ページの画像
PDF

est de M. Méon , pour qui la société des bibliophiles a fait tirer à part, et sur pap. d'Hollande, un exemplaire de l'édition originale de la Discipline de Clergie, extraite des mélanges que nous venons de citer. Cet exemplaire unique se trouvait à la vente de M. Méon , faite en 1829. M. W. Val. Schmidt a donné à Berlin , en 1827, une nouvelle édition du texte lat. de la Disciplina de Pierre dAlphonse, d'après un manuscrit de la bibliothèque de Breslau, avec une préface et des notes. C'est un pet. in-4. qui coûte 8 fr. ALQUIE ( Fr. Savinien d'). La science et l'école des amans, ou nouvelles découvertes des moyens infaillibles de triompher en amour. Amsterdam , H. et Theod. Boom , 1677 , pet. in-12. avec un frontispice gravé et un titre impr. 5 à 8 fr. 12 fr. 5o c. m. bl. Nodier, en 1827 ; 21 fr. Bérard. ALTA corte (l'). Le assise et bone usanze del reame de Hierusalem † composto per il bon Joanne e Ibelin, conte del Zaffo , et Ascalona, e signor de Rames).—Venetia , 1535, in la stamparia di Aurelio Pincio, 2 tom. en 1 vol. gr. in-fol. Premièreédition des Assises de Jérusalem. La seconde partie est intitulée la Bassa COrte. Vend. 3o fr. à Paris , en 1825. L'exemplaire impr. sur vÉLIN indiqué dans la Biblioth. harl. II , no 1o286, a été porté à dix guinées dans plusieurs des catal. du libraire Osborne, à Londres. Selon le rédacteur du catal. de Pinelli, IV, 22o, l'Alta corte est une traduct. du français par Florio Busdron. Pour une édition francaise de ce monument de la jurisprudence du moyen âge, Voy. THAUMAs dela Thaumassiere (dans le Manuel ). ALTICHIERO, Voy. Wynne (Mad. Justine).

ALTISSIMO. Opere dell' Altissimo

poeta fiorentino nelle quali descrive : le bellezze d'una donna; le bellezze d'un uomo : la descriz. di primavera : le invocazioni fatte in S. Martino : sonetti : capitoli : strambotti : nuovamente stampate, e con somma diligentia ricorrette. In Firenza l'anno MDLxxII : (in fine) ad istanza di Jacopo Chiti. in-8. sign. A-F. Ce volume ne contient point la trad. du premier livre dei Reali du même auteur, dont nous avons cité une édit. de 1534 (I , 49, 1re col.), laquelle a été vend. 3 liv. 3 s. Hibbert. Réimpr. Firenze, incontro a S. Apollinare, sans date, in-8. et Firenze, 1599, in-8. (Melzi, p. 5 et suppl. 274.) ALTOBELLO. JESUS. Incommëza il libro delle bataglie delli baroni di francia sotto il nome lardito et gagliardo giouene Altobello. ... .— Maestro Paulo suardo subito ha fatto diligètemèle imprimere ne la famosa cita di Milano. Nel anno Mcccclxxx. adix de nouembre, pet. in-fol. de 152 f. † Poème romanesque écrit en dialecte vénitien. Nous avons déjà cité l'édit. précieuse de 1476 ; celle-ci, tout aussi rare et moins connue, est impr. à 2 col. avec des signat. dont le registre se lit au recto du dernier f. On en trouve la description dans la Biblioth. spencer. VII no 9, et dans la Bibliografia de M. Melzi, suppl. 28o. —Jesus. Incommentia il libro delle battaglie de li Baroni di Franza sotto il nome di lardito et gaiardo giovene Altobello nele quale molte belle et degne cose se gli può vedere : (in fine) Fin della historia de Altobello.... la utilita de la quale conosciunta il prudente huomo Antonio Pasqualino... Impressa in Veneria per gabriel dil grassi de pauia.... Nel MCCCCLxxxI adi 1 o decembrio. Laus Deo, in-4. goth. à 2 col. sign.

