ページの画像
PDF
ePub

La procession générale
Que le peuple d’Aix, bon chrestien,
Fit le iour de Sainct Sébastien,
Fut interrompue en sa file.
Par des soldats entrez en Ville
Sous l'ordre du Comte d'Alets,
Gouuerneur de la Ville d'Aix;
Surquoy la populace fière
Auec la croix et la bannière
Le bénestier et l'aspergès,
Battit ces gens, et prit d’Alets.

Nous sceumes aussi qu'à Marseille
L'on auoit ioué la pareille
Au ieune Duc de Richelieu,
Arresté par ceux de ce lieu,
Qui mesme auoient fait prisonnières
Plus des trois quarts de ses Galleres.

Le Samedy trentiesme iour,
De l'ordonnance de la Cour
Les Conseillers Doux et Viole,
Dont la vertu tient comme colle,
Prirent la poste en maniement;
La Cour leur fit commandement
Que passe-ports ils déliurassent
De toute sorte et les signassent
Tous deux, ou l'vn l'autre absent, et
(En latin) le Greffier Guyet".

30 janv.

[ocr errors][merged small][ocr errors]

Ce iour, les trouppes d'Alexandre, Venant à Bry pour le surprendre, në l'entends vos trouppes, grand Condé, Il nous fut à Paris mandé; . . Sur quoy nostre Cauallerie de Prenant la route de la Brie Les ennemis fuirent tout net, Et pas vn d'eux ne remanet; Mais bien vne quantité grande De bleds et de vive viande, C'est à dire de bestial, i Qui pour renfort du Carnaual Fut à Paris fort bien receue, Et dont la Ville fut pourueue.

Lors on tira des Fuzeliers Des Colonelles des quartiers; Et de la noble Bourgeoisie, Il alla quelque Compagnie Pour faire garde à Charenton, Tandis qu'on menoit, ce dit-on, La Garnison faire ses orges Deuers Villeneufue S. Georges, Et d'autre à Brieconterobert, Qu'on craignoit qui fust pris sans vert.

Le Dimanche, Monsieur Tancrède

31 janv.

Ceux de Sédan et de Hollande;
Ny plus de vingt et quatre sous
Picques de fresne à communs bouts;
Ny de fortes armes la paire,
Ensemble le port, soit plus chère
De douze francs; les pistolets
Qui se montent par des rouets,
Auec les fourreaux, seize liures;
Ceux à fusil, dix-huit; les liures
De la fine poudre à canon,
Vingt-quatre sols; l'autre , vn teston..

*

Fut blessé d'vn coup sans remède',
Blessé, dis-ie, d'un coup mortel,
L'issu du costé paternel
Du feu Duc de Rohan son père,
Si l'on en croit sa chaste mère;
Au reste vn enfant très bien né
Aussi vaillant qu'infortuné.
Il donnoit beaucoup d'espérance ;
Mais le mauuais destin de France
Prit mal à propos le toupet
Contre vn ieune homme si bien fait
Qui portoit toupet sur så teste,
Comme l'on voit dans sa requeste?..
Voyons donc comme il a péry :
Il reuenoit avec Vitry,
Noirmoutier et d'autre Noblesse
Quand pour sa première prouesse ,
Et pour acheuer son Romant,
Il rencontra quelque Allemand
De la garnison de Vincenne
Qu'il suiuit à perte d'haleine;
Mais il s'engagea trop auant.
Les ennemis estoient deuant,
Qui sans considérer son âge .
Le traittèrent auecque rage,
Parce qu'il auoit presque occis
De leurs caualliers cinq ou six.
Ils le chargèrent, le blessèrent,
Et dans Vincennes le traisnèrent,
Où le lendemain son déceds

· Lettre de consolation enuoyée à madame la duchesse de Rohan, etc. [1922]; Regrets de la mort glorieuse de M. Tancrède de Rohan, etc. [3081].

Madame de Rohan, en la requeste que elle présenta, dit que Tancrède estoit reconnu par le toupet qu'il auoit.

N. D. T.

Finit sa vie et son procez'.
Lors on eut aduis véritable,
Qu'à S. Germain (chose effroyable!)
Monseigneur, vous auiez nuds mis
Tous les gens que vous auiez pris,
Et que sans balle et sans iaquette?
Ils estoient en grande disette,
Enfermez au tripot du lieu
N'ayant reconfort que de Dieu.

Le Lundy première iournée ,
Du second mois de cette année,
Vous fistes le déterminé,
Dont il prit mal à Fontenay,
A Sceaux, Palaiseau, belle terre",
Où vos barbares gens de guerre,
Firent ès maisons et clochers
Pis que n'auroient fait des archers,
Ou les volleurs de S. Sulpice;
Car ils prirent iusqu'au calice,
Pissèrent dans le benestier,
Assommèrent vn marguillier,

[ocr errors]

1 Et lors dans la grande Escurie

Le régiment d'infanterie o

Du puissant prince de Conty
* Dont le feu n'est point ralenty,
Et qui nous promet la ruine
De l'insolence mazarine,
Dans le manége fit serment

A deux Messieurs du Parlement.
2 Et que la rage cardinale

Les a sans iaquette et sans balle.
Et depuis pour fraische nouuelle
Qu'il est venu de la gratelle

Au Cardinal à beau museau.
"C'est le sujet de la Harangue à la Reyne par messieurs les cures des bourgs
de Sceaut, etc. (1539).

[ocr errors][ocr errors]

Des surplis firent chemisettes,
Et beurent le vin des burettes,
Prirent le liure d'Oremus
Qu'ils ne respectèrent pas plus.

Le Mardy n'est pas remarquable.
Ieudy quatre , sortant de table
Où l'on seruit force rosty,
Monsieur le Prince de Conty,
Suiuy d'vne grande cohue
Fut faire à ses gardes reuue,
Où se trouua Monsieur d'Elbeuf
Qui n'auoit pris qu'vn iaune d'oeuf,
Tant son ardeur infatigable
Le laissoit peu dormir à table;

Iour que pour nous faire du mal,
Sçachant que force bestial .

Bled, farine, autre drollerie ,
Qui sauuoit Paris de la faim,
Et qui rompoit vostre dessein,
Vous pensastes mourir de rage;
Et pour nous boucher ce passage,
Ayant en vain attaqué Bry,
Qui n'estoit vostre fauory
Depuis qu'à vos belles cohortes:
Il auoit refusé les portes,
Vous tournastes vers Lésigny,
Chasteau iadis à Conchiny",
Où de la canaille rustique,
Ce iour, à vos gens fit la nique,
Et quelques soldats au milieu

Que par Iustice on deuoit vendre
Et que Mazarin peut prétendre
Comme successeur du Marquis
Et quasi du mesme païs.

« 前へ次へ »