ページの画像
PDF

roy de ce nom a espouse tres noble dame Madame Glaude premiere fille naturelle z legitime de france. Et finablemët y est comprins le baptisemët du daulphin z remier heritier de france, z duc de † cum privilegio. On les vent chez michel angier libraire de luniuersité de caë demourant au d' lieu pres le pont saint pierre : (à la fin ) Cy finissent les grädes cronicqs de bretaignes, coposees en langage francoys, veues, corrigees et augmentees nouuellement..... Imprimees pour Michel āgier libraire.... Et furent acheuees le dixiesme iour de Juing lan de grace Mil. cinq cens dix huyt, pet. in-fol. goth. à 2 col. [ 14996] Douze feuillets prélim. contenant le titre en rouge et noir, et la table des chapitres. Texte coté I à cclxiii ; au verso du dernier se lit la souscription finale ci-dessus. Il y a ensuite un f. séparé représentant des figures de SalntS. Cet ouvrage où sont admises les traditions fabuleuses conservées par les chroniqueurs les plus décriés et par les romanciers du moyen âge, ne peut guère être consulté qu'avec la plus grande défiance; voilà pourquoi Lenglet du Fresnoy l'a placé dans la biblothèque des Romans, et pourquoi aussi l'auteur de la Bibliogr. instr. l'a classé parmi les romans de Chevalerie. L'édition que nous venons de décrire et qui a été vend. 8o fr. en 1822, est rare et un peu plus étendue que celle de Paris, Galiot du Pré, ou Jean de la Roche, 1514, in-fol. goth. vend. 4 liv. 14 s. Blandford ; ni l'une ni l'autre ne portent le nom de l'auteur qui se lit sur le titre de l'édit. de 1531 (cidessous). L'exemplaire de l'édit. de Caen, Mich. Augier, annoncé sans date dans le catal. La Vallière, et vendu 19fr., portait la date de 1518, que l'on n'avait pas aperçue. "

—Les croniques et annales du pays

[blocks in formation]

Fontaine des Amoureux, 3 liv. 3 s. Hibbert. Elle est peut être plus ancienne que celle de Jean Jehannot.

— Deploration de l'eglise militante : (sans lieu ni date), pet. in-8. goth. Edition différente de celle de 1512 (Manuel I, 261). L'exempl. porté dans le cat. de La Vallière , no 3o I o, n'avait que 23 f. et il paraissait y manquer le titre, le livre commençant à la sign. Aii par ces mots : Sensuit le prologue de lacteur. Figure et practique de la deploration de leglise sur ses tribulations. Au verso du dernier feuillet se lit la souscription : cy fiuist (sic) la deploration de leglise militante sur ses persecutions. Dans l'édit. de 1512 la souscription est au recto de l'antépénultième feuillet, et autrement conçue : après quoi se trouvent le privilége accordé pour 2 ans, deux pièces de vers lat. et enfin au verso du dernier f. les armes de france supportées par deux cerfs ailés.

"— Le temple de böne renommee, et repos des hommes , et femmes illustres, trouue par le traverseur des voies perilleuses, en plorant le tres-regretté deces du feu prince de Tallemont unique filz du Chevalier et Prince sans reproche.... Imprime a Paris , pour § du pré marchât libraire.... ( à la fin) cy finist la description du temple de # renommee.... Imprime a Paris pour Galliot du pré.... Et fut acheve de iprimer le secôd iour de ianuier mil cinq cens et seize, in-4. goth. 6 f. prél. texte f. 1 à xc. plus un f non chiffré, ayant au verso la Galée et l'adresse § libraire.

L'auteur s'exprime ainsi dans sa dédicace à Charles § de Bourbon : j'ay fait ce petit traicte, par lequel ie entends principallement escrire les nobles meurs z oãdicions du dict feu prince de Thalemont, la louable forme de son deces et subsecutivement en suiuant mon propos rememorer et raconter les faictz , et

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Dans son épître en prose adressée à Louis

seigneur d'estissac, laquelle est au commencement du vol. Bouchet se plaint de ce que les imprimeurs avaient très lnCOrreCtement 1mprime SeS petits ouvrages ; CG qui aValt OCCaSlOnC UlIl procès au parlement qu'ils avaient perdu. On y voit aussi que les ouvrages contenus dans ce livre, et les Renards traverseurs ont été composés après 15o1.