a-t. à dix octaves par pag. à l'exception des 3 dernières pages qui en ont onze, Edition décrite par M. Melzi, p. 281. Après la souscription se trouve le registre sur un feuillet séparé. —Incomincia el libro delle battaglie de li baroni di Franza sotto il nome di lardito et gaiardo giovene Altobello ne le quale molte belle et digne cose se gli puo vedere.— Fin della historia de Altobello... impressa in /icenza per maestro Simone de Gabis dito Bivilaqua de Pavia. M. cccc.IxI. adi vinti de novembrio, pet. in-fol. Edition très rare décrite par Fossi ( p. 515) qui rétablit la date à l'année 1491 , en supposant qu'il faut lire IxC au lieu de Ixi. Le vol. est im Dr. à 2 col. en caract. goth. un peu ronds, avec des signat. de a jusqu'à t par cah. de 1o f. selon le registre qui est à la fin. Le 1er feuillet ne contient que le motAltobello. Haym cite une édit. de Milan, 151 1, in-4. —Lo stesso Altobello. Venetia, Bendoni, 1534, adi x. aprile, in-4. avec un frontispice historié. (Bibl. Trivulzio.) L'édition de Venise, Augusto Bindoni 1547, in-4. a été vend. 6 liv. Hibbert. Aux éditions citées dans le Manuel nous ajouterons encore celles-ci. Venet. Bartolomeo ditto l'Imperador, 1556, in-8. Venezia appresso gli eredi del Guadagnino, in-8. sans date, mais vers 155o. Vinegia, Fabio, e Agostini Zoppini , 1586 et 1598, in-8. —— Domenico Imberti, 161 1 , in-8. —— Filippo Imberti, 162 1, in-8. ALVAR (par Aimée de Coigny, duchesse de Fleury). Paris, impr. de Firm. Didot, 1818, 2 vol. in-12. Selon la Bibliogr. de la France, 182o, p. 7o , ce roman n'a été tiré qu'à vingtcinq exemplaires : et c'est là le motif ui nous le fait placer ici.

ALVARES (Fr. Joaô). Chronica dos

feitos, vida, e morte do infante santo Fernando, que morreu em , Fëz, reformada e augmentada polo Fr. Jeronymo Rainos. Lisboa, 1577, in-8. Cette chronique a été écrite à la fin du 15° siècle, et publiée ensuite par les soins de Jeronymo Lopes, sous le titre SulVant : Chronica do santo, e virtuoso infante dom Fernando, filho del rei Johä, primero deste nome, que se finou em terras de Mouros, dirigida a sua Alteza. Por German Galharde, 1527. Les bibliographes portugais ne marquent ni le lieu de l'impression ni le format de ce livre excessivement rare. Il existe un ouvrage analogue a celui-ci, et dont voici le titre : Historia de la vida de los dos religiosos infantes de Portugal D. Fernando hijo de D. Juan I, r Dona Juana hija de D. Alonso V ; por Jeronymo Roman. Medina del Campo, San Jago del Canto, 1595, in-4. *ALVAREZ(Padre Francisco). Verdadeyra informaçö do Preste Joam das § em que se conta todos hos sitos das terras y das tratos, y dos commercios dellas ; y do que passara na viajem de Dom Rodrigo de Lima, que foy, por mandado de Diego Lopez de Sequeira governador na India. Et assidas cartas et presentes a el rey nosso señor, con outras causas notaves que ha na terra. Lisboa, por Luis Rodriguez, 154o, in-fol. goth. Voici le titre de cette édition précieuse que nous n'avons fait qu'indiquer dans le Manuel, I, 49, où nous parlons aussi de la traduction espagnole de cet ouvrage par Thomas de Padilla, Anvers, 1557, in-8. vend. 13 fr. Langlès. Cette même traduction a été réimpr. à Saragoce , en 1561 , in-fol. (vend. 54 fr. en mai 1826), et il est à remaruer qu'il se trouve dans le volume une † dédicatoire signée Miguel de elves, alias Infançon, libraire qui

