout M. Berriat-Saint-Prix ont donné la liste dans leurs édit. de ce poète. Nous nous bornerons à dire que celle de Paris, 17o1, in-4., et 2 vol. in-12, est la dernière que l'auteur ait revue et en même temps la première où il ait mis son nom. L'édit. de Paris, 17 13, 2 part. in-4. et 2 vol. in-12 avait été préparée par lui, mais ce ne fut que · deux ans après sa mort que Valincourt et l'abbé Renaudot la publièrent, après y avoir ajouté leurs propres notes. On n'y trouve point la xIIe satire sur l'équivoque, qui a été réunie pour la première fois aux œuvres de l'auteur dans l'édition que Brossette a fait imprimer à Genève, en 1716, en 2 vol. in-4. etin-12.

— Les œuvres de Nic. Boileau, avec un nouveau commentaire, par M. Amar. Paris, Lefèvre (impr. de Didot l'ainé), 1821, 4 vol. in-8. portr. et fig. d'après Desenne, 24 fr. Belle édition impr. sur pap. d'Annonay, et dont il y a une centaine d'exempl. en Gr. Pap.vél. avec les fig. avant la lettre, et dans quelques uns les eaux-fortes , 6o à 9o fr. Dans son commentaire M. Amar a fait · un fréquent usage des travaux de ses - prédécesseurs ; mais il y a fait entrer aussi des observations littéraires qui ne se trouvent point ailleurs, et dont M. Daunou fait l'éloge.

- Les mêmes, avec un commentaire par M. de Saint-Surin, orné de 12 ( 14 ) fig. d'après des dessins originaux ( par H. et C. Vernet, Hersent, Garnier, Roehn, etc. ). Paris, Blaise, 1821 (à 1823)4 vol. in-8. 24 fr. Quoique impr. chez J. Didot l'aîné, cette édition a peu de grace, parce que la justification des pages est trop grande, et que le papier ordinaire n'est point d'une bonne qualité. Mais si à cet égard elle est inférieure à la précédente, elle l'emporte sur cette dernière et même sur toutes celles qui l'ont précédée , sous le rapport littéraire. Elle reproduit plus exactement et d'une manière

plus complète le texte de l'auteur; elle renferme les variantes des 14 éditions qui ont été soigneusement collationnées par le nouvel éditeur, et l'on y trouve une lettre inédite , et le testament également inédit de Boileau. Ce livre se distingue aussi par les notes biographiques et bibliographiques de M. de Saint-Surin, et surtout par les notes et les observations littéraires et · grammaticales de ce littérateur, lesquelles cependant auraient gagné à être plus resserrées. Il y a des exemplaires en Pap. vél. 36 à 4o fr.; en Pap. vélin double, avec les fig. avant la lettre et les eaux-fortes, 6o à 72 fr., et enfin douze exempl. en pap. de Hollande, avec les mêmes ornemens : un de ces derniers 1 1 o fr. Boulle. Il a été tiré un seul exemplaire sur vÉLIN, qui a dit-on été vendu 5ooo fr. avec les dessins originanx. — Les mêmes, avec les commentaires ' revus, corrigés et augmentés. Paris, Desoer, 1821-23. 4 vol. in-18. fig. 1o fr. Cette édition publiée par M. ViolletLeduc reproduit les préliminaires et l'ordre des pièces de la prem. édit. de M. Daunou, mais le commentaire est différent, et renferme beaucoup de notes de l'éditeur. — Les mêmes, avec les mêmes commentaires. Paris , Desoer, 1823, gr. in-8. A ce volume impr. à 2 col. sont ordinairement jointes les œuvres de Regnier, avec un comment. par le même M. Viollet-Leduc, 1822, gr. in-8. Il y a des exempl. de ces deux volumes en pap. vél. ordinaire et en pap. vél. superfin : 1o à 15 fr. — Les mêmes œuvres, avec le commentaire de M. Amar. Paris, Lefèvre (impr. de Jules Didot), 1824, 4 vol. in-8. portr. Pap. caval. vél. 36 fr. Grand pap. Jésus vélin, 84fr. Edition de la collection des classiques

français. Elle a reçu des améliorations qui la rendent préférable à celle de

182 1, mais les figures n'y sont pas ordinairement jointes. — Les mêmes, avec des préliminaires et un commentaire revus et augmentés par M. Daunou. Paris, Dupont, 1825, 4 vol. in-8. 18 fr.— Pap. vél. 27 fr. A tous les avantages de l'édition de 18o9 celle-ci réunit les augmentations et une partie des améliorations de celle de M. de Saint-Surin. Les variantes , les imitations et les notes y sont placées au bas du texte; ce qui est d'un usage commode. Les notes, très augmentées en nombre, sont d'abord celles de Boileau, ensuite les notes historiques de l'éditeur, et les observations critiques qu'il a recueillies des bons auteurS. — Les mêmes. Paris, Lefèvre (impr. de J. Didot), 1825, 5 vol. gr. in-32, pap. vél. portr. 1o fr. Edition sans commentaire, faisant partie d'une collection de classiques français qui n'a pas été terminée. Nous citerons encore les édit. de Paris, Ménard et Desenne, 1822, 4 vol. in-18 avec 1 o fig. — de Paris, Froment, 1824. 4 vol. in-18. Et enfin les œuvres poétiques de Boileau. Paris , L. Debure