perilleuses voyes des folles fiäces du mödecôposees par Sebastien brand : lequel composa la nef des fol3 derrenierement Imprimee a Paris. Et autres plusieurs choses composees par autres facteurs : (au verso du dern. f. du texte, 2° col.) Cy finist le liure des Regnars trauersant les voyes perilleuses des folles fiances du monde. Imprime a Paris par Michel le noir libraire demourant sur le pont sainct Michel a lymaige saintjehan leuangeliste.Et fut acheve lan mil cinq cens z uatre. L e. xxi. iour de may , pet. in-fol. goth. à 2 col. avec fig. en bois. Réimpression de l'édition de Verard ; on y lit aussi au verso du titre la pièce de vers lat. intitulée Sebastianus brand de vulpe : ce qui est peut être la seule chose composée par Brandt qu'il y ait dans cet ouvrage, lequel est de Jehan Bouchet dont le nom se trouve au f. 32 , sig. F. 2 (de l'édit. de Verard) dans un acrostiche de 28 vers, donmant Jehan Bouchet, natif de Poictiers. Cet acrostiche est intitulé : Exhortation ox par les premières lettres des lignes trouverez le nom de l'acteur de ce présent livre et le lieu de sa natiuite. Le dern. f. porte sur le recto la marque de le Noir et au verso une fig. en bois. Ebert, 2839, cite une édit. de Paris, 1522 , in-4. qui est à Dresde. L'édit. de Paris, par Denis Janot demourant en la rue Marchepallu... lan mil cinq cens et trente le xxv. iour de janvier, in-4. goth. a 134 f. non chiffrés , à 2 col. avec fig. en bois.Un exempl. sous cette même date, avec le nom de Phil. Le Noir a été vend. 2o fr. en 1824. * —Le Panegyrique du cheuallier sans reproche ( Louis de la Trimouille). Cy finist le Chevalier sans reproche côpose p maistre Jehan Bouchet Procureur es cours royalles de Poictiers, Imprime p Jacques Bouchet demourant aud' Poictiers a la Celle, Et se vèdèt en la boutique du dit Bouchet e au Pellican pres le Palais. Et fut acheue le xxviii iour de mars mil cinq cens. xxvii, pet. in-4. goth. de 17 f. prél. et cxcvi f. chiffrés. Parmi les pièces liminaires de ce livre il s'en trouve plusieurs en vers. La première est une épître de l'auteur adressée aux tres illustres trinepotes du prince et cheuàlier säs reproche. Il y en a aussi une de Jean Bouchet à frère Jehan Dauthon suivie de la réponse de Dauthon.La souscription est au verso de l'antépénultième f., et le vol. se termine par plusieurs pièces de vers saict Jacques deuât sainct yues z a poictiers deuant le pallays au pellican par Enguilbert de MarnefEt a limprimerie... par Jacques Bouchet Imprimeur.. : ( à la fin) Imprime a poictiers par Jacques bouchet le xxvi. de mars mil cinq cens. rxiiij. In-4. goth. de 172 f. non chiffrés.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

Cette édition renferme comme la précédente ( de 1522 ) 8 f. prél. contenant 1° le titre sur lequel se trouvent également huit vers adressés aux lecteurs ; 2° le privilége en date du 6 nov. 1522; 3° épître latine d'Antoine Ardillon à Bouchet, et la réponse de celui-ci en français ; 4° la table des chapitres ; 5° la dédicace de l'auteur à Marguerite duchesse de Berry ; le 8e f. ne contient qu'une gravure en bois.

L'édit. de Paris, par Phil. le noir libraire et relieur..... demourant en la grant rue sainct jacques a lenseigne de la rose blanche couronnée, in-4. goth. de 33 cahiers, ne renferme ni la lettre latine d'Ardillon, ni la réponse de Bouchet. Ces pièces ne sont pas non plus dans l'édit. de Paris, par Alain Lotrian demeurant a la rue neufue nostre dame a lenseigne de lescu de France , in-4. goth. de 32 cah. avec une gravure en bois, assez singulière, au verso du dernier f. Cette dernière édit.25fr. en 1824.