vendait l'ouvrage, mais qui n'en est oint le traducteur, comme l'ont dit et &§ et Dav. Clément. —Voy. LEo Africanus. ALVAREZ de Oriente (Fernaô). Lusitania transformada, poema en prosa y versos. Lisboa, Luys Estuphinan, 16o7, in-8. Réimpr. à Lisbonne, en 1781 , in-8. ALXINGER (Jean ). Doolin von Mainz, etc. Doolin de Mayence , poème chevaleresque en 1o chants. Leipzig, Göschen, 1797, gr. in-8. —Bliomberis, poème romanesque en 12 chants. Leipzig, Gôschen, 18o2, gr. in-8. Deux poèmes allemands dont il a été tiré de beaux exempl. en Pap. vél. et ornés de fig. qui coûtaient de 2o à 25 fr. chacun. La collection des œuvres d'Alxinger a paru à Vienne , 1812, en 1o part. in-8. avec fig.

AMADIS de Gaule.

Ce roman, dont les quatre † parties surtout ont un grand mérite, a obtenu dans le 16° siècle un succès prodigieux, et que ne surpasse peut-être pas celui qui, de nos jours, a couronné les productions justement célèbres du fécond et admirable auteur de Waverley. Publiés d'abord en Espagne et par divers écrivains qui ne se nommèrent point, les Amadis ne franchirent pas facilement les limites de la Péninsule, et il ne fallut rien moins que le séjour forcé que fit en ce pays l'illustre prisonnier de Pavie, pour nous faire connaître ce roman plein de charme. Mais dès qu'à la requête du monarque francais, devenu libre, le seigneur des EsSarts eut transporté dans notre langue l'ingéuieuse fiction ibérique, l'ouvrage passa bientôt en Italie, en Allemagne, en Angleterre et même jusqu'en Holiande , et il parut successivement dans l'idiome propre à chacun de ces pays, mais avec des différences et des continuations que nous aurons soin de faire remarquer, en parlant des traductions françaises et italiennes.

Le premier auteur de ce célèbre romau, celui à qui nous en devons les quatre premiers livres, n'est pas bien connu. Selon Antonio, qui adopte à ce sujet les traditions conservées en Portugal et en Espagne, ce serait un Portugais nommé Vasco de Lobeira, natif de Porto , chevaIier, qui florissait sous Jean II, roi de Portugal, c'est-à-dire vers la fin du 13e siècle, et mourut en 14o3 (selon le Summario de la bibl. lusit. III, p. 362). Voilà effectivement l'opinion à laquelle on s'arrête le plus généralement, malgré le témoignage contraire de Nic. d'Herberay , seigneur des Essarts, qui , au commencement du prologue placé par lui à la tête de sa traduction du premier livre d'Amadis, s'exprime ainsi : Il est tout certain qu'il fut premier dans nostre langue françoise, estant Amadis Gaulois et non Espagnol. Et qu'ainsi soit, j'en ai trouvé encore quelques restes d'un vieil livre escrit à la main en langage · picard, sur lequel j'estime que les Espagnols ont fait leur traduction. Cette assertion : du seigneur des Essarts a paru concluante à M. de Tressan; mais eile n'est pas admise par les bons critiques, qui n'ont trouvé nulle part la moindre trace de cet original en langage picard cité par le traducteur. Une chose bien certaine, c'est que c'est en langue espagnole que l'ouvrage a été imprimé pour la première fois. C'est aussi par l'espagnol que nous commencerons l'énumération que nous allons donner des différentes parties des Amadis. A

Amadis en espagnol.

1° Los QUATRo LIBRos del muy esforzado y muy virtuoso cavallero Amadis de Gaula. Impr. por Antonio de Salamanca, 1519, in-fol. goth. fig. en bois.