[ocr errors]

in-32 portr. Pap. vél. 5 fr. — OEuvres de Boileau, collationnées sur les anciennes éditions et sur les manuscrits, avec des notes historiques et littéraires, et des recherches sur sa vie, sa famille et ses ouvrages; par M. Berriat-SaintPrix. Paris, Langlois, 183o-33, 4 vol. in 8. 2o fr. . Cette édition n'a rien de remarquable sous · le rapport typographique, mais elle se distingue de toutes celles qui l'ont récédée par un ensemble plus complet † recherches minutieuses , de renseignemens nouveaux et de pièces inédites. On y remarque particulièrement 1° une notice bibliographique et raisonnée de 25o éditions partielles ou complètes de Boileau ; 2° un essai sur la vie et les ouvrages du même, accom

pagné d'un tableau généalogique de sa famille, comprenant plus de cinq cents personnes; 3° plus de 2oo pièces justificatives inédites ; 4° les variantes du texte, recueillies dans plus de 9o éditions publiées du vivant de l'auteur ; 5° un commentaire historique et littéraire, où l'on trouve les passages imités par Boileau des auteurs anciens, ou de Boileau par les auteurs modernes ; et enfin les observations critiques des auteurs contemporains. Cette publication plus consciencieuse que brillante n'est pas faite pour avoir un grand succès ; mais il est certain que les recherches de M. Berriat pourront être d'un grand secours aux éditeurs futurs de Boileau qui sauront les choisir avec discernement, les employer avec mesure et les présenter avec goût. — OEuvres posthumes de Boileau, ou satires de Perse et de Juvénal, expliquées, traduites et commentées par Boileau, publiées d'après le manuscrit autographe, par M. L. Parelle. Paris, Lefèvre, 1827, 2 vol. in-18. Il y a quelques années on fit grand bruit dans le monde savant d'une importante découverte littéraire qu'un hasard heureux venait de procurer à M. Parelle. Il ne s'agissait de rien moins que d'une traduction d'une partie des satires de Perse et de celles de Juvénal, accompagnées de remarques, le tout de la propre main de Boileau, et consigné sur un exemplaire des satires de ces deux poètes latins, de l'édit. d'Amsterd. Blaeu, 163o, pet. in-12, avec les notes de Farnabe. Il y avait là sans doute de quoi piquer la curiosité du public ; mais par malheur, examen fait de ce trésor inappréciable, il s'est trouvé que ce n'était que des fragmens de la version deTarteron (impr. en 1689) quelquefois retouchés et toujours accompagnés de note purement scolastique; et enfin un travail sans intérêt, qui parait bien plutôt appartenir à quelque écolier studieux qu'au législateur de notre Parnasse, dont il est au reste bien

difficile de reconnaître l'écriture dans celle qui charge les marges de l'exemplaire de M. Parelle. Si l'on concevait † doutes sur ce que nous venons e dire, la lecture de l'excellent article ue M. Daunou a consacré à l'examen e ces prétendues œuvres posthumes de Boileau, dans le Journal des savans (avril 1828 ), les dissiperait entièrement. BOISDUVAL ( le Dr. ). Collection iconographique et historique des chenilles d'Europe, avec l'histoire de leurs métamorphoses, et des applications à l'agriculture, par le docteur Boisduval. Paris, Roret, (impr. de J. Didot) 1832 et ann. suiv. , in-8. fig. color. Cet ouvrage aura environ 6o livr. au prix de 3 fr. chacune. -Icones historiques des lepidoptères nouveaux ou peu connus. Collection avec fig. coloriées des papillons d'Europe nouvellemnt découverts. Ouvrage formant le complément de tous les auteurs iconographes, par le D. Boisduval. Paris, Roret, (impr. de J. Didot) 1832 et ann. suiv., in-8. fig. color. On annonce que ce livre se composera de 25 livr. à 3 fr. BOIS-GUILLEBERT (le Pesant de). Voy. MARIE Stuart. " BOISSARDI vesuntini(Jani Jacobi) Poemata. Elegiarum lib. II, Hendecasyllabor iib. II, Tumulorum et Epitaphiorum lib. I. Epigrammatum lib. II. Metis, excudebat Abrah. Faber, 1589, in-8. de 4o6 Pp. sans les pièces liminaires ni la table. [8477 ] Vendu 9 sh. Pinelli et quelquefois moins cher. Boissard avait déjà fait imprimer un recueil de ses poésies latines à Basle, en 1574, in-16. de 127 f. dont il n'y a eu que trois ou quatre pièces de conservées dans le vol. de 1589, lequel est d'ailleurs beaucoup plus étendu que le premier. Ce poète a aussi donné

[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]
« 前へ次へ »