ページの画像
PDF
ePub

ÉCOLE ITALIENNE. 00000. D. ZAMPIERI. 0000-00- ÉGLISE DE ROME.

3®€

JUDITH.

Judith, après avoir passé trois jours dans le camp d'Holopherne, s'empara de la propre épée du général, et lui coupa la tête, qu'elle mit dans un sac que portait sa servante; après quoi elle retourna vers la ville de Béthulie, où les anciens et les chefs du peuple vinrent au devant d'elle avec empressement, et elle leur dit : « Louez le Seigneur notre Dieu, qui n'a point abandonné ceux qui espéraient en lui, qui a accompli par sa servante la miséricorde qu'il avait promise à la maison d'Israël, et qui cette nuit a tué l'ennemi de son peuple, en se servant de ma main. » Puis, tirant de son sac la tête d'Holopherne, elle la leur montra en disant : « Voici la tête d'Holopherne, général de l’armée des Assyriens : tandis qu'il était ivre et couché, le Seigneur notre Dieu l'a frappé par la main d'une femme. » Voulant ensuite ôter tout soupçon à la malveillance, elle ajouta : « Le Dieu vivant m'est témoin que son ange m’a gardée, soit lorsque je suis sortie de cette ville, et tant que je suis demeurée là, soit lorsque je suis revenue ici, et que le Seigneur n'a point permis que sa servante fût souillée, mais qu'il m'a fait revenir près de vous sans aucune tache de péché, comblée de joie de le voir demeuré vainqueur, moi sauvée, et vous délivrés. Rendez-lui tous vos actions de grace, parce qu'il est bon, parce que sa miséricorde s'étend dans tous les siècles. » Alors tous, adorant le Seigneur, dirent à Judith : « Le Seigneur vous a bénie ; il vous a soutenue de sa force, et il a renversé par vous son ennemi. »

Dominiquin a bien suivi le texte de la Bible dans cette composition, qui orne l'un des pendentifs d'une chapelle de l'église Saint-Silvestre, dont nous avons déja parlé sous les nos 56 et 75.

Cette peinture à fresque a été gravée par Gérard Audran.

ITALIA

SCHOOL. 0000 0000 D. ZAMPIERI. 0.000000 CHURCH AT ROME.

JUDITH.

After having passed three days in Holophernes's camp, Judith with his own sword, cut off his head which she put into a bag carried by her handmaid , after which she returned to the city of Bethulia, where the ancients and chiefs of the people hastened to her, and she said unto them ; « Praise the Lord our God, who has not forsaken those who trusted in him, who by his servant has fulfilled his promised mercy to the house of Israel, and by this hand has destroyed the enemy of his people. » Then, taking the head from the bag, she exhibited it to them, exclaiming : « Behold the head of Holophernes, chief of the Assyrian host; while drunken with wine and sleeping , the Lord our God struck him by the hand of a woman. » Wishing then to remove every injurious suspicion, she added : « The living God is witness that his angel shielded me, from the time I left this city and remained yonder, even to my return hither; the Lord suffered not that his servant should be defiled, but has brought me back amongst you without spot and without shame, filled with joy at the victory the Lord hath wrought for us; I am saved, and you delivered. Render thanks unto the most high, for he is good, and is mercy endureth for ever. »

Then all bowed down and wordshipped the Lord, and said to Judith : «God hath blessed you; he hath supported you with his strength, and through you bas overthrown his enemy.”

Dominiquin has ably followed the text of the Bible in this composition, which ornaments one of the arches of a chapel in the church of Saint-Silvestre, mentioned at nos 56 and 75.

This painting in fresco has been engraved by Gerard Audran.

« 前へ次へ »