Nous avons eu autrefois sous les yeux un exemplaire de cette édition fort rare, dont nous n'avons malheureusement pas conservé la description. L'édition de 15 19 n'est probablement pas la première qui ait été faite de ces quatre premiers livres, car dans le Summario de la bibl. lusitana, au mot VAsco de Labeyra, on en cite une de Salamanque, 1 5 1 o ; et d'ailleurs si , eomme le marque Antonio, il existe une édit. de la sixième partie sous cette même date, nul doute que les premières parties ne doivent pas être moins anciennes.

Voici les autres éditions connues de ce volume.

Sevilla, 1526, in-fol. goth. fig. cité | par Lenglet du Fresnoy, Bibl. des romans, et d'après lui par D. Clément et par Panzer. — Amadis de Gaula. Los qro libros de Amadis de Gaulanuouamête impssos z hystoriados ë Seuilla. — Acaban se aqui los quatro libros...... El ql fue épimido (sic) ela...cibdad d' Seuilla por Juà Cröberger. Acabose enel año... de M. d. xxxj (153 ) a xxij dias del mes de Junio. in-fol. goth. à 2 col. 3oo f. en tout, dont 3 de table. Édition très rare dont n'a parlé aucun bibliographe que je sache. Vend. 65 sr. seulement, cat. de Nugent, en 1831 . Au verso du feuillet deux , immédiatement avant le texte, se lit le même passage que nous rapportons ci-dessous à l'article de l'édition de Medina del Campo, 1545, et qui est probablement aussi dans les éditions plus anciennes, que nous n'avons pas eu l'occasion d'examiner. —Amadis de Gaula. Los quatro libros de Amadis de Gaula nueuamente impressos y hystoriados. 1533. Fue impresso en la... ciudad de Venecia por Maestro Juan Antonio de Sabia impressor de libros, a las espesas de M. Juà Batista Pedrazano e còpaño mercadāte de libros.... Acabose en el ajio.... de M. D. xxxIII. A dias vij del mes de Setiembre, in-fol. fig. en bois. (Bibl. mazarine.)

Édition impr. à longues lignes, texte en lettres rondes.

Au commencement de ce vol. sont six feuillets non

chiffrés contenant un titre en rouge et noir, avec une gravure en bois, le prohemio del corigidor de las letras mal endereçadas, et la table des chapitres. Le texte a ccc L (35o) feuillets chiffrés, au recto du dernier desquels se lit la souscription, et plus bas l'avis suivant : Fuereuisto, corrigiedo lo de las letras, que trôcadas de los impressores erà, por el vicario del valle de cabeçuela fräcisco Delicado, natural de la pena de Martos. Vendu 5o liv. Stanley ; 3o liv. Blandford, et seulement 7 liv. Hibbert, puis porté à 14 liv. 14 s. cat. Payne, pour 183o. — Los quatro libros de Amadis de Gaula. Sevilla, 1535, in-fol. goth. catal. de

