ページの画像
PDF
ePub

Lumina præcipitemque iinmani turbine adegit.
Nec non et Tityon, Terræ omniparentis alumnum,
Cernere erat; per tota novem cui jugera corpus
Porrigitur; rostroque iminanis vultur obunco
Iminortale jecur tondens, fecundaque pænis
Viscera , rimaturque epulis, habitatque sub alto
Pectore; nec fibris requies datur alla renatis.

Quid memorem Lapithas, Ixiona, Pirithoumque, Qaos super atra silex jam jam lapsura cadentique Imminet assimilis? Lucent genialibus altis Aurea fulcra toris, epulæque ante ora paratæ Regifico luxu: Furiarum maxiina juxtà

» Par un coup

» Et renversa, couvert d'un tourbillon de feu, » Le char, et les coursiers, et la foudre, et le dicu. » Son triomphe fut court, sa peine est éternelle. » La, plus coupable encore, est ce géant rebelle, » Ce fameux Tityus, autre rival des dieux, » De la terre étonnée enfant prodigieux :

de tonnerre aux enfers descendue, » Sur neuf vastes arpens sa masse est étendue. » Un vautour sur son cæur s'acharne incessamment, » De sa faiin éternelle éternel aliment: » Contre l'oiseau rongeur en vain sa rage gronde; » Il habite à jamais sa poitrine profonde :

Il périt pour renaître, il renait pour souffrir; » Il joint l'horreur de vivre à l'horreur de mourir; » Et son cæur, ,immortel et fécond en t rtures, o Pour les rouvrir encor, referme ses

blessures. Rappellerai-je ici le superbe Ixion, » Le fier Pirithous, et leur punition? » Sur eux pend a jamais, pour punir leur audace, » D’un roc prêt à tomber l'éternelle menace; » Tantôt, pour irriter leur goût voluptueux, » S'offrent des mels exquis et des lits somptueux :

Accubat, et manibus prohibet contingere mensas;
Exsurgitque facem attollens, atque intonat ore.
Hîc quibus invisi fratres, dum vita manebat,
Pulsatusve parens, aut fraus innexa clienti;
Aut qui divitiis soli incubuere repertis;
Nec partem posuere suis, quæ maxima turba est;
Quique ob adulterium cæsi, quique arma secuti
Impia, nec yeriti dominorum fallere dextras:
Inclusi pænam exspectant. Ne quære doceri
Quam pænam, aut quæ forma viros fortunave mersit.
Saxum ingens volvunt alii, radiisve rotarum
Districti pendent : sedet,ælernùmque sedebit,
Infelix Theseus : Phlegyasque miserrimus omnes
Admonet, et magnâ testatur voce per

umbras: « Discite justitiain moniti, et non temnere divos. » Vendidit hic auro patriam, dominumque potentem Imposuit; fixit leges pretio, atque refixit. Hic thalamum inyasit natæ, vetitosque hymenæos.

» Vain espoir ! Des trois saurs la plus impitoyable

Est là, levant sa torche et sa voix effroyable, » Leur défend, de toucher à ces perfides mets, » Qui les tentent toujours sans les nourrir jaunais. » Là sont ceux dont le cæur a

pu

baïr un frère; » Ceux dont la main impie osa frapper un père ; » Ceux qui de leurs cliens ont abusé la foi; » Celui qui, possédant, accumulant pour soi, » Aux besoins d'un parent ferma son cæur barbare, » Et seul couva des yeux son opulence avare. » Ce nombre est infini. Vous nommerai-je ceux

Qu'un amour adultère a brûlé de ses feux, » Et ceux qui, se rangeant sous les drapeaux d'un traiure , » Désertent lâchement la cause de leur maître ?

Chacun d'eux dans les fers altend son châtiment, » Et cette attente horrible est leur premier tourment. » Ne me demandez pas les peines innombrables » Que partage le ciel à tous ces misérables : » A rouler un rocher l'un consume ses jours; » L'autre, toujours montant, et retombant toujours,

Voyage avec sa roue. Un destin tout contraire » De Thésée a puni l'audace téméraire :

[ocr errors]

Ausi omnes iinmane nefas, ausoque potiti.
Non, mihi si linguæ centum sint, oraque centum,
Ferrea yox, omnes sceleruin comprendere formas,
Omnia pænarum percurrere nomina , possimu.
Hæc ubi dicta dedit Phæbí longæva sacerdos:
Sed jain age, carpe viam, et susceptum perfice munus :
Acceleremus , ait. Cyclopum educta caminis,
Mænia conspicio, atque adverso fornice portas,
Hæc ubi nos præcepta jubent deponere dona.

« 前へ次へ »