—Le Chappelet des princes : Cinquäte rödeaulx et cinq ballades : nouuellement reue et corrige par maistre Jehan Bouchet procureur de Poictiers acteur de ce présent liure. 1536. Imprime nouuellement a Paris en la rue neufue Nostre Dame a lanseigne Sainct Iehan Baptiste, pet.in-8. de 32 f. non chiffrés, lettres rondes.

[blocks in formation]

Petit volume dont les pages sont encadrées, 6 fr. 95 s. La Vallière. - Voyez RoNDEAUx nouveaux. - Triomphe du tres chrestien, tres uissant, & inuictissime, Roy de rance, Francois premier de ce nom : contenant la difference des

rondes, pages encadrées. En vers de 1o syllabes. — Les Triumphes de la Noble z amoureuse dame et lart de honnestement aymer. Compose par le Trauerseur des voyes perilleuses. Et sont a vëdre a § a lenseigne du Pellican... par Jean de Marnef... et par Enguilbert de Marnef freres : (à la fin)Cy prend fin le traicte des Triumphes de la noble dame... Et est imprime a Poictiers par Jacques Bouchet le xxviii de Mars Mil cinq cens trente et deux, in-fol. goth. de 8 f. prél. et clxvi f. titre en rouge et noir. —Les mêmes. Nouuellement imprime a Paris. on les vend... en la grand rue sainct Jaques a lenseigne du Pellican deuant sainct yues. M. D. xxxvI. : ( à la fin) Cr prent fin le traicte des Triumphes.... Et nouuellement imprime a Paris pour Ambroise Girault, le xx° iour de iuing mil cinq cens. xxxvi. pet. in-fol. goth. vI f. prél. et cliiij f. chiffrés, plus un f. contenant une - pièce de vers lat. et la souscript. Edition calquée sur celle de Galliot du Pré, 1535, laquelle contient le même nombre de feuillets que celle-ci. Nous citerons encore l'édit. de Rennes, par Jehan Georget (1541), in-fol. goth. de cxxxiiij f. avec fig. dont la Bibliothèque du roi conserve un exemplaire Impr. SUIT VELIN. — Les anciennes et modernes genealogies des Roys de France.... sont a vendre a Paris en la rue Sainct Jacques Et a Poictiers au Pellican : (à la fin) Imprimez nouuellement a Poictiers par Jacques Bouchet le vingt septieme iour de Nouembre lan mil cinq cens trente ung, pet. in-4. goth. de 14 f. prél. et Cxxx f. avec les portraits gravés en bois. — Les mêmes. On les vend a Paris au clos bruneau a lenseigne de la corne de Cerf Cy finissent les epitaphes.... Imprimez.... a Paris lan mil cinq cès. xxxvii, pet. in-8. goth. de 16 et clviii f. avec les portraits gr. en bois. Dans l'édit. de 1527, dont nous avons parlé (Manuel, I, 262), il se trouve,

[blocks in formation]

— Lhistoire et cronicque de Clotaire

premier de ce nom. "# roy des Fräçoys. et monarque des gaules. Et de sa tres illustre espouse : madame saincte Radegonde extraicte au vray de plusieurs cronicqs anticqs z modernes. considerate lilia agri quomô crescat : nec Salomon in omni gloria sua vestiebat sicut vnü ex istis. Luc xij C. et Mat. sexto. Cum privilegio regis : ( à la fin ) Ceste vie a este imprime a poictiers par sire Enguilbert de Marnef libraire iure de la d' uniuersite demourant a lenseigne du Pellican deuant le palis du d' poictiers le iour du moy d' lan mil cinq C62/?S et sont a vendre au pellican au d' poictiers et aussi a Paris , pet. in-4. goth. de 12 f. prél. et xcvI f. chiffrés, avec quelques fig. en bois.

Petit volume très rare, vendu seulement

2 fr. chez La Vallière, mais qui vaut bien davantage aujourd'hui. L'imprimeur a laissé en blanc, dans sa souscription, le quantième du mois, le mois et les unités de la date de l'année ; le privilége, en date du 27 janvier 1517, placé après le titre, peut suppléer à cette omission volontaire. Parmi les pièces préliminaires se trouve un prologue § à la reine Claude par le Traverscur des voyes perilleuses ( Jean Bouchet ), dans lequel celui-ci dit qu'il a commencé cette traduction de la Légende de Radegonde sous Charles VIII.

[blocks in formation]
« 前へ次へ »