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

— Los quatro libros.... Sevilla, Alonso
de la Barrera, 1575, in-fol. 8o fr. (le
titre manquant) La Serna.
— Amadis de Gaula. A qui comiengan
los quatro libros primeros de inuènci-
ble cauallero, Amadis de Gaula, en
los quales se tratan sus altos hechos de
armas y cauallerias, nuevamente im-
pressos, en Alcala de Henares, en casa
de Querino Gerardo. año de 158o, a
costa de Juan Cutierrez mercader de
libros, in-fol. de 2 et 236 f. lettres ron-
des. (Bibl. du roi).
—Los quatro libros. — Impresso en
Seuilla, en casa de Fernado Diaz...
Acabose en el mes de diziembre, año de
m. d. lxxxej (1586), a costa de Alonso
de Mata mercader de libros, in-fol.
goth. à 2 col. cccvij f. sans le titre.
(Bibl. du roi).
2 o Las SERGAs del virtuoso cauallero
Esplandiano hijo d'Amadis de Gaula.
Fue impresso el presente libro en la
imperial ciudad de Toledo por Juan
de villaquirà impressor de libros. aca-
bose a ocho dias del mes de maro
año.... de mil z, quinientos y veynte
un años (1521), in-fol. goth. à 2 col.
cxxxi f. y compris le titre et la table,
qui occupe les 4 derniers f. (Bibl. ma-
zarine.)
La plus ancienne édition connue de ce cinquième
livre des Amadis, ouvrage qu'Antonio attribue
a Garcia Ordoñez de Montalvo, quoiqu'il ne
porte pas son nom , et que Ce personnage n"en
soit peut-être que le reviseur, comme il l'a ete
des quatre premiers livres.
— Las Sergas de.... Espladian hijo de
Amadis de Gaula. Burgos, a costa de
Juan de Junta, 1526, in-fol. goth.
(catal. de Crofts, no 4649).
Lenglet du Fresnoy, et d'aprés lui D. Clément et
Panzer citent une édit. de Séville, 1526, in-fol.
qui n’est pas autrement connue.
— Las Sergas del muy virtuoso y esfor-
çado cavallero Espladian hijo de Ama-
dis de Gaula. M. d. r. rlij (1542).
fue impresso el presente libro en...
Seuilla en casa de Juā Cromberger...
E acabose ultimo de Marco. año.....
de M. D. rlij. años. in-fol. goth. à 2
col.cxix f. y compris le titre, et la ta-
- ble qui occupe les quatre derniers f.
(Bibl. mazarine.)

Au verso du dernier feuillet de ce volume se lisent
des vers d'Alonso Proaza corrector de la impres-
sion al lector qu'on a reimpr. dans l'edit. de
1587.
vena, flor. Meerman; 2 o liv. Hibbert.
—El ramo que de los quatro libros de Ama-
dis de Gaula sale. llamado lAs SERGAs del
muy esforcado cauallero Esplandian,
hijo del excelente rey Amadis de Gaula.
aora nuevamente emendadas en esta
impression, de muchos errores que en
las impressiones passadas avia. Cara-
goça, en casa de Simon de Portonariis,
1587 (1586 a la fin) ha costa de Pedro
de Hrbarra, y Antonio Hernandez,
in-fol. de 12o f. à 2 col. y compris la
table.
Il est dit au commencement du prologue de ce li-
vre... que fueron escriptas en griego, por mano de
aquel gran Maestro Helisabad..
Une édition du mème livre impr. à Burgos,
1587, in-fol. est annoncée sous le no 67 d'un
catalogue impr. a Hambourg, en 1816, et dont
la vente s'est faite plus tard. Une autre d'Alcala,
por herederes de Juan Garay, sous la mème date,
in-fol. est citée par Antonio, et a été vend. (datée
de 1588) 6 l. 6 s. Hibbert.
3o El sexto LIBRo de Amadis de Gaula en
que se cuentan los grandes hecos de
Florisando principe de Cantara su so-
brino fijo del rey D. Florestan. Sala-
manca, por Juan de Porras, 151 o, in-
fol. goth.
Nous citons cette édition sur le témoignage d'Anto-
nio, bibliographe dont l'exactitude n’est pas
fort grande quandil parle des éditions ancien-
nes. Si le livre existe sous cette date, il doit y
avoir aussi une edit. du 5e livre anterieure
a 1 52 1.
—Florisando. SExTo LIBRo de Amadis. El
qual trata delos grandes y hazañosos
fechos d’l muy valiéte y esforcado
cauall'o Florisando principe de Câta-
ria su sobrino : fijo d'l rey don Flo-
restā de Cerdeña. año de m. d. xxvj.
impuesto es fin a esta historia.... en
la muy noble z mas leal cibdad de
Seuilla : en casa de Juan varela d”
Salmáca a revij. dias d'octubre año
de mil y quinientos y veynte z sers cor-
regida y emédada de muchos deffectos
z incorreciones. que antes tenian. Año
1526. in-fol. goth. à a col. ccxvi
f. en tout. (Bibl. du roi.)

L'existence de cette edition de 1526, est bien cons

« 前へ次